Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 19 octobre 2021
Antananarivo | 17h05
 

Tourisme

La Capitale manque de sites touristiques

vendredi 1er février 2008 | Lanto

Le nombre de touristes arrivés à Madagascar en 2007 a connu une hausse importante de 18 % environ, soit plus de 313 000 visiteurs. À ce rythme, l’objectif d’atteindre les 500 000 touristes en 2012 ne serait pas une utopie. Cependant, les grands hôtels de la Capitale n’ont pas ressenti les effets de cette arrivée massive contrairement à ceux des provinces. Heureusement, les Jeux des Iles étaient là pour arranger les choses.

En moyenne, un hôtel situé en plein centre de la ville d’Antananarivo présente un taux d’occupation annuel de 70 %.

Juillet-août constitue une période creuse, contrairement aux hôtels situés dans les grandes destinations touristiques qui, à ce moment-là, affichent complets. La situation est identique du 20 décembre au 15 janvier. La tenue des séminaires et des ateliers constitue les principales ressources pour ces derniers. Le taux d’occupation peut être ramené jusqu’à 45%. L’organisation des Jeux des Iles en août 2007 a fait exception, avec 20% de plus.

D’ailleurs, en général, ce sont les séminaristes, les consultants et les hommes d’affaires qui y réservent des chambres. Les touristes sont là pour un bref instant, le temps qu’ils aient parcouru les quelques endroits célèbres. Selon un professionnel du secteur hôtelier, pour pallier cette carence, il faut valoriser la ville de Tana en créant des sites touristiques, notamment la restauration du site des produits artisanaux de Madagascar. Par ailleurs, il faut renforcer le circuit des Rova. Des historiens qui parlent de la ville de Tana aux visiteurs doivent servir de guide, du moins pour la valorisation des architectures encore très appréciées.

À savoir qu’actuellement, la partie sud du pays demeure la destination la plus prisée par les touristes, de par la présence des richesses de la biodiversité mais aussi la diversité des cultures des différents Foko. À titre d’exemple, Isalo, l’un des parcs-phares les plus visités, a enregistré 35 000 visiteurs en 2007.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS