Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 16 novembre 2018
Antananarivo | 06h13
 

Enseignement

Mahajanga

La Secrétaire d’État, Toto Raharimalala Lydia, au chevet de l’Enseignement technique

mercredi 21 octobre 2009
JPEG - 58.2 ko
Mme le SE, Toto Raharimalala Marie Lydia.

La Secrétaire d’État chargée de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, Mme Toto Raharimalala Marie Lydia, a visité le lycée technique et professionnel de Mahajanga le 15 Octobre 2009. L’infrastructure souffre de manque de matériels et a grandement besoin d’entretien. « Il faut commencer par nettoyer », déclare la Première Responsable de l’Enseignement Technique et Professionnel. « Il faut en outre penser à valoriser ce domaine pour que cela intéresse aussi bien les élèves que les partenaires », déclare-t-elle aux Responsables du Lycée.

Au Centre de formation professionnelle (CFP) Onja

Le 16 Octobre, Toto Raharimalala Marie Lydia a patronné diverses activités des centres et établissements techniques et professionnels de la ville. La délégation a d’abord assisté à la sortie de la 8e Promotion Miatrika du CFP Onja à l’Hôtel Boina Beach où 14 élèves couturières, 14 spécialistes en froid et climatisation, 58 mécaniciens ainsi que 10 apprenants de langue française, ont brillé avec les mentions « excellent » et « très bien ». Le Secrétaire Général (SG) de la Région Boeny, Said Ahmad Jaffar, a représenté le Chef de Région dans cette cérémonie de sortie de Promotion où il a déclaré aux nouveaux promus qu’ils doivent avoir une préparation psychologique pour affronter le monde du travail qui est un monde tout à fait différent de celui du scolaire, « il y aura des luttes à mener, dit-il, mais j’espère que vous serez à la hauteur avec le bagage que vous venez d’acquérir et que vous serez la fierté de la Région Boeny. »

Chez les handicapés à Antanamalandy

JPEG - 43.6 ko
Le centre de formation pour handicapés, CFPHM Antanimalandy.

Dans la même journée, la Secrétaire d’État Toto Raharimalala Marie Lydia a procédé à l’inauguration du Centre de Formation Professionnelle des Personnes Handicapées Antanimalandy (CFPPHM). Le Centre a coûté pas moins de 800 millions d’ariary. C’est un complexe éducatif clôturé et construit dans les normes avec un bâtiment administratif, deux logements pour le Directeur du Centre et pour le Chef Sécurité, des ateliers pour l’ouvrage bois, la couture et la pâtisserie ; l’on a même aperçu un poulailler, une étable, un garage et un terrain de Basket- ball. Le financement vient de la BAD, Banque Africaine pour le Développement. Des matériels didactiques et informatiques ainsi qu’un bus flambant neuf pouvant transporter 34 personnes ont été également offerts par la BAD pour assurer le transport aller-retour des élèves au Centre.

Par ailleurs, 200 Kits scolaires ont été offerts au Centre par le Directeur régional de l’Education nationale (DREN) Boeny, Zaranaina Ernest qui a profité de la présence du Secrétaire d’Etat et celle du Représentant de la BAD pour demander deux (2) autres salles de classe ainsi qu’un bâtiment qui servira de réfectoire-dortoir pour éviter le déplacement fatigant des handicapés.

Mr Jean Louis Behevitra, le Directeur du Centre explique qu’il n’y a pas que les personnes handicapées qui seront accueillies dans ce centre. « Les enfants démunis des alentours du Fokontany d’Antanimalandy auront également la chance d’y suivre des formations. La formation est gratuite pour tous les élèves, » ajoute-t-il, « handicapés ou démunis, et se fera en 3 mois pour chaque spécialité. Ce qui permet aux apprentis de s’appliquer au plus vite dans la professionnalisation ». En outre, les élèves ont un large choix quant aux spécialités dispensées au Centre : formation en pâtisserie, en coupe et couture, en cours d’entretien et de maintenance des matériels audio-visuels, ainsi qu’une formation en élevage à cycle court de poules pondeuses et de poulet de chair.

JPEG - 58.6 ko
Le Chef de district, le Secrétaire Général de la Région Boeny et la Secrétaire d’État Toto Raharimalala Marie Lydia.

Lors de la visite du nouveau centre, la Secrétaire d’Etat, Toto Raharimalala Marie Lydia, a insisté à l’endroit des bénéficiaires qu’« il faut bien entretenir et gérer à bon escient une telle possession car la BAD est prête à poursuivre des investissements pareils si ses dons sont bien gérés, et c’est une opportunité à ne pas négliger pour le développement de l’enseignement technique et professionnel ».

La Secrétaire d’Etat a par ailleurs visité le lycée technique de Marovoay où elle a souligné la valeur de la formation technique et professionnelle. Son ministère s’attèle à la remise en question des formations à dispenser, qui, ajoute-t-elle, devraient répondre à la fois aux besoins du marché malgache mais également à la mondialisation.

Recueilli par Valis

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 148