Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 16 octobre 2019
Antananarivo | 14h55
 

Culturel

La photographie invite les regards

mardi 8 janvier 2013 | Andrianjohary Noroelisoa

« Immortalisation d’un moment », voilà comment Rakoto A. définit ce qu’est la photographie. Il partage, donc, sa vision grâce à certains de ses clichés présentés à l’Institut Français de Madagascar (IFM) où se tient une exposition qui durera du 8 au 26 janvier 2013, avec le thème « regards pluriels ».

Six photographes présentent leurs œuvres à l’IFM, à savoir, Lofo Rabekoriana, Viviane Rakotoarivony, Chrystel Raharison, Mamy Randrianasolo, Andriamparany Ranaivozanany et Rakoto A. Ce dernier expose, particulièrement, des photos de mariage. « Je travaille comme photographe aux cérémonies de mariage plus particulièrement, et les photos que les mariés rejettent sont celles qui ont été sélectionnées pour être mises en exposition » déclare-t-il. Ces photos, en effet, n’ont pas été prises de face, mais par derrière, raison pour laquelle elles ont été rejetées. Ces photos, dans la vision à Rakoto A., montrent un autre côté du mariage, celui du bonheur partagé.

D’autres clichés pris par Chrystel Raharison témoignent la simplicité, le courage et l’amitié, selon ses dires. Etant la plus jeune des photographes, elle est également l’admirée de tous par son talent. Un visiteur a ainsi qualifié son œuvre comme étant la plus expressive, un caractère typique de ce qu’est la photographie.

Les visiteurs, eux, ont des vues différentes sur chaque œuvre. Certains se mettent en admiration devant chaque photo. D’autres, ayant plus ou moins des connaissances dans l’art émettent des critiques. L’un d’eux affirme que le message que les photos veulent faire passer ne peut atteindre les simples convives. Il explique que pour qu’une photo soit expressive, il faut savoir jouer sur la couleur, la lumière, le cadrage et les mouvements. Il ajoute que le Malagasy, ayant hérité de certaines cultures occidentales, met plus d’importance sur le côté gauche d’une photo ; comme il écrit de gauche à droite, c’est également ainsi que se transmet le message, si l’on se réfère toujours à la photographie. Le mouvement de gauche à droite est plus expressif. Le contraire touche un peu plus les orientaux.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS