Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 28 février 2021
Antananarivo | 00h48
 

Région

Ex-faritany de Toamasina

La commission pour la dévolution est sur pied

jeudi 27 mars 2008 | Gilbert R.
Le président de la commission ad hoc .

L’arrêté de constatation de la nomination des membres des Commissions ad hoc chargées de la dévolution du patrimoine, de la répartition des ressources, du personnel et des attributions vient d’être communiqué par voie de presse le mardi 25 mars 2008.

Il s’agit de l’arrêté n° 6396-2008 du 13 mars 2008 qui réglemente l’application du décret n° 2008-088 du 15 janvier 2008 instituant la Commission nationale chargée de la dévolution du patrimoine, de la répartition des ressources, du personnel et des attributions des anciennes provinces autonomes.

  • Commission ad hoc : 5 membres
Les 5 membres de la commission.

Ainsi les membres de la Commission ad hoc pour Toamasina sont au nombre de cinq. Ce sont MM. Rakotomalala Georges, ex SG de la PAT, représentant le Mininter, président, Randrianirina Jean Francisco, du ministère de la Décentralisation, membre, Ramonjiarison Clément, du ministère des Domaines, membre, Pierre Olivier Alain, du ministère de la FOP, membre, et de Mme Rasoanindrina Suzanne, du ministère des Finances, membre.

Cette commission devra présenter les résultats de ses travaux dans un délai de deux mois, c’est-à-dire avant le 30 juin 2008.

Ces travaux consistent d’après l’article 8 du décret n° 2008-088, à : - inventorier tous les biens meubles et immeubles ainsi que les ressources des anciennes provinces autonomes devant faire l’objet de dévolution, - identifier les travaux et/ou activités d’investissements en cours, - recenser le personnel payé sur le budget propre des anciennes PAT ainsi que du personnel payé par le budget général de l’Etat mis à leur disposition, - présenter les résultats de ces travaux dans un délai de deux mois.

En attendant, le président de cette commission ad hoc est redevable aux régions du ressort territorial de l’ancienne PAT de son appui dans les domaines suivants : - le respect et l’exécution des lois et règlements ainsi que des mesures de sûreté générales, - le maintien de l’ordre et sécurité publics ainsi que la mise en œuvre des mesures générales de police administrative.

Si besoin est, il peut mobiliser les forces de l’ordre dans le cadre de ses attributions. Le budget général assure le financement des fonctions de la commission nationale et des commissions provinciales ad hoc.

=============================
- Toamasina en chantier

La première phase d’entretien du tronçon d’une longueur de 8 km (dont le Boulevard Ralaimongo, la Rue Rakotoson Jean (Verrerie) et le Boulevard Andevoranto) dans la ville de Toamasina est maintenant terminée. La couche de base a été posée et la compagnie en charge de la réfection prévoit de parachever les travaux au mois d’avril.

De plus, les travaux pour remettre à neuf le Boulevard Ratsimilaho, lequel longe le littoral jusqu’au Port de Toamasina, devra commencer sous peu. Cette portion de route devra retrouver sa renommée. Ces travaux d’aménagement permettront également d’empêcher la montée excessive des eaux et de protéger en particulier le Lycée Jacques Rabemananjara qui se situe au premier plan du littoral. Une autre portion de route d’une longueur de 22 km partant de Ambalamanasy jusqu’au port de Toamasina est prévue être réhabilité.

Beaucoup reste à faire en tout cas en matière d’infrastructures et de voies de communication. Quand la Région Atsinanana et celle d’Analanjirofo ne cessent de faire appel aux touristes et aux investisseurs et que le pont flottant sur la route nationale qui joint Toamasina à Fénérive Est fait fonction de goulot d’étranglement, on s’interroge sur ce que signifie tous les appels et la promotion de la partie nord de la ville de Toamasina.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS