Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 16 septembre 2019
Antananarivo | 02h00
 

Société

Eau et électricité

La Jirama veut rassurer

samedi 19 janvier | Fanambinantsoa

La Jirama veut rassurer ses abonnés dans la capitale qu’ « ils sont désormais à l’abri du délestage, grâce aux pluies artificielles, renforcées par les pluies de ces derniers jours qui ont pu remonter les niveaux des centrales hydroélectriques. Néanmoins, les coupures techniques persistent étant donné que nous sommes en pleine saison des pluies ». C’est l’essentiel du message de la compagnie nationale publié dans un communiqué le 17 janvier dernier par respect et pour expliquer les coupures d’eau et d’électricité intempestives. Mieux, la Jirama ayant constaté des défaillances, a mobilisé des camions citernes pour ravitailler en eau les ménages d’Ambodin’Isotry et ses environs. Les rabatteurs vendaient le bidon de 20 litres entre 1 000 ariary et 3 000 ariary en raison de la coupure accidentelle de fourniture d’eau dans cette zone.

Le sentiment d’impuissance envahit l’opinion publique, notamment les abonnés et consommateurs des services de la Jirama. Les travailleurs à domicile tels les artisans service-traiteur, les fabricants de glace et clarinettes ne savent plus à qui se fier. Les glaces fondent dans la nuit dans les réfrigérateurs et les pâtes pour les gâteaux tournent et se décomposent. Les pâtissiers sont obligés de tout refaire après les coupures d’électricité de leur réfrigérateur. Ils ne sont pas les seuls à tout reprendre à zéro leur opération. C’est l’exaspération et tout le bénéfice escompté qui s’évanouit à chaque fois que la Jirama fait des siennes regrettent ces petites entreprises familiales qui font vivre beaucoup de jeunes ménages. Délestages et coupures accidentelles sinon calamités naturelles et coupures pour entretiens se succèdent depuis un certain temps à travers tout le pays. Les abonnés de la Jirama des villes de Toamasina, Toliara, Antsiranana et d’autres dans des chefs lieux de districts des régions connaissent eux aussi ces catastrophes et l’imputent à un affaiblissement de l’Etat par rapport aux intérêts privés.

En tout cas, Antananarivo vit depuis quelques temps des coupures tournantes pour des raisons d’entretiens. Mais il y a aussi les foudres, les surtensions et les accidents dus à l’incompétence et l’inconscience de sociétés privées dans les Travaux publics. La Jirama accuse ces dernières d’être à l’origine des toutes récentes coupures d’eau et d’électricité des alentours des 67 Ha, durant la soirée du 16 janvier.

Les techniciens de la Jirama « ont découvert la rupture d’un câble aéro-souterrain blindé de 5 000 Volts à Ambodin’Isotry alimentant le poste 356 desservant une partie d’Ambodin’Isotry, 67ha Nord-Est - COUM et périphériques. D’après Eloi Alphonse Ralaivaoalandreo, Directeur Technique Electricité (DTEA) Antananarivo, une pelle mécanique d’une société des Travaux publics qui effectue des travaux du côté d’Ambodin’Isotry a touché ce câble, causant une coupure de l’électricité dans plusieurs quartiers ». D’après la Jirama, ce n’est pas la première fois qu’une entreprise des Travaux publics détruise involontairement sans doute de tels équipements de la Jirama.

En tout cas, les responsables de la Jirama ne cessent de déployer des messages démontrant leur responsabilité citoyenne et leur professionnalisme. Ils invoquent les aléas climatiques : tarissement des bassins réservoirs d’eau des centrales hydro-électriques, sinon ensablement/encombrement des conduites d’eau qui alimentent les turbines par des détritus (branchages et autres) emportés par la crue en raison des fortes pluies. Ils n’ont pas oublié les insuffisances de fournitures d’énergie que la plupart du temps le couplage avec l’énergie renouvelable comble tant bien que mal.

6 commentaires

Vos commentaires

  • 19 janvier à 16:07 | Behantra (#9165)

    Pluies artificielles renforcées par des pluies de ces derniers jours ...

    Oyez bonnes gens !

    Un grand magicien est ’arrivé’ , et il va pleuvoir pendant 1500 jours

  • 19 janvier à 16:40 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum
    Le problème de la Jirama comme l’ensemble de nos sociétés d’État ne datent pas d’aujourd’hui et le nouveau PRM va prendre ce taureau par ses cornes donc patience.

    • 19 janvier à 16:46 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Lire les problèmes de la Jirama...
      Rappelons sa location gérance, du temps de Dada8, à la société Lahmeyre internationale.

    • 19 janvier à 22:23 | Jipo (#4988) répond à plus qu'hier et moins que demain

      La volonté de ouak/ veut qu ’il se les prenne dans ce que vous avez en l’ air quand vous feignez l’ implorer !

    • 20 janvier à 09:50 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Jipo, sur quel livre ou quelle révélation osez-vous affirmer que Dieu se trouve en l’air voire dans l’espace ?
      Car lors de la prière , Dieu recommande aux musulmans de fixer leurs regards en direction du sol où ils vont se prosterner donc ni à gauche ni à droite ni en direction du ciel. Il leur recommande également de ne pas marcher avec insolence sur la terre à l’instar de quelqu’un qui écrase quelque chose sous ses pieds. Sans oublier le fait qu’il a également dit qu’il est plus près des croyants que les veines de leur cou. Même le prophète Moïse a non seulement enlevé ses sandales mais s’est prosterné également devant l’Éternel face contre terre : C’est un des prophètes dont le périple est rappelé en détail par le Coran.

  • 20 janvier à 13:51 | Jipo (#4988)

    Je parle de votre postérieur en l’ air !
    Vous faites exprès ou c’ est confessionnel ???
    Ne dit-on pas monter au ciel , vos vierges vous attendent ou : au sous sol ???
    Ne vous forcez pas à vous rendre plus ridicules que vous ne l’ êtes, votre endoctrinement et cécité sont plus qu’ édifiants, que personne n’ en veut !
    Si Dieu est plus proche que "les veines du cou", c ’est en réponse à ça que vous égorgez ??? 👏🏼
    Toutes vos croyances vous ont été imposées par la force , faut être plus que kon pour les adopter de plein gré, et Dieu sait que comme pépinière vous êtes sans rival et détenez la palme !
    Si vous êtes si bien chez vous, pourquoi n’ y restez-vous pas à pratiquer votre obscurantisme ???
    Au Pays du pinard & saucisson c’ est mieux ? surtout ne répondez-pas et allez voir à Jérusalem si j’ y suis, ils n’ attendent que ça ⭐︎ !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS