Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 16 octobre 2019
Antananarivo | 15h57
 

Education

La scolarisation n’est pas évidente

mardi 30 septembre 2008 | Volana R.

L’instauration de cantines scolaires serait un atout pour retenir les enfants à l’école. C’est en tout cas le constat du directeur régional de l’Education nationale d’Antsirabe, Eugène Raminosoa. L’éducation est un droit fondamental des enfants. « Oui, mais chez nous, les abandons sont fréquents parce que les enfants ont faim », témoigne la directrice de l’EPP Mahazoarivo II, Josée Ramaharivelo. Elle explique, en effet, qu’après 15 jours d’absence, les parents, tout au moins la mère, retirent leurs enfants faute de nourriture. Et elle poursuit que « quelques uns tombent quelquefois d’inanition. » Les chiffres dénoncent que seulement 4 % des enfants scolarisés, entre 15 et 17 enfants, arrivent jusqu’en classe de Terminale. Cependant, le taux de scolarisation monte jusqu’à 85 %, un des plus hauts chiffres de Madagascar.

Des efforts concrets

Les enfants sont avides d’apprendre. Ils réclament, tous les deux jours, en moyenne, une séance d’éducation physique. « Ce que nous nous efforçons de satisfaire, puisque cela les motive. » D’autre part, l’école est en train de rechercher des partenariats pour que la cantine scolaire reprenne. « Il fut un temps où l’église adventiste avait supporté cette structure. Les résultats étaient des plus satisfaisants. » Le « Centre du Jour », de financement français, apporte son soutien à l’Epp Mahazoarivo Avarabohitra. L’Epp Mahazoarivo II attend son tour.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS