Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 5 décembre 2022
Antananarivo | 22h15
 

Société

Unicef Madagascar

La plateforme sociale U-Report attire plus de 10.000 jeunes

lundi 7 novembre | Mandimbisoa R.

Plus de 10.800 jeunes ont adhéré à la plateforme d’expression gratuite via SMS U-Report, a annoncé Unicef Madagascar hier dans un communiqué. Initié dans son programme de soutien à la participation des jeunes, cet outil connait un engouement exceptionnel et permet de constater la place essentielle des jeunes sur des thématiques liés au développement du pays et de la société.

U-Report est un outil numérique, gratuit et anonyme. Il encourage et engage les jeunes (13 à 30 ans) à la participation citoyenne grâce à des sondages envoyés sur leurs smartphones, via Facebook Messenger,Twitter, Viber, WhatsApp et Telegram. Il fait ainsi participer les jeunes au dialogue social et politique, à travers des sondages sur leur quotidien, leurs problématiques et leurs attentes. L’ensemble des réponses de cette jeunesse est automatiquement compilé sur la plateforme permettant ainsi aux preneurs de décisions d’entendre la voix des jeunes et la prendre en considération pour adapter leur action afin de mieux répondre aux besoins de cette frange de la population.

Cette forte participation des jeunes à la plateforme U-Report a déjà porté ses fruits. U-Report a permis à plus de 3000 jeunes de porter leur voix concernant l’amélioration de l’éducation à Madagascar en vue du Sommet pour la Transformation de l’Education qui s’est tenu à Paris en septembre dernier. Les jeunes ont été sollicités pour s’exprimer par rapport à la qualité de l’enseignement, l’accès à internet à l’école, la santé et la sécurité à l’école et les ressources, et les compétences à l’école. A la suite de cela, un nouveau projet de Loi d’orientation de l’éducation a été soumis à l’Assemblée nationale.

« La voix des jeunes constitue un vrai pouvoir de plaidoyer auquel il faut prêter une attention particulière. Il est important de savoir ce qu’ils pensent de nos programmes, de la situation que connaît leur pays, de comprendre comment ils vivent leur situation en tant que jeunes. Pour l’Unicef, ce retour nous aide à apporter les réponses adéquates et adapter les programmes que nous souhaitons déployer pour être au plus proche de leurs besoins » s’exprime Gilles Chevalier, le représentant par intérim et représentant adjoint chargé des programmes de l’UNICEF à Madagascar.

1 commentaire

Vos commentaires

  • 7 novembre à 10:52 | arsonist (#10169)

    Les Madagougouesques sont pris dans la nasse de cette misère très sévère dressée et entretenue par DJ bac-3 faikam-boto Rajoelina !

    C’est un fait !
    Et parmi les plus miséreux figurent aux premiers rangs nos jeunes !

    Quel avenir pour eux ???

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS