Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 6 décembre 2021
Antananarivo | 09h48
 

Religion

Mgr Arsène Razanakolona

« La communion doit toujours être préservée »

jeudi 30 octobre 2008 | Herimanda R.

« Quelque soit la diversité des opinions au départ, quelque soit l’âpreté des discussions au cours des séances, la communion doit toujours être préservée ». C’est un extrait de discours de l’archevêque d’Antananarivo. Il l’a prononcé lors de la cérémonie d’ouverture du synode diocésain d’Antananarivo qui a eu lieu hier à l’Eglise catholique d’Antanimena.
Certes, son message s’adresse aux participants à ce Synode qui sont au nombre de 450. Peut-être, Mgr Arsène Razanakolona a constaté d’avance que les débats seront très animés, les idées divergeront et pourront être même contradictoires. « Personnalité, responsabilité peuvent être différentes. Il faut éviter qu’elles ne deviennent antagoniques. Il faut les harmoniser pour qu’elles se complètent en vue de l’objectif commun. (...) . La célébration du synode est une opportunité à saisir pour manifester cette communion de l’Eglise. Nous ne saurions laisser s’installer aucun conflit, aucune attitude partisane, aucune division », a-t-il dit de manière claire et précise devant une assistance composée de hautes personnalités du pays, des représentants du Corps diplomatiques, et des milliers de croyants catholiques.

« Education, Développement, Mondialisation »

Ce synode du diocèse d’Antananarivo réunit 450 participants. Ils sont prêtres, représentants des associations religieuses, des catéchistes, responsables des commissions des œuvres.

Pendant 5 jours, ils discuteront et débattront sur ce thème : « Education, Développement, Mondialisation : des leviers pour l’évangélisation ». Les 3 mots clés dans ce thème constituent des grands défis pour l’Eglise catholique.

Un tel synode tient une place importante dans la vie de l’Eglise catholique. « Ce n’est ni une simple réunion ni un simple atelier, mais une célébration liturgique. Les réalités vécues dans les domaines de l’éducation, du développement, en matière de mondialisation seront confrontées à la Parole de Dieu. Elles seront scrutées, passées aux cribles, corrigées, sanctifiées ».

Les résolutions qui seront adoptées à l’issue de cette grande réunion serviront comme ligne directrice de l’Eglise. En organisant ce synode, celle-ci prépare déjà les 50 années à venir avec assurance.

===========================
- Jacques Sylla n’a pas pris la parole

Un fait remarquable. Le président de l’Assemblée nationale, Jacques Sylla n’a pas pris la parole lors de la cérémonie d’ouverture du Synode diocésain. Souvent, lors des fêtes catholiques, il est toujours invité à prononcer un bref discours. Cette fois-ci, ce n’est pas le cas. Le vicaire général, Ludovic Rabenatoandro s’est expliqué dans une interview.

« C’est une question d’organisation. Et c’est déjà prévu dans le programme. Nos invités le savaient déjà dès que nous leur avons adressé une lettre d’invitation. On ne fait que le discours d’ouverture ».

A l’Eglise catholique d’Antanimena où s’est déroulée la cérémonie, seul l’archevêque d’Antananarivo, Mgr Arsène Razanakolona a fait une allocution pour l’ouverture du synode diocésain.

===========================
- Zafy Albert : « Le thème du synode est d’actualité »

Zafy Albert a réagi. « Les thèmes qui seront discutés au Synode du diocèse d’Antananarivo sont très importants. Je cite entre autres la mondialisation. Nous devons nous y engager. Au cours de cette cérémonie d’ouverture , j’ai entendu également parler de la paix. C’est un sujet d’actualité. Les différents intervenants ont encouragé les Malagasy à produire. Ils ne l’ont pas dit clairement et directement. Je l’ai constaté personnellement ».

« Education, Développement, Mondialisation : des leviers de l’évangélisation », tel est le thème de cette grande rencontre des chrétiens et responsables des associations religieuses catholiques.

L’ancien président de la République a été parmi les hautes personnalités du pays qui ont assisté à l’ouverture officielle du synode. A part lui, on a vu aussi le président de l’Assemblée nationale et son épouse.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS