Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 19 octobre 2019
Antananarivo | 17h49
 

Culturel

Centre culturel mobile

La diplomatie de proximité des États-Unis à Madagascar

jeudi 1er septembre 2011 | Rakotoarilala Ninaivo

Centre culturel mobile, c’est le nouvel instrument que le conseiller en communication et affaires culturelles auprès de l’ambassade des États-Unis à Madagascar, Brett Bruen, a présenté à la presse ce mercredi 31 août 2011, dans les locaux de l’ambassade à Andranomena.

« Il s’agit d’une diplomatie de proximité » affirmait à la presse hier Brett Bruen. Donc au lieu d’ouvrir la porte de l’ambassade pour que tous les visiteurs désireux de connaître la diplomatie et la culture américaine viennent vers elle, avec le centre culturel mobile, c’est cette diplomatie et cette culture américaine qui viennent vers ceux qui désirent mieux connaître les États-Unis et leur politique étrangère.

Ce centre culture mobile est constitué d’une estrade démontable, d’ordinateurs portables, d’un poste téléviseur avec un lecteur DVD et d’une petite bibliothèque avec des livres écrits en anglais pour la majorité. Sur l’estrade, il y a des cadres photo numériques et des affichages des évènements déjà organisés par l’ambassade des États-Unis depuis l’arrivée de Brett Bruen dans la grande île.

Les deux ordinateurs portables contiennent des logiciels de jeux éducatifs portant sur l’environnement en général. « Pour le moment, ce centre mobile n’aura pas encore d’accès Internet » note le conseiller en communication et affaires culturelles auprès de l’ambassade des États-Unis. Ce dernier relève aussi que ce centre culturel mobile n’a pas de ressource propre en matière d’énergie. Il ne peut donc pas fonctionner dans une localité qui n’a pas d’accès à l’électricité.

Le coût total du centre culturel mobile s’élève à 50 000 dollars, soit 100 millions d’ariary. Pour le moment, l’ambassade des États-Unis n’a qu’un seul exemplaire de ce centre mobile. Si l’estrade a été importée des Etats-Unis, les autres matériels par contre ont été achetés à Madagascar.

Le premier test de l’efficacité de ce centre culturel mobile va se faire à Ranomafana la semaine prochaine. Puis, au mois d’octobre, ce centre sera installé à Finarantsoa et viendra dans la ville d’Antsirabe en novembre. « Deux personnes suffiront à monter et à démonter toutes ces installations » affirme Brent Bruen ce mercredi 31 août 2011. Il relève aussi tous les composants de ce centre mobile peuvent être transportés par camion pour se déplacer de ville en ville.

4 commentaires

Vos commentaires

  • 1er septembre 2011 à 07:34 | Ravao (#5319)

    Bonjour,
    Sécurité oblige. Surtout dans un pays comme Madagascar où on voit partout des attentats : tu glisses à cause d’une peau de banane : attentat !, tu tombes dans une piscine : attentat ! et j’en passe. certes c’est très beau ce truc mobile, cela permet de rêver : étudier, aller aux USA : pas impossible, mais très cher et très difficile. Courage chers compatriotes.

  • 1er septembre 2011 à 08:04 | mpihomehy (#5162)

    you’d better get it connected to the internet so that people in remote areas can have access to reliable information.

    • 1er septembre 2011 à 14:12 | Ravao (#5319) répond à mpihomehy

      It’s a good idea especially for people in remote areas, but for how many times ?

  • 1er septembre 2011 à 12:58 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Pourquoi commencer par ranomafana ? et pas par la capitale ? En terme de diplomatie , la HAT pourrait peut être en profiter , à moins que ce soit au dessus de ses volontés , .
    De plus qu ’est -ce que cela couterait d ’ avoir une connexion haut débit , quand on voit combien coute cette plaisanterie, tant qu ’ à faire , on n ’est plus à un million près .

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS