Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 20 septembre 2020
Antananarivo | 01h05
 

Politique

Destitution de Thierry Rakotonarivo

La HCC renvoie la balle à la CENI

mercredi 11 mars | Mandimbisoa R.

Une histoire à suivre. Thierry Rakotonarivo, vice-président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) restera à son poste, du moins pour quelques jours encore. La décision de la Haute cour constitutionnelle (HCC) concernant la demande de sa destitution lui donne un sursis de dix jours depuis le jour où il a été notifié du projet de sa révocation. Pour la Haute juridiction, la demande est recevable mais il y a eu vice procédure.

La procédure de destitution d’un membre de la formation permanente de la CENI est régie par les articles 87, 88, 89 et 90 de son règlement intérieur selon la HCC. L’article 88 prévoit l’institution d’une commission ad hoc chargée d’instruire le dossier et l’article 89 indique que « le membre mis en cause dispose d’un délai de dix jours après notification du dossier de poursuite et des conclusions de la commission ad hoc pour préparer sa défense. Il peut comparaître devant la formation permanente personnellement ou se faire représenter par un avocat ou se faire assister par toute autre personne de son choix ». La HCC renvoie ainsi la balle à la CENI.

Ce sera seulement après ce processus que la HCC pourrait se prononcer sur le cas de Thierry Rakotonarivo. Mais force est de constater qu’il s’agit d’une affaire délicate dans la mesure où il sera difficile d’établir le caractère de la faute lourde et de la violation de serment dont on accuse le vice-président de la CENI. Lors des révélations des anomalies sur la liste électorale, les doublons et les numéros de cartes d’identité nationale identiques mais sous des noms différents, il n’a fait qu’un rapport de l’opération de la révision annuelle de la liste électorale.

Le président de la CENI, Hery Rakotomanana, lui-même a défendu la présentation de ce rapport lors d’une conférence de presse en déclarant que c’était dans le cadre d’un « souci de transparence » que l’existence de ces anomalies a été révélée. Le deuxième vice-président de cet organe, Hervé Andriamanantsoa avait également expliqué que ces informations ont dû être révélées afin de sensibiliser les électeurs sur la nécessité d’y apporter les corrections adéquates.

Concernant le vice de procédure de destitution de Thierry Rakotonarivo, beaucoup se posent la question si le président national de la CENI n’est pas au courant des étapes à suivre, bien qu’il se trouve à la tête de cet organe en charge de l’organisation des élections dans le pays, et avocat de surcroît, ou il a agi sous pression pour agir à la hâte. Dans tous les cas, les décisions de la HCC ne font que ternir davantage l’image de la CENI comme quoi elle se plait à agir en forcing aussi bien dans les processus électoraux que dans la destitution de l’un de ses membres.

76 commentaires

Vos commentaires

  • 11 mars à 09:15 | betoko (#413)

    Vu sur TV+ information de 20 heure , selon une chef fotokany d’un quartier de Tana , les erreurs venaient du service informatique si
    certains noms sont imprimés plus d’une fois et si des milliers d’électeurs possèdent les mêmes numéros de leur carte d’identité , aussi elle invite les électeurs à venir vérifier leur nom et numéro avant de retourner les listes à la CENI ,Autrement dit il n’y avait pas d’acte délibéré sur les soit disant doublon .

    • 11 mars à 09:48 | vatomena (#8391) répond à betoko

      le ridicule ne tue pas ! longue vie à vous

    • 11 mars à 13:35 | lanja (#4980) répond à betoko

      après l’encre indélébile, maintenant , c’est la déclaration d’un chef de fokontany d’un quartier de Tana qui fait foi , vous êtes pitoyables M Betoko

    • 11 mars à 13:37 | lé kopé (#10607) répond à betoko

      Vos déclarations et celles de vos acolytes ne font que conforter les électeurs dans leurs analyses.Votre ligne de défense s’embourbe de jour en jour, avec les éléments nouveaux qui s’y rapportent . Et voilà que la HCC, fidèle à ces méthodes ,prend une demi-mesure et classe la destitution du Vice Président de la dite commission par un "non recevoir" pour cause de Vice de forme .Il n’est pas étonnant que le Président de la CENI lui même, ne connaisse même pas la procédure à suivre, d’où les conséquences désastreuses dans son équipe et les désagréments qui en résultent pour le Pays . C’est grave Docteur ???
      Pas plus tard qu’hier ,j’ai énuméré les dysfonctionnements qui paralysent cette liste électorale , et la rende caduque .Pour être un peu plus explicite , je vais essayer d’évoquer les points saillants .Dés le départ ,la conception de cette liste est faussée ,car elle n’a pas été actualisée normalement en permettant les morts de voter, ainsi que ceux qui ont changé de résidence et qui n’ont pas été rayé de ce répertoire ., et cela depuis des lustres .Les doublons dont on parle actuellement avec les CIN , comportant le même numéro ,les noms qui reviennent plusieurs fois ,donc pouvant être comptabilisés ,la permutation des lettres sur le nom d’un individu pour augmenter le nombre de votants en faveur de qui vous savez ,et toutes les manigances y afférentes . J’ai mentionné dans mon post d’hier ,que le Technicien de ...surface se cachait derrière une mauvaise opération de saisie pour valider son argument , mais c’est trop léger de la part d’un Haut Fonctionnaire qui se proclame d’un haut niveau et se vantant d’avoir un fan Club ?(Puéril)
      Dans l’émission d’hier sur Real TV, le député Razarapiera a rajouté une couche en rappelant les propos de votre Mentor à Ankazobe (Octobre 2018) : ceux qui ne sont pas inscrits sur la liste électorale peuvent le faire encore en se présentant dans vos fonkontany respectifs ou ...à notre QG ,malgré la fermeture de la dite liste . Cela n’engage que son auteur .(Preuve fournie dans les archives de ce Député et mise en ligne incessamment sur les réseaux sociaux) Sans parler du limogeage du Directeur de l’imprimerie Nationale pour dénonciation de diffusion de milliers de CIN ,et les CIN découverts sous le pont de Tanjombato .
      Et "last but not least ", les déclarations de la Députée de Tsihombe qui a constaté que des mineurs étaient munis de CIN et ont pu voter dans sa circonscription .!!!
      Bref ,la coupe est pleine et les dénonciations de deux membres de cette Commission est largement suffisante ,car ces missionnaires ont été SG du Ministère de l’Intérerieur , donc connaissent parfaitement la confection de CIN du bout des doigts , et de surcroît ,ils ont jusqu’à preuve du contraire contribué à l’élaboration de cette liste et maîtrisent les avantages et les ...failles du système .De toute façon ,malgré tous ses arguments ou arguties :
      Il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre , et plus aveugle que celui qui ne veut pas voir ... Maintenant , à vous d’avancer vos arguments de défense ,mais avec cohérence et pas à moitié SVP ;

    • 11 mars à 14:31 | FINENGO (#7901) répond à betoko

      @ lanja (#4980)
      11 mars à 13:35 | lanja (#4980) répond à betoko ^
      après l’encre indélébile, maintenant , c’est la déclaration d’un chef de fokontany d’un quartier de Tana qui fait foi , vous êtes pitoyables M Betoko
      *****************************************************************************

      Le Jomaka Betoko Vazaha Taratasy l’a toujours été lanja (#4980)
      Plus pitoyable que lui, il faudra vraiment chercher et très longtemps.

    • 11 mars à 14:59 | manga (#6995) répond à betoko

      Déjà Betoko, un sefom-pokontany est non seulement désigne par le chef de district, mais aussi il n’est plus nécessaire de vous rappeler que les Cin relèvent de la compétence du ministère de l’intérieur. Autrement dit, les membres de la CENI en font partie.
      Puisque vous ne maîtrisez point l’outil informatique, il est de mon devoir de porter à votre connaissance qu’avec un seul clic, les doublons disparaissent.
      Pour résumer, du bas de l’echelle au ministre en question, aveugle comme je suis, j’en ai identifié qu’un seul.
      Pour ce qui est de la naïveté du la plus haute hiérarchie d’une institution comme la CENI (pression ou non), d’autant financée directement par la communauté internationale, je n’ai que donner ma langue aux chats.

    • 11 mars à 17:27 | dahalo (#8794) répond à betoko

      Betoko,
      Tu diras ce que tu voudras mais il y une conséquence grave que tu ne pourras pas changer avec ces anomalies dans la liste électorale :
      La crédibilité de ce pouvoir vis à vis de la communauté internationale et vis à vis des investisseurs et bailleurs de fond. Le reste ce n’est que du bla bla comme le PRM a l’habitude de faire. Il va encore nous dire que ces élections sont crédibles et ils se moquera des conséquences mais c’est le pays qui va encore s’en prendre plein la gueule.

    • 11 mars à 18:33 | Isandra (#7070) répond à betoko

      Le Kope,

      Vous êtes en retard à propos de soi-disant preuve de Ledel.

      Voici mon post concernant cette vidéo : 10 mars à 11:29 | Isandra (#7070)
      Le président national du KMF/CNOE souligne malgré que cet organisme a déjà révélé l’existence de plusieurs anomalies dans la liste électorale depuis 2015 notamment l’existence de ces cartes d’identité nationale ayant des numéros identiques.

      Il ne faut pas aller loin, on sait quand est ce que cette anomalie commence.

      Hier, Ledel a posté une vidéo contenant le Président incite les gens à vérifier leur nom dans la liste électorale, pour prouver faussement que la liste était encore ouverte le 15 Octobre 2018. Ici, il prend les gens pour de canard, si la liste électorale est arrêtée et que vous n’êtes pas inscrit, vous pouvez demander encore auprès du tribunal une ordonnance, avec laquelle la CENI district pourra vous y inscrire, selon l’article 23 du code électoral.

      En plus de ça, le collectif de 22 candidats dirigé par Ratsiraka a demandé à ce moment-là, mois d’octobre 2018, l’ouverture de cette liste, mais, en vain. La réponse de la CENI a été claire, ils doivent respecter la loi.

      Cela nous prouve que la liste électorale est bel et bien arrêtée le 15 mai.

    • 11 mars à 18:38 | Isandra (#7070) répond à betoko

      Voici le contenu de cet article 23 de la loi organique 2018-08 : « (...)Le citoyen dont la réclamation pour omission de son inscription sur la liste électorale est rejetée par la Commission locale de recensement des électeurs dispose d’un délai de quinze (15) jours à compter de la notification de la décision de rejet, pour formuler sa contestation devant le Tribunal de première instance du ressort.
      Le Tribunal de première instance est saisi par simple lettre ou déclaration déposée auprès de son greffe. Le Président du Tribunal de première instance statue par ordonnance dans un délai de dix (10) jours au plus tard.
      Le greffier en chef de chaque Tribunal de première instance transmet une liste de toutes les décisions rendues en matière de recours en omission à la Commission locale de recensement des électeurs et au démembrement de la Commission Electorale Nationale Indépendante au niveau du District dans un délai de sept (7) jours après le prononcé de la dernière décision.
      La liste électorale rectifiée est portée à la connaissance des électeurs dès son dépôt au bureau du Fokontany. »

      Il est à préciser que l’équipe juridique de Rajoelina ne faisait qu’aider les gens sur la procédure auprès de tribunal la demande de l’ordonnance pour qu’ils puissent faire inscrire dans la liste électorale.

    • 11 mars à 19:33 | Tsambararana (#4785) répond à betoko

      Pfffff, service informatique ! Quelle bêtise et quelle arrogance ! C’est le minimum à faire en tant que DBA ( Data Base Administrator). IMPOSSIBLE !!! S’il y a un doublon, et si le numéro de la carte d’identité est la clé primaire alors, la DB vous renvoie de message d’erreur et ça ne compilerait jamais. En tant qu’informaticien, cela est absurde. Miteniteny foana devant les informaticiens.

      UNICITÉ DU COMPLOT : C’est fait de façon volontaire c’est à dire que des manipulateurs avaient édité des carte d’identité supplémentaire.

      Le CENI est responsable volontaire de cela et surtout sa Tête. Qu’ils paient le prix. Point Barre.

  • 11 mars à 09:39 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Selon l’adage : "les linges sales se lavent en famille" si c’était le cas évidemment mais devant des responsables irresponsables tout va de travers.

    • 11 mars à 09:51 | betoko (#413) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Certainement la CENI va diligenter des enquêtes pour savoir d’où venait ces bourdes et le corriger .

    • 11 mars à 19:14 | Jipo (#4988) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Bonjour .@ kelytoucou !!!
      Ce que vous appelez avec condescendance "bourde", ne sont ni plus ni moins : des fraudes et de l’ escroquerie, vous êtes donc un escroc !

  • 11 mars à 09:46 | Jo Brandon (#9919)

    Ary tsy mahay na inona na inona mihitsy i Me Hery Rakotomanana k’ty. Manaotao foana ! Avocat izy nefa tsy mahay lalàna, satria tsy fantany akory fa tsy tokony ho any amin’ny HCC izy. Ny procédures internes CENI aza tsy voafehiny ! Tsy fantany akory fa informations efa tapaka fa ho avoakan’ny CENI anie ireny nolazain’i Thierry Rakotonarivo ireny e !
    I Hery Rakotomanana no tokony miala ! Tsy hanao izany izy satria olona tsy manana sens des responsabilités ! Raha tany amin’ny firenena démocratique no nitranga izao zavatra izao, dia efa niala ilay olona. Fa isika moa dia république bananière !

    • 11 mars à 10:11 | rayyol (#110) répond à Jo Brandon

      A Madagascar pays de lâche ou les grades se cachent derriere leur adjoint ou subalterne Responsabilité connait pas
      Trouvez seulement une personne responsable dans cette bande de fripouille qui devraient être tous dégager Et ce dans tout les ministères Ils viennent tous du meme moule de fripouille Tout ce qui est directeur de tout ce qui est public a Mada dehors tous 2 iem vague sous directeur 3iem vaque adjoint ainsi de suite Au cas le cas vous n en viendrez jamais a bout ils sont tous pareil

    • 11 mars à 13:40 | lanja (#4980) répond à Jo Brandon

      F’angaha moa izany fotsiny, notohanany aloha ny fanambaran i Thierry Rakotonarivo, lazainy fa tsy manova na inona , na inona, , heveriny fa dombo daholo ny olona, tsy dia nety lotra angamba, dia avy oe , tadiaviny hodakana indray ilay olona fa faute grave indray hono, Hery Rakotomanana, tsy mendrika hitatanana na fifidianana lehiben ny fokotany akory aza

  • 11 mars à 10:14 | Isandra (#7070)

    Article 28 : en cas de faute grave d’un membre de la formation permanente, la Commission Electorale Nationale Indépendante qui en apprécie la réalité, peut prendre toutes les mesures utiles à son encontre, allant jusqu’à la saisine de la Haute Cour Constitutionnelle pour l’engagement d’une procédure de destitution sans préjudice des poursuites pénales pouvant être exercées à son encontre »
    .
    Article 29 outre les cas prévus par les dispositions de l’article 28 ci-dessus et la démission volontaire, les membres de la formation permanente de la Commission Electorale Nationale Indépendante ne peuvent être démis de leurs fonctions qu’à la suite d’une procédure de destitution engagée par le Bureau Permanent de la Commission auprès de la Haute Cour Constitutionnelle

    Chacun a son interprétation.

    Les questions se posent : Selon l’article 28, la saisine doit elle être avant ou après la procédure de destitution ? Et si le cas prévus par les dispositions de l’article 28, faute grave est rempli, l’article 29 est il applicable sur cette affaire ?

    Il est à rappeler que le Président de la CENI avait bien précisé le cas de faute grave dans sa lettre adressée à la HCC.

    En tout cas, depuis la présidence Rakoroarisoa, cette HCC est toujours capable de sortir avec la baguette magique des décisions ou avis en dehors des articles de lois en vigueur : pacte de responsabilité que Rajao ignorait jusqu’au bout, la ratification après la délégation de plein pouvoir pour légiférer les lois, etc.

    Toutes ces anomalies sont les résultats de la médiocrité hvmique, y compris le Sénat, c’est une autre histoire. Et au nom de la continuité de l’Etat, nous sommes obligés de les supporter jusqu’au bout.

    • 11 mars à 11:50 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Par ailleurs, cet article 28 est à l’encontre de l’article 119 de la constitution qui prévoit que « la Haute Cour Constitutionnelle peut être consultée par tout chef d’Institution et tout organe des Collectivités Territoriales Décentralisées pour donner son avis sur la constitutionnalité de tout projet d’acte ou sur l’interprétation d’une disposition de la présente Constitution », dans la mesure où le président de la CENI n’est pas un chef d’Institution puisque la loi n°015-020 qualifie expressément la CENI de « structure »

    • 11 mars à 12:49 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Ayez la diligence de citer le quotidien source de tes ecrits et posts...

      Usurpatrice d hier et du demain, tu resteras ainsi toute ta vie...fait de mensonges et desinformation...

  • 11 mars à 11:07 | Turping (#1235)

    La HCC renvoie la balle à la CENI et lui donne un sursis de 10jours pour se défendre .
    - Ce qui nous démontre que cette affaire relève normalement de la juridiction compétente sans être instrumentalisée par quiconque dans un état de droit. .Le présumé coupable a le droit de se défendre ,prendre un avocat... .Les anomalies divulguées concernent le dysfonctionnement grotesque ayant pour impact sur les listes électorales mais non pas sur la violation des secrets défenses .Des investigations devraient être faites en remontant sur les pistes des usurpateurs des CIN (les doublons ) etc....pour que les lumières soient faîtes pour éclaircir cette situation avant de faire sauter les fusibles .
    Dixit Platon : « la justice consiste à ne détenir que les biens qui nous appartiennent en propre et à n’exercer que notre propre fonction ».

    • 11 mars à 11:20 | betoko (#413) répond à Turping

      Qui a tort qui a raison dans cette affaire ? Est ce qu’on devrait limoger Mr Thierry Rakotonarivo car il s’est permis de divulguer des anomalies dans les listes électorales qui ne devrait pas sortir de la CENI ? En tout cas je trouve il a rendu service à toute la nation par son geste , et il a pris des risques car parait il , il n’avait pas respecté son serment
      Au fait qu’est ce qu’il risque Mr Thierry Rakotonarivo ? l’emprisonnement ? être limogé ? rayé de la fonction publique ? il me semble qu’avant d’être nommé au CENI , il travaillait au ministère de l’intérieur comme administrateur civil

  • 11 mars à 11:07 | betoko (#413)

    Vatomena
    Expliquez vous , qu’est e qui est ridicule ? Aviez vous suivi le débat concernant cette affaire sur TV + dans l’émission don-dresaka du dimanche dernier ?
    L’informatique est un outil formidable , mais pas infaillible , même des ingénieurs dans cette profession peuvent se tromper sans parler des logiciels qui pourraient être mis en cause

    • 11 mars à 11:18 | Turping (#1235) répond à betoko

      Betoko ,
      Erreur informatique ou autres ,ces anomalies ont été cachées (in)volontairement avant d’être divulguées tardivement alors que les conséquences sont graves sur la crédibilité de la Ceni et le MIN (ministère de l’intérieur) .Les élections sont les enjeux ,donc ne pas les prendre à la légère !
      - On se pose encore la question sur la compétence juridique à trancher cette affaire sans être instrumentalisée par le pouvoir politique pro -Rakoto contre Rabe ou l’inverse .

    • 11 mars à 11:48 | vatomena (#8391) répond à betoko

      Dans tous les domaines les erreurs grossières chez nous sont fréquentes...affaire des permis de conduire par exemple ....quand l’incompétence s’allie à la fourberie et la malhonnéteté intellectuelle

    • 11 mars à 11:57 | Turping (#1235) répond à betoko

      Betoko,
      Sur cette affaire ,qui a tort ou qui a raison ?
      Et c’est la raison pour laquelle qu’il faudrait faire des investigations avec transparence totale pour éclaircir la vérité ,la réalité mais non pas sur les bases fondées sur les rumeurs ni à l’effigie de chaque personnage . Il faut que la justice soit rendue à sa juste valeur afin d’éradiquer les impunités comme le frein du non avancement collectif . La corruption ,le détournement ,.....et les rhétoriques allant dans ce sens tout le monde le connait.

  • 11 mars à 11:25 | Rabe (#3378)

    HCC – Ministère Intérieur – CENI
    >>> Vous avez montré vos INCAPACITES vos MENSONGES et vos CONCUBINAGES

    DEGAGES – DEHORS – HORS DE MA VUE !

    Père PEDRO et ODON, vous êtes où ? Au secours…

    Les Manankasy ne sont pas dupes !

  • 11 mars à 11:29 | betoko (#413)

    Turping D’accord mais cela n’avait aucun impacte concernant les résultats des élections . Je voulais dire sur les résultats des élections , mais les vaincus ont crier à la fraude , ils ont tort car s’il y avait eu fraudes même au fin fond de Madagascar cela se saurait car chaque candidat avait des représentants dans tous les bureaux de vote et tous ont signé les PV les quels ont été transmis à la CENI via la SACEM

    • 11 mars à 12:03 | Turping (#1235) répond à betoko

      Betoko,
      Normalement ,si les investigations seront faites et que s’il s’avère qu’avec cette histoire de "doublons " , il n’y a pas eu d’impact sur les élections où est-il le problème car tout le monde est rassuré ?
      - Par contre , le vice président de la CENI Thierry Rakotonarivo doit saisir la justice pour défendre sa cause noble pour que la justice soit rendue après avoir divulgué la vérité comme sacrifice de son bien être ,l’honnêteté ,....

    • 11 mars à 15:21 | manga (#6995) répond à betoko

      Betoko,
      Votre hypocrisie dépasse l’entendement à l’instant même où vous avez tire chapeau concernant les faits et gestes de Thierry, tout en nous demandant toutefois si ce dernier mérite la geôle.
      Mais pour vous, est-ce que son chef hiérarchique ne merite-t-il pas aussi une sanction plus encore sévère en négligeant lui-meme les règles qui régissent ladite institution dont il est évidement le principal signataire ?
      Non Betoko, le commun des mortels n’a qu’une seule doléance : la recherche de la vérité, et uniquement.

    • 11 mars à 15:47 | Dadazily (#10654) répond à betoko

      Betoko,
      En êtes vous sûr que cette grave erreur n’avait pas d’impact sur les résultats des élections ?
      Et si jamais, une personne qui possède 2 CIN de même numéro mais avec des noms légèrement différents ou truqués, par exemple Rakotoson et Rakotosoa, est inscrit dans 2 bureaux de vote différents, est-ce que cette pratique n’aura pas un impact sur les resultats ?
      Nous savons tous qu’à un certain moment, le CENI n’hésitait même à transférer des milliers d’électeurs dans d’autres BV sans demander leur avis et avec des explications non convaincantes.
      Même avec un simple Excel, on arrive facilement à faire du tri ou filtrer toutes les données mais apparemment, on a essayé de cacher la vérité le plus longtemps possible.
      A mon avis, c’est l’intégrité du pdt du CNI qui est douteuse et mérite une attention particulière.

  • 11 mars à 11:36 | Vohitra (#7654)

    Miarahaba Tompoko,

    Tsotra ny resaka ary tsy tokony hisy fanitarana mivoaka ny lalàna velona : fifidianana maloto no nitranga teto amin’ny Firenena taorian’ny taona 2015 satria maloto ny lisitry ny mpifidy.

    Mihoatra ny 1.200.000 ny mpifidy tsy marimpototra ary heverina ho tsy tokony hizaka ny zo maha-olompirenena mpifidy, ary rehefa nolazaina fa naneho hevitra ireo dia mazava izany fa 25 % ny vato manankery no tsy mitombina intsony…

    Tsy resaka Rakoto na Rabe na Rasoa na i Ranaivo no tokony hifotorana manomboka eto fa ny vahaolana fototra no ilaina manoloana ny olana mikasika ny maha-maritombina ny vokatry ny fifidianana navoakan’ny Fitsarana Avo.

    Ny Fitsarana Avo, ny CENI, ny Minisitera misahana ny Atitany sy Fitsinjarampahefana no tomponandraikitra feno sy tanteraka amin’izao fahavoazana lehibe sy fahalotoan’ny fifidianana izao.

    Roa no sosokevitra aroso ho fikatsahana ny vahaolana manoloana ny fahalotoana mitranga, ary ireto vahaolana ireto dia tokony handeha miaraka :

    -  Manangana fitsarana tsy miankina sy tsy miandany ny Antenimiera roa tonta, ary mpitsara avy ao amin’ny Fitsarana Tampony no tendren’ny Antenimiera roa tonta, ary atolotra ny fitsarana tsy miankina io ny filohan’ireo Andrimpanjakana roa miampy ireo Minisitry ny Atitany rehetra nanomboka ny taona 2015 ka hatramin’ny anio, ary atao ny fitsarana izay tomponandraikitra amin’izao fahalotoana izao, ary omena ny sazy sahaza azy avy

    -  Manangana vaomiera iombonana ny Antenimiera roa tonta, misy olomboafidy, misy solontenan’ny fanjakana izay mpitsara avo, misy solontenan’ny fiarahamonimpirenena, misy solontenan’ny holafitry ny mpanao gazety, ary izy ireo no hanao ny fanadihadiana miainga amin’ny fitaovam-pifidianana rehetra voatahiry ao amin’ny CENI, ary izy ireo no hanolotra ny vokatry ny fanadihadiana nataony eny anivon’ny HCC izay ny mpikambana no manao ny fandalinana fa tsy misy ny Filohany intsony izay efa miatrika ny Fitsarana tsy miankina etsy ambony.

    Ampy ny telo volana mba hanatanterahana io sosokevitra ho fikatsahana vahaolana io, ary mandritra izay telo volana izay dia tsy azo ampiasaina amin’ny fifidianana na fitsapankevibahoaka ny lisitry ny mpifidy ankehitriny.

    Fahavononana politika no ilaina amin’izao fikatsahana vahaolana izao, ary ny fikatsahana ny marina sy ny ara-dalàna no tanjona fototra.

    Fehiny : tsy hahasoa velively ny Firenena ny tsy hikatsahana vahaolana amin’izao krizy politika izao, ary adidy sy andraikitra ny mitady ny marina sy mampanjaka ny lalàna, ary hamafisina fa tokony hiavaka tsara ny antsoina hoe « fanjakana (Etat et administration) » sy ny antsoina hoe « fitondrana (régime politique) ». Tsy hahasoa ny Firenena raha mihitatra sy mitohy izao krizy politika izao.

    Mankasitraka Tompoko

    • 11 mars à 12:47 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      « Tsotra ny resaka ary tsy tokony hisy fanitarana mivoaka ny lalàna velona : fifidianana maloto no nitranga teto amin’ny Firenena taorian’ny taona 2015 satria maloto ny lisitry ny mpifidy. »

      Azo lazaina izany, fa tsy tomobana ny fahatongavan’ny taxi-brousse iray, na dia tonga soa aman-tsara tsy nisy pépin aza, satria naloto teny an-dalana ny fiara hoy ny aide-chauffeur.

    • 11 mars à 22:56 | Clair (#8931) répond à Vohitra

      Miarahaba ny rehetra,
      Iombonana ny Hevitry Vohitra fa saingy misy olana ara-teknika Goavana ilay izy.
      Hoy i Vohitra hoe Ny antenimiera roa no hanangana ilay rafitra mahaleo tena. Ka ny Antenimieram-pirenena eny Tsimbazaza anie ka ry zareo Nahazo vato be (t@zavatra marina sy ny zavatra tsy marina) no maro an’isa ao e [IRD] !!! Ny Antenimieran-doholona indray ny HVM no maro an’isa ao e !!! Hifanaraka ve ireo ? Ary ahoana ilay ankolafy Nahazo ny laharana faharoa t@ Fifidianana Filoham-pirenena [TIM] ??? Satria raha Tafatsangana tokoa ny Rafitra tena Mahaleo tena tena handray an-tanana ny Fijerena sy fanitsiana ary fanadiovana ka averina isaina ny Vali-pifidianana dia mety Hitongilana any @ ilay Nahazo ny faharoa (TIM) indray ny tena fandresena.
      Mbola io lisi-pifidianana maloto iio ihany koa no nahalany ireo Deputes izay IRD no maro, koa iza no hino hoe Tena Rafitra Tsy ho voabaikon-dry zareo no ho eo SATRIA izy no anisan’ny hanolotra Mpitsara Hitantana ilay Rafitra tsy miankina ary tena Mahaleo tena lazainao io.

      MIla rafitra iray Tsy misy ifandraisany @ Fitondrana mihitsy mitantana ny Fananganana ilay Vaomiera resahin’i Vohitra. Iza no afaka hanao izay Asa izay ??? Taloha dia hoe ny FFKM !!! Ho afaka hanao izany ve ny FFKM ???

    • 11 mars à 23:41 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Miarahaba Clair,

      Telo ihany no tranga mety hiseho manoloana ity krizy politika ity :

      1- miainga amin ny rafitra napetraky ny lalampanorenana ny fikatsahana vahaolana

      2- mampiantona ny lalampanorenana dia mametraka rafitra tetezamita manomana fifidianana sy lalampanorenana vaovao

      3- miziriziry tsotra izao ny fitondrana mijoro ary tsy mametraka ho olana sy krizy politika ny fanambarana nataon ny CENI

      Ny tranga faharoa sy fahatelo dia tsy maintsy hitondra, na ho ela na ho haingana, ho any amin ny fifandonana mivantana eo amin ireo ankolafy tsy mitovy hevitra ary mizotra mankany amin ny fifandrotehana ara-piarahamonina.

      Ny etsy te hiverina any amin ny 2002, ny ery te hiverina any amin ny 2009, ny atsy mihevitra ny hiverina any amin ny 2018...

      Dia ity ataovy antsaina : efa nomena toerana fanapahana sy andraikitra daholo ireo manamboninahitra mpikomy sy nanongana fanjakana tamin ny 2009.

      Fanontaniana : iza ary no mahazaka vahoaka marina ? Efa tsy maintsy ho izay ve ?

  • 11 mars à 11:41 | Isandra (#7070)

    Midi a rapporté hier que « Thierry R ne dormirait plus chez lui depuis quelques jours. Par peur d’une arrestation pour « atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat »

    Aurait t il de quelques chose à se reprocher, c’est la raison pour laquelle il a peur d’une arrestations ?

    • 11 mars à 11:55 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      @ Isandra (#7070)

      Il n’y a qu’à Babakotoland, que le fait de mettre au Grand jours des anomalies d’une liste électorale serait qualifié " Atteinte à la Sûreté intérieure de l’ Etat.

      A vrai dire il faudrait être un vrai Etat Babakoto pour en arriver là.

    • 11 mars à 12:01 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Finengo,

      Parce que dans la légion, dévoiler aux journalistes les anomalies auprès de commandement sans autorisation préalable des chefs hiérarchiques est sans conséquence ?

    • 11 mars à 13:08 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      @ 11 mars à 12:01 | Isandra (#7070) répond à Isandra ^
      Finengo,
      Parce que dans la légion, dévoiler aux journalistes les anomalies auprès de commandement sans autorisation préalable des chefs hiérarchiques est sans conséquence ?
      ****************************************************************************

      Déjà premièrement la Vendrana Betsileo, je ne suis pas de la Légion.

      Secundo :
      Parle de ce que tu sais.

      Tertio :
      Quand on veut se mêler de la Politique la Vendrana Betsileo on s’exprime mieux que ça.

      Quarto ;
      A vrai dire ton Post cité ci-dessus n’a aucun sans.
      Ca s’apparente à du Charabia.
      Exprimes-toi en Malgache, on te comprendra.
      Ou bien dit à ton Mentor Bac-7 de te Payer un nègre, pour t’aider dans tes écritures quand tu veux t’exprimer en Français.

      Quinto :
      Je me répète la vendrana Betsileo enivrée au Betsabatsa, il ny a qu’à Babakotoland, que le fait de mettre au grand jour des anomalies de doublon sur une liste électorale aurait été qualifié de " Trahison à la Sécurité intérieure de l’ Etat ", du jamais vu nulle part ailleurs dans le Monde.
      Un Etat d’écervelés et de Vendrana, des Babakoto.

  • 11 mars à 12:41 | lancaster (#10636)

    Dans cette affaire, il semble que le chef CENI n’a pas de colonne vertébrale..

    • 11 mars à 12:59 | Isandra (#7070) répond à lancaster

      Lancaster,

      La HCC a leur façon particulière dont ils interprètent les articles des lois. Malheureusement, c’est la seule qui a toujours raison.

      Déjà, cet article 28 de la loi conçue par le HVM n’est pas conforme à l’article 119 de la constitution qui n’autorise qu’aux chefs d’institution le pouvoir de saisir la HCC.

      C’est encore un exemple de la médiocrité hvmique.

  • 11 mars à 12:49 | mpandalo (#10630)

    Izy no tsy mahalala moa samy niezaka nanafina ny hala-bato hatrany na ny ceni na ireo hcc-ndoza ireo , izao nitranga tsy azo afenina ny atambo.
    Hery Rakoto no tena filohan’ny jiolahy amin’izao heloka be vava izao , ny filoha ceni indray ve no mody tsy mahalala ny ao anaty vilany .
    Tsy misy hantenaina raha ny hcc nantenaina no miray tsikombaka sy manao heloka bevava izao ,raha mbola ireo no eo ,
    na dia lazaina eo daholo aza ny articles sy didy isan-karazany.
    Tokony gadraina ny hcc , ceni ,atitany ,pm ..
    bye

  • 11 mars à 13:46 | biancobe (#10878)

    Ce qui est assez symptomatique c’est que la plupart des "supporters" de Ravalo ou d’Hery, ici ou ailleurs, déversent sans compter des propos grossiers voire orduriers pour affirmer leurs "convictions" (c’est un bien grand mot) ou leur haine et abattre sans discernement le président actuel, ses actions et ses sympatisants. Cela en dit long sur leur mentalité et leurs réels objectifs. Croyant ainsi discréditer le PRM ils se discréditent eux-mêmes ainsi que celui ou ceux qu’ils veulent mettre en avant.

    • 11 mars à 14:27 | FINENGO (#7901) répond à biancobe

      Du n’importe quoi !!!
      Un raisonnement d’écervelé et je te retourne ton expression.
      Cela en dit long sur ta mentalité et tes réels objectifs.

      Tu crois ainsi protéger ton Mentor le Bac-7, mais en réalité tu le discrédites encore un peu plus, au même titre que ton acolyte La Vendrana Betsileo de son Pseuso Isandra, en qualifant la mise au grand jours d’une aberration de Doublon dans une liste électorale en " Trahison de la Sécurité intérieur du Pays " du n’importe quoi à croire que vous aviez été fini à la Pisse comme l’on dit.

    • 11 mars à 14:39 | biancobe (#10878) répond à biancobe

      FINENGO, mais oui tu as raison, voyons.

    • 11 mars à 15:01 | biancobe (#10878) répond à biancobe

      N’empêche, la grossièreté était une nouvelle fois au rendez-vous.

    • 11 mars à 15:44 | Rabe (#3378) répond à biancobe

      Dis moi bianco we,
      Comment tu vas qualifier un TRANONDAINGA et lui parler…

      Ce n’est pas de la haine mais appeler un TRANONDAINGA un TRANONDAINGA

      Bianco we, regardes cette vidéo et dis moi ce que tu penses
      https://www.youtube.com/watch?v=UEwzdEOB9cw

      Les Manankasy ne sont pas dupes !

  • 11 mars à 15:44 | diego (#531)

    Bonjour,

    Tous les problèmes qui touchent de loin et de près les processus électoraux, notamment les listes et les cartes électorales sont les prérogatives des pouvoirs Exécutif et Législatif, point !

    Maintenant, Rajoelina et le chef du gouvernement, Ntsay, doivent donner des explications aux citoyens, surtout à ceux qui ont l’âge de voter, nous apprendre spécifiquement les rôles exacts de la CENI :

    - quelles sont exactement ses prérogatives Constitutionnelles ?

    A mon sens, ce n’est plus ni moins une Institution responsable de bon déroulement des processus électoraux dans le pays. Et en aucun cas, constitutionnellement, la CENI n’a pas les prérogatives des Institutions régaliennes, ( traditionnelles) de la République.

    Et pour faire comprendre aux citoyens malgaches de la gravité d’un désordre Constitutionnelle et Politique dans lesquels Madagascar se trouve :

    - après la chute de Ravalomanana, ce pays a organisé plusieurs élections et présidentielles et législatives !

    De qui se moque-t-on ?

    On a vu se succéder à la tête du pays Rajoelina numéro I, R. Hery et Rajoelina numéro II.

    Sauf revirement spectaculaire dont Madagascar a le secret, toutes les élections à Madagascar, depuis 2002 ont été cautionnées et mieux légitimées par la HCC.

    Autrement dit, toutes les erreurs et toutes les manipulations de la Politique et la mains mise des Institutions Internationales dans les processus électoraux, c’est à les financements et les calendriers électoraux :

    - ont été cautionnées, légitimées par la HCC malgache !

    Ce qui veut dire exactement que toutes ces erreurs dont je viens de mentionnées ont été jugées par la Haute Cour de Justice malgache insuffisantes pour teinter la « légitimité des élections depuis 18 ans ».

    Un moment donné, il faut arrêter de crier aux loups inutilement.

    Tout ce boucan autour des listes ou des cartes électorales ne rendra pas honneur à Rajoelina, Ravalomanana et R. Hery et leurs partis politiques respectifs :

    - c’est un suicide politique collectif.

    Il faut penser au virus et au développement à long terme du pays, et surtout, que ce beau monde pense déjà aux prochaines élections, cela arrive vite !

  • 11 mars à 16:54 | reviv (#9830)

    admettons que Thierry Rakotonarivo a préféré garder le silence pour ne pas ébruiter toutes les magouilles habituelles et, la mauvaise pratique se serait poursuivie de plus belle comme si de rien n’était.
    n’est-ce-pas admettre la fameuse maxime
    " rester tel quel et disparaitre progressivement".

    si toutefois, on veut chercher un coupable là où il n’y en a pas ( toute vérité n’est pas bonne à dire ),
    alors il faut le trouver dans le système en place càd toutes les composantes de la ceni, l’exécutif, le min-inter d’avant ou d’après, le chef de district, le chef fokotany, la hcc...
    car ils sont tous payés pour un travail irréprochable.

    faire porter le bonnet d’âne à une personne seule est injuste.
    alors qu’une haute juridiction au nom de la hcc ne se prononce même pas.... pour l’instant

    je pense que ce monsieur mérite reconnaissance qu’un procès d’intention.

  • 11 mars à 17:16 | reviv (#9830)

    Vohitra : " Roa no sosokevitra aroso .....
    - Manangana fitsarana tsy miankina sy tsy miandany ny Antenimiera roa tonta, ary mpitsara avy ao amin’ny Fitsarana Tampony no tendren’ny Antenimiera roa tonta, ary atolotra ny fitsarana tsy miankina io ny filohan’ireo Andrimpanjakana roa miampy ireo Minisitry ny Atitany ....."

    - bonjour Vohitra,
    c’est louable mais encore une institution de plus, ouh là là ?
    mais c’est du bienco bis ça.
    à ce rythme, ce pays finira par être gouverné par des institutions.
    trop d’institutions tue celles-ci ....n’est-ce-pas ?

    et avec quel budget faut-il financer tout ça ?

    • 11 mars à 17:24 | Vohitra (#7654) répond à reviv

      Bonjour Reviv,

      Ce ne serait pas une nouvelle institution, non pas du tout, ce serait un tribunal constitue de juger de la Cour Supreme du pays dont l attribution est de trouver et juger les responsables de ces fautes et erreurs commises.

      Le tribunal siegerait pendant trois mois en parrallele avec la commission d enquete que le Parlement aurait mis en place.

      Juges de la Cour supreme mais non pas de la Hcc ni ceux de la Hcj...

    • 11 mars à 17:36 | Vohitra (#7654) répond à reviv

      Ainsi constitue, ce tribunal ne serait pas une nouvelle institution, et n aurait pas besoin de grand financement additionnel car ils travaillent deja au sein de la Cour Supreme...

      Ce serait le Parlement qui deciderait de sa mise en place, et ces juges de la Cour Supreme auraient a juger au nom de la Hcj pendant ces trois mois...

  • 11 mars à 17:33 | dahalo (#8794)

    Le plus gros souci avec cette histoire seront les conséquences auprès de nos bailleurs traditionnels. Cela m’étonnerait que toute cette histoire puisse passer sans conséquence au niveau des financements du PGE qui en plus n’est toujours pas validé.

  • 11 mars à 17:36 | reviv (#9830)

    si de plus, on s’intéresse de près à la déclaration d’avant et d’après de Hery Rakotomanana,
    la confusion est totale et est reste entière.

  • 11 mars à 17:46 | Jacques (#434)

    https://www.youtube.com/watch?v=byBcIoldhj0

    Il n’y a qu’à babakotoland qu’on rencontre pareille histoire. Le gus déballe un cas d’anomalies grave que son équipe n’avait pu résoudre ou plutôt n’avait voulu résoudre préalablement et on l’accuse d’avoir fauté. Faute grave, ose-t-on avancer, jusqu’à évoquer - tenez-vous-en - " atteinte à la sûreté de l’État " et ce n’est pas fini. Alors même que cette Ceni ne fait pas partie des institutions du pays, ne v’là-t-il pas qu’on requiert l’avis de la HCC aux fins d’une éventuelle destitution du baveux Thierry.

    Ainsi voilà ce qui arrive à celui qui veut lancer une alerte à babakotoland, un paria puis Antanimora ou Tsiafahy, qui sait. À babakotoland la droiture et l’honnêteté n’ont pas de place, le bac-3 en est fermement contre.

    Atteinte à la sûreté de l’État (rien que ça ?) pour un mec qui divulgue les bévues dans l’organisation des scrutins. Au secours, Leloup !

    • 11 mars à 18:58 | FINENGO (#7901) répond à Jacques

      Bonsoir Jacques,

      Tout ce qui s’apparente à la Politique dans ce Pays Babakotoland est d’une Puanteur hors du commun.
      Jusqu’à crier comme l’autre enivrée Betsileo " Atteinte à la Sureté intérieure de l’ Etat " en reprenant son terme. Mais quelle idiotie !!!!

      Le gars ne fait que dire ce qu’il en est exactement sans montrer du doigt personne, et on l’accuse de tous les maux, au lieu de le remercier du travail effectué.
      Jusqu’à avoir fait une Réunion en cachette à Iavoloha entre le Bac-7 et la HCC pour destitution du Baveux.
      Misérable République, une République qui ne tient que du nom.
      Une République Babakoto.
      A croire que Leloup avait vu juste.

      Bonne continuation.

    • 11 mars à 19:13 | Isandra (#7070) répond à Jacques

      Jacques,

      Hihihi ! Quand est ce que vous viendrez ici à Mada ? Comme vous êtes gentil, on vous déroulera un tapis avec un comité d’accueil un peu spécial, et on vous dirigera jusqu’à un hôtel particulier digne de votre rang.

    • 11 mars à 19:25 | Vohitra (#7654) répond à Jacques

      Bonsoir Jacques,

      C est ce qui arrive quand on s evertue a prendre comme modele un chef de guerre et criminel du genre Kagame, lui qui n hesite pas a faire assasiner tous ses opposants...meme ceux en exil...

  • 11 mars à 17:56 | diego (#531)

    Bonjour,

    La classe dirigeante et politique malgache veut tout et son contraire.

    Il faut que la classe politique et dirigeante et surtout les femmes et les hommes responsables de la Justice et dans son ensemble, responsables des Institutions judiciaires malgaches prennent bien conscience, et je pense qu’ils le sont :

    - en questionnant la fiabilité des dernières élections à cause des erreurs jugées en ce moment là, légitimes, poserait de facto, plutôt, la légitimité constitutionnelle des dirigeants et fonctionnaires qui ont pris la décision.

    C’est à dire, l’ensemble des pouvoirs politiques et judiciaires à Madagascar !

    Pour les gens qui ont fait des grandes études en droit, ils savent bien qu’il n’est pas prévu dans les lois que ceux qui ont collectivement commis des erreurs peuvent être à la fois juges et victimes.

    En un mot, un juge ne peut pas être à la fois, le bourreau et le victime !

    C’est étonnant, mais c’est exactement l’attitude des dirigeants, et les grands fonctionnaires du pays.

    • 11 mars à 18:29 | Behantra (#9165) répond à diego

      Bonjour Diégo

      Supposons , je dis bien : supposons que c’est en France que cette ’histoire’ ait lieue ??

      Croyez vous que Macron serait encore à l’Elysée à l’heure actuelle ?

      Au fait : combien y a t’il de bureaux de vote chez nous ?

      Environ 16000

      Donc , il se pourrait qu’il y ait dans chaque bureau de vote 80 personnes qui ont le même numéro

      puisque il y avait plus de 1 300 000 électeurs qui ont le même numéro

      On peut lire sur une carte d’électeur

      Le nom et le prénom
      La date et le lieu de naissance
      Le sexe
      le numéro du bureau de vote et l’adresse de ce bureau

      Et surtout : le numéro de la carte d’électeur QUI EST UNIQUE

      Supposons que le jour d’une élection : 10 personnes ayant le même numéro viennent voter dans ce bureau

      Et que PERSONNE n’ait crié au scandale lors de la mise du bulletin dans l’urne que plusieurs électeurs aient le même numéro !!!!!!!

      Diégo : c’est vraiment prendre les malagasy pour des K.o.n.s

      Et tout ce cinéma actuel ...

      Bôka : dehors

  • 11 mars à 18:46 | ANTICASTE (#10704)

    Quel bordel le grand Rajoel 1er est en train de foutre un merdier sans nom en ce pays !
    Faut dire que si son équipe est composée de bras cassés comme Isandra et Betoko ,il n’y a donc rien d’étonnant !
    Rien ne vaut l’assurance tranquille et le concours des forces vives de la nation pour développer un pays !
    Malheureusement chaque entreprises du Prm se fait dans le gesticulation et l’anarchie et toujours sans consultations préalables !
    Nous attendions beaucoup mieux du professeur de démocratie aperçu à sciences po !
    Adieu veaux ,vaches ,cochons !!!!

  • 11 mars à 18:52 | reviv (#9830)

    re_ Vohitra
    " Le tribunal siegerait pendant trois mois en parrallele avec la commission d enquete que le Parlement aurait mis en place._

    - quel parlement choisirait ces juges ?
    et sur quels critères ?

    j’insiste ( sauf erreur et incompréhension de ma part ) mais la mise en place de la hcj a obéi à cet esprit mais apparemment tout ça se renvoie la patate lorsque celle-ci devient très chaude et bonjour les enquêtes car elles finiront toutes dans la chiotte comme d’hab et ainsi de suite.

    mais vos suggestions méritent d’être creusé pour être pris en compte si la justice de ce pays n’arrive pas à fonctionner comme il se doit.

    • 11 mars à 19:19 | Vohitra (#7654) répond à reviv

      Reviv,

      J ai esquisse supra une proposition de la composante de la commission d enquete...

      C est pour eviter de tels ecueils que j ai avance la composition du tribunal avec des juges de la Cour Supreme et differents des juges de l actuel Hcj...

      Trois mois pourrait suffire pour etablir la verite et retablir la sincerite des scrutins...mais la pierre d achoppement ici serait la volonte politique de s y impliquer...

      Mais Madagasikara est un sanctuaire de la nature, avec des maki et Aye Aye...

  • 11 mars à 19:17 | betoko (#413)

    Loin de moi d’affirmer ce que disait la dame chef de fokotany , faisait foi , mais c’est une des pistes qu’il faudrait prendre au sérieux
    Si Rakotosoa et Rakotoson possédent le même numéro de leur carte d’identité et que c’est la même personne ,donc il devrait avoir en sa possession deux cartes d’électeurs .
    Questions , il a voté dans quel bureau de vote ? Bureau de vote de sa commune ou dans un autre la MEME JOURNEE voir dans une autre ville
    Aurait il pu tremper son pouce dans l’encrier avec de l’encre indélébile ou non ? Si c’est NON , comment il avait procédé pour éviter cet acte ? Si c’est oui , comment il a fait pour pouvoir effacer la trace de cet encre indélébile en une journée
    Je vous rappelle qu’avant de signer la feuille d’émargement un électeur doit obligatoirement tremper son pouce dans l’encrier , ce sont la communauté internationale et les observateurs qui l’exigent

  • 11 mars à 19:27 | Gasy FIer (#387)

    C’est uniquement à Mada que ceux qui disent la vérité, qui sont honnetes qui risquent leur réputations et leurs place.

    Vive la Rapublique bananière dirigée par un Bac-7, soutenu par des "nandra"

  • 11 mars à 19:51 | ANTICASTE (#10704)

    "Hihihi ! Quand est ce que vous viendrez ici à Mada ? Comme vous êtes gentil, on vous déroulera un tapis avec un comité d’accueil un peu spécial, et on vous dirigera jusqu’à un hôtel particulier digne de votre rang."

    C’est un peu prés digne de la cour d’école de cours élémentaires ,sauf qu’avec des salopards de votre espèce on ne sait jamais !
    Savez vous que votre DJ est étudié sous toutes les coutures par les bailleurs internationaux qui ont cru a ces bobards et qui étaient près à vous prêter du fric !
    Sachez qu’une réputation entachée en 2009 par un putsch se relèverait difficilement de la suppression du sénat !
    N’oubliez pas que votre petit pouvoir s’arrête à la limite de vos terres ,après vous n’êtes plus rien !
    Répétez après moi : adieu ,veaux ,vaches ,cochons !!!

    • 11 mars à 20:18 | kartell (#8302) répond à ANTICASTE

      Ce même avatar s’étonnait voici quelques jours d’affirmer que l’opposition essentiellement venait de l’extérieur en diabolisant une diaspora qu’il jugeait en dehors des réalités d’un quotidien dont il se faisait le dépositaire presque exclusif ....
      La pantalonnade du logiciel n’est à vrai-dire qu’une petite partie de ce qui sera réservée au cours de ce quinquennat de la démesure ...
      Aujourd’hui, à bout d’arguments, on insinue des semblants de menace qui en disent long sur cette cour présidentielle prête à enfreindre la loi d’une démocratie de façade ...
      L’exemple vient d’en haut, a-t-on l’habitude de dire, mais le mauvais exemple aussi !...
      Nous allons être immergés dans un déni progressif de la loi établie au profit de nouvelles règles du jeu concoctées au sommet et approuvées par un parlement croupion ....
      Nous sommes en instance de cette mise en place, une fois muselée, la société aura quelques regrets tardifs mais elle est une récidiviste, à l’insu de son plein gré.....

    • 11 mars à 23:38 | ANTICASTE (#10704) répond à ANTICASTE

      Kartell,
      Oui le scénario des 25 ans à la Ratsiraka se dessine malheureusement !
      Les gens au pouvoir n’ont aucun scrupule ,ils ne reculent devant rien dans la bassesse et l’abject !

  • 11 mars à 19:59 | diego (#531)

    Bonjour Behantra,

    En fait, je précède les types des questions comme vous vous posez !

    Vous demandez à la HCC, et à Rajoelina, Ravalomanana et R. Hery et leurs partis politiques de désavouer toutes les élections dans lesquelles, d’un côté, la HCC a trouvé légitime, de l’autre, l’ensemble de la classe politique, à l’exception des gens comme « Ratsiraka et Tambera.... », ont jugé légitime et ils ont par conséquent participé ?

    Autrement dit, qui des la HCC, des Rajoelina, Ravalomanana et R. Hery pourrait légalement et légitimement demander l’annulation des élections dont les résultats ont été déclaré Constitutionnels il y a quelques mois et quelques années ?

    Ils ne vont pas le faire.

    La HCC française ne légitimera pas une élection jugée inconstitutionnelle. Voyez-vous, pour contourner les décisions de la HCC, le président français doit être à la base avoir été élu par, un, le peuple et deux, légitimé par la HCC.

    En un mot, la France ne se trouvera jamais dans la situation dans laquelle Madagascar, et beaucoup pays d’Afrique, semble connaître systématiquement après chaque élection présidentielle et législative.

    Et plus important encore, dans les pays démocratiques, les pouvoirs Exécutif, Législatif et Judiciaire connaissent parfaitement bien leurs prérogatives Constitutionnelles.

  • 11 mars à 20:31 | Ra-Jao (#282)

    La remarque du sefo fokontany, appuyé par bekoto au début de ce post concernant le problème informatique qui a permis de créer 1,2 millions de numéro de cin identique est justifié si la saisie a été faite dans un traitement de texte comme Word. C’est impossible dans une base de donnée si le champ numéro CIN est défini comme clé primaire. Donc ces numéro identiques ont été fait exprès mais pas par erreur. Une question de Fanirisoa sur le sort du stock de Cin vierge, c’est à dire non utilisée, n’ a jamais eu de réponse. En tout cas, on ne saura jamais pour qui ces électeurs frauduleux ont voté. Quand on considère la différence de nombre de voix obtenu par l’elu au présidentiel et son challenger, on peut comprendre pourquoi ce dernier réclame d’annuler les dernières élections. 75% d’electeurs n’ont pas voté, 1,2 millions de votants posent problème, il n’y a que dans les républiques bananière comme Madagascar’ qu’une election est validée dans ces conditions.

    • 11 mars à 21:51 | rayyol (#110) répond à Ra-Jao

      Pourquoi pas la question pour qui aurait t on voulu que ces électeurs votent Pour qui etait t ils destines a voter Ce qui n est pas arriver Qui etait au pouvoir a ce moment la

  • 11 mars à 21:11 | Vohitra (#7654)

    Une simple question : pourquoi la CENI n a jamais procede au rapprochement entre le nombre de bulletins uniques :

    - commandes a l exterieur et
    - effectivement utilises a chaque scrutin (suffrages exprimes)

    Les restants non utilises doivent etre disponibles dans les archives de la CENI...

    Mystere, mystere...

  • 11 mars à 22:03 | reviv (#9830)

    votre histoire de l’encrier contenant de l’encre indélébile nne tient absolument pas.
    ceci n’est pas une preuve irréfutable pour justifier l’absence de triche car un tricheur trouvera toujours la faille du système.

    c’est comme si vous disiez,
    il n’y a pas eu de cambriolage dans la maison car :
    aucune trace de pied de biche n’a été trouvée sur la porte,
    les points de serrure sont intacts,
    et le système d’alarme aurait dû retentir...

    mais la liste électorale truffée des noms fictifs et des fantômes se déplaçant pour aller voter...
    sans oublier des cin trouvées sous le pont, tous ça sont en revanche des preuves du bourrage..mais personne ne sait la finalité.

    • 11 mars à 22:35 | betoko (#413) répond à reviv

      Vous venez de donner un mauvais exemple , moi avec l’encre indélébile cela se passe devant tous les assesseurs , Vous ne pouviez pas signer la feuille d’émargement tant que vous n’aviez pas trempé votre pouce dans l’encrier prévu à cet effet et si par hasard vous aviez oublié de le faire avant de signer , tout les assesseurs et le publics présents dans la salle où vous aviez voté vous le demande L’encre indélébile sur votre pouce ne pourrait pas être effacé en une journée , CAR C’EST DE L’ENCRE INDELEBILE
      Soyez bon joueur et sans mauvaise foi

  • 11 mars à 22:23 | Antony (#9838)

    La médiocrité c’est la moindre réussite est une victoire tandis que l’excellence, l’infime erreur est une catastrophe.
    Lorsque l’incompétence et la mauvaise foi s’assemblent, l’erreur emmène à la victoire !!!

  • 12 mars à 00:01 | FINENGO (#7901)

    Malgré ce que nous chante ici les fervents défenseurs de la Pourriture de Bac-7 et son Macabre équipe Gouvernementale .
    Voici ce que nous dit la Gazatte ce 11 Mars 2020 que certains lèche Q, tendent d’ignorer, voir passer sous silence.
    http://www.lagazette-dgi.com/?p=40286

  • 12 mars à 00:31 | reviv (#9830)

    betoko,
    vous pouvez raconter mille fois votre encre indélébile mais peine perdue, cela ne me convainc pas.

    les faux billets comme les faux indélébiles existent de partout.
    mettre de l’indélébile sur un support " glissant " est un mirage servant à tromper pour éblouir l’oeil un peu curieux.

    un fausseur en tous genres trouvera toujours un moyen d’arriver à ses fins.

    quant à me demander d’être un bon joueur, oui en effet, c’est pourtant ce que je vous sers sur ce plateau.
    sachez qu’un bon joueur est avant tout celui qui respecte les règles et surtout celui qui déteste le tricheur,

    l’ expérience de la vie a souvent montré qu’un tricheur et de surcroît menteur invétéré le restera toujours quelle que soit la règle établie.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS