Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 26 mai 2024
Antananarivo | 00h21
 

Politique

Gouvernance

La mise en place du Conseil économique social et culturel exigée

samedi 18 février 2023 |  1929 visites  | Mandimbisoa R.

Les organisations de la société civile relance la question de mise en place du Conseil Economique Social et Culturel (CESC). Prévue par l’article 105 de la Constitution de la quatrième république, cette instance n’est pas encore née. Depuis plusieurs mois, des représentants de la société civile, du secteur privé, des syndicats se sont mobilisés pour activer la mise en place du CESC. Des échanges et des consultations ont été effectués entre ces différents acteurs y compris le secteur public.

Pas plus tard qu’hier, un atelier national de présentation des orientations de proposition d’un projet de loi pour la mise en place du CESC Madagascar a été organisé à Antaninarenina. Il a pour objectifs de « présenter la version consolidée des orientations d’un projet de proposition de loi pour la mise en place » de ce conseil et « d’engager toutes les parties prenantes dans le processus de plaidoyer et de lobbies pour permettre à l’orientation de devenir un projet ou une proposition de loi » y afférent.

-----

La Constitution indique que le CESC est saisi par le gouvernement pour donner son avis sur les projets de loi, d’ordonnance ou de décret ainsi que sur les propositions de lois qui lui sont soumis. Aussi, il est compétent pour examiner les projets et propositions de loi à caractère économique, social et culturel à l’exclusion des lois de finances. Il peut également entreprendre, de sa propre initiative, toutes études ou enquêtes se rapportant aux questions économique, sociale et culturelle et ses rapports sont transmis au Président de la République.

Les organisations de la société civile estiment que « face à la défaillance et au dysfonctionnement de certaines institutions ou organes étatiques, n’arrivant plus à répondre aux priorités publiques par l’absence de politiques et stratégies claires, concrètes et matures dans plusieurs secteurs, ce CESC, longuement négligé dans sa mise en place pourrait servir de remède dans notre contexte actuel ».

5 commentaires

Vos commentaires

  • 18 février 2023 à 11:01 | pisokely (#9950)

    pas possible.. c est radoma et be molotra qui decident

    • 18 février 2023 à 11:09 | poiuyt (#584) répond à pisokely

      c’est ra-bleu, bm, et seulement après ceux-là : rajoel.

      Et cela depuis des années ; c’est la raison pour laquelle, rajoel est étranger aux affaires de l’état en bon pseudo président qu’il est. C’est la raison pour laquelle il n’a que des broutilles. Quand les 2 autres lui jettent un os, comme le téléphérique, il lève sa queue de cabot, pour donner l’air d"être le chef. En vrai, la lalatiana est son chef.

  • 18 février 2023 à 12:32 | lé kopé (#10607)

    Ce ne sont que des illusions , pour montrer au Public que ce Régime travaille .Quand on constate le nombre d’organismes Anticorruption , et le résultat qui en sort , les bras m’en tombent . On pourra citer Le PAC , Le CSI , la SAMFIN, le BIANCO, le TRACFIN , et j’en passe , mais nous faisons toujours partie des Pays les plus corrompus du Monde . Cherchez l’erreur !

  • 18 février 2023 à 14:20 | Jipo (#4988)

    Bonjour , un cabinet de conseil ???
    ça me rappelle certains Mc kinsey ou assimilé, encore des organismes budgétivores, pour clodettes, majorettes, et autres gaypride .
    Ou notre transgenre va pouvoir venir montrer ses lunettes, accoutrements de circonstances et ciseaux faute d’ autre paire, sans oublier quelques poignées de riz et de l’ huile faute de vaseline ...

  • 19 février 2023 à 15:31 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum
    A quoi ça sert de conseiller une personne qui ne sait pas en profiter n’est-ce pas ? C’est pareil à un âne chargé de livres car il ne fera qu’à sa tête n’est-ce pas ? Un être parfait dans tous les domaines comme il prétendait être et que ses ouailles l’adoubent ainsi n’a rien à cirer des conseils d’où qu’ils viennent donc la solution est ailleurs n’est-ce-pas ?

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS