Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 29 juin 2022
Antananarivo | 00h47
 

Economie

Port d’Ehoala à Fort-Dauphin

La concession arrêtée à 442 hectares

vendredi 6 juillet 2007 | Adrien R.

La délimitation définitive de la concession portuaire d’Ehoala à Fort Dauphin est enfin connue depuis le début de cette semaine. Lors du conseil de Gouvernement du mardi 3 juillet dernier, un décret a été adopté à cette occasion pour fixer les nouvelles limites de cette concession portuaire de Madagascar. La superficie totale de la surface a été arrêtée à 442ha et ce, suite à des accords à l’amiable avec la populations riveraine. Le décret édicte qu’est déclaré d’utilité publique l’ensemble des parcelles de terrains nécessaire aux travaux de construction et d’exploitation d’infrastructures industrialo-portuaires à Tolagnaro. Cette mise en concession concerne, entre autres, la zone portuaire proprement dite d’Ehoala et la zone industrialo-portuaire adjacente.

A noter que bien avant la cérémonie de pose de la première pierre qui a vu le déplacement du Chef de l’Etat Marc Ravalomanana à Tolagnaro le 15 juin dernier, des travaux préliminaires ont déjà été entamés sur place afin de préparer le coup d’envoi de la construction.

Le plus grand port de l’Océan Indien

Le port d’Ehoala sera le plus grand port de l’Afrique de l’Est et de l’Océan Indien, notamment en termes de tirant d’eau des bateaux. Le contrat sur les travaux, signé le 24 novembre 2006 dernier avec Daiho Corporation, l’entreprise titulaire, a défini que les gros travaux sont prévus être achevés vers la fin de l’année 2008. Ainsi, le port devrait être opérationnel dès début 2009. A rappeler que la société de droit malagasy QMM (QIT Madagascar Minerals) et le Projet PIC (Pôles Intégrés de Croissance) se sont unis pour financer ce projet portuaire de 129 millions USD (la part du Gouvernement Malagasy étant de 35 millions USD). A l’issue des travaux, le port d’Ehoala sera capable d’accueillir de gros navires dont de gros paquebots. En effet, le stop over d’un paquebot peut rapporter beaucoup à l’économie locale.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS