Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 19 novembre 2018
Antananarivo | 15h48
 

Politique

Politique

La SADC encourage un dialogue pré-électoral

vendredi 6 avril | Ny Aina Rahaga

Une délégation de la SADC (Southern African Development Community) est actuellement en mission à Madagascar dans le cadre de la préparation des élections. Conduite par Manuel Domingos Augusto, ministre des relations extérieures de la République d’Angola et Président du Comité ministériel de l’Organe de coopération en matière de politique, de défense et de sécurité de la SADC, cette délégation a rencontré tour à tour le président de la République, le Premier Ministre ainsi que la CENI (Commission Electorale Nationale indépendante). Les entrevues entre la délégation et les autorités malgaches se sont focalisées sur les différents aspects de l’élection entre autre les processus qui ont été déjà entrepris avant l’adoption des projets de loi à l’assemblée nationale ainsi que les actions qui restent à faire. Selon Manuel Domingos : « La SADC en tant qu’organisation est à la disposition des autorités de Madagascar pour contribuer à l’évolution de la situation politique. Nous sommes venus ici pour vous aider à accélérer la normalisation de la vie politique à Madagascar ». Avant de continuer que « la SADC est mobilisée pour continuer à œuvrer dans le sens que le dialogue entre les malagasy soit une réalité permanente. Il faut construire le dialogue et ne pas perdre espoir qu’un jour c’est possible. Il faut avoir le dialogue permanent et inclusif. Le pays doit avancer ». Cette mission pré-électorale insiste donc sur la nécessité d’un dialogue entre les parties aux élections. Un dialogue qui serait peut-être nécessaire au vu des évènements récents à l’Assemblée a Nationale.

8 commentaires

Vos commentaires

  • 6 avril à 09:28 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Le SADC aura encore fort à faire dans un pays où le pouvoir use et les pseudos-élites abusent.

  • 6 avril à 09:49 | toky (#8231)

    Les missionnaires de la SADC voulaient imposer la candidature de Ravalo , mais ils se croient en PAYS conquis ou quoi,S’ils veulent vraiment aider le peuple Gasy, faut qu’ils dénoncent la corruption, le détourenementt des deniers public, les malversations financières, l’insécurité, la violation de la constitution ... du régime, entre autre qu’ils demandent le remboursement des fonds détournés par Claudine, ..... Mais s’il viennent juste pour l’avenir politique d’une personne, mieux vaut et bénéfique pour eux de rester là où ils étaient , ils ne sont pas le bien venus ici !

    • 7 avril à 22:45 | Fitoniana (#10242) répond à toky

      La SADC n’impose aucune candidature, elle appelle à des élections libres et inclusives ! Que les Malagasy puissent choisir librement qui ils veulent à la tête de leur pays ! Depuis le coup d’Etat de 2009, ce peuple n’aspire qu’au respect de leur vote ! Il faut oeuvrer pour cela, et si la SADC et la communauté internationale s’en mêlent et « se croient » comme vous dites « en pays conquis », pour l’instant les Malagasy sont incapables de tenir des élections libres et transparentes et de les financer. Ce sont des politiciens malagasy corrompus qui veulent imposer leur candidat en éliminant Ravalomanana Marc qui a du vrai vahoaka derrière lui.

  • 6 avril à 10:21 | saricine (#2893)

    Bonjour

    La SADC en collaboration avec le CENI devraient mettre leur objectif sur l’équité électorale : inclusivité, déroulement dans une condition normale des campagnes électorales, suivi des résultats et la sécurité et fiabilité des résultats.

    Les forces armées, la justice, les administrateurs ( préfectures, le PM et membres du gouvernement .) devraient prendre une position neutre, se mettre en dehors des debats de campagnes électorales.

  • 6 avril à 11:32 | LOVAXEL (#10217)

    stratégie des Conseillers de Hery, je ne parle pas de son épouse et du confident de celle-ci

    pourrir la situation
    faire en sorte que les pantins de la SADC débarque et reviennennt et reviennent jusqu’a plus soif

    et dés lors se justifier de la non tenue des élections dans l’attente de l’approbation de la CI ...

    QUAND DIABLE UN CHEF D ETAT MALGACHE AURA LES C.... DE NE COMPTER QUE SUR SON PEUPLE
    POUR SE TENIR DROIT EN PARTANT DU PRINCIPE QUE LE POISSON POURISSANT PAR LA TETE IL DOIT LUI ETRE IRREPROCHABLE

  • 6 avril à 15:35 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    RAMBO : Quelle valeur le présent régime prétendait encore défendre en expulsant manu militari, ce jour, de son logement la député d’Ambatofinandrahana, ex-présidente de l’Assemblée Nationale Mme Christine Razanamahasoa ? Quid des autres (notamment ses collègues parlementaires et les natifs de la province de Fianarantsoa) au nom de la solidarité ?
    Ce sera certainement à la une de tous les journaux de demain.
    Et la SADC, sera-t-elle complice ou caution des exactions du présent régime ?

  • 7 avril à 13:12 | Tiaray (#7876)

    La SADC est un des bailleurs de cette élection, elle a son mot à dire. Pauvre pays même pas capable de tenir une élection sans aide extérieure.

    • 7 avril à 13:15 | zean-ba (#10000) répond à Tiaray

      Normal que la sadc s emmêle.
      Noral aussi car les gens comme Christine et le marap ont tout pris, pour raclervhery est la.
      Objectif avoué, ou non, madagascar le pays le plus pauvre du monde.
      C est en bonne marche, deja perdu une place, plus que 3 .
      Vive le hvm... bon faut en rire, tant qu’on peut encore

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 422