Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 28 février 2021
Antananarivo | 01h15
 

Société

Général Behajaina

La traque aux dahalo à Ihorombe ?

jeudi 12 juillet 2007 | Alphonse M.

Le général Petera Behajaina est nommé comme manager de la région d’Ihorombe. Patron du département de la Défense, ce général retraité aura pour tâche principale de rétablir la sécurité et de combattre les vols de bœufs. Les participants au MAP-régional d’Ihorombe avaient insisté sur la nécessité de lutter contre l’insécurité pour pouvoir développer l’économie de cette région. Faut-il rappeler que l’économie de la région Bara est essentiellement basée sur l’élevage bovin et l’agriculture. La généralisation du phénomène « malaso » (vols de bœufs) a beaucoup affecté l’économie de la région Ihorombe. A preuve, le nombre de cheptel bovin a chuté durant ces vingt dernières années.

Selon les chiffres avancés par la gendarmerie nationale, la région d’Ihorombe figure parmi les zones classées rouges sur le plan sécuritaire en général et le vol de bœufs en particulier. De nombreux « kizo » (lieux de refuge des dahalo) sont répertoriés dans le district d’Ihosy et d’Iakora, mais personne n’ose s’aventurer à les prendre d’assaut. Les sites d’Analamanara ou d’Andriry ne sont plus étrangers aux élements des forces de l’ordre. Des milliers de bœufs volés sont actuellement cachés dans ces zones réputées inaccessibles sans le concours des « autochtones ». L’arrivée du général Behajaina à ce « poste » sera favorablement accueillie par la population locale. Reste à savoir s’il arrivera à faire régner la sécurité dans cette région. Une mission délicate, mais non pas impossible, selon les observateurs.

Dans le district d’Amboasary, région d’Anosy, les dahalo opèrent en toute quiétude. Les communes d’Ebelo, Marotsiraka, Tsivory, Mahaly, Elonty...sont les plus touchées. On attend avec impatience le déploiement massif des éléments d’élites des forces armées malgaches et l’envoi des aéronefs (hélicoptères et avions légers) pour traquer les dahalo.

Chose curieuse, le gouvernement a envoyé des hélicoptères dans la région d’Ikalamavony afin de traquer l’ancien maire de Fianarantsoa, alors qu’il a hésité à mettre à la disposition des forces armées de tels matériels pour la poursuite des dahalo, provoquant des pertes inestimables à la nation. Bizarre ! Le MAP-Sécurité tarde à venir dans les zones pastorales.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS