Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 16 novembre 2018
Antananarivo | 04h01
 

Société

Affaire des dahalo dans le district de Befotaka

La Gendarmerie apporte une version officielle

jeudi 14 juin 2012

Dans la nuit de ce mardi 12 juin sur les plateaux de la télévision nationale (TVM), les autorités militaires au niveau central, dirigées par le général de division Ranaivo, Directeur du Cabinet auprès du Secrétariat d’État chargé de la Gendarmerie ont fait une déclaration officielle relative au décès des éléments des forces de l’ordre dans le district de Befotaka Sud. Ci-après cette déclaration.


« Le 09 juin 2012 vers 08 heures, au lieu dit Bekolintsa, fokontany Iabohazo, commune rurale de Bekofafa, district de Befotaka/Sud, un accrochage a eu lieu entre des dahalo armés et des éléments des Forces armées opérants dans cette zone après avoir récupéré 106 têtes de bovidés volés. Le bilan a fait état de 06 morts du côté des forces de l’ordre dont 05 gendarmes et 01 issu de l’armée malgache. Dans le camp adverse, le nombre exact des dahalo tués n’est pas encore bien déterminé.

Ensuite, 13 éléments des Forces armées sont sortis indemnes et 02 blessés qui sont évacués au Centre hospitalier de district (CHD) de Fort-Dauphin. Il reste encore 04 gendarmes n’ayant pas pu rejoindre la troupe jusqu’à présent, toutefois un Gendarme Stagiaire est joignable au téléphone et s’est déclaré vivant et en sécurité. Par ailleurs, les 19 éléments désignés pour ramener les bovidés récupérés vers le village de Besakoa sont bien arrivés sans aucun problème ».


Aux dernières nouvelles, on apprend ce mercredi 13 juin, que les quatre (4) gendarmes supposés disparus ont finalement été retrouvés ; ils sont sains et saufs.

Recueilli par Bill

20 commentaires

Vos commentaires

  • 14 juin 2012 à 07:34 | Bardadas (#5458)

    A Madagascar, on ne sait plus la vérité : les informations de la rue, les informations relayées par les journaux ou les informations officielles ! Seulement, je déplore, dans la plupart des cas, la volonté de l’Etat, DE CACHER CERTAINES PARTIES DE LA VERITE : cette foi-ci, le communiqué officiel ne dit mot sur les dahalo qui ont amené les fusils des gendarmes à Monsieur le Maire.

    « WE DON’T SAY WHAT WAS EXACTLY HAPPENING ! »

    Je me souviens de la chanson de Lucky Dube
    “ We don’t mean what we say
    Then I remembered the terrible truth
    About the truth :
    If you stand for the truth
    You will always stand alone”

    bardadas yahoo.fr

    • 14 juin 2012 à 09:18 | rydann (#6705) répond à Bardadas

      en effet,cette réaction des dahalo prise comme une insulte pour les forces de l’ordre malgache,une ironie défavorisant leur image.La population,par conséquent,aura du mal à leur faire confiance.Un cas assez critique,vu l’état d’insécurité qui règne en ce moment.A bon lecteur.

    • 14 juin 2012 à 10:19 | salomon (#1324) répond à Bardadas

      Allez vous faire foutre avec vos mensonges, nos condoléances aux familles des victimes...Puis si les dahalo sont équipés de lance roquette, mitrailleuse, et autre arme de guerre, il ne faut pas s’étonner, nos côtes sont de véritables passoires et peut-être que des mercenaires sont en train de former les jeunes qui sont en brousse, puis une fois bien organisé ils vont venir attaquer les villes etc....

    • 14 juin 2012 à 15:29 | Bardadas (#5458) répond à salomon

      Si vous n’êtes pas en mesure de prendre vos responsabilités, vaut mieux vous taire au lieu de traiter les maux de nos concitoyens comme des mensonges ! Vous attendez encore que c’est l’ONU qui les déplore avant d’y croire !

      Comme Bobekams, vous attendez l’éradication de l’insécurité et de la corruption dans tous les pays avant de bouger face à la DETERIORATION des conditions vécues par votre peuple !

      Andriamanitra tsy andrinareo, andrinay ihany !

    • 15 juin 2012 à 08:09 | rydann (#6705) répond à salomon

      Désolé de vous contre-dire,vous regarder trop de film,« des mercenaires qui sont entrain de former des jeunes en brousse »dites-vous ?Je suis tout à fait d’accord quand vous dites que nos côtes sont de véritables passoires,toutes fois,ces étrangers en veulent premièrement à nos richesses ;nous ne sommes pas en pays africaines en état de guerre civil ou en Syrie.Je pense que vous êtes un peu dans le hors-sujet,on parle là des « dahalo » en brousse ;ils n’ont pas vraiment besoin de mercenaires comme vous le dites pour devenir « dahalo ».A mon avis,ce sont les « fomba » traditionnels qui font toujours partis de leurs mode de vie,et qui restent encore la principale cause de la propagation du « dahalo »isme....

  • 14 juin 2012 à 08:55 | joba (#1217)

    Nous avançons lentement vers la somalisation, un état qui ne maitrise plus rien, des chefs de guerre un peu partout. Un autre cas encore très récent, celui du Mali, le coup d’état militaire a entrainé la sécession d’une région. Avec nos côtes qui sont des passoires, nous risquons de recevoir des armes provenant de la Libye.
    Moralité, quand les militaires font n’importe quoi, tout le monde trinque, c’est valable partout.

  • 14 juin 2012 à 08:57 | da fily (#2745)

    So, on en frémit aujourd’hui parce que cela prend une ampleur des plus inquiétantes, mais les vols de zébus ont toujours existé, et « l’exportation » aussi : je me souviens de bateau fantôme mouillant au large des côtes de l’androy ou du menabe, attendant le convoyage d’une marchandise sur pied où il n’y a ni douaniers, ni vétérinaires pour contrôler l’embarquement. Cela se sait notoirement dans le sud, et les Comores étaient déja une première destination. La reprise d’un commerce officiel avec les Comores n’est pas pour endiguer le trafic, au contraiere, car le prix à l’export se montre et se montrera plus avantageux si la demande est soutenue. L’impact autant sur le prix local, que sur la gestion du stock, peut laisser à penser que ce n’est pas un bien pour les malagasys qui ont déja du mal à manger de la viande quoitidiennement.

    Il faut quand même savoir que non seulement des personnalités politiques (suivez mon regard) sont mouillées sdans ce trafic, mais aussi des militaires et gendarmes. Et loin des états-majors, l’uniforme n’est plus synonyme d’ordre et de sécurité : une huile haut-gradée de l’époque avait proposée à un boucher de la famille, de devenir un des principaux collecteurs de viande de zébu, dont une pertie serait destinée à l’export. Le cousin en question a arrêté les frais quand il a su, ou plutôt n’a jamais vraiment su, la provenance de tant de têtes de bétail dans des temps records et sous la bienveillance de militaires en service ou non. D’ailleurs, l’huile en question lui avait bien expliqué que ce n’était plus son problème, et le frangin a préféré tout stopper le commerce avec ce gradé de plus en plus encombrant. Triste réalité des choses de la vie malagasy.

    Entendre aujourd’hui 300 personnes mobilisées pour du vol et une centainer il y a cela quelques mois, laissent perplexe dans la mission de nos forces pour sécuriser ce pays. Comment faire, si ce n’est dans la violence et l’intransigeance, pour venir à bout d’un village entier de dahalos et de malasos sans qu’il y ait des dommages collatéraux ? Les dahalos ont toujours été de hommes d’armes, et celà depuis les colons étrangers. Non seulement ils savent en fabriquer, mais ils savent se servir de lances, de haches, de coupe-coupe, et de gourdins, la cerise on the zebu est le fusil de chasse ou la kalach’. Il faut savoir que des milliers de têtes de boeufs, peuvent représenter un chiffre avoisinant le milliard, chiffre mythique aujourd’hui qui ferait tuer père et mère à beaucoup, dont ces dahalos. Mais soyons lucides, il doit toujours y avoir des commanditaires pour que ces razzias perdurent encore aujourd’hui.

    • 14 juin 2012 à 09:18 | Bardadas (#5458) répond à da fily

      da fily,
      Vous avez bien dit les rélités sur le complexe bovidé/dahalo/armée/politicien !

      Pour continuer, je ne suis pas sûr que les Dirigeants ne connaissent pas les commanditaires. Je SUPPOSE que ces derniers connaissent les faiblesses de nos Dirigeants (successifs), empêchant la prise de décision de déraciner ce complexe !

      Comme conséquence, toute reste au niveau de discours ! Les actions concrètes n’ont jamais lieu !

  • 14 juin 2012 à 09:45 | I MATORIANDRO (#6033)

    Ny zavatra mampihomehy amin’ity resaka ity dia ny fihetsiky ny mpanolana fahefana sasany tamin’ny fahitalavi-panjakana. Nilaza io olona io fa tsy tokony hisy ny fampiasan-kery amin’izao toe-javatra izao fa tokony ho ny fifampidinihana no atao. Dia manontany tena ianao hoe rehefa ny mpandroba atahorana izany ary manam-basy dia atao ny fifampiraharahana fa rehefa ny vahoaka tsotra no mitaky ny tsy rariny dia lazaina fa fihetsiketsehana tsy nahazoana alalana dia tifirina sy asiana entona mampitomany.
    Enga anie ka tsy hanody anreo izao zavatra mahazo ny vahoaka tsy mandady harona izao.

    • 14 juin 2012 à 10:53 | da fily (#2745) répond à I MATORIANDRO

      Ny ahy aloha dia aleoko milaza ny marina ry Matoriandro à : aleo hanody azy mihitsy fa tena efa tsy miraharaha no sady mandatsa koa, na entom-poza io na inona.

      Ary ny hery ihany no hainy resahana, ary ny hery ihany koa no hainy ampiasana, ary ny hery ihany koa no hita sisa fa fomba hanongontanan’azy eo @ toerana misy azy eo. Aleo hazava ny resaka, fa tsisy azo fitahana izany izao ee !

    • 14 juin 2012 à 12:19 | Malagasy aho (#6706) répond à da fily

      Ny zava-misy sy nitranga no tiako hitaritana ny saintsika.

      Ankehitriny dia azo lazaina ho milamina ny faritr’i Melaka sy ny manodidina hatrany Boeny ka hatramin’ny ilany avaratr’i Menabe noho ny dina nifanarahan’ny mponina. Indrisy anefa fa tsy eken’ny Fanjakana io dina mampilamina ny tany io... Mbola tsaroako ny filazan’ny manampahefana ambony iray fa tsy manaja ny zon’olom-belona hono io dina io... Misy antony tsy lazaina ambadin’izay fa ny marina rehetra mantsy hoy isika tsy mba filaza. Ny azoko lazaina fotsiny dia nihalafo ny vidin’ny hen’omby teto Antananarivo ary nihena ny fahitana izany noho io filaminana io.

      Ity trangan-javatra tany Atsimo Atsinanana/Anosy ity dia manambara fa tsy mahafehy ny dahalo ny Fanjakana. Fandre matetika avy amin’ny mpitandro ny filaminana any ambanivohitra ny hoe izahay tsy maro sady tsy ampy fitaovana. Tsy misy ny fiara na moto ohatra... Fa ny fiara sy moto koa tsy dia ampy hanarahana ny omby entin’ny dahalo mandositra any anaty ala sy amin’ny toerana tsy misy lalana. Hoy aho hoe raha tena te-hamongotra ny asan-dahalo dia maninona no tsy mampiasa fitaovana hafa kokoa rizareo ? Ohatra ny fampiasana fiaramanidina na helico mba hanenjehana ny omby tongan’ny dahalo... misy antony ao, mety ho tsy fahampian’ny vola, mety ho zavatra hafa ihany koa...

      Ny hita sy azo tsapain-tanana aloha dia mandry tsy lavo loha ny mponina, very ao anatin’ny fotoana fohy ny tahiry kely nangoniny hatry ny ela, ary mihena an-toerana toy ny fen’antitra ny isan’ny ombintsika Malagasy, ary efa miha-sarotra noho izany ny mitady omby hanatanterahana ireo fomba amam-panao samihafa nentim-paharazana toy ny fandevenana, famadihana, joro insan-tsokajiny. Iza no tomon’Andraikitra amin’izany ?

    • 14 juin 2012 à 16:48 | da fily (#2745) répond à Malagasy aho

      ry Malagasy, marina ny anao, ary hoan’ireo izay efa nimonina na nandalo fotoana maro any ambanivohitra any, dia tena ikoizana mihitsy ny fasahian’ireo olondratsy sy mpangalatra ireo. Any ambany any, dia toy ny tany tsisy fanjakàna, fa tena mirongatra ny halatra sy herisetra isankarazany.

      Atsy @ serasera rahalahy atsy dia efa voalaza sahady fa dia nihodidian’ireo dahalolahy efa miisa 900 indray ny mpitandro filaminana nalefa nampandry tany, mba sainareo ve izao isan’olona izao re olona ? Izany hoe efa ny mponin’ny tànana iraimanontolo mihitsy no olona mpanao ratsy sy mpandroba, na vaiavy izany na zatovo sy zaza ! tena mahatalanjona, kà mampanontany hoe : ahoana daholo ireny fiofanana sy maripakasitrahana azon’ireo rasily t@ stazy commando ireny, aiza izao ny vokany ? Aiza ny maha tena raitra an’ireny Lylison ireny hoe tena henjana raha hisambotra dahalo ? Ahoana ireny DAS manao bondongerona any an-tànan’olona ireny, ka mahasahy ny anao ny asany ve ankehitriny ?

      Izao ny fotoana azo aseona ny maha tan-dàlana an’ity tany ity, fa raha tsy mahazaka hafatsy ny migidra mpianatra sy mpikomy, dia ndao daholo miala, fa aleo atao « sécurité privée » ny raharaha fanenjehana dahalo sy malaso ary mpanolana, fa misy efa vonona sy manana traikefa @ izany ny atsy sy aty. @ izay tsy ho lany fahatany ny volampanjakàna, fa tsy maintsy misy ny atao hoe « obligation de résultats ».

  • 14 juin 2012 à 13:08 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Tout est bon pour faire valoir le bling-bling à Antananarivo,pour le 26 juin 2012 !
    - La vérité ,rien que la vérité pour les événements de
    - 26 janvier 2009=LUNDI NOIR,
    - 07 février 2009=AV7,l’escroquerie du siècle.

    Bardadas ne croit plus à certaine vérité !Quel progrès !
    Basile RAMAHEFARISOA
    1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

  • 14 juin 2012 à 13:19 | Ayna (#1971)

    Ce que je retiens surtout de cette histoire qui se répète depuis un moment déjà, c’est que si donc 300 hommes décident de s’armer pour faire quoi que ce soit, les armées et instituions du pays ne peuvent y faire face !!!

    Et si cela se passait en ville ? Non pas du tout que la vie des citadins soient plus importants que la vie des paysans ou éleveurs, mais que ceux qui se croient à l’abri de ce genre de chose se rende bien compte que le choix du lieu devient aléatoire puique tout devient possible ! Il est de l’intérêt de toute la nation de se mobiliser contre ce fléau.

    Personne ne semble s’alarmer du fait que 300 hommes ce n’est plus du banditisme, c’est une guerre !

  • 14 juin 2012 à 15:04 | Jipo (#4988)

    « La gendarmerie apporte une ... »
    Quelle crédibilité lui accorder , quand on sait qu’ elle n’ est que la voix de son maitre .
    Le fait que les Comores soient grandes demandeuses e particulièrement Mayotte , non seulement ne va pas faire cesser ce genre de « commerce » qui plus est, faire monter les prix et mettre hors de portée nationale ( comme le Riz ) les chances déjà maigres de manger un peu de zébu , en plus de relancer les trafic en tous genres comme en Afrique , pour un peu de viande , je ne pense pas aux reptiles et tortues , mais aux lémuriens , qui risquent d’ en faire les frais, comme leur milieu naturel d’ ailleurs .
    Finalement la prise de Madagascar , un petit pas pour le dj , et un grand pas pour le reste de la Nation , ce qui n’ était pas précisé , c ’est dans quel sens !

  • 14 juin 2012 à 22:27 | Rakoto (#1922)

    Ka ireo mpagalatra toa andry Pety sy Vonahitsy avelanareo mivoaka avy eny Tsiafahy ka azy no hisy raha manjary. Dia avy eo sokafana ny fanondranana omby velona ho any Maurice sy Comores ka aiza no hisy omby hiangana eto Madagascar, mazava be ny resaka ka na ny mpanao enquete vongany aza tsy ahita hoe iza no no tena manohana ireo dahalo ireo. Jereo fa tsy maintsy misy olona ao aminy gouvernement panao politika sy karana ao ambadika ao. Ho avy ny fifidianana ka mila financement eh ! Pauvre Gasy

  • 15 juin 2012 à 11:42 | IMPART (#3287)

    Mieux vaut tard que jamais ! il aurait fallu résoudre les problèmes de l’insécurité en amont : envoyer les gradés ,les militaires,...dans les« zones craignos » au lieu de les laisser s’entasser à Tana entrain de buller ou de mater les revendications des gens affamés et dépourvus. Les étoiles et les multiples boutons ne se gagnent que sur le terrain ; il faut justifier vos compétences et l’acquisition de vos grades messieurs les hauts gradés.

    • 15 juin 2012 à 16:36 | Soatoavo (#5479) répond à IMPART

      Rakoto (“1922) - IMPART (#3287)
      Efa mazava ny antony namohoana ireo daholo tao Tsiafahy tamin’ny 2009 ireo (Pety, Voninahitsy, Rafito sinsa..) fa hiasa hanohy ny nataony taloha e ! Ary izany no mahatonga ireo miaramila mivangogo an-drenivohitra, indrindra eto Tana, mba tsy hisambotra ireo daholo mpanondrana omby ireo. Mamono sy manenjika ireo mitaky ny rariny na milalao daomy sy belote no asan’ny miaramila an-drenivohitra amin’izao fotoana izao ! Any ry zalahy ao amin’ny fitondrana ihany ireo daholo ireo, matoa misy ny negociation ! Raha tsy izany ve hanana Kalach ary mino aho fa misy rocquette koa any amin’ireo daholo ireo satria ry zalahy ngeza ao amin’ny miaramila sy mpanao politika no mamatsy sy manohana azy ireo.
      Ary minoa ahy ianao, fa hilaza indray ry zalahy fa R8 no nahatonga an’izao na lehiben’izao. Mahery ange ireo raha hanodina resaka e !
      Ary farany tsara koa raha maro ny miaramila mandeha any, mba hanaovany exercice e ! aiza koa ny vahoaka tsy misy basy ve no hanaovana exercice lava ?

    • 16 juin 2012 à 01:23 | IMPART (#3287) répond à Soatoavo

      Marina izany ! sady tsy ampina no tsy analana é !

  • 16 juin 2012 à 23:08 | IKALAMAINTY (#6696)

    ka izao no atao hoe révolution orange eeee
    tena révolution tokoa moa izany fa tsy mbola nisy ohatra anity hatraminizay mpitondra nifanesy rehetra izay, hifampiraharaha amin’ny dahalo oe eee
    ho hita oe izay fahaizany miaramila ee

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 101