Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 15 juin 2021
Antananarivo | 15h16
 

Divers

Elevage à Antsiranana

Le CFTL Antsiranana va renaître de ses cendres

jeudi 5 avril 2012

Le ministère de l’Élevage envisage de reprendre en main, en partenariat avec la Région Diana et le secteur privé, l’exploitation du Centre de formation technique d’élevage (CFTL) pour lui redonner sa vocation initiale. Le ministère de l’Elevage a demandé ce mardi 3 avril, l’appui du gouvernement pour la reprise du domaine du Centre de Formation Technique d’Elevage (CFTEL) à Antsiranana.

En effet, le CFTEL dispose d’un ensemble de biens, le tout intégré dans un domaine de 50ha environ et consistant en logements, bureaux, magasins, parcelles, étables, équipements et matériels roulants. Depuis sa création, le Centre était dirigé par la Direction provinciale de l’Élevage d’Antsiranana, en partenariat avec la Coopération japonaise jusqu’en 1989, année de retrait du partenaire. Depuis, ce fut la Direction provinciale qui avait repris en main la gestion et l’exploitation du Centre. Mais, suite au désengagement de l’État du secteur productif, elle s’est retirée de cette gestion en 2000. Le ministère en charge de l’Elevage d’alors avait alors confié l’exploitation du Centre au Groupe Tiko, par un contrat de bail commercial de 24 ans avec cahier de charges. On rappellera que Tiko y a développé et promu l’élevage moderne de vache laitière. Après l’évènement politique de 2009, le Groupe Tiko n’est plus en mesure d’honorer ses engagements. En sus, faute de personnel pouvant assurer le gardiennage du site, des squatters s’y sont installés.

Recueilli par Valis

1 commentaire

Vos commentaires

  • 5 avril 2012 à 09:49 | dirk_cab (#6503)

    Voilà une bonne initiative à prendre par le gouvernement de la HAT.

    C’est l’occasion de montrer que Madagascar peut mener à bien un projet de développement, dans une région dynamique.

    Cela pourrait permettre de former beaucoup de jeunes de la région et de leur permettre de s’insérer dans le monde du travail.

    J’espère que ce n’est pas juste un "feu de paille" ou juste un effet d’annonce.

    En tous cas c’est un projet qu’il faudrait mener à long terme pour Madagascar ; pour une fois que le pays se met à construire plutôt que de détruire !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS