Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 25 septembre 2020
Antananarivo | 19h57
 

Economie

Conseil des ministres

La loi de finances rectificative enfin bouclée

lundi 15 juin | Mandimbisoa R.

Il aurait fallu dix jours d’affilée de réunion, de jour comme de nuit, pour enfin boucler la Loi de finances rectificative 2020. Il devra être présenté au niveau du parlement en vue d’une adoption dans les jours à venir.

Le communiqué de ce conseil des ministres annonçant dans la même foulée la poursuite de l’état d’’urgence sanitaire indique que l’accent a notamment été mis sur le plan social et la relance économique dans cette loi de finances rectificative. Comme prévu, le taux de croissance annuel est revu à la baisse, comme le ministre de l’Economie et des finances l’avait déclaré lors de sa rencontre avec les parlementaires (0.8% contre 5.5% dans la Loi de finances initiale) . Des recettes fiscales des six premiers mois de l’année n’ont atteint que 2 757 milliards d’ariary, soit 53% des prévisions. La douane n’a enregistré que 2421,6 milliards de taxes lors de ce premier trimestre de l’année. On enregistre ainsi une baisse jusqu’à 26% du taux de recettes fiscales

Il aurait également été évoqué lors de ce conseil des ministres que le domaine de la sécurité sera priorisée dans le cadre de cette Loi de finances rectificatives.

5 commentaires

Vos commentaires

  • 15 juin à 09:58 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Comme vient d’annoncer le PRM, le NEW DEAL voire le plan Marshall à la sauce Malagasy serait-elle la solution pour se sortir de la crise actuelle ?
    Quid de son financement ? Car sans financement conséquent ce sera la planche à billet et bonjour l’inflation galopante.
    Booster le BTP c’est mettre tous les œufs dans le même panier car les volets industriels annoncés ne relèvent pas du court terme concernant leurs productions donc la demande sera largement supérieur à l’offre dans tous les domaines ( PPN et ses dérivés) : C’est toujours de l’inflation galopante.
    Cette politique est conseillée quant on veut booster une demande intérieure faible par rapport à l’offre pour relancer l’économie mais pas autrement : C’est distribuer plus de revenu pour inciter les agents économiques à consommer.

  • 15 juin à 12:13 | olivier2 (#9829)

    J’imagine que le GEM va sauter de joie en apprenant ces 2 INCROYABLES nouvelles !

    1- la LDFR est bouclée...circulez y a rien à voir !

    2- 40 Millions d’USD de ligne de crédit ( à 12% ??)...c’est à dire une goutte d’eau dans l’océan de la solitude des entreprises qui ont coulé, coulent, et couleront..

    Et cerise sur le Gâteau : l’argent de la CNAPS servira bien à construire des kilomètres de routes en carton, des bâtiments vides ..via des entrepreneurs gasy-gasy spécialisés dans le tiptop et le détournement..

    Le feu d’artifice est reporté pour Octobre, alors TOUT VA BIEN !

    PS : un petit détail intéressant tout de même :

    "le domaine de la sécurité sera priorisé dans le cadre de cette Loi"

    Effectivement, il va falloir des renforts !!

    LOL

    • 15 juin à 12:37 | ANTICASTE (#10704) répond à olivier2

      Olivier ,
      Donner du matériel insurrection aux forces de l’ordres est prioritaire !
      Alors que donner à manger aux peuples ne l’est pas !
      Vous avez raison ,c’est sur ,avec la famine cela sera nécessaire !

  • 15 juin à 12:44 | olivier2 (#9829)

    @ Anticaste

    Plus de policier = création d’emplois STABLES = un défilé du 26 juin REUSSI !

    C’est la PO-SI-TIVE attitude !

    ci joint extrait du prochain spectacle au COLISEUM malgache-romain :

    https://www.youtube.com/watch?v=NviX9gCCGGE

    MDR-LOL

  • 15 juin à 15:09 | Vohitra (#7654)

    Globalement, cette LFR 2020 est aleatoire et hypothetique, presente des risques majeurs...

    1. En partant de la tendance actuelle, si le taux de reproduction du Covid-19 ainsi que le taux de prevalence du paludisme ne cessent d afficher comme actuellement une tendance inquietante a la hausse, cette LFR ne fait que presenter une carence certaine et aboutira a un deperissement dangereux du capital humain du pays

    2. Un plan de relance qui avait du mal a demarrer en janvier 2019 le sera encore plus au cours d une periode de gestion d une situation pandemique

    3. La structure moribonde et defaillante de l economie avant meme l apparition de la crise sanitaire qui sera reproduite plus tard...

    4. Cette LFR ne peut que favoriser la capture des ressources par des tiers personnes et autres prestataires de service sans qu il y aura de reelle creation de valeur ajoutee et de nouvelle capacite d innovation creee, sachant que meme en occident, les risques de resurgences pandemiques sont reelles pour l automne prochain...

    Bref, le velirano ne fait que precher par manque de vision a force de pedaler sur une plage en ne tenant pas compte de la montee de maree...des facettes de la pauvrete et la force virale...

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS