Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 20 avril 2024
Antananarivo | 19h22
 

Energie

Energie

La JIRAMA annonce la fin du délestage tournant

samedi 6 mai 2023 | Mandimbisoa R.

La fin du délestage tournant a été annoncée par le ministère de l’Energie et des Hydrocarbures, pour le compte de la société d’eau et d’électricité Malagasy (JIRAMA). Les problèmes en approvisionnement en fuel lourd pour pouvoir produire de l’énergie électrique seraient résolus. Des approvisionnements auraient déjà eu lieu ces derniers jours au niveau des centrales thermiques.

Le ministre de l’Energie et des Hydrocarbures a rencontré les opérateurs pétroliers pour évoquer les problèmes et apporter des solutions. Une décision a alors été prise. Le ministère s’est alors réjoui de cette résolution des problèmes et a annoncé que les consommateurs peuvent désormais en profiter sans le moindre souci.

Une semaine plus tôt, les abonnés aux réseaux interconnectés d’Antananarivo, ceux de Mahajanga, de Toamasina et de Toliara ont passé plusieurs heures par jour dans le noir à cause des coupures allant de plus de deux heures, dans le cadre de ce que la JIRAMA a appelé « délestage tournant ». Comme à l’accoutumée, les explications de la société d’Etat se résument à des problèmes techniques.

Les coupures d’électricité avec la JIRAMA sont devenues monnaies courantes dans le pays ces dix dernières années. La vétusté des matériels, le manque d’entretien et surtout la mauvaise gestion sont, entre autres, les raisons évoquées depuis. En saison de pluies comme pendant la saison sèche, la JIRAMA connait toujours des problèmes qui mettent à mal les usagers. A cela s’ajoutent les corruptions qui minent cette société d’Etat.

-----

Cette résolution des problèmes de délestage ne semble être qu’une solution provisoire et ne constitue qu’une seule partie des grosses difficultés rencontrées par cette société.

24 commentaires

Vos commentaires

  • 6 mai 2023 à 10:39 | Saint-Jo (#8511)

    Pour la n-ième fois !

  • 6 mai 2023 à 10:50 | MALIBUC (#9345)

    La fin des délestages ?
    Foutaise, mensonges et blabla

    La Société de production d’énergie Tozzi Green Madagascar annonce l’arrêt de production des centrales hydroélectriques de Hydelec et de Mahitsy Hydro.

    🔹Selon l’entreprise, cette décision a été prise à cause d’un impayé de la Jirama qui s’élève à 250 milliards d’Ariary. Selon les informations recueillies, Tozzi Green aurait déjà demandé plusieurs fois le règlement de cette somme.

    🔹Une lettre de notification avisant l’arrêt de production des deux centrales a été envoyée au Ministère de l’Énergie et de l’Hydrocarbure ainsi qu’à la Jirama.

  • 6 mai 2023 à 10:54 | Isandra (#7070)

    MPAMAFY LAINGA :

    #JIRAMA_MANARINA
    ⚡ 𝐅𝐚𝐦𝐨𝐤𝐚𝐫𝐚𝐧𝐚 𝐡𝐞𝐫𝐢𝐧𝐚𝐫𝐚𝐭𝐫𝐚 : 𝐌𝐢𝐳𝐨𝐭𝐫𝐚 𝐭𝐬𝐚𝐫𝐚 𝐧𝐲 𝐟𝐢𝐚𝐫𝐚𝐡𝐚-𝐦𝐢𝐚𝐬𝐚 𝐚𝐦𝐢𝐧’𝐧𝐲 𝐓𝐨𝐳𝐳𝐢 𝐆𝐫𝐞𝐞𝐧
    🆕 Manoloana ny fanapariahana vaovao milaza fa tapaka ny famatsiana herinaratra avy amin’ny mpiara-miombon’antoka #Tozzi_Green, ny #JIRAMA dia mandiso io vaovao miely io ary manamafy fa mizotra tsara ny fiaraha-miasa amin’ny roa tonta, izay miompana amin’ny famokarana herinaratra.

  • 6 mai 2023 à 10:59 | lé dezertera (#11352)

    Ho hita eo ihany hoe iza no mandainga.
    Samy soratra ireo ka samy heverina ho marina na diso avokoa.
    Ny ho avy no aoka hitsara.

  • 6 mai 2023 à 11:15 | Yet another Rabe (#4812)

    Re-,

    Est ce crédible ?

    La JIRAMA a-t-elle trouvé des sous et chez qui, dans quelles conditions, car on n’ a jamais rien pour rien ?

    JIRAMA, expliquez nous, rendez nous compte !

    Car nous aussi avons besoin de sortir tant de l’ opacité matérielle, que dis je, de l’ obscurité matérielle dans laquelle vous nous plongez, que de l’ opacité financière dans laquelle vous gérez l’ argent que les clients et les contribuables via les subventions étatiques, vous donnent.

    À Madagougou, il n’ y a jamais d’ actions pérennes que des feux de paille et des poses premières pierre pour qui on rameute la populace.

    Car il n’ y a jamais d’ anticipation, de préparation des choses en amont pour prévoir, préparer et budgéter les actions.

    Je le redis dans la logique du « mora » et du « tandrametaka petatoko » :

    https://www.madagascar-tribune.com/Christine-Razanamahasoa-lance-un-appel-a-l-apaisement-et-a-la-responsabilite.html#forum531591

    le « vola mora » amènera la JIRAMA a remplir ses cuves et celles de ses prestataires avec des boîtes Madco.

    • 6 mai 2023 à 13:23 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      Re-,

      https://midi-madagasikara.mg/tozzi-green-madagascar-250-milliards-ar-dimpayes-de-la-jirama-un-compromis-trouve-entre-les-2-parties/

      On a trouvé un arrangement ?

      Qui dit vrai Tozzi Green ou la JIRAMA ?

      Et si la JIRAMA dit que Tozzi Green ment, qui a payé cette dernière, car l’ argent c’ est de l’ énergie financière et rien ne tourne sans elle, donc Tozzi Green ne va pas travailler pour les beaux yeux de la JIRAMA sans contrepartie.

      Et si contrepartie il y a, la population a le droit de savoir dans quelles conditions sont utilisé ses impôts et ne pas rester dans le noir.

  • 6 mai 2023 à 11:52 | sintex (#11454)

    Tozzi Green ne veut plus produire. Qu’il aille se faire pendre ailleurs. Faisons venir Chinois, Russes, Egyptiens ou autres plus enclins à nous aider. Eux ils participeront d’une manière plus favorable. Si ils ne sont pas payés ils se servent sur les ressources minières ou autres du pays. C’est moins douloureux de prime abord, de prime abord seulement.

    • 6 mai 2023 à 12:30 | MALIBUC (#9345) répond à sintex

      T’écris comme si tu étais à Dago :
      « Faisons venir... »
      Tais toi imposteur, c’est facile derrière ton écran.
      Viens te rendre compte sur place.
      Vahaza sac à dos !

  • 6 mai 2023 à 12:22 | pisokely (#9950)

    le probleme est que rien n est jamais sûr ..« seraient resolus »" lisez bien.. est ce qu uls be peuvent pas dire franchement oui ou non c est resolu ? les verbes qu ils utilisent sont au conditionnel...
    je crois avoir lu quelque part que la jirama a bénéficié d une subvention de 400 millions.. et aujourd hui ils annoncent que les delestages seraient resolus".. j y crois rien.. car une fois qu ils auront épuisé cette subvention, la situation sera de nouveau pareille... c est une question de temps, d autant plus que la moitié sera encore détournée.. ou servira à payer une partie des arriérés ?

  • 6 mai 2023 à 13:15 | pisokely (#9950)

    410 milliards exactement
    . l express de mada hier

  • 6 mai 2023 à 14:00 | Yet another Rabe (#4812)

    Re-,

    Bon,

    Avec ça :

    https://www.actutana.com/depeche/jirama-on-eclate-de-rire-dabord/

    Et avec ceci :

    https://www.actutana.com/depeche/on-vole-les-pylones/

    Comme il a été dit chez Actutana :
    - « Comme on dit, il n’y a que Air Madagascar qui ne vole pas dans ce pays de dingues ! »

    Bientôt, la JIRAMA aura un très bon prétexte, pour dire qu’ elle ne peut plus acheminer le courant électrique vers ses clients.

  • 6 mai 2023 à 14:14 | Jipo (#4988)

    Bonsoir .
    Le problème à Madagascar est la corruption et ce dans tous les domaines, toutes les sociétés qui marchent ( momentanément ) sont de suite rackettées par toujours les mêmes, ces 🤔 à qui l’ on donne quelques pouvoirs et qui en usent et abusent jusqu’ à ce que mort s’ en suivent.
    Le « don’t kill the golden chicken » au pays du jour le jour ne survit pas et est euthanasié à peine né !
    Tant que le gouvernement sera gangréné par ces parasites et racketteurs Madagascar ne décollera jamais, et pour apprendre à tous ces bandits à marcher droit, hélas seul un dictateur peut y arriver , voir un régime communiste à la Mao ou l’ instauration d’ un contrat social à la Chinoise et tampis pour les intéressés ou : tant mieux ?

    • 6 mai 2023 à 15:16 | Yet another Rabe (#4812) répond à Jipo

      Bonsoir Jipo,

      Nous savons tous que la corruption est le mal suprême de partout ailleurs dans le Monde, et notamment à Madagascar.

      Mais chacun à Madagascar, gouverné et surtout gouvernant, respectivement croit y trouver et trouve son compte à vivre dans l’ opacité et dans l’ obscurité :

      https://www.madagascar-tribune.com/Raissa-Razaivola-condamnee-a-7-ans-de-travaux-forces.html#forum531787

      C’ est la mentalité tant individuelle que collective qui est pourrie chez le malagasy, et tant qu’ il ne s’ en rend pas compte et cherche à y remédier :

      - pour les croyants chrétiens, « Et, ce jugement c’est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises. » Jean 3:19

      - et pour tous, le commun des mortels, le malagasy creusera de plus en plus profond le tombeau de sa déchéance sociale et économique.

      Et à Madagascar, cette mentalité mortifère du malagasy se traduit par la réflexion suivante :
      - lui le pauvre, spolié de ses droits à une vie décente dans la société, justifie la place du riche, son spoliateur qui s’ arroge tous les droits, en se disant que si lui le pauvre était à place du riche, il ferait exactement la même chose que ce dernier.

      Cordialement

    • 6 mai 2023 à 17:24 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      Bonsoir YAR .
      Mais c ‘est aussi ce que se dit celui qui est parvenu pour ne pas dire le parvenu !
      Si je ne le fais pas un autre à ma place le fera, alors pourquoi s’ en priver ?
      Mais avec une mentalité pareille : Oh secours ! ...
      On en revient encore et toujours à l’ éducation, l’ instruction civique et à minima de morale .

  • 6 mai 2023 à 15:49 | Besorongola (#10635)

    250 MILLIARDS D’ARIARY, C’EST LE MONTANT DES IMPAYÉS DE JIRAMA À LA SOCIÉTÉ TOZZI GREEN MADAGASCAR !

    Selon Midi Madagasikara, il n’y a pas que les simples abonnés qui sont mauvais payeurs. Les factures impayées de la Jirama à son fournisseur d’énergie verte, la société Tozzi Green Madagascar, s’élèvent à 250 milliards Ar.

    « La non-régularisation de ce montant considérable exerce une influence néfaste sur notre entreprise. Nous nous trouvons désormais dans l’incapacité de maintenir et d’exploiter de manière adéquate les centrales hydroélectriques de Hydelec et Mahitsy Hydro, notamment en ce qui concerne l’acquisition des pièces de rechange pour la maintenance, la rémunération et la formation du personnel ainsi que le respect des exigences environnementales et sociales requises. Ce contexte met également en péril notre capacité à rembourser nos engagements bancaires envers nos partenaires financiers ». C’est l’extrait de la lettre signée et envoyée par le Président directeur général de la société Tozzi Green Madagascar, Davide Giachero au ministre de l’Energie et des Hydrocarbures et au directeur général de la JIRAMA, en date du 03 mai 2023.

    Silence prolongé
    Et lui de rajouter que plusieurs lettres ont été adressées à ces dirigeants étatiques auparavant tout en sollicitant plusieurs réunions mais tout est resté sans suite. « Etant donné le silence prolongé de votre part, nous nous trouvons dans une situation de force majeure qui nous oblige à prendre la décision de mettre en arrêt de production les centrales hydroélectriques de Sahanivotry, Maroantsetra et Farahantsana Mahitsy à partir du 05 mai 2023 à 06h00 jusqu’à la régularisation complète de la situation d’impayés », a-t-il précisé dans cette lettre. « Nous tenons à souligner que la situation des factures impayées de la Jirama est très préoccupante, malgré nos tentatives répétées de trouver une solution à l’amiable. Bien que nous ne souhaitions pas en arriver là, nous sommes contraints de prendre cette mesure pour protéger nos investissements et assurer les termes de notre contrat », a-t-il enchaîné.

    • 6 mai 2023 à 15:53 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      LE SPIRALE SANS FIN !

      La Jirama doit plus de 800 milliards Ar d’arriérés aux pétroliers
      mercredi 14 septembre 2022 | Mandimbisoa R.
      La société d’eau et d’électricité Malagasy (JIRAMA) est endettée jusqu’au cou. La ministre de l’Economie et des Finances, Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison, a fait savoir hier que les arriérés des compagnies pétrolières envers cette société d’Etat productrice d’électricité s’élève à plus de 800 milliards d’ariary, selon les derniers chiffres du mois de juillet.

      Au mois d’avril dernier, les encours cumulés des dettes de la compagnie s’élevaient à 1 031 milliards d’ariary, soit la quasi-totalité du budget annuel du ministère de l’Economie et des Finances. La Jirama reste un vrai gouffre financier pour l’Etat, une situation qui constitue un véritable handicap pour l’économie nationale. La Jirama a en effet bénéficié plus de 380 milliards d’ariary de subvention étatique d’après la loi de Finances 2022.

      Les déboires financiers de la Jirama sont connues depuis longtemps. En dix ans, l’entreprise vend très largement à perte sa production. Pour remédier à la situation, les experts de la Banque mondiale avaient proposé d’en finir avec les tarifs démesurément bas accordés à certains gros clients industriels, d’où la mise en place d’un nouveau système de tarification depuis bientôt deux ans et d’autres séries de mesures.

      Les impayés de l’Etat à la Jirama s’élèvent à environ 350 milliards d’ariary dont la moitié est constituée par les factures impayées des universités, à cela s’ajoutent les impayés des usagers et les manques à gagner à cause des vols de matériels et des branchements illicites qui se multiplient, se défendent de son côté les dirigeants de la Jirama.

      Les difficultés de la compagnie, s’accumulent au point que le président de la République a affirmé, quelques semaines plus tôt, lors d’un déplacement à Mandoto, qu’il préfère aider directement la population à avoir de l’électricité, à travers les kits solaires, au lieu de renflouer la caisse de la Jirama.

  • 6 mai 2023 à 17:42 | sintex (#11454)

    Article de ce jour sur la fistule obstréticale.

    Seulement 2 commentaires pour cet article concernant les femmes malgaches ? Les malgaches de la gente masculine se préoccupent ils si peu de leurs mères, femmes, compagnes ou amies ? Sont ils machos ou leurs idées sont elles plus tournées vers la censure de leurs contradicteurs au dépend des graves problèmes de leur pays ? Préfèrent ils tirer sur la France et l’Occident en général, là ou la femme est traitée avec dignité, plutôt que de voir le mal qui ronge leur pays ? Montrent ils ainsi leur dédain vis à vis de leurs congénères féminines ou tout simplement ne se sentent ils pas concernés ? Que de questions.

  • 6 mai 2023 à 19:00 | Aulivier643 (#11346)

    @ Besorongola

    Nous y voilà !

    Les choses sérieuses commencent....

    D’aucuns diront « ENFIN ».... ENFIN !!!

    A force de tirer sur la corde du « DILEMME DES VAZAHS » ( ces couillons qui payent et qui se font trainer dans la boue à toutes les sauces malgacho-malgaches, ou africano-africaines...avec le soutien de quelques neuneus complotistes)

    Maintenant..

    Les « couillons » ont décidé, d’un commun accord, de mettre un terme à l’ARNAQUE telle que définie au sens culturel si cher aux débateurs endémiques..qui savent se réchauffer entre eux..à Paris LEUR VILLE !
    Entre victimes !

    Besorongola :
    imaginez une seule seconde, que ce mouvement de grève inédit, mené par ceux qui sont sans cesse traînés dans la boue malgache endémique fassent perdurer leur grève LEGITIME..

    IMAGINEZ LE CHAOS...

    Tant qu’il y aura des « kouillons de VAZAH », se pays ne se transformera pas en Somalie..

    Mais il faut dire que tous les GENIES tirent très fort en SANS INVERSE !

    ET DE PLUS EN PLUS FORT

     :)

    • 6 mai 2023 à 20:38 | Besorongola (#10635) répond à Aulivier643

      Aulivier643.
      Qu’ils soient vazaha, Karana, Sinoa ou même Gasy chacun a le droit de lever le pied quand il s’agit de toucher au porte monnaie.

      Les affaires franco-malgache ou franco-africaines sont purement politique au vue de l’histoire coloniale qui lie la France avec l’Afrique noire. Mais cette époque est révolue tandis que beaucoup d’anciens colonies sombrent dans la misère et que certains anciens colonisateurs cherchent toujours à préserver leurs acquis. En Europe les immigrés sont les bouc émissaire de la dégradation économique alors que le contexte mondial n’y est pas étranger (réveil de la Chine et les pays émergeant s) À l’époque coloniale à Madagascar ’, les autochtones n’avaient pas le droit d’aller au delà du fameux CECD l’équivalent du Bepc et doivent rester au pays, tandis que maintenant beaucoup ont des diplôms mieux que les anciens colonisateurs et sont prévenus à s’installer au « métropole » mieux que des vrais vazaha . Partout dans le monde, l’étranger est toujours considéré comme « le mangeur de pain » des autochtones quand l’économe va mal mais nécessaire quand tout va bien. Comme beaucoup de binationaux, je me pose la question, pourquoi je suis venu en France mais pas en Angleterre et pourquoi Olivier est venu à Madagascar mais pas au Kenya ?
      Les vazaha étaient toujours présents à Madagascar depuis 1895 et même avant . Ce qui se passe en ce moment,à Madagascar vazaha ou pas vazaha, c’est du jamais vu depuis 63 ans. Moi mon seul adversaire c’est celui qui a conduit ce pays dans ce gouffre. Je vous invite ainsi i à moins parler de St Jo ou de Malebuc et les autres qui ne sont plus au pays depuis longtemps et de designer qui sont les vrais responsables de la situation Gasy en 2023.

  • 6 mai 2023 à 19:41 | Saint-Jo (#8511)

    Les racistes vils colonialistes attardés autoproclamés fransés addicts à ce forum
    prendront peut-être leur retraite à 64 ans,
    s’ils cotisent à une caisse de retraite.

    Il y en a un dans leurs rangs qui a prétendu qu’il est allé vivre à Madagougou
    parce qu’il est, dit-il, inadapté au système social en vigueur en France.

    J’encourage les Gasy résidents à Madagougou qui ont :
    .de réelles vraies compétences professionnelles ou un niveau d’instruction élevé
    .et qui ont une vraie et solide volonté de réussir leur vie
    à quitter le pays
    et à aller vivre au Canada ou en Allemagne.

    • 6 mai 2023 à 20:26 | Jipo (#4988) répond à Saint-Jo

      Pour réussir à Madagascar, il faut etre un faux loup ou un vrai requin ? ...

    • 7 mai 2023 à 09:45 | sintex (#11454) répond à Saint-Jo

      Pour réussir à Madagascar, il faut être un faux loup ou un vrai requin ? ..(jipo).

      Madagascar est donc très riche en animaux et en poissons. C’est pour cela que de nombreux pays sont attirés pour pratiquer la pêche industrielle. Mais qui sont ces faux loups et vrais requins ? Les malgaches ?

  • 6 mai 2023 à 20:56 | Aulivier643 (#11346)

    @ Besorongonla

    « Moi mon seul adversaire c’est celui qui a conduit ce pays dans ce gouffre. »

    Besorongla : votre bonne foi a un côté réjouissant..voire VIVIFIANT ( vous allez bientôt lancer un vent de fraîcheur sur ce forum !)..

    je propose donc un « SONDAGE » organisé par vos bons offices..

    çékiki ki a Kassé madagougou ?

    1- David Douillet et Sarkozy ?
    2- Gallieni ?
    3- Ratsiraka ?
    4- Ra8 ?
    5- TGV et ses ministres bonbon sucettes que tout le monde fréquente sur ce forum
    6- Aulivier et Fantomette
    7- Guy Gerorge
    ....

    PS : ne rigolons pas trop car si Fraise et ci mettent en application leur ultimatum..les vendeurs de bougies auront de beaux jours devant eux..
    La révolution des bougies ?

    • 9 mai 2023 à 09:44 | rawera (#10329) répond à Aulivier643

      Eh, oui ! FIN DE DELESTAGE ! pour le moment cela semble être concret ! Pourvu que cela dure. Mais je reviens un peu sur la thèse ci dessus. Qui a cassé madagougou ? Avez-vous lu dans un FB la blague entre Poutine et notre héros national. Poutine de dire, après le non soutien de M/Car à la Russie dans cette guerre : allons à madagougou, on va le détruire ! Et notre cher ami, de répondre clairement : Non ce n’est plus la peine de venir, c’est trop tard, car nous l’avons dèjà fait (on a detruit madagougou. Est-ce vrai ? A chacun de nous de confirmer ou d’infirmer !

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS