Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 15 octobre 2019
Antananarivo | 23h27
 

Agriculture

Le grand défi : combattre les criquets et doubler la récolte de paddy

lundi 13 octobre 2014

Le ministre de l’Agriculture se veut persuasif. La production rizicole connaîtra dans les prochaines années un bond considérable, dit-il ce vendredi 10 octobre 2014. Le ministre Roland Ravatomanga a expliqué pendant plus de deux heures à la presse, cet exploit qui repose sur l’usage de semences de riz hybrides en provenance de Chine. Le pays en a importé 100 tonnes qui devraient dès cette année être mises à la portée des paysans ; cette opération devrait accroître le rendement de 5 tonnes l’hectare à 10 tonnes. Des objectifs qui sont réalisables d’autant que les surfaces rizicoles cultivables augmenteront parce que des infrastructures ont été réhabilitées et construites : les barrages du Bas Mangoky, de Bevoay ou encore d’Andapa sont fonctionnels. D’après le ministre Roland Ravatomanga, la superficie rizicole a cru de 26 792 ha grâce à ces « nouvelles infrastructures ».

La récolte de paddy ne peut que doubler et atteindra alors les 4 500 000 tonnes dès la prochaine saison. Encore faut-il que la lutte contre les criquets soit conduite avec rigueur pendant trois ans.

Dans cette perspective, la lutte contre les criquets doit se poursuivre dans le Bongolava, le Melaky et l’Atsimo-Andrefana. Le ministère de l’Agriculture conduit la deuxième phase de la lutte anti-acridienne. 5000 litres d’insecticides sont prêts mais le besoin est de 45 000 litres.

La première opération aérienne d’épandage commencera ce 15 octobre 2014 d’après le ministre de l’agriculture Roland Ravatomanga. En ce début de la période de l’été, l’éclosion va bientôt commencer, aussi c’est une période clé pour tuer les œufs sinon une fois ceux-ci éclos et ailés, ce sera beaucoup plus difficile. L’épandage terrestre est le plus indiqué en cette période. Mais le traitement aérien ne sera pas délaissé pour autant.

Léa RATSIAZO et Bill

2 commentaires

Vos commentaires

  • 13 octobre 2014 à 08:44 | jansi (#6474)

    Voila Le genre d’information qui ne fait rien avancer. 45000 litres de produit pour quels résultats attendus ?
    Quelle quantité de produit pour éradiquer le phénomène ?
    Quel est l’objectif et dans quel délai.?
    Léa Ratsizafy devrait analyser un peu plus les infos qu’elle traite. Car le ministre nous mène en bateau en ne disant pas l’essentiel.

    • 13 octobre 2014 à 12:39 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à jansi

      Et c’est quoi l’essentiel jansi ??

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS