Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 2 décembre 2022
Antananarivo | 21h52
 

Société

Société

La santé et les droits sexuels et reproductifs ne sont pas valorisés à Madagascar

jeudi 10 novembre | Mandimbisoa R.

« Le taux de décès des femmes à l’accouchement reste encore élevé à Madagascar », a révélé le réseau des Organisations de la société civile œuvrant dans le domaine de santé, de droits sexuels et reproductifs dans le pays (SDSR). Il signale également un taux élevé de l’activité sexuelle précoce parmi les jeunes et un taux de fécondité supérieur à la moyenne mondiale et africaine.

Face au contexte socio-économique de Madagascar, les défis qui incombent au réseau SDSR sont importants. Emaillé de plusieurs contraintes, le droit à la santé, le droit à la sexualité et le droit reproductif est un long chemin, sinueux et jonché de plusieurs obstacles à en croire l’évaluation faite par le réseau durant les trois années de sa mise en place.

La méconnaissance du droit SDSR, la précarité de l’éducation, la pauvreté, le manque de moyens financiers constituent dans son ensemble des défis énormes dans la valorisation de la santé et des droits sexuels et reproductifs à Madagascar. A cela s’ajoute la carence des cadres normatifs, législatifs et règlementaires malgré l’engagement de Madagascar à respecter plusieurs chartes et traités internationaux. Le bureau de la commission la santé auprès de l’Assemblée nationale a néanmoins exprimé sa volonté de plaider pour la cause d’un renforcement d’un appui institutionnel et financier en faveur de ces domaines.

Pour mobiliser les 36 organisations de la société civile membres de ce réseau, ils tiennent une conférence, qui se décline en un atelier de deux jours, dans la capitale afin de se concerter sur la manière de renforcer, promouvoir et consolider le concept SDSR à Madagascar.

4 commentaires

Vos commentaires

  • 10 novembre à 14:02 | rawera (#10329)

    "Ny fahasalamam-bahoaka ve ? Aleo lesy zany ho any fa tsy misy ilana izany a. Isik rehefa misy tsy mety na voan’ny sery aza dia EVASAN ! Fa zay maty maty any ! Vitsy ny olana main’izay". Zany anie no bitsika ao ampon’ny rehetra fa ny ahy lazaiko re-tany re-danitra (je crie haut et fort ce que les autres pensent bas).
    Fo spaoro e

  • 10 novembre à 14:13 | bekily (#9403)

    eo ny cholera, paludisme , PESTE ....lasa "CHRONIQUES"
    ny LEPRE aza miverina
    Aretina manjo any olona farany izay mahantra izany , dia lasa mahapotika ny firenena....
    Nu fokonolona mahantra farany izat mahantra ....
    ry zareo mpitondra zany dia lasa "BOUFFI" an takolaka na an-paosy !
    Jiolahy ny mitana ny fitondrana (RAJOELINA/MAMY RAVATOMANGA !!!)

  • 10 novembre à 16:57 | Jipo (#4988)

    mandimbisoa va donc faire un tour à ambatoloka tu cesseras d’ anonner des bêtises aussi grosses « queue « le reste du complet ...

    • 10 novembre à 16:58 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      ambatoloaka ...

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS