Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 28 février 2021
Antananarivo | 01h15
 

Economie

Port Autonome de Toamasina

La SMMC à l’Etat malgache

samedi 8 mars 2008 | Gilbert R.

La SPAT (Société du Port Autonome de Toamasina) pour l’administration et la gestion des infrastructures, la MICTSL (« Madagascar International Container Terminal Services Limited ») pour le service conteneur et maintenant la SMMC (Société de Manutention et des Marchandises Conventionnelles). La boucle des réformes prévues pour l’exploitation privatisée du port autonome de Toamasina est bien bouclée. Sauf que la nouvelle SMMC, en dépit de son autonomie de gestion par ailleurs privatisée, n’a qu’un actionnaire unique, l’Etat malgache.

Le Directeur Général coopté pour tenir les rênes de cette nouvelle société est Jean Berthin. C’est le spécialiste des produits conventionnels et de la manutention au port de Toamasina où il a dirigé ce département pendant longtemps. D’après sa propre déclaration lors de la cérémonie de présentation du PCA et du DG au « Miou Miou Club », lundi en fin d’après-midi, c’est lui-même qui a demandé et obtenu ce poste : « Au vu de ma formation d’économiste, de mes expériences professionnelles et de mes réalisations au port, je me sentirai avoir tort si je ne prends pas cette responsabilité », a-t-il expliqué en substance. Le PDG de la nouvelle société non plus n’est pas un étranger aux activités portuaires. Il s’agit du directeur général des transports au ministère, le colonel Andriamampiadana Faly. Il a profité de l’événement pour révéler que le projet d’extension du port se fait avec l’appui du Japon et que les travaux s’étendront sur 4 ans. Comme le mandat du CA est de six ans, ces travaux seront donc exécutés durant ce premier mandat du CA. Après quoi, le port de Toamasina aura une large capacité d’accueil, ainsi qu’une bien meilleure qualité de service à partir d’infrastructures et d’équipements rénovés. Alors, le port de Toamasina sera bien le deuxième grand port du Sud Ouest de l’Océan Indien après celui de Durban, en Afrique du Sud si le port de Maurice est désormais consacré comme port d’éclatement dans la zone de l’Océan Indien du Sud Ouest.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS