Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 21 septembre 2019
Antananarivo | 21h41
 

Enseignement

La refondation de l’éducation nationale envisagée

lundi 8 septembre 2014 | Léa Ratsiazo

Du 08 au 10 octobre 2014, aura lieu au CCI Ivato à Antananarivo une grande convention sur l’éducation afin de mettre un place une politique nationale de l’éducation basée sur un programme scolaire commun en adéquation avec la situation actuelle. Selon le ministre de l’éducation nationale Paul Rabary, il n’existe pas de programme scolaire commun actuellement et ce depuis de nombreuses années. Un programme scolaire avait bien été conçu en 2004, mais comme les écoles privées n’avaient pas été associées au projet, elles n’ont pas suivi ce programme. Cette fois-ci, le ministère de tutelle en collaboration avec le ministère de l’enseignement supérieur et le département de la formation professionnelle et technique compte associer tous les concernés. Le ministre fait appel ainsi à tous les concernés, à tous les professionnels privés et publics, à tous ceux qui ont des suggestions de prendre part à cette réunion. Cette consultation se fera en partenariat avec les bailleurs de fonds du secteur éducatif. Selon le ministre, le défi pour son département consiste à offrir un programme scolaire de qualité aux enfants malgaches et la gratuité de l’enseignement public.

Bataille des syndicats

La politique « diviser pour régner » marche toujours quel que soit le système. Les différents syndicats des enseignants, censés lutter pour la même cause sont en conflit au sein du ministère de l’éducation et s’accusent mutuellement d’être « vendus ». Le syndicat Sempama conduit par Ravohitra Claude, qui était en conflit ouvert avec l’ex-ministre Manoro Régis et qui a conduit des grèves interminables en 2012, travaille en « collaboration » avec l’actuel ministre Paul Rabary. Il accuse ainsi le syndicat Anefa dirigé par Elidio Randrianjafy et des dissidents du Sempama regroupés dans le Sempama Anosy d’être des « irresponsables et vendus » : ils n’avaient qu’à lutter avec nous en 2012 selon lui. Ces deux derniers syndicats lui rendent la monnaie de sa pièce en lui reprochant les mêmes griefs.

Le ministre, en commentant le mouvement des enseignants FRAM, note qu’aucun régime n’a jamais fait autant qu’aujourd’hui, estime-t-il, en recrutant d’un coup 10.000 enseignants en une seule année. Il y en d’autres pour les prochaines années, promet le ministre. Il y a des dessous politiques derrière la grève observée par certains actuellement, selon lui.

La priorité devrait être donnée à ceux qui sont formés, d’après le ministre qui attire l’attention sur la qualité de l’éducation vu que certains de ces maîtres FRAM ont à peine le CEPE ou le BEPC… Mais faute de mieux notamment dans les zones reculées, les parents recrutent ceux qui veulent bien prendre en charge leurs enfants. Ceux qui ne perçoivent pas de subvention de la part de l’État sont payés par l’association des parents d’élèves avec des indemnités de l’ordre de 30 000 ariary - 50 000 ariary, maximum 100 000 ariary mensuels. Il n’est pas rare, notamment dans les zones rurales, de voir des enseignants payés par des dons en nature ( riz, poulet, manioc…). Il y a même des enseignants bénévoles depuis plusieurs années, avec une promesse d’être prioritaires lors de recrutement d’enseignants fonctionnaires.

61 commentaires

Vos commentaires

  • 8 septembre 2014 à 08:03 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Enfin !
    - "La refondation de l’Education Nationale",à Madagascar.
    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 8 septembre 2014 à 16:23 | Bena (#2721) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      cci, cci, ... bla, bla, bla, ... pot, pot, ... ron ron ron ron .....

      minoa fotsiny ihany (kopi kolé).

  • 8 septembre 2014 à 08:10 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    D’après mes sources :
    - "Bientôt il y aura une cérémonie de centenaire à l’Ecole Publique d’Andranovelona-Ilafy".
    C’était l’école publique de "PAPA" mais il y a des leçons à tirer pour l’EDUCATION A MADAGASCAR".
    Enseigner n’est pas seulement un "METIER" mais c’est une "VOCATION".
    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 8 septembre 2014 à 11:47 | Paulo Il leone (#6618) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Aujourd’hui comme hier, vous êtes le roi des hypocrites : une vocation à 150 000 ariary par mois ça s’appelle une misère noire !
      Je propose que le salaire des députés et ministres soit aligné sur celui des maitres Fram on verra ce qu’il adviendra de leur "vocation politique" !!

    • 8 septembre 2014 à 11:59 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Paulo Il leone

      Bon retour.
      Le forum a besoin de votre vérité.

    • 8 septembre 2014 à 12:54 | Isandra (#7070) répond à Paulo Il leone

      Pourquoi on devrait les payer chère, alors que la plupart ont été recrute a la façon dont on recrute un mpivaro-dronona sans qualification nécessaire a l’enseignement, ni formation adéquate,...

    • 8 septembre 2014 à 13:20 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Paulo Il leone

      Je suis de l’ancienne école,je ne partage pas le "STATUT"==" FRAM"==,sans formation adéquate pour "ENSEIGNER".Point barre !
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 8 septembre 2014 à 13:29 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Paulo Il leone

      En général,les salaires des "Députés" sont alignés avec le plus haut salaire (-ou indemnité-) d’un haut fonctionnaire==hors cadre==Point barre !
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 8 septembre 2014 à 15:09 | Stomato (#3476) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Et selon vous qui va former les formateurs de formateurs ?
      Et qui va contrôler que les formés sont au niveau voulu ?
      Et qui va définir le niveau nécessaire pour que les élèves aient le bon niveau ?
      Encore votre solution reine : YAKA FOKON YAPLUKA...

    • 8 septembre 2014 à 17:00 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Stomato

      Stomato,
      Vous prenez==vraiment== les Malgaches pour des "NULS".
      Madagascar possède des "Femmes" et des "Hommes" capables pour former des "ENSEIGNANTS" et de contrôler la capacité pédagogique des "ENSEIGNANTS".
      Cordialement,
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 8 septembre 2014 à 17:13 | Stomato (#3476) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Pas TOUS les malgaches !
      Ceux qui ont été aux commande depuis 50 ans.
      Et ceux qui ont fui le pays et qui maintenant s’arrogent le droit de donner des leçons !

    • 8 septembre 2014 à 17:16 | Paulo Il leone (#6618) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      .... et où sont-ils ces oiseaux rares "capables de ....." ?
      Il se sont éteints vers 1972-1975, grâce à la politique suicidaire de didier le dément !

    • 8 septembre 2014 à 19:03 | torakizany (#6069) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Merci et tenez-nous au courant de la suite svp.

    • 8 septembre 2014 à 19:21 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Ma biche, l ’ école de papa, comme c ’est émouvant !
      Quelle ékole , celle ou vous n’ avez jamais été accepté ?
      Mais : RIEN A CIRER de les cols à papa . /

    • 8 septembre 2014 à 20:26 | leclercq (#4410) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Bonjour
      Eh bien vous devriez y retourner à votre vieille école , le résultat n’est pas franchement concluant .

    • 9 septembre 2014 à 09:00 | Bena (#2721) répond à Paulo Il leone

      arrêtez de traiter radidy de tous les maux : cet homme nous a sorti de l’ombre en nous offrant une éducation gratuite. si vous n’y avait pas bénéficiez, tant pis pour vous.

      vous êtes de la race de la 1ere république qui voulait tout accaparer sans rien laisser aux pauvres. radidy reste notre héros, quoique vous dites.

    • 9 septembre 2014 à 11:05 | Paulo Il leone (#6618) répond à Bena

      la malgachisation a marche forcée a produit deux (voire trois) générations de Malgaches incapables de communiquer ou d’accéder au savoir en français, et qui de ce fait ne pourront pas sortir de la pauvreté ;
      pendant ce temps, Didier le dément envoyait ses enfants dans les meilleures écoles françaises.
      Vous êtes victime d’une variante du syndrome de stockholm, ou alors vous êtes très q.on ! (ou les deux)

    • 9 septembre 2014 à 14:56 | Tsisdinika (#3548) répond à Paulo Il leone

      C’est quoi le "savoir en français" ? Le savoir n’a aucune langue ni nationalité. Ce n’est pas parce que certains Français sont incapables de lire les publications scientifiques en anglais par exemple qu’on pourrait les traiter "d’incapable de communiquer ou d’accéder au savoir en anglais". Vous direz que les deux langues se valent mais je vous dirais que c’est faux.
      De plus, cela fait belle lurette que parler le français ne permet plus de sortir de la pauvreté ici à Madagascar et nombreux sont les malgachophones qui s’en sortent mieux que ceux qui ont ce précieux pseudo-savoir...

    • 9 septembre 2014 à 19:27 | Paulo Il leone (#6618) répond à Tsisdinika

      Sorry you’re being so touchy about the inadequacies & limitations of your backward language !
      Je voulais simplement dire que la langue malgache n’est pas un outil approprié pour la transmission de connaissances du fait qu’on ne peut exprimer certains concepts dans votre langue archaïque.
      De plus grâce à didier le dément, la plupart des maitres et maîtresses des EPP et même des professeurs des Universités ne maitrisent ni le français ni l’anglais, alors comment s’étonner du niveau abyssal des étudiants malgaches qui n’ont même pas des rudiments de géographie ou d’histoire des civilisations.

  • 8 septembre 2014 à 10:20 | jansi (#6474)

    On a toujours cette mauvaise manie de tout vouloir refaire, de ré-inventer l’eau chaude a chaque changement de président.
    Le MAP contient un volet enseignement très élaboré. A quelques ajustements mineurs près, ce MAP devrait faire l’affaire.

    • 8 septembre 2014 à 11:21 | efa ela (#4563) répond à jansi

      A relire aujourd’hui les intentions du MAP, il est vrai qu’on y constate une cohérence avec la conduite actuelle des affaires publiques : l’enseignement devrait fournir une main-d’œuvre aux éventuelles entreprises.
      Mais le pays mérite encore mieux, non ?

    • 8 septembre 2014 à 16:45 | Eloim (#8244) répond à jansi

      J’ai entre mes mains le MAP et j’ai eu l’occasion de faire quelques analyses sur les quelques thèmes cités la-dedans. Je suis d’accord avec vous concernant la pertinence et le pragmatisme décrits dans ce document-cadre.
      C’était l’association d’enseignement catholique qui refusaient de suivre l’éphéméride bi-mestre programmé par le régime de l’époque. Ils trouvaient ça tout à fait logique car la plupart des dirigeants de ces établissements catholiques ont été formés que ce soit en France ou en Italie. Ils préféraient surtout suivre la voie de l’éducation consacrée par la Mère Patrie : la France, une année scolaire repartie en 3 trimestres. Chez Ra8, en 5 bi-mestres tout en projetant certaine pratique adaptée à l’éducation des pays anglo-saxon. Je trouve également plus judicieux de voir un élève qui arrive jusqu’à la classe de 5ème (limite du primaire) avant de s’envoler vers les rizières et autres. Qu’y-a-t-il de mal à cela ? Tout est finalement généré par la JALOUSIE que quelqu’un d’autre trouve une bonne voie pour l’éducation de nos enfants. Et c’est prouvé en 2009 que ce sont les catholiques qui se ralliaient à ANR pour faire tomber Ra8 au pouvoir. Et qu’y-a-t-il derrière ce coup de 2009 ? La France. Alors, ce que Rabary va imposer au congressiste du CCI pendant ces 3 journées, c’est de revenir au calendrier trimestriel sans changer quoi que ce soit. Ce qui est étonnant que pourquoi le taux de réussite aux examens officiels ne cesse de s’accroître alors que le programme de l’enseignement a été accusé comme divagué ? Pourquoi nos dirigeants ne cessent de parler de bêtises ? pour ne pas dire n’importe quoi ?

    • 8 septembre 2014 à 19:06 | torakizany (#6069) répond à Eloim

      Un peu confus, mais de ce que j’ai compris, tout-à-fait OK. Ce serait agréable si vous faisiez des paragraphes...

    • 8 septembre 2014 à 22:20 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Eloim

      Eloim
      J’ai eu le temps de me pencher sur "MAP",à Paris.
      C’était amusant la guerre des panneaux de MAP,à l’avenue RAPHÃEL-Paris,pendant des semaines et des semaines.

  • 8 septembre 2014 à 10:41 | valoha (#7124)

    Raha mbola hiandry lava ny fitondrana(Tsiranana / Ratsiraka / R8 / ANR / HV,...) dia hahantra lalandava ny fanabeazana, handady lava isika, hangataka fanampiana lava avy any ivelany izay mametra sy manindry ny handroahana mpampianatra sy mpiasam-panjankana vao mamoaka vola hihodinan’ny raharaha rehetra eto(karaman’ny mpiasa, asa, fitaovana, sns...).
    Potehana isika ! Ary avy any ivelany avokoa ny hery rehetra enti-manana izany(fividianana olom-pirenena Malagasy toa ny mpitondra @ ny alalan’ny fifidianana, ohatra, teknisiana, sns...) ! Atao izay tsy ampandry ny tany mba hifitsaka ankatoa ny rafitra misy ny valalabemandry(kalaky eran’ny vazan-tany, vono-olona, rongony, halatra, risoriso, fividianana marim-pahaizana, fitsarana voavidy, sns...!) Aparitaka ny vola etsy sy eroa toa ny fotsi-bary atsipy (Antenimieram-pirenenana, sampan-draharana rehetra na miankina na tsia) mba hiroborobo ny kolikoly sy ny tsy fangaraharana ! Potehana ny kolon-tsaina Malagasy(vaky fasana, fanolanan-jaza, fitiavan-tena, fitiavam-bola, didy kofehy lehibe, sns...).
    Ny Fanabeazana no fanalahidin’ ireo etsy ambony rehetra sy izay hafa tsy voatanisa ! Raha tsy jerena akaiky ny Fanabeazana ; raha tsy ampianarina mamaky teny sy manoratra ny olom-pirenena Malagasy ; raha tsy ho raisina ho mpampianatra ny FRAM manerana ny Nosy izay hilaina tokoa ny fanohizana ny fanofanana sy ny fanohanana azy ireny am-pitiavana. Olom-pirenena Malagasy avokoa izy ireny fa tsy karana na sinoa na vozongo mpilaiso sy mpandroba, mpividy manam-pahefana malagasy ; raha tsy mikaroka fomba miaraka ny fikamban’ny mpampianatra + fitondrana + Ray aman-dRenin’ny mpianatra+Olobe isam-pokontany manerana ny Nosy mba hahitana loharanom-bola enti-manodina ny Fanabeazana Malagasy (fikambanan’ny mpampianatra voahofana/KOLO TV Mikolohevitra 05/09/14) ; raha tsy mijery ny zava-misy isaky ny toerana manerana ny Nosy miaraka isika, mifanome-tanana / miara-mikaon-doha / tsy manao zanak’ ikalahafa ny toerana sasany ; raha mbola tsy mitango ny hetran’ny karana sy ny sinoa ihany fa variana mifaly isam-batan’olona @ ny tsolotra homen’izy ireny ; raha tsy mizara ny soa azo miira avy amin’ny hetra - haba - ristorina - sns...eo @ ny fanaovana rafitr’asa toa ny sekoly, kantina, efitra fampianarana, tranon’ny mpampianatra any lavitra any ambanivolo any, sns...DIA MBOLA HO SAHIRANA KOKOA NOHO IZAO ISAN-TAONA NY ZAZA, NY MPIANATRA, NY MPIASA MALAGASY. MILA SY TOKONY MIFANANTONA ISIKA MALAGASY, MIVERINA IFOTONY @ NY KOLON-TSAINA NAHALEHIBE ANTSIKA, MIFARIMBONA, MIARA-MAMADIKA NY BAINGA, MIFAMPIZARA, MIFAMELONA ! Ary hibitaka sy handihy hatrany ny mpampindram-bola vahiny(FMI, BAD, Vondrona iraisam-pirenena, sns...), satria afaka maka mora sy milamina ny harena rehetra misy eto @ vidiny mirary sy mora(bojo) izy ireo, sy ihany koa mandidy sy mametra ny politika tokony hipetraka / ny rafitra tokony hitondrana ny Tany Malagasy hatrany !
    Ny fahendrena Malagasy no fototra tsara ijoroana, no hery sy fitaovana lehibe navelan’ Ny Ntaolo ho antsika ka tokony hampiasaina mba entina mamokatra sy mamelona ny taranaka ho avy rehetra ! Entina hanarenana ny diso sy ny tsy nety miaraka manerana ity Nosy ity !
    Manana ny harena goavana entina mampandroso ny Tany ity Nosy ity, ary isika no tompon’antoka voalohany @ ny fiarovana ireo harena goavana ireo mba hampivotra, hampandroso, hampilamina ity Tany ity ! NY FANABEAZANA no isan’ny sehatra voalohany entina miaro ny kolon-tsaina Malagasy, ny soatoavina Malagasy manerana ny Nosy mba hanana ny Fiandrianany sy ny Fahaleovantenany marina ity Nosy ity ! Mba ho olom-banona isika tsirairay tsy ho voavidin’ny mena miraviravy ! Mba hitambatra ho vato entina hanabe sy hampianatra ny kilonga mba tsy ho mora hanbakaina sy ho rebirebena lava @ vola, fitokonana, adim-poko, adin-tseza, fitiavam-boninahitra, sns...
    Koa adidy masina ny mijery akaiky ny Fanabeazana ny zaza Malagasy ho entina mitsinjo ny ho avin’ity Nosimalalantsika ity ! Ary na hanokanana teti-bola firy na firy ny Fanabeaza dia tsy handeha velively raha tsy miaraka ny fitondrana + Ray aman-dReny + Loholona + mpampianatra sy ny vahoaka ; mifototra amin’ny foto-kevitra iombonana - fijoroana @ ny kolon-tsaina Malagasy(fa tsy fratsay na sinoa na karana) !

    • 8 septembre 2014 à 19:22 | torakizany (#6069) répond à valoha

      Marina ny anao Razoky. Nefa sarotra ihany. Hoatra ny voalaza matetika dia "any amin’ny lohany no manomboka ho loho ny trondro" (le poisson pourrit d’abord par la tête... puis vient le reste).
      Noho izany dia raha tsy hajaina ny fidim-bahoaka dia tsy ho isy zava-banina eto Madagasikara.
      Ny mampalahelo dia efa RESY ny maro satria toa miomona foana. Izy ihany anefa no tokony hijoro satria noho ny maha MARO ANISA AZY. Tsy mihetsika izy. Tsy MITAKY NY ZOANY !
      Ny fomba fieritreretina koa etsy andaniny efa RATSY. Miavitsy ny olona manaja izany hoe fomban’Ntaolo. Takatra ny vahiny izany. Fantany fa efa OSA ny Gasy. Fantany fa mora zarazaraina. Fantany fa very FOTOTRA isika ka miamora andro aman’alina ny asany.
      Tsy izany hoe mpitondra miaraka amin’ny vahoaka izany no hety hampandroso antsika. FA NY HERY IHANY, NY HERIM-BAHOAKA ! Tsisy hidiran’ny COMMUNISME izany na zavatra mitovy aminy, TSIA ! FITAKINA MATOTRA, VONONA, TSY MATAHOTRA avy amin’ny vahoaka no sisa VAHAOLANA.
      Raha mbola tsisy CONSTITUTION MAZAVA momba an’izany ZO TOKONY OMENA AN’NY VAHOAKA, NY "communautés" hoy ny vahiny, dia tsy hiova io Madagasikara io, FA ANJARY MAHANTRA ANDRO AMAN’ALINA AZA.

  • 8 septembre 2014 à 11:04 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - "LA REFONDATION DE L’EDUCATION"
    L’avenir de la jeunesse,le redressement du Pays,son développement culturel,social et économique dépendent ==largement==de notre capacité à refonder l’école de la République.

    Cette refondation porte un projet éducatif et un projet de société.
    Avec la refondation de son école,Madagascar se donne les moyens de répondre aux grands défis auxquels ,ce dernier est confronté :
    - élever le niveau de connaissance,de compétence et de culture de==tous==ses enfants ;
    - accroître son niveau de connaissance avec des jeunes mieux formés et dotés de compétence ;
    - lutter contre le chômage des jeunes ;
    - réduire les inégalités sociales et territoriales ;
    - promouvoir l’égalité entre les Femmes et les Hommes ;
    - recréer une cohésion nationale et un lien civique autour de la réussite éducative de "TOUS".
    Cette refondation appelle la mobilisation de tous pour l’accomplissement au quotidien de cette ambition,==dans un esprit==d’unité,de confiance vmutuelle et d’action,dans l’intérêt des élèves et dans celui du Pays,Madagascar.
    Le dessein de la refondation consiste à rebâtir une école ,à la fois,==juste==pour "TOUS" et ==exigeante==pour chacun.
    La refondation de l’école doit être ==en priorité==permettre une élévation générale de niveau de tous les élèves.
    LES OBJECTIFS :
    - faire en sorte que tous les élèves maîtrisent les compétences de base (-lecture,écriture,compréhension et vocabulaire-) et les compétences en mathématiques (-nombre,calcul et géométrie-)==en fin==du "PRIMAIRE" et que tous les élèves maîtrisent les instruments fondamentaux de la connaissance,en fin d’école élémentaire.et amener tous les élèves à maîtriser ==le socle commun==de connaissance et de compétences et de culture,à l’issue de la scolarité obligatoire ;
    - réaffirmer les objectifs de conduire plus de 50 % d’une classe d’âge ,au baccalauréat et 25 % d’une classe d’âge, à un diplôme de l’Enseignement Supérieur.

    Ces objectifs justifient ==la priorité==accordée à l’école primaire pour réduire la difficulté scolaire.
    Le niveau global de compétences des élèves doit être amélioré pour parvenir==à davantage==de "JUSTICE" dans la réussite scolaire pour inscrire le Pays,Madagascar,sur une trajectoire de croissance structurelle==forte==dans une une économie de la connaissance internationale.

    Ces moyens sont nécessaires pour répondre aux besoins du "SYSTEME EDUCATIF" :
    - accueil des élèves,
    - la prévention et la sécurité,
    - l’accompagnement des élèves,
    - le suivi médical avec le renforcement de la filière "médico-scolaire",
    - l’amélioration du pilotage des établissements et des services académiques.

    L’ensemble de ces efforts représente un effort financier et humain considérable,mais cet effort constitue ==un investissement==pour l’AVENIR de notre Pays,Madagascar.

    - "MADAGASCAR aux MALGACHES,UNE et INDIVISIBLE"-

    - "Réconciliation Nationale=Grand Pardon=Amnistie Générale"-

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 8 septembre 2014 à 11:13 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalamo alaikoum,

    C’est un arnaque de trop de la part du pouvoir en croyant tout résoudre par une grande convention de 3jours (08 au 10 Octobre 2014 : 2jours suivant notre ami Diplomat) tous les problèmes de l’éducation à Mada.
    Normalement c’est un programme que les partis politique doivent mener au préalable par des études en profondeur avant de le proposer à la population lors des élections pour l’accession au pouvoir.

    • 8 septembre 2014 à 11:21 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à plus qu'hier et moins que demain

      A la Direction Régionale de l’Education Nationale de "TULEAR" :==DREN==

      - Détournement à la DREN de Tuléar
      - 07 Personnes sous mandat de dépôt.
      Au total,une somme de
      - 396 300 718 Millions MGA.
      Source :
      Midi Mada
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 8 septembre 2014 à 13:24 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      rectification :
      pas en millions mais en MGA,tout court
      Toutes mes excuses

  • 8 septembre 2014 à 12:08 | Jipo (#4988)

    " Selon le ministre de l’éducation nationale Paul Rabary, il n’existe pas de programme scolaire commun actuellement et ce depuis de nombreuses années."
    l’ objectif est d’ arriver au pouvoir, les programmes , on aura tout le temps d’ y songer une fois sur place, juste histoire de justifier les salaires et avantages en nature, quant à leurs mise ne place, on verra ensuite .
    Un aveu qu’ aucun n’ a de programme, mais tous réclament le budget pour le mettre en application :QDB ...

  • 8 septembre 2014 à 12:41 | tiagasy (#6521)

    Il faut reconnaître la faillite totale du système du développement socio-économique malgache.
    La constitution de la IV ème Répu­blique a été conçue pour protéger le président de la République (et ses collaborateurs) par l’Assemblée Nationale et le Sénat qui sont censés « loger » des « élus majoritaires » issus de son Parti.
    Les résultats « imprévus » de l’élection présidentielle et celle des députés (entachées par des Micmacs) ont auto-enrayé la machine étatique. Le président élu ne possède pas la majorité à l’Assemblée.
    Le scrutin des sénateurs, c’est pour quand
    Le Président de la république ne possède pas un Parti Politique mais une Association et une plate-forme désignée.
    Par ailleurs, ses « partisans » ne sont pas majoritaires à l’Assemblée Nationale.
    Le Président de la république, par l’intermédiaire du gouvernement peut développer son programme par décrets.
    Cette hypothèse est légale mais le gouvernement ne sera pas à l’abri d’un dépôt d’une motion de censure de la part des députés « élus » et dans quelques mois le Président ne sera plus protégé contre un « empêchement ». Comme on dit, il marche sur des œufs.
    Les conséquences néfastes de la constitution de la IV ème Répu­blique enfoncent encore plus les malgaches dans l’abysse de la misère. Elle n’a pas été élaborée pour protéger le peuple mais pour maintenir une petite entité de politiciens de leurs acquis (accentués encore plus).
    En résumé, la constitution malgache est composée de 168 articles dispatchés en 7 Titres.
    Il n’y a que… 4 articles (De l’Article 19 à l’article 23) qui « soulignent » les droits de … regard de l’état sur les 5 millions de familles malgaches. Les 164 autres protègent les …politiciens au pouvoir
    Regardons l’article 19, sous-titre II : « L’État reconnaît et organise pour tout individu le droit à la protection de sa santé dès sa conception, par l’organisation de soins publics gratuits, dont la gratuité résulte de la capacité de la solidarité nationale ».
    C’est la seule loi qui traite de la santé publique. La santé publique n’est pas gratuite. L’état … constate la nécessité de se soigner par des institutions publiques dont les médicaments et les matériels dépendent des « dons » (solidarité nationale). Si un proche ou un composant de l’état doit se soigner à l’extérieur, la solidarité … nationale (étatique) est enclenchée aux frais des contribuables.
    Les proliférations des crickets, la décadence de la santé publique, la famine et la pauvreté généralisées (entr’autres) ne sont-elles des indicatrices pouvant déclencher … LA SOLIDARITÉ NATIONALE
    Nos enfants et nos familles ne sont pas protégés par notre constitution.
    Article 24 : « L’Etat organise un enseignement public, gratuit et accessible à tous. Enseignement primaire est obligatoire pour tous ».
    Ce qui veut dire que le cursus du Collège est en …OPTION. ET APRES C’EST LA RUE A 13 ANS
    Pire ! L’article 22 : « L’Etat s’engage à prendre les mesures nécessaires en vue d’assurer le développement intellectuel de tout individu sans autre limitation que les aptitudes de chacun. »
    Ceux qui peuvent en bénéficier, ce sont ceux qui ont les moyens d’envoyer leurs progénitures aux … collèges, aux lycées et aux écoles privées. C’est HONTEUX !!
    Une question circule au sein de la Société civile : « LE POUVOIR DE LA TRANSITION AVAIT-IL LE DROIT DE MODIFIER LA CONSTITUTION ET DE LA SOUMETTRE A UNE CONSULTATION POPULAIRE »
    Les avis sont partagés mais la négation l’emporte sur le fond et la forme de cette Constitution.
    Elle enfonce encore plus le pays dans la crise, appauvrit de plus en plus le peuple et enrichit plus le monde politique.
    Comment faut-il procéder pour résoudre ce frein pour l’essor de notre pays suite à cette constitution
    L’élaboration (ou une révision) d’une nouvelle constitution juste et protégeant les intérêts du peuple malgache doit être conçue par des professionnels apolitiques du droit, de l’économie, de l’histoire-géographie de notre pays et des éléments de la Société Civile de toutes les régions de l’île. C’est INÉLUCTABLE.
    A ce jour, les malgaches ont élu un président de façon …démocratique.
    Le président élu n’a-t-il pas le pouvoir d’ordonner par décret d’élaborer ou de réviser cette constitution pour protéger les malgaches par quelques lois cadres concernant la Santé et l’éducation de nos enfants

    • 8 septembre 2014 à 14:42 | Jipo (#4988) répond à tiagasy

      C ’est bien la constitution qu’ il faut refonder et pas partiellement, mais là ceux qui y sont ne sont pas près de couper les branches / lesquelles ils sont assis .
      Seule une révolte populaire peut l’ imposer, et là non plus ce n’ est pas demain la veille.

    • 8 septembre 2014 à 15:10 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Jipo

      Primo : Le problème n’est pas la constitution mais notre honnêteté devant toutes les lois (république/religion, etc..).
      Secundo : La constitution est comme une construction (maison, voiture, etc..) dont la différence relève de la finition.
      Je m’explique en se référant à un éminent constitutionnaliste qui a dit que les dix commandements sont l’une des meilleures constitutions du monde.
      S’il y a des lacunes dans la constitution de 2010, on doit les corriger par les lois organiques (loi électorale, ordre des élections, etc..) qui constituent en quelques sortes "la finition" y afférente.

    • 8 septembre 2014 à 15:43 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Parmi les 2 roues : on a la bicyclette (sans moteur) et les motos (motorisés).
      Parmi les 4 roues : on a la voiture légère, les 4x4, les cars, les camionnettes et les engins, etc..
      Audelà, on a les camions, les cars et les engins, etc..

      Concernant la maison, il y a les R+1/R+2, etc..

      Pour la constitution, on a :
      - La constitution pour un régime présidentielle
      - La constitution pour un régime parlementaire
      - La constitution pour un régime semi-présidentielle/parlementaire
      - etc..

      C’est la finition qui fait la différence entre tous ces exemples.

    • 8 septembre 2014 à 19:33 | torakizany (#6069) répond à tiagasy

      Vous êtes un courageux. Trés peu liront votre tirade jusqu’au tiers. Quant à l’intégralité...
      Les commentaires sont intéressants quand ils sont concis.
      Tout développement, toute argumentation longue, n’ont AUCUNE CHANCE d’être lus entièrement. SIMPLEMENT À CAUSE DU FORMAT.
      Je vous conseille de faire un blog et si vous en aviez déjà, de nous en donner le lien. C’est le SEUL MODE qui permette d’être considéré par un lecteur qui trouverait vos propos suffisamment intéressants.
      Il y a une illusion de croire que la répétition de vos interventions dans les commentaires, vous construit un certain sérieux. C’est faux ! Même en donnant votre patronyme, ça ne changerait rien. Ça passe et ça s’oublie un commentaire.
      Un blog vous fait par définition, un INDIVIDU bien défini dont on possède une historique des analyses. Essayez de le faire en multipliant vos interventions.
      Et j’ai déjà écrit trop... la preuve. Ce que j’écrirai maintenant risque de ne jamais être lu... c’est trop long... c’est trop barbant.

    • 9 septembre 2014 à 00:15 | Jipo (#4988) répond à torakizany

      détrompez-vous .

  • 8 septembre 2014 à 14:49 | diego (#531)

    Bonjour,

    Ré fondation de l’éducation nationale ? Le ministre se moque de nous, LES SANS DENTS, c’est un sport chez nos élites de se moquer des sans dents !

    L’état recrute des enseignants ? Mais qui va payer et comment l’état va payer, ses comptes sont vides ?

    Depuis six ans maintenant qu’on nous annonce régulièrement des dépenses sans savoir comment les financer. On annonce aux Malgaches beaucoup de projets en pleine crise institutionnelle. Comme si les politiciens étaient des génies en économie et Madagascar était un pays riche.

    Élections de 2013-2014 étaient et sont des élections piège à C....il faut se faire à cette appellation, surtout quand on s’est fait avoir comme des C.....pour me piéger, il aurait fallu que les camps d’en face me présentaient des élections soutenables et fiables pour le pays et à court terme, mais surtout à Long terme.

    Pour soutenir une élection présidentielle, je voudrais voir trois choses :

    - Un, deux ou trois partis politiques forts, qui ont des programmes politiques et économiques clairs, donc capable de gouverner ;

    - Deux, Des institutions fortes et sont capables de nous garantir une élection fiable et incontestable ;

    - Trois, des listes électoraux clairs, fiables, compréhensibles et donc acceptables pour tous les partis politiques Malgaches. Pour y arriver, il faut tout simplement associer tout le monde, les partis politiques, à préparer les cartes électoraux de pays.

    Si on était un peu plus patient, moins égoïste et le tout accompagner par un tout petit dose d’intelligence politique, le président aurait été bien élu et le pays aurait aujourd’hui des gouvernants qui jouiraient une grande liberté des manœuvres. Dans cette condition, réformer le pays aurait été possible et trouver de l’argent aurait été plus facile.

    On ne pourra jamais réformer un pays à la suite des élections piège à C.....il est temps de l’admettre surtout pour ceux qui s’y sont laissés piéger. Ce n’est pas la peine de le nier si on s’accordait encore envers soi-même la moindre intelligence politique....les Idiots vont continuer à penser que les élections de 2013-2014 étaient des bonnes choses, sans être capables bien évidemment, de trouver la moindre bonne chose à dire depuis six mois....

    Jipo censure mes élections piège à C.....

    .....ce n’est pas bien Jipo, vous jouissez d’une grande liberté ici même chez MT....vous pouvez écrire tout ce vous voulez en toute liberté....MT UNE PRESSE GASY....et libre.....

    • 8 septembre 2014 à 17:09 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à diego

      OUI !
      C’étaient des élections " Piège à C..".
      Il faut tourner la page.
      Nous avons échappé à des frustrations intérieures qui pourraient se transformer en "GUERRE CIVILE".
      Maintenant,nous avons des INSTITUTIONS LEGALES et LEGITIMES ,alors arrêtons de nous masturber :
      - "Caisses vides",
      - "Corruptions"
      - "Mauvaises gouvernances" ;
      - et cetera..
      =="Qui n’a-t-il de casseroles à Madagascar" ??
      INDIRECTEMENT !
      ou
      DIRECTEMENT !
      - "Réconciliation Nationale=Grand Pardon=Amnistie Générale"-
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 8 septembre 2014 à 17:35 | diego (#531) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Bonjour Mr Ramahefarisoa,

      Il y aurait des élections piège à C.....qu’on voit poindre leurs bout de nez en en France. Ce n’est absoluement pas un renconfort pour les Malgaches, mais les élections piège à C....n’ont pas été inventé à Madagascar en 2013.

      Les Malgaches ne sont pas les seuls peuples qui ont élu des politiciens incapables. La France et l’USA nous ont devancé....mais il faut savoir regarder , la France et l’USA, ces deux grands pays, peuvent se permettre d’élire des gens incompétents à la tête de leurs pays respectifs, sans mettre en cause la solidité et la fondation de leurs INSTITUTIONS.

      On sait que les élus vont partir, gagnent, perdent des élections, mais les INSTITUTIONS restent, le peuple reste, les électrices et électeurs restent :

      - 70% de Malgaches sont ignorés, oubliés, méprisés par les élites GASY....les SANS DENTS, nous, nous allons revolter Mr Ramahefarisoa...sans dent et fier de l’être lol.....nos problèmes sont tout simplement impensable...Mr R. Hery n’est tout simplement l’homme qu’il nous faut, cela aussi, il faut le copier dans nos logiciels.....comme Mr Hollande n’est pas l’homme de la situation en France....les Francais l’ont bien integré avec 13% d’opinion favorable....

    • 8 septembre 2014 à 22:34 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à diego

      Diégo,
      Je ne vote pas,en France mais je suis attentivement les élections,depuis 1967.
      Diégo,c’est désolant que nous nous critiquons sans cesse et même cette fameuse "Porte-Parole" du Gouvernement va jusqu’à délirer==54 ans==de "PAUVRETE" et cetera ; ;soit depuis notre "INDEPENDANCE".
      Quelle honte !
      Pour un porte-parole de Gouvernement.
      Elle ferait mieux d’aller planter des choux et de fermer sa "G"...
      En 2014,nous avons un "HOMME" formé mais pas formaté à la "Tête de l’Exécutif",à Madagascar et nous passons notre temps à le dénigrer.Laissez-lui le temps de montrer "SES" preuves et "SA" capacité politique et économique pour le développement de notre "PAYS",Madagascar.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 8 septembre 2014 à 22:47 | diego (#531) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      3000% d’accord avec vous :

      - il faut dire à Mr R. Hery de préparer bien le pays à bien élire ses prochains élus.

      Il ne pourra pas finir son mandat à moins d’instaurer la DICTATURE JUDICIAIRE ET MILITAIRE dans les 4 années à venir et tous les dégâts que cela va engendrer....

      Une porte de sortie pour lui c’est de bien préparer le pays aux prochaines élections. Il est déjà cuit, politiquement, comme Mr HOLLANDE.....

      .....l’Amiral laboure la terre, si vous voyez ce que je veux dire....il va encore intervenir à la TV dans pas longtemps, cela je le sens à 30 000 pieds.....

    • 9 septembre 2014 à 08:32 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à diego

      Diégo,
      Dîtes-vous,"IL" va intervenir à la TV ,etc...Tant mieux !
      Qu’il éclaircisse sa position,c’est un "SAGE" mais qu’il arrête =="la fourberie"==,en POLITIQUE.
      - "Tous, ensemble,derrière Hery RAJAONARIMAMPIANINA pour redresser économiquement notre Pays,Madagascar et pour le bien-être de "TOUS".

      ="Madagascar aux Malgaches,Une et Indivisible"=

      - "Réconciliation Nationale=Grand Pardon=Amnistie Générale"-

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 8 septembre 2014 à 17:30 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - "Je suis stupéfait en lisant le délire de la "PORTE-PAROLE" du Gouvernement.
    En sa qualité de "Porte-Parole" du Gouvernement,Vaonalaory Randrianarisoa a précisé que ce ne sont pas seulement les dégâts laissés par les cinq années de crise transitoire ==que le régime actuel doit réparer.
    "Nous devons aussi considérer "LES" séquelles des 54 années de "PAUVRETE" et de mauvaise Gouvernance".
    A titre personnel,je vous dis Madame :
    - "DEBARRASSEZ LE PLANCHET,VOUS NE MERITEZ PAS D’ÊTRE PORTE PAROLE D’UN GOUVERNEMENT".
    ="Allez planter des choux,cela vous conviendrait "MIEUX".

    ="2014-54= 1960"=
    Depuis notre indépendance !

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 8 septembre 2014 à 19:13 | diego (#531) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Les nanas ont aussi le droit de humilier les petits mecs !!! On peut au moins partager avec les nanas ce droit, elles en ont déjà pas beaucoup....

    • 8 septembre 2014 à 19:46 | Jipo (#4988) répond à diego

      Diego bonsoir .
      je ne boycotte pas du tout votre élection piège à gogos, je vous dis juste que le disque a un gout de déjà entendu, un peu rayé si vous préferez.
      Comme disait Coluche, si de voter changeait quelquechose, cela se saurait ☻ .
      Ce n’ est pas en ressassant toujours la même rengaine, que cela va faire avancer les choses.
      Bien sur que pendant que les pauvres contribuables, ou " administrés ", comme vous préférez, se battent pour la gauche , la droite, ceux qui gouvernent vraiment les grands lobbyings de la finance , nous l’ enfonce tous les jours un peu plus.
      Je ne dis pas que je ne vote pas et donc ne suis pas koncerné, cependant, je ne suis pas dupe , contrairement à la majorité, qui plus est est coincée dans la nasse, & dont je n’ ai pas ce "privilège " ...
      Bonne soirée, et ne peux que vous inviter à vous rapprocher des vidéos [ d’ étienne Chouard ], qui est particulièrement explicite et en dérange plus d’ un, à commencer par des Bandits comme Attali .

    • 8 septembre 2014 à 19:50 | Jipo (#4988) répond à Jipo

    • 8 septembre 2014 à 21:16 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      Tous les jours : une , après Valérie, à présent thomas thévenoud , un pote à cahuzac , encore 1 spécialiste de la fraude ! on ne parlera pas de la taubira, ni la touraine, pas + que duflot , montebourg, quelle brochette !
      Chut fô pas l’ dire ...
      Ah ils sont forts ces zembrayazes !

    • 8 septembre 2014 à 22:35 | diego (#531) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Bonjour,

      Eh oui, cela vous choque ?

      Avancer vouloir réparer 54 ans une mauvaise gouvernance par une personne porte parole d’un gouvernement sans queue ni tête, un président sans un seul élu, mal élu et pour couronner les paroles de cette pauvre personne les caisses de l’état Malgache sont vides.

      Alors comme je n’ai pas pu vérifier cette information Mr Ramahefarisoa. Est-ce vrai que le ou la porte parole du gouvernement aurait dit ce que vous nous rapportez ?

      Si c’était vraiment vrai, cette personne serait non intelligente. Ne le sait-elle pas que le président est le visage même de la destruction de l’économie malgache. Il a eu la clé de l’économie du pays et donc responsable des caisses, qui sont vides. Si j’étais le Chef du Gouvernement, je le mets à la porte aujourd’hui même cette personne.....

      Mais qu’est qu’elle, cette personne, représente bien le pouvoir actuel. Prétentieuse et visiblement inconsciente, pire, elle ne connaît pas les origines de sous-développement :

      - le sous-développement ne vient absolument pas d’une mauvaise gouvernance des élus nationaux.

      Les origines, plus exactement, l’origine de sous-développement est avant tout politique. Et elle dépend de problèmes structurels propre à chaque pays, sur le plan politique et économique et aussi les traditions, mais aussi surtout la conjoncture qui prévaut dans l’économie mondiale sur le court et à long terme.

      Mr R. Hery n’a pas d’élus, n’a pas de majorité pour gouverner et son pays n’a plus une seule institution fonctionnelle, le pays n’a pas de sources stables de revenus pour s’auto-financer de redémarrer l’économie. Pire, le pays est en instabilité politique permanente cela coule de source :

      - C’est prétentieuse de pointer du doigt 54 années d’indépendance quand on était au pouvoir illégalement durant cinq ans....

    • 9 septembre 2014 à 08:37 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à diego

      OUI !
      Volontairement,je n’ai pas donné la source,mais si vous feuilletez,certaines feuilles de choux,vous trouverez facilement,le "DELIRE " de cette porte-parole du Gouvernement,V.Randrianarisoa.
      Cordialement,
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 10 septembre 2014 à 20:31 | bbernard (#6880) répond à Jipo

      Eh oui ! Une belle bande de pourris

  • 8 septembre 2014 à 19:04 | jules (#2904)

    Vous avez eut votre révolution , maintenant il faut payer !
    La scolarisation était un handicap pour la dictature du DJ, d’ou la descolarisation, on "gouverne" plus facilement un peuple ignare, et dites vous bien que Hery doit penser pareil.
    Vous avez tout perdu du peu que RA8 avait fait !(sauf la corruption of course) Tout part a l’abandon, dans 50 ans rien n’aura fondamentalement changé.
    Une chose va changée c’est sur ,Mada sera devenue "l ile toute rouge" car il n’y aura plus de forets,c’est beau l’avenir !

    • 9 septembre 2014 à 08:46 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à jules

      OUI !
      Nous avons eu notre "Révolution",elle s’est terminée par une "ELECTION" au forcep et "NOUS" avons notre Président et Notre Assemblée Nationale.
      Je suis fier d’être Malgache parce que les Malgaches ont épargné ,Madagascar,de la "Guerre Civile",de destructions massives et de déplacements de la "POPULATION".
      Certes,nous avons "DAHALO",animés par quelques Malagasy et des étrangers ,mais nous pourrions les éliminer complètement,si nous osions utiliser les mêmes méthodes qu’eux: :
      - "LA FORCE
      - et L’ELIMINATION PHYSIQUE".

      - "Réconciliation Nationale=Grand Pardon=Amnistie Générale"-

      ++"MADAGASCAR AUX MALGACHES,UNE et INDIVISIBLE"++

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 8 septembre 2014 à 20:09 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    Pour que la rentrée ne soit pas trop difficile

    (http://ausuddunord.fr/festival2014/jeu-11-septembre-le-pelican-21h00)

    C’est gratuit .. vous ne serez pas déçu

  • 9 septembre 2014 à 00:57 | Tsiky (#8506)

    Monsieur le Ministre, l’idée de refondation est séduisante !
    Mais refondation pour une refondation n’a pas de sens.
    Il faut déjà déterminer vers quelle finalité souhaiterions-nous orienter l’éducation de nos enfants ? Il ne s’agit pas de prôner la gratuité de l’école, de recruter 10.000 enseignants (au passage, avec quels critères de recrutement ??), des écoles EPP érigées par-ci par-là... Toute cela, c’ est de l’ordre des moyens. Avant de définir et de se donner les moyens, il faut déjà avoir en tête la finalité, le fil rouge, l’objectif ultime qui structure cette éducation nationale !
    Une finalité suppose qu’il y ait derrière une réelle philosophie, une réelle vision de ce qu’est l’éducation, de ce que sera le malgache de demain en prévision de l’évolution du monde actuel mais également des valeurs que l’on souhaite inculquer aux enfants malgaches !
    Alors oui à une concertation mais, il ne faut pas se concerter pour se concerter mais bien cerner sur quelle base et pour quel objectif portera cette concertation !

    • 9 septembre 2014 à 08:50 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Tsiky

      Tsiky,
      Je vous renvoie à lire ou à relire, ma longue ==bla-bla== pour comprendre ce qu’est la "REFONDATION DE l’EDUCATION".
      Cordialement.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 9 septembre 2014 à 05:14 | valoha (#7124)

    Raha jerena tsy miangatra dia tokony hiala avy any @ ny Fikambanan’ny Ray aman-dRenin’ny mpianatra, sindikan’ny mpampianatra (voahofana sy tsia-FRAM), ny tompon’andraikitra isany any @ ny Faritra 22, ny Loholona avy @ ny Faritra 22 mitambatra ny fanapahana sy fananganana ny rafitra vaovao eo amin’ny Fanabeazam-pirenena. Ireo no mitambatra no manome ny fanovana hilaina rehetra ho an’ny Ministeran’ny Fanabeazana Malagasy !
    Anisan’izany fanovana lehibe izany ny fikaonan-doHan’ny rehetra @ ny mety ho fitadiavana loharanom-bola entina mampihodina ny raha2 rehetra hanabeazana ny tera-tany Malagasy manomboka any @ ny garabola mandra-pipaka any @ ireo lehibe tsy mahay taratasy ! Ny fanaraha-maso miaraka ny fitantanana ! Ny fitsinjarana ny teti-bola miaraka(garabola-anjerimanotolo) !
    Tsy tokony ny Ministeran’ny Fampianarana intsony no manapaka irery avy any ambony ny rafitra vaovao hajoro na iza ministra eo, na iza teknisiana eo, na iza fitondrana eo. Mpiasam-bahoaka avokoa izy ireny ka tokony ankatoa ny vahoaka, manaiky sy manatanteraka ny fanampahan-kevitry ny valalabemandry !
    Raha misy fanampiana avy any ivelany na tsia dia ny fikambanana sy fitantanana vaovao no miara-mandinika sy mifarimbona mitantana ny Fanabeazana manerana ny Nosy fa tsy azo ankinina irery @ ny ministeran’ny Fanabeazana intsony izany. MANDIDY SY MANAPAKA MIARAKA NY VAHOAKA, NY RAY AMAN-DRENIN’NY MPIANATRA, NY SINDIKAN’NY MPAMPIANATRA (VOAHOFANA NA TSIA), NY LOHOLONA MALAGASY, NY TEKNISIANA AVY AO AMIN’NY MINISTERAN’NY FAMPIANARANA.

  • 9 septembre 2014 à 10:09 | meloky (#637)

    Ny mahagaga dia tere-komasaka toy ny voalobo-jaza foana ny fandehan’ny raharaha indrindra ty fampianarana, rehefa fantatra fa ny fitantana sy famatsiam-bola ho an’yn fampianarana no tsy alehany ; dia lasa ny programa sy ny mpianatra madinika no voadakadaka.

    Omeo toerana ny nfifaninana eo amin’ny samy fampianarana fa raha programa lasitra no apetraka dia tsy manova zavtra zany, fa ny fampitaovana sy ny professionalisma amin’ny fampianarana ho tadiavo hirika ny hamehezana azy , koa na misy vola na tsy misy dia ny fihezahan’ny mpanabe no votoatin’ny fampandrosoana.

    Ny mampalahelo ary hitantsika foana ny fahavoazana nandritry ny fitondrana maro nifandimby teo Madagascar dia ny mpianatra foana no ampangaina ho lesoka : tsy mahay hoe, ambany lahatra hoe, sns.

    Nefa de hitam-poko sy hitam-pirenena fa ny vovohona mampandeha ny fampianarana no tena tsy ao mihintsy fa savovona miala amin’ny tany, ka tsy mirahraha mihintsy ny manjo ny Mpanabe ( na any ambanivohitra lavitra any na ny ambanimaso ampototry ny ministera aza lasa hodian-tsi-hita ny ezaka ataon’izy rehetra reo >>>> !!!)

    Koa enga anie dia tsy ho latsaka amin’ny fatiantoka ny firenena ka lany vola amin’zao karazana convention hoe, workshop hoe, symposiums eh, mivory atsy mivory aro eh (koa tony ny fomba fandaniam-bola manara-penitra nefa tsy misy vokany...akory).

    Marary ny saram-babe-bahoaka fa lasan’ny mpangalatra avo lenta ny fahefan’ny vahoaka tsy mandady harona rehetra. Lazaina fa mahantra ny Gasy nefa de tsy mba hitan’ireto tompon’andraikitra reto ve fa izy reo no tena mpampahantra vahoaka ?????!!!!!!.........

    Ka raha "kankafotra an-tsaha maloto reny ny programa entina hampandroso ny GAsy de aleo sorohina dieny zao fa tsy mamokatra eh oh !

    Fa kosa raha mba tena mikendry ny fampandrosoana ny vahoaka tsy mandady harona de aza miraviravy tanana fa LAza sy sitraka avy amin’ Andriamanitra re no homba anareo, ka ho vorinofo ny ezaka hifanokonana hatrehinareo !

    • 9 septembre 2014 à 10:10 | meloky (#637) répond à meloky

      Marihina fa "TSy adala tsy akory ny MALAGASY !"

  • 9 septembre 2014 à 18:59 | faralahy (#7249)

    Pour en revenir à la refondation de l’éducation nationale permettez moi d’abord de préciser mon dictionnaire.

    L’Education est de la responsabilité des parents.
    L’Instruction est de la responsabilité de la société , de la Nation,c’est à dire de l’Ecole,le Collège ,le Lycée,l’Université...
    La Culture est de la responsabilité de chacun.

    Je voudrai donc parler de la refondation de l’Instruction Nationale.

    Quelle est la situation ?
    l’Ecole Elementtaire,Primaire est sinistrée .De nombreux articles sur M.T. décrivent cet état.
    Lycée et collège sont délabrés même dans les villes.
    L’Université est dans une crise profonde,l’administration,le contenu..

    Des écoles privées continuent courageusement leur travail mais dans le dénuement et grâce seulement à l’écolage .
    Des écoles de différentes confessions continuent aussi d’oeuvrer utilement.
    Des initiatives d’associations(ONG)accomplissent aussi des missions remarquables dans toutes les provinces
    Les Agences de l’ONU fournissent une aide considérable sur le plan matériel,expertise,financier.

    Si nous faisons un bilan nous constatons que pour l’enseignement notre pays vit sous perfusion(il parait qu’il en est de même pour la santé)

    Refonder l’Instruction Nationale c’est étudier la question avec tous ses acteurs.

    Il y a de nombreuses initiatives intéressantes de part et d’autre et des personnes dévouées mais toutes ces énergies s’expriment dans la dispersion et au résultat il semble que la situation générale s’aggrave.

    Pourquoi ne pas réunir :
    - les O.I. (Agences de l’O.N.U :Unesco,Cnuced,Pam,..)
    - les O.N.G(malagasy et étrangères)
    - les écoles privées
    - les écoles confessionnelles
    - les partenaires bilatéraux(Usaid,Afd,..)

    et avec l’expertise de chacun élaborer un programme.

    Il y a des personnes intégres ,dévouées,informées,du savoir faire,dans les organisations internationales ; avec l’expérience des enseignants malagasy nous pouvons donner une instruction de qualité à tous les enfants malagasy dans un délai de Cinq ans (si nous considérons le temps d’élaboration du contenu , la formation des professeurs,la mise en place matériel,qui devraient prendre 3ans).

    Avec toutes les aides financières reçues nous aurions pu obtenir un autre résultat si nous n’avions pas dispersé nos forces dans des directions "tous azimuts",sans réelle priorités,mais beaucoup de bla-bla,etc...
    Refuser l’aide étrangère (alors que c’est eux qui tiennent la tête de nos enfants en province ,hors de l’eau) comme certains sur ce forum,est de l’aveuglement.
    J’invite les compatriotes à revenir les pieds sur terre.Vouloir sans sortir ,seul,c’est de la vanité mal placée.Je veux ici mettre en garde certains mégalomanes qui avancent des idées certes intéressantes dans l’absolu mais irréalisables dans la situation de notre pays qui est au creux de la vague.
    Le principe de réalité s’impose à tous sur cette planète ! même à nous Malagasy.

    Ceci dit, je dis bravo et bon courage à tous ceux qui modestement,ont la précieuse charge d’instruire nos enfants dans des conditions générales que chacun connait.
    Nous devons a l’ enseignant beaucoup de respect ;et j’apprécie cette métaphore chinoise qui le voit comme "la bougie qui se consume pour éclairer les autres".

  • 9 septembre 2014 à 20:13 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - "La Nation garantit l’égal accès de l’enfant et de l’adulte à l’instruction ,à la formation professionnelle et à la culture".
    - "L’organisation de l’enseignement public et laĩque,à tous les degrés,est un devoir de l’Etat".
    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS