Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 5 juillet 2020
Antananarivo | 00h50
 

Infrastructure

Rova d’Antananarivo

La construction du « Colisée » devant le Conseil d’Etat

mercredi 24 juin | Mandimbisoa R.

Les contestations de l’édification d’un Colisée ou « Kianja Masoandro » dans l’enceinte du Palais de la Reine à Manjakamiadana se multiplient et prennent des formes sérieuses. Hier, une dizaine d’associations, dont celle des descendants du roi d’Andriamasinavalona ou encore les organismes qui militent pour la défense du patrimoine comme l’Association Mamelomaso, ont opté pour la voie juridique. Elles ont saisi le conseil d’Etat pour demander l’arrêt des travaux, voire sa démolition si nécessaire. Elles s’en prennent également au fameux comité scientifique, ayant validé le projet.

Trois requêtes ont été ainsi déposées au Conseil d’Etat. La première requête demande d’annulation du permis de construction du « Kianja Masoandro », la seconde l’annulation du décret de création du comité scientifique et la troisième l’annulation de la nomination de ses membres qui auraient, entre autres, donné leur aval à l’Etat malgache sur la construction de cette infrastructure, après avoir mené une quelconque étude sur sa réalisation.

L’absence de consultation de plusieurs entités comme le comité national du patrimoine (CNP), du comité scientifique, de l’ONE architecte CUA avant la réalisation du projet motiverait la première requête de ces associations. Elles précisent que soit il n’y a pas eu de consultation, soit la consultation n’a pas répondu aux règles d’indépendance, d’impartialité, de rigueur et de démocratie participative.

Toujours sur ce volet, les requérants révèlent l’absence d’études préalables sur le projet concernant l’impact environnemental, les impacts géologiques sur les quartiers environnants et en contre-bas (ruissellement d’eau, mouvement du sol, effritement des roches), la violation de l’arrêté pris le 8 février portant la liste des monuments naturels et sites de Madagascar et de l’ordonnance N°82-029 relative à la sauvegarde, la protection et la conservation du patrimoine nationale. Des textes qui interdisent à Anatirova « de nouvelle construction et de démolition des fondations existantes ».

Ces associations dénoncent également dans cette requête relative à la suspension du permis de construire de ce Colisée de la discorde, la violation du principe de continuité de l’Etat et de la convention de Paris du 16 novembre 1972 relative au dépôt d’inscription au patrimoine mondial en péril du fait de la construction sans concertation avec l’Unesco. A titre de rappel, la Haute ville d’Antananarivo, y compris donc le Rova, a fait l’objet d’une demande d’inscription à la liste du patrimoine mondial en 2016.

Cette construction constituerait également une « violation de la loi N°2005-006 portant politique nationale de la culture pour développement socio-économique, de la loi 2013-017 relative à la sauvegarde du patrimoine immatériel national, de la loi 2015-052 relative à l’habitat et à l’urbanisme. En effet, la réhabilitation ne consiste pas en une nouvelle construction non conforme aux règles de la sauvegarde (Chartes de Venise et d’Athènes, lois malgaches) et porte sur la « destruction des vestiges de plus cinq siècles par la démolition et le bétonnage ». Elle favorise alors le « non-respect du " Hasina ", des valeurs ancestrales, des règles architecturales sur les « zoron-trano ».

Concernant la demande d’annulation de la nomination des membres du comité scientifique, ces associations expliquent que cette nomination est « contraire aux principes d’indépendance, d’impartialité au vu des proportions de postes politiques ». Elles évoquent également que « la création de ce comité après dossier d’appel d’offres et quelques jours avant le début des travaux », n’est pas logique.

33 commentaires

Vos commentaires

  • 24 juin à 09:12 | Besorongola (#10635)

    Izy anefa izao mba nanatena ery hoe ho succès be ity zavatra ity. Mais qu’est ce qu’il a fait cet homme pour mériter tout ça ?

    Répondre

  • 24 juin à 09:48 | Vohitra (#7654)

    Entin ny ambopo diso toerana ny manampahefana dia lasa miziriziry amin ny tsy marina sy tsy rariny.

    Fa inona moa no nanakana anao sy olana taminao raha teny amin ny lapa teny Iavoloha teny ianao no nanamboatra io raha hitanao fa ilainao sy laharampahamehana ho anao tokoa io fotodrafitrasa io e ?

    Sady mbola misy toerana malalaka eny Iavoloha no sady efa zatra mandray lanonana...no foiben ny fanjakana

    Répondre

    • 24 juin à 11:25 | Eloim (#8244) répond à Vohitra

      Miarahaba,
      Ny hitako tsy mety dia ilay fandikan-dalàna tsotr’izao. Nandritra ny fitondran’i Hery Rajao dia nisy ireny fihotsahan’ny tany sy fianjeran’ny vatobe @ iny tanàna ambony iny indrindra manodidina ny Rova. Namoaka lalàna t@ zany ny fitondrana fa "raràna ny fanorenana na fananganana fotodrafitr’asa vaovao mety hitera-doza ho an’ny mponina indrindra ny faritra manodidina iny tanàna ambony iny ka ny mpanara-maso dia ny BNGRC".
      Miala tsiny aho fa tsy eto ampelantanako ny "référence" n’io Didim-pitondrana io. Raha natao tokoa ary ny fijerena ifotony @ faritra nanorenana ny "Colisée" dia tsapa fa mety hampidi-doza ho an’ny faritra ambany atsinanan’ny Rova midina makany Manakambahiny iny.
      Koa asakasak’izay tompon’antoka nahafahana nanorina izany foto-drafitr’asa "MAVESATRA" izany @ iny faritra iny.
      Ny resaka manodidina ny HASINA sy ny maha-VAKOKA iny Rovan’Antananarivo iny dia ady hevitra lavitra be sady miteraka ady saritaka ka tsy ho resahina eto angamba.
      Na inona nefa ambara eto dia efa fantatra sahady ny didy hivoaka, na izy fitsaràna tsy "MAHEFA" na hanome "RARINY" ny fanjakana. Zavatra efa zary lasa mahazatra ny mpandinika rehetra moa izany.

    • 26 juin à 17:09 | Ibalitakely (#9342) répond à Vohitra

      à "8244,
      Marina tsara daholo ny voalazanao. Indrindra ny valiny efa ampoizina : tahaka ny mitory any @ saka hoe lasan’ny papango ny zanak’akoho. Sa mba any @ Bob Dénard indray no hitaraina hoe misy mpanongam-panjakana eto aminay.

  • 24 juin à 11:31 | Eloim (#8244)

    Ny azo ambara kosa momba ny "Comité scientifique" dia maro @ izy ireo no voafitaka. Ny fanarenana ny Rova may no antom-pisiany tany am-boalohany fa tsy nisy mihitsy tsirin-kevitra momba ny fananganana foto-drafitr’asa VAOVAO toy io "Colisée" voalaza io. Dia niainga ny fanorenana ary teo vao nahatsapa ny maro fa mivoana ny antom-pisian’ilay "Comité". Dia niantomboka teo ny valsa sy ny afindrafindrao, hiala sa tsy hiala. Tonga ny fampiantsoana, tao ny niverin-dalana, tao ny nitsoaka an-daharana satria mivaona tanteraka t@ "esprit" nampijoroana azy ny komity. Moa va tsy toy ila nahazo ny "Académie Nationale de Médecine" ny nahazo ireo mambran’ny "Komity" ity ? Eisy e ! "Raison d"Etat" re ny fiantsoana izany e !

    Répondre

    • 24 juin à 11:54 | Vohitra (#7654) répond à Eloim

      Miarahaba anao,

      Efa nanomboka tany amin’ny taona 2011 tany ity fanombohana ny fanotana ny Hasina ity no nitranga, raha tsaroanao ilay vanimpotoana nolazaina fa nisantarana ny Repobilika fahefatra iny...ary tsy tonga ho azy akory izao anarana mipetraka foana toy ny hoe...kianja masoandro, sy tanamasoandro...

      Efa betsaka no noresahana momba ity fotodrafitrasa ity izay, fa hoy fotsiny aho mamintina ny hevitro hoe " tsy azo hiolahana ny tody..."

      Nandinika sy nihevitra tsara ny manampahefana fahizany raha teo amin’ny vatolahy teo Imahamasina no nambara ny fitsanganan’ny Repobilika voalohany...

    • 24 juin à 15:47 | akam (#7944) répond à Eloim

      - Desole Eloim, je ne peux commenter le comite scientifique car apparemment l historique des evenements est grotesque...mais le dossier du colisee n est pas unique, je relate juste un item qui est lie a ce palais qui est donc un patrimoine gasy que celui specifiquement des hauts plateaux
      @ vohitra
      - L annee 2011 que t evoques me rappelle d une bouffe que j ai eue au restaurant Lokange avec des potes qui ne parlaient qu anglais…et me suis souvenu que ce restaurant acquis pas un flamand depuis 2011 est meuble par des objets semble-t-il issus du palais ? Car le batiment etait occupe du temps de la monarchie par les musiciens de la reine…Qui a vendu cette batisse ? Et d ou proviennent reellement les meubles ? Y en a-t-il des batisses historiques du meme type qui ont ete bradees ?

  • 24 juin à 12:00 | Isambilo (#4541)

    Iza no mba manana ny listra ireo ao @ comité scientifique ?

    Répondre

    • 24 juin à 16:54 | Besorongola (#10635) répond à Isambilo

      Mme ANDRIATONGARIVO Lalatiana ( ministre )
      Mr RANARIVELO Joseph Elysée.
      Mr RAKOTOVAO Vy Vato.
      Mr RAMAHOLIMIHASY Holden Pierre.
      Mr RAZAFIARISON Francis Turbo.
      Mme RAMANAMPISOA Anja.
      Mme RAZAFIMANANTSOA Tiana Lalaina.
      Mme ANDRIAMIRADO Nony Tiana.
      Mme ANDRIAMANANA Sambatra
      Mme RAKOTOJOELIMARIA Noroanja .
      Pr RAFOLO . A
      Dr RAMANGASON Guy .
      Dr RADIMILAHY Chantal.
      Dr RAKOTOVAO Roland.
      Dr RASOARIFETRA Bako Nirina.
      Dr RANAIVOARIMANANA Noely .
      Signé par le Pésident de la République , le Premier Ministre , le Mistre de la Culture , le Ministre des Finances ainsi que le Secrétaire Général du Gouvernement Mme RAZANADRAIARISON Rondro Lucette le 20 avril 2020 à ANTANANARIVO.
      Sur les vingt membres 10 sont nommés par la présidence et des ministères composés surtout d’artistes pro Mapar. Les 10 autres sont des universitaires ( 4) et techniciens(6).

      Le Pr RAFOLO directeur du Comité a déclaré au journal Le Monde que "le dossier Colisée du Rova n’a pas été soumis au comité scientifique" .

      Vous pouvez toujours consulter sur Facebook le profil de chaque membre .

    • 24 juin à 16:58 | Besorongola (#10635) répond à Isambilo

      Décret N°2020-350 portant nomination des membres du Comité Scientifique relatif au projet de réhabilitation du Rova d’Antananarivo du 16 mars 2020.
      - Madame ANDRIATONGARIVO Lalatiana,
      - Monsieur RANARIVELO Joseph Elisé,
      - Monsieut RAKOTOVATO Vy Vato,
      - Monsieur RAMAHOLIMASY Holder Pierre,
      - Monsieur RAZAFIARISON Francis Alexandre,
      - Madame RAMANAMPISOA Anja,
      - Madame RAZAFOMANANTSOA Tiana Lalatiana,
      - Madame ANDRIAMIRADO Nony Tiana,
      - Madame ANDRIAMANANA Sambatra
      - Made RAKOTOJOELIMARIA Noroanja,
      - Professeur RAFOLO Andrianaivoarivony,
      - Docteur RAMANGASON Guy Suzon,
      - Docteur RADIMILAHY Chantal,
      - Docteur RAKOTOVAO Roland,
      - Docteur RASOARIFETRA Bako Nirina,
      - Monsieur RANAIVOARIMANANA Noely.

    • 24 juin à 17:47 | Besorongola (#10635) répond à Isambilo

      Le Pr RAFOLO a peut-être raison car ce Comité a été crée le 16 Mars 2020 et le décret est sorti le 22 avril 2020 … Les travaux du colisée ont commencé longtemps avant et . ..en tant que membre du comité scientifique chargé de suivre le chantier, le professeur Rafolo avait annoncé sa démission le 25 mai 2020, dénonçant « une manipulation politique ». et... coup de théâtre Rafolo Andrianaivoarivony, membre du comité scientifique chargé de suivre ce dossier, ne quittera finalement pas ses fonctions. Celui-ci a « convenu avec Andry Rajoelina de (se) donner la main pour réussir ensemble jusqu’au bout cette noble mission de valorisation de la culture et du patrimoine malagasy. Ainsi, le Professeur demeure membre à part entière du Comité scientifique »

  • 24 juin à 12:27 | ANTICASTE (#10704)

    Faut-il le rappeler, ce Colisée est un projet présidentiel ,ce président qui est le garant de la bonne exécution des lois et des règlements !
    Bon vous me direz ,les autres avant lui ont fait la même chose ou pire !
    Les vertus cardinales de la république sont donc loin !
    D’ailleurs ces lois et règlement sont sortie par la partie adverse que le temps du règlement de ce conflit ,après chacun les rangera sagement à coté du papier en rouleau dans les toilettes !
    Pour dire que la république et ses règles sont très loin d’être assimilées dans ce pays !
    Alors faut pas s’étonner que le peuple ne respectent pas ce que l’élite foule au pied chaque jour !

    Répondre

  • 24 juin à 12:55 | dominique (#9242)

    Le druide président va pouvoir se redresser pour pavaner c’est génétique ici d’être fière de ses conneries car , il fait construire un espèce de cirque dont t’il sera le premier clown et pendant ce temps la , son peuple crève de faim en plus on construit avec le pognon des aides aux pays pauvres envoyées par les USA ou l’Europe . c’est vraiment très bien employé le pognon ici ou si c’est pas za c’est détourné dans les poches des dirigeants toujours assoiffés de corruptions ... la vie est belle a Mada .... surtout ne loupez pas la nouba du 26 c’est incontournable en ces temps ci arrosez copieusement la plus belle connerie qu’a fait Madagascar ça vaut le coup !! Heureusement pour les contribuables français grand merci !!...

    Répondre

    • 24 juin à 13:14 | betoko (#413) répond à dominique

      Que de la méchanceté et qui vous dit qu’Andry Rajoelina a construit ce Colisée avec de l’argent du FMI ou de la BM ? Il n’est pas comme Marc Ravalomanana qui avait détourné les aides pour pouvoir se payer un Boeing dont il voulait s’en servir avec sa propre famille

    • 24 juin à 13:15 | betoko (#413) répond à dominique

      Que de la méchanceté et qui vous dit qu’Andry Rajoelina a construit ce Colisée avec de l’argent du FMI ou de la BM ? Il n’est pas comme Marc Ravalomanana qui avait détourné les aides pour pouvoir se payer un Boeing dont il voulait s’en servir avec sa propre famille

  • 24 juin à 14:07 | Jacques (#434)

    Peu importent les griefs évoqués par ces associations et autres organismes défenseurs du patrimoine malgache, cela ne marchera pas, ça sera une fois de plus un cri dans le désert. L’esprit de contestation est louable mais ne pesant pas lourd face au cancre d’en face qui, forcément, va rétorquer sur la quasi-concrétisation de ce Colisée du malheur. Cette démarche sera d’autant plus vaine que ce bac-3, accoutré des odieux conseils d’un marin pourri, ne pouvait que s’y opposer fermement. Évidemment la posture ne surprendra personne, schéma classique fréquemment observé dans les pays dirigés par un despote.

    Merci quand même à ces associations, elles auront au moins essayé de titiller le dictateur mamimbahoaka (désolé pour l’orthographe) en poste.

    Répondre

    • 25 juin à 00:10 | poiuyt (#584) répond à Jacques

      Pour les prochaines présidentielles, 2 projets qui pourraient aujourd’hui porter leur homme :

      - faire de Mada un département français, une terre française

      - déconstruire brique par brique le kolizé

      - en annexe : faire les procès de Joe pour ses méfaits divers

  • 24 juin à 14:17 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Pourquoi attendre encore le Conseil d’état alors qu’il serait plus facile de se rendre là-bas et de le détruire à coup de marteau et d’autres outils adéquat : Qu’est-ce qui vous empêche ? N’est-ce pas votre héritage ? En tant qu’héritier, vous avez tous les droits d’en faire ce que vous voulez sans rendre compte à personne n’est-ce pas ? Ayez du courage SVP et arrêtez les bla-bla sur ce faux-rhum d’Akama ! Allez-vous faire sauter là-bas avec une bombe voire une ceinture de dynamite et l’histoire retiendra votre bravoure.

    Répondre

    • 24 juin à 14:23 | Vohitra (#7654) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Le taoka gasy accompagne de lard fume embrume dangereusement la faculte cognitive de ce djihadiste...

    • 24 juin à 14:56 | Vohitra (#7654) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Il n y a que bombe, dynamite et meurtre et attentat dans votre langage usuel, n est ce pas ?

    • 24 juin à 15:16 | Jacques (#434) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Calmos l’imam. Les gens sensés s’appuient sur le fruit des discussions et, en l’état, l’éventuel coup de pouce du Conseil d’État serait le bienvenu. Il n’y a pas de place pour un quelconque kamikaze, on est encore, si je ne m’abuse, dans un pays prétendument démocratique. De grâce, monsieur l’imam, détendez-vous, ne vous laissez pas envahir par les ardeurs jihadistes quand bien même elles font partie de votre idéal.

    • 24 juin à 15:40 | akam (#7944) répond à plus qu'hier et moins que demain

      - La on percoit ta vraie signature...il ne suffit d un rien et tu te demasques...houlala ! Mosqueman, ton heure de la radicalisation n est pas encore sonnee afin que tu puisses rejoindre les 72 vierges.
      - Donne a manger aux pobres, qui ne cessent de souffrir tous les jours, laisse cette bataille du colisee gasy aux historiens et aux entreprises du BTP qui se livrent une guerre propre… les premiers veulent l arrachage des pieces de beton precoulees et les entrepreneurs, que des dollars et…toujours des dollars. En cas de demolition prononcee, peu de firmes seront retenues car c est un eternel combat.

    • 24 juin à 15:40 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Vohitra, Si la malédiction (NY TODY) puisse survenir c’est grâce à l’action des vivants mais pas des morts n’est-ce pas ? Donc faites le nécessaire des votre vivants pour honorer vos ancêtres sinon ce sera encore attendez Paul (Raha razana tsy hitahy mifohaza hiady vomanga).

  • 24 juin à 14:39 | diego (#531)

    Bonjour,

    Tout cela est bien la preuve d’un désordre à la tête de l’Etat, des Institutions et dans la Société Civile malgache.

    Les membres de la Société Civile, les différents corps des métiers à Madagascar sont aussi irresponsables et présentent un grand obstacle pour la modernisation de leur pays.

    Ce beau monde nous donne toujours l’impression que ce sont toujours les autres qui détruisent le pays, alors même qu’ils y participent activement avec les politiciens.

    2002, 2008, les élections pièges à C....de R. Hery et Rajoelina ont été possible dans un pays souverain tompoko, parce que la Société Civile et les membres des plusieurs corps des métiers à Madagascar sont irresponsables.

    Ces multiples crises ont été possibles car personne n’a pas essayé de protéger le droit Malgache, les lois et la Constitution du pays.

    Bien sûr, il faut démolir ce vilain Colisée, ce n’est pas sa place au Palais :

    - mais quel hypocrisie !

    Répondre

    • 24 juin à 15:04 | Vohitra (#7654) répond à diego

      Hypocrisie ?

      Comme la maniere d un diego qui n admet pas du tout la responsabilite manifeste d un Amiral dans cette lamentable situation et condition actuelle vecue par ce pays...

      Et oui, de 1975-1992 puis de 1997-2001....

      Sans parler de sa presence au sein du gouvernement de transition de 1972-1974...

      Une vraie piraterie institutionnalisee en somme...

    • 24 juin à 15:38 | Jacques (#434) répond à diego

      " 2002, 2008, les élections pièges à C....de R. Hery et Rajoelina ont été possible dans un pays souverain tompoko, parce que la Société Civile et les membres des plusieurs corps des métiers à Madagascar sont irresponsables. "

      En êtes-vous certain, diego (#531) ? N’y a-t-il pas une période, la plus vile de toutes, que vous occultez sciemment ? Allez-y, diego (#531), mouillez-vous une fois dans votre vie, ça sera à votre honneur : de 1975-1992 puis de 1997-2001, dixit Vohitra ci-dessus, les années de braise sous le jamba marin des eaux pourries.

    • 24 juin à 19:43 | ASSISE (#10453) répond à diego

      Raha tantara fotsiny no dinihina dia nisy tompony ny Rova sy ny Lapa ery ambonin’Ampahamarinana na ireo rehetra misy eto amin’ny tany sy ny firenena.

      Rafitra nisy teo amin’ny fiaraha-monina fahizay ny Mpanjaka sy vahoaka. Antony mbola mampisy ny tantaran’ny Taranakin’ny Mpanjaka manerana ny Nosy.

      Ny Mpanjaka dia tsy olona rehetra, raha jerena amin’ny firenena mbola miaina izany ankehitriny. Fa kosa arakaraka ny fanambadiana dia misokatra ny tantara.

      Raha manambady Malagasy ny Mpanjaka vavy/lahy any ivelany any rahampitso, marina tsy hisy tantara vaovao ity tany ity ?

      Koa raha marina fa noesorin’ny (mpanendaka ?) mpanjana-tany tamin’ny Tompony ny Rova sy ny Lapa, dia izay no endrika voalohany fa RESY isika. Adino io faharesena io. Inona indray eto izany no fomba hanehona fa mpandresy isika ?

      Ny hevitra androany dia ny fananganana ilay "Lapa" tsy vita, hanarenana ny faharesen’Antananarivo, sy Madagasikara ?

      Faharesena roa no misy dia ny fanesorana ny Rova sy ny Lapa tamin’ny Tompony ary ny tsy nahavitana ny "Lapa Masoandro", ireo ihany ve anefa ? Ny nampidirana ny finoana Kristianina ohatra, tafiditra amin’io faharesena io koa ve ? (tsy fanakianana)

      Raha io tokoa ary no tena tantara, azo heverina ve ny hamerenana ny Lapa sy ny Rova amin’ny Tompony (ny taranaka). HILAZANA fa diso ny MPANJANAKA nanova ny tantara ?

      Sahy ve isika hiverina handinika io hevitra taingina io ?

      Ny fanatsarana sy fandrosoana tsy midika hezaka haneritery ny tànàna.

      Ny fanavaozana sy fampivelarana ny tànàna koa tsy midika fandravana toerana iray, fantatra ny tantarany ary mazava ny foto-pisiany eo anivon’ny fiaraha-monina, ohatra Ambohitrimanjaka.

      Eo ihany ny resaka Fanjakana sy Fiarahamoni-pirenena, ny Firenena (Malagasy) dia any an-tànan’ny Fanjakana Mahefa.

      Io Fanjakana Mahefa io, hatreto aloha, no tompon’ny teny farany. Rehefa manaiky ny vahoaka dia azony izay nilainy (Le Peuple a choisi, il a le Régime qu’il a choisi).

      Tsy resahana intsony ilay fomba fijery "Voatendrin’Andriamanitra" izay lanim-bahoaka.

  • 24 juin à 18:01 | diego (#531)

    Bonjour Vohitra et Jacques,

    A qui vous allez faire croire que Ratsiraka a détruit Madagascar ? Je suis curieux sur vos dires, savez-vous comment s’y prenait-il ?

    Vous devez le savoir, j’attends les explications, Politique, Économique et Juridique chers Messieurs, car pour détruire un pays, c’est à ce niveau qu’on le fait pour que cela soit efficace, puisque ce serait l’objectif, me semble-t-il.

    Ratsiraka n’est pas un être incompétent tompoko, ses détracteurs et ceux qui veulent et ont pris sa place n’arrivent pas à ses chevilles, alors ils inventent des choses....cherchons les grands investissements étatiques que les successeurs de Ratsiraka ont été capables de faire germer et conduire jusqu’au bout ? Pas un seul, be vava fotsiny ny olona, sady tsy mahay raha....on ne peut rien construire en détruisant l’Etat et les Institutions et en confiant les processus électoraux aux étrangers et à la CI....je vous rappelle que cela se passe aujourd’hui, pas dans les années 70-80.

    On a fait courir des fausses nouvelles, tsahotsaho, tout le monde a entendu dire sans doute le soupçon sur Ratsiraka sur la disparition du PM Rakotomalala, et Sibon, en accident d’avion....l’un sur un hélicoptère surchargé, autrement dit, condamné au départ même, l’autre sur un vieux avion, dakota avons nous l’habitude de l’appeler à l’époque, j’entend encore mon père dire, « c’est un avion qui aurait dû envoyer au musé », lui même, avec d’autres militaires, des sous-officiers comme lui, ils ont déjà atterri à Fianarantsoa avec un seul moteur.

    Vous ne pouvez pas, comme ça, le nez au vent, les mains dans la poche, accuser gratuitement quelqu’un d’avoir organisé la destruction de son pays et d’organiser l’assassinat de ses camarade. Et de contre même les élites malgaches, on a entendu tout cela. Ratsiraka a construit les Universités à Madagascar et avait une politique intelligente, moderne, l’autonomie des Provinces :

    - Ratsiraka a détruit Madagascar ne tient pas la route !

    La construction des Universités ne colle pas bien avec votre définition de destruction du pays. Il n’y a pas si longtemps que cela, dans les années 70, c’est à Antananarivo qu’il faut envoyer vos enfants pour les études universitaires tompoko. Aujourd’hui, les provinces ont leurs Universités, n’êtes-vous pas contents. C’était peut-être Ravalomanana, Rajoelina et R. Hery qui ont construit tout cela ?

    Et enfin, si vous êtes sérieux, mettons les discussions et le combat politique sur le terrain de droit.

    Et une chose, à ne me pas faire avec moi, mon affiliation politique, mes choix politiques, cela ne vous regarde pas. Alors ne vous amusez pas à questionner les choix des électeurs et le confronter aux bilans politiques de leurs partis politiques et politiciens de leur choix :

    - attitude dictatoriale.

    En un mot, je ne suis pas responsable des erreurs de Ratsiraka. Car Ratsiraka a fait des erreurs. Mais quel pays n’en a pas fait, notamment les pays qui ont précipitamment libéré de la colonisation, conséquence inévitable de l’affaiblissement de l’Europe après le 2d guerre mondiale.

    Et ne me faites pas dire des choses que je n’ai pas dit.

    Je démolis régulièrement Ravalomanana, R. Hery et Rajoelina car ils sont, administrativement incompétents, et si le pays est instable politiquement et devenu un des plus pauvres pays au monde, c’est bien parce qu’ils n’ont pas su mettre de l’ordre à la ter de l’Etat et faire fonctionner les Institutions malgaches.

    Ravalomanana et ses alliés ont fait un coup d’Etat.

    Si on veut contredire ou défendre cette réalité, il faut le faire juridiquement.

    Et Ravalomanana a été abandonné, par ses amis en 2008, comme un mal propre. Et Juridiquement, 2008 n’a pas été un coup d’Etat, ce qui signifie exactement que Rajoelina et ses amis militaires n’ont absolument pas fait un coup d’Etat....etc...

    Et il n’est pas impossible que Rajoelina ne serait pas victime d’un coup. Tout y est :

    - pandémie, récession économique, Colisée.

    Et enfin, juridiquement et selon les lois malgaches, il est pratiquement impossible de défendre la légitimité des élections à Madagascar depuis 2002.

    Et cela embête beaucoup de monde, alors on préfère parler de la destruction imaginaire de Madagascar par Ratsiraka

    Répondre

    • 24 juin à 19:22 | Vohitra (#7654) répond à diego

      @ diego,

      « A qui vous allez faire croire que Ratsiraka a détruit Madagascar ? Je suis curieux sur vos dires, savez-vous comment s’y prenait-il ? »

      Je ne vais pas y aller sur le dos de la cuillère, en donnant mes points de vue de manière directe et sans détour : c’est le flibustier qui a détruit ce pays par le biais de pillage économique et capture de ressources publiques…et en dirigeant pendant de longues années avec la méthode de gouvernance à la stalinienne ce pays (oppression brutale de toutes manifestations publiques, arrestations arbitraires de ses opposants politiques, mise en place de milice et appuis à des organisations de voyous urbains…).

      De 1975 à 1992, puis de 1997 à 2001, de très longues années au sommet de l’Etat, il faudra dire que la construction des six universités par Faritany et la RN 2, très peu de réalisation quand même par rapport à presque 25 années de pouvoir sans partage et autoritaire avec toutes les moyens et leviers étatiques à ses dispositions…

      Hodima, Sirama, Kafema, Zeren, 3A, Solima, Bcl, Roso, Coroi, Somacodis,…des sociétés d’Etat crées ayant englouties des sommes colossales et qui n’avaient jamais servies qu’à placer des amis et camarades pour capturer les ressources étatiques…

      Les banques d’Etat (BNI-BTM-BFV) en faillite par le biais de nombreux crédits de complaisance au profit de nombreux camarades qui n’avaient jamais remboursés leurs créances et qui avaient par la suite entraîné la cession par des privatisations pour des bouchées de pain à des privés…

      La Coopérative Procoops qui avaient accaparées de vastes étendues de terrains partout au profit de sa famille et des zélateurs de son régime en utilisant les ressources et moyens de l’Etat (fonds, moyens tels les tracteurs algériens…), et ayant entraîné l’explosion de l’exode rural et le démantèlement des structures et circuits de la production agricole…

      Sans parler de la disparition mystérieuse en haute mer du bateau cargo « Gasikara », avec sa cargaison et les marins à bord…

      Et la politisation à outrance au profit de l’Arema de tous les corps et segments de l’administration publique, et la plus désastreuse était celle qui s’était opérée au niveau de l’éducation, la justice et les forces armées…il n’y avait plus de place pour le culte de l’excellence et des services rendus à la Nation, mais remplacé par le culte de la personnalité et la servitude envers lui et son parti, ses objectifs de pillage…

      Un régime dictatorial où la liberté d’expression n’avait jamais existé et toléré, ceux qui avaient osé se lancer dans des critiques objectives et des dénonciations de la mise en coupe réglée du pays étaient soit obligés de quitter le pays, soit réduit au silence avec extrême préjudice, soit internés dans les geôles, dans des conditions inhumaines et indignes, d’Antanimora, Ambatolampy, Arivonimamo (avec de simulacre de procès dont la culpabilité était connue d’avance)…soit mise en résidence surveillé pour de longues durées…

      Pour arriver à changer les membres de la HCC à trois mois de l’élection présidentielle de décembre 2001 afin de préparer sa réélection future…alors qu’en même temps les membres de sa famille, ses deux enfants en premier lieu, faisaient de l’accaparement foncier partout en ville (par exemple, le bâtiment actuel du Sénat était la propriété de sa fille au cas où vous l’avez oublié…)…

      Et personne n’oublie le Decagon, une société de son fils, qui de 1997 à 2001, avait dominé toute la scéne économique du pays (vanille, transport aérien, transport maritime, pierre précieuse…)
      En somme, le régime du flibustier était marqué par des pillages, captures des ressources publiques (moyens, fonds, ressources humaines, patrimoines…), népotisme, privation de libertés, autoritarisme politique et démagogie socialiste, création de nouvelles bourgeoisies rentières alliées à des lobbys indo-pakistanais…

      Ainsi, si le mot destruction ne vous convient pas, je dirai tout simplement démolition totale de l’ensemble du pays, le capital humain, les finances de l’Etat, la liberté civile et politique, l’administration publique dans son ensemble…

      Bref, lui-même, il l’avait dit le flibustier au cours de sa première apparition après son retour au pays, au Carlton, qu’il avait participé à ce coup d’Etat de 2009 contre le laitier car ce dernier avait fait lui aussi un coup d’Etat en 2002 contre son régime…

      C’est un vrai pirate celui là, pire qu’un barbe rouge…

    • 24 juin à 20:23 | ASSISE (#10453) répond à diego

      ===Vous devez le savoir, j’attends les explications, Politique, Économique et Juridique chers Messieurs, car pour détruire un pays, c’est à ce niveau qu’on le fait pour que cela soit efficace, puisque ce serait l’objectif, me semble-t-il.===

      Tsy fankahalana olona mahay sy mahatakatra ary mahafantatra tsara ny tanjona tiany hiaviana. Ny tena dia manaiky (tena mihaiky) fa tsy mbola nahita mpandimby ny Amiraly Mena raha katro-doha no resahana.

      Mety ho lesoka taminy mihintsy io fahaizany io, somary manomboka mitovy aminy ilay ankehitriny (fomba fisehona fa tsy fahaizana akory).

      Politique : tena talentany, nahay izy, nanana olona havanana tamin’ny fampiresahana (fampihesonana ?), iza no tsy niorakoraka oye oye ? Any ireny olona ireny, ireo mbola velona.

      Economique : hainy koa ity, FIBODOANA (Nationalisation à outrance). Nazava be ny vokatra tamin’ny andron’ny fitondrany 1975-1991 (KOPAREMA sy ny zanany isan-tsokajiny, raiben’ny Tsena Mora ?), tsy ampy sakafo koa ny olona tamin’izany. Na nitrongy aza zoridira no hita, homana inona angaha ? Nanainga ny industrialisation isika fa ny traikefam-pitantanana no tsy tafa, akamakama be ny fampiasana vola be.

      Tsy hiresaka 1997-2001 isika satria efa nivadi-belirano izy teo amin’io vanim-potoana io. Na ny AREMA (Antoko Revôlisiônera Malagasy) aza niova ho AREMA ( Andry . . .), fambara ve io ?

      Juridique : hainy koa io, nisy sehatra tsy voafehin’ny làlàna ve tamin’ny 1975-1991. Mbola ny làlàna tamin’ny 1991 anie no miasa androany hamehezana ny olona io e ! Efa tsy fandrosoana intsony kosa izany e ! Mantasoa no Juridique farany, fa dia nahoana loatra ?

      Raha fehezina, ny sehatra rehetra noheverina fa endrikin’ny fahaizana pôlitika dia noheverina ihany koa fa takatrin’ny saramba, na ireo nanomboka "very fanahy mbola velona".

      Ny ambiny kosa izay nahatsapa fa miha lalina ny rano ka ho faty eto daholo. Nanomboka nihezaka nisarika ny sain’ny mahalala. Efa nandeha ny fanabadona tamin’izany. Tsy misy idirany amin’ny fananganana CUR . . . sns, tena tsara kosa iny na teo aza ny lesoka satria tena nisy lesoka T1-T13 miteny gasy vary amin’anana, CUR miteny vazaha ranoi iray.

      Mahaliana ary mahafinaritra ny manana an’i Amiraly Ratsiraka Didier, tsy nananan-droa ny mahay ohatra azy, na miafina angamba ka tsy hita.

      Fa aleo ny tantara no hanoratra ny tantara. Tsy tokony hasiana milatsaka rehefa mitantara. Fatiantoka ho an’ny taranaka ny fanovana ny tantara marina.

      Ny Revôlisiôna dia vanim-potoana iray teto ammin’ny Firenena, fa ny tarazony dia mbola namorona vanim-potoana fahavelomany na izao iarahana manana izao aza ny vokany.

      Any amin’ny lafiny TAFIKA, misy tantara lalina mila fantarina isakin’ny vanim-potoanan’ny Repoblika. Sao MBA, nisy tarazon’ny Revôlisiôna ihany koa.

      Fiantraikan’ny Fanjakana 1975-1991.

      Tsy mankahala azy aho fa tena malahelo ilay fahaizany tsy tena hitako sitraka. Sanatria ve ka lesoka taminy ny fahaizany ? Victime de ses savoirs et connaissances ?

  • 24 juin à 18:46 | vazahagasy taratasy (#10911)

    Hasta la Vista, veloma namako !

    Je reviendrai (peut-être) quand ce forum ne sera plus un endroit de règlement de comptes à OK corral entre fans d’anciens et nouveau dirigeant...

    Répondre

  • 24 juin à 19:56 | dolmi (#10981)

    "destruction imaginaire de Madagascar par Ratsiraka" : un peu de déni non ?
    Un peu plus d’investigations sans doute pour rectifier le mot "imaginaire" selon les réalités.
    Depuis que les colons français ont détruits les institutions du pays pour imposer leurs façons de penser et gérer, alors rien ne va comme l’aurait souhaité le peuple.Le traître de Rasanjy a tout pourri et à ce jour, son descendant successeur (liens réels à vérifier) continue l’horrible vente "Madagascar On Sale".Une tentative de Ravalomanana de sortir du giron français, aurait pu faire une petite parenthèse, mais c’était, vraiment trop, pour renimalala : Comment un merina, "propestà( comme on le dit à la campagne), qui parle mieux l’anglais que le français, un "laitier, sans diplôme français", comment ose-t-il se révolter ?Les prétendues indépendances des colonies, françaises dans notre cas, (nième tentative de le préciser), ne sont en réalité qu’une autre forme de gouvernance, version gaulliste.Les néo colons, selon le parti au pouvoir, font élire leurs poulains , hypocritement calme ou par coup d’état : c’est la matrice adoptée par presque tous les politiciens. Toute colonisation de par le monde a commencé par les prétendus chercheurs voyageurs, suivis des missionaires et leurs croix et des militaires pour mater les fortes têtes.En 2009, v’là-t-il pas que le slovène, "domelina dans ses bras et bagages, si orangés", s’insurge pour le bien du pays parait-il !Et en 2020, celà continue avec la publicité perverse d’un film documentaire à sa gloire.Et qui osera faire changer les choses sans avoir trouvé un grand concurrent à renimalala, qui tente de serrer ses griffes sur le peu de colonies non détournées par les chinois ? A nous de nous informer , de nous instruire pour qu’ensemble, nous puissions nous relever avec sagesse pour casser les chaînes, (psychiques et physiques) de l’ignorance imposée sciemment par les autres.

    Répondre

  • 27 juin à 09:58 | SNUTILE (#1543)

    La question est de savoir qui y a t-il en sous sol enfoui du Colisée.
    Est-ce un site archéologique dont le béton va préserver jusqu’à sa vraie exploitation de l’histoire sur le lieu ?
    Qui oseront venir s’asseoir juste au-dessus ?

    Répondre

Réagir à l'article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, merci de vous connecter avec l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS