Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 19 octobre 2020
Antananarivo | 23h27
 

Enseignement

Etudiants en Médecine

La grève se durcit de plus en plus

mardi 8 mai 2007 | Herimanda R.

L’offre rejetée. Des étudiants des 3ème, 4ème, 5ème et 6ème années de la Faculté de Médecine d’Ambohitsaina se sont mis d’accord de ne pas percevoir les indemnités de stage qui leur sont allouées.

« Nous réclamons toujours le taux Ar 1 200 comme convenu et non pas Ar 600 », ont-ils affirmé lors du meeting qu’ils ont organisé hier devant le portail d’entrée du campus d’Ambohitsaina.

Rappelons que le décret ministériel portant la fixation du taux d’indemnité de stage à Ar 1.200 est déjà sorti au mois de novembre 2006. Il n’est pas encore appliqué pour des raisons que l’on ignore.

Face à cette situation, ces étudiants décident de durcir leur grève. « Nous ne ferons pas marche arrière. Nous irons jusqu’au bout. Nous ne reprendrons pas nos cours et nos stages hospitaliers tant que nous n’avons pas ce dont nous demandons ».

Depuis l’année dernière, ils n’ont pas reçu leur indemnité de stage. Des négociations ont été déjà engagées avec les ministères. Les deux parties ont trouvé un terrain d’entente. Le temps passe. Rien n’est concrétisé. Les étudiants ont réagi et décident de faire une grève générale pour se faire entendre. Les hôpitaux où ils font leur stage vont souffrir de leur absence pendant une période indéterminée.

Campus d’Ambohitsaina • Route barrée

Des étudiants de la Faculté de Médecine ont barré la route à Ambohitsaina. Ils ont fermé le portail d’entrée. Cela s’est passé hier matin vers 9h et a duré pendant des heures. Les voitures quelles qu’elles soient n’ont pas pu entrer ni sortir.

Bloquer la circulation est devenu une « tradition » à Ambohitsaina et même dans d’autres milieux universitaires chaque fois que les étudiants se mettent en grève. Alors, une telle pratique n’est pas conforme à la loi. Elle pousse les autorités universitaires à prendre des mesures extrêmement sévères allant jusqu’à la levée des franchises universitaires. La situation d’hier à Ambohitsaina n’est pas encore arrivée à ce stade.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS