Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 19 octobre 2019
Antananarivo | 14h59
 

Politique

Parlement

La loi sur l’opposition à l’Assemblée nationale

lundi 12 août | Arena R.

Les yeux se tournent vers l’Assemblée nationale et le sénat à partir de ce lundi 12 août 2019. Députés et sénateurs sont convoqués par le gouvernement par une nouvelle session extraordinaire de 12 jours. A l’ordre du jour de cette réunion au palais de la démocratie : la présentation de la politique générale de l’Etat (PGE) par le gouvernement et l’étude d’au moins d’une proposition de loi concernant l’opposition. Cette dernière a suscité beaucoup de commentaires ces derniers temps.

En effet, le régime en place envisagerait de retoucher la loi sur l’opposition qui existe depuis 2011, adoptée au niveau du Parlement à l’époque de la transition, mais qui n’a jamais été appliquée dans le pays jusqu’ici. Les partis de l’opposition qui se sont rassemblés le week-end dernier exigent notamment qu’on applique d’abord cette loi et non procéder déjà à sa retouche.

Le député de l’Ikongo, Brunel Razafitsiandraofa, vice-président de l’Assemblée nationale et non moins porte-parole de la plateforme IRD a révélé que c’est cette plateforme qui a proposé une loi sur l’opposition, inspirée de celle existante à la Chambre Basse. Mais il n’exclut pas toutefois la possibilité selon laquelle le gouvernement ait également présenté un projet de loi sur l’opposition.

12 commentaires

Vos commentaires

  • 12 août à 10:50 | punchline (#9673)

    8 mois de présidence, 1 mois de législature, 4 ans de sénatoriale, la seule convocation, session EXTRAORDINAIRE de surcroit, c’est pour débattre LA LOI SUR L’OPPOSITION.
    vire-moi tout-ça, tous ces vauriens :

    - La chine n’a pas d’opposition , elle est riche
    - La grece, l’italie, l’espagne en ont, ils sont pauvres.

    - une opposition n’est pas prioritaire
    - Il faut un président expérimenté , instruit et cultivé, le notre ne possède aucune de ces critères ; notre président a un programme nommé IEM , fait par des tiers personnes, et concocté ailleurs, donc hors-sol

    • 12 août à 11:29 | I MATORIANDRO (#6033) répond à punchline

      Ka tsy izy no tena niketrika an’le iem fa olon-kafa fa izy nasaina nitaiza fotsiny de tsy itany ze anaovana le izy.

      Samia velonaina.

    • 12 août à 11:33 | betoko (#413) répond à punchline

      Dites moi , qui aimeriez vous comme président de la république de Madagascar ? Nous avions eu deux présidents instruits et cultivés en la personne de Didier Ratsiraka et feu Pr Zafy Albert ...je vous laisse les commentaires

    • 12 août à 13:38 | Anton (#8594) répond à punchline

      Ne pas confondre le PIB nominal d’un pays et le PIB /habitant pour déterminer la richesse ainsi :
      CHINE 9 770 $USD (2018)
      GRECE 20 324 $USD (2018)
      ESPAGNE 30 524 $USD (2018)
      ITALIE 34 318 $USD (2018)
      Accessoirement
      FRANCE 41 464 $USD (2018)
      A cette lecture force est de constater que c’est le pays ’totalitaire’ qui pointe - de très loin- au dernier rang du PIB/par habitant des pays cités dans votre exemple !

    • 12 août à 16:26 | Ibalitakely (#9342) répond à punchline

      à #6033,
      Izay ange ilay hoe malaza tsy nihinanana toa (vilihin-tsahona) … vilihim-poza

    • 12 août à 22:30 | punchline (#9673) répond à punchline

      gros Anton, le PIB de la chine est à 9000, car ils sont au nombre de 1milliards et 500 millions de population.
      Le PIB/habitant, c’est un mauvais indicateur, car la France et les autres pays europeens ne sont qu’à moins de 70 millions d’habitants chacun

      si tu veux mesurer la performance , c’est plutôt le taux de croissance du PIB de l’Économie qu’on regarde , et la chine est de loin à plus de 6%, contrairement aux pays européens qui sont tous en dessous de 3%

      L’IDH est aussi un bon indicateur, et là j’avoue que la chine a de progrès à faire , mais ils sont tout de même sur la bonne voie.

    • 14 août à 16:16 | rayyol (#110) répond à punchline

      C est plus facile de discuter que d agir Et dire qu il y en a pour 5 ans .Et après on recommence c est a en mourir de désespérance Et les pourris se refont un siege balaient un peu la poussiere et se préparent a s en mettre plein les poches
      Et le peuple plie un peu plus l échine tellement que tout ce qu il voit et mange c est la poussière Il y en a pour 5 ans de discussion inutile
      Les bandits prospèrent
      Les forets se vident (un containeur n attend pas l autre le port de Tulear est en passe de depasser celui de Tamatave vu la richesse des cargaisons de bois précieux ,le sous sol aussi la pollution augmente les oceans se vident l injustice regne en maitre
      Les ministres sont assis et attendent les ordres de leur maitre et cherchent les combine
      Prendre des initiatives c est risquer de tout perdre Sur quoi va t on les juger
      Leur maitre attend les ordres de son maitre
      Et celui ci organise des conferences pour discuter de ce qui devrait être fait dans le pays
      Et le pays se meurt a petit feu .
      On construit un stade , une piscine on n a pas d eau pour la piscine les gens charrient l eau au bidon combien sa prend d eau une piscine olympique
      On veut construire des universités sans professeur
      On a construit des hôpitaux sans medecin On veut construire une ville sans argent
      On laisse mourir une ville car elle est trop sale et mal geree
      On n est pas interesse de la gerer
      Donc construisons en une autre
      Sa prend un genie pour penser a cela
      Heureusement nous en avons elu un
      .Les chemins sont impassables et la saison des pluies meme pas commencée
      Tous attendent que le pouvoir bouge mais rien ne bouge car l on discute
      Une priorité personne ne sait ce que cela veut dire mettre les ministres a l oeuvre mais que font t ils ces ministres
      A quoi occupent t ils leur journées ,savent t ils meme ce qu ils sont supposes faire

  • 12 août à 10:54 | Vohitra (#7654)

    On verra bien quel sera le contenu de cette proposition de loi presentee par la majorite au pouvoir definissant le statut de l opposition, et provenant d une coalition qui avait deja l experience et la capacite de prise de pouvoir par la force et la volonte de la rue.

    • 12 août à 11:33 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Vohitra

      Tena kitoatoa tokoa ty resaka ty ry namana !!!

      Tsy mbolaa nanpiasainaa akory d’efa hoe ahitsy sy ovaina ndray ???!!!

      Eritrereto hoe mividy fiara vaovao nivoaka kosesionera ianao de avy eo de hoe aleo amboarina ndray aloha fa tsy mbola mahazo mandeha ty vaika ty !!!

      Hafahafaa toa sahafa zany ry namana !

      Satria manko hanohitra indray ireto mpandravatafaraitsitomponandraikitra reto aoriana de ho hita eo ny zavatra aterany.

      Samia velonaina.

  • 12 août à 12:38 | titynana (#10701)

    Afaka mivory ao amin’ny tranon’ny kisoa izy ireo, aiza izy ireo !

  • 14 août à 16:45 | olivier2 (#9829)

    "c est a en mourir de désespérance Et les pourris se refont un siege balaient un peu la poussiere et se préparent a s en mettre plein les poches"

    heu..

    les pourris en question seraient ils malagasy ?

    les pourris qui laissent faire les pourris seraient ils également malagasy ?

    la poussière serait elle malagasy ?

    OUI

  • 17 août à 16:22 | SNUTILE (#1543)

    La dernière dissolution de l’assemblée nationale est due au rassemblement illégitime en un parti "frondeur" des partis au sein même de l’assemblée nationale déjà constituée par les lois avec la confiance du peuple.
    C’est la tentation à comploter qu’une fois élu député d’un parti, les députés se rassemblent pour former UN parti à OBJECTIF à MAJORITÉ d’ EFFECTIFS pour SE DÉDOUANER des LOIS COMMUNS.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS