Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 21 mai 2024
Antananarivo | 12h53
 

Politique

Election présidentielle

La CENI avance malgré tout

lundi 18 septembre 2023 |  1708 visites  | Mandimbisoa R.

Les préparatifs de l’élection présidentielle avance malgré l’ambiance politique morose qui prévaut depuis quelques semaines. La Commission électorale nationale indépendante (CENI) entame aujourd’hui la prise de contact et la formation des membres non-permanents de cette instance, issus des partis politiques, représentant des candidats.

Des sources concordantes indiquent par ailleurs que l’impression des documents et bulletins de vote en Afrique du Sud sont en cours. Des statistiques sont même évoquées, mais elles restent encore à vérifier. Quoi qu’il en soit, les procédures avancent dans l’organisation de l’élection présidentielle du 9 novembre.

Outre la CENI, les candidats poursuivent leurs mobilisations bien qu’ils montrent une solidarité sans égale en matière d’opposition à la validation de la candidature du président sortant qu’ils continuent de dénoncer à toutes les instances. Ils essuient malgré tout les critiques et moqueries de la part des proches d’Andry Rajoelina.

-----

5 commentaires

Vos commentaires

  • 18 septembre 2023 à 11:42 | Isandra (#7070)

    Comme l’adage baolina tsy miandry marary, la CENI n’attend pas ceux qui n’y sont pas prêts ou y ont peur, elle continue son chemin jusqu’au bout.

    Ce sont plutôt les 8 candidats no ilaozan’ny omby mihahaka eo, Ravalo et Siteny continuent bel et bien leur pré-campagnes,...tout en signant la réclamation de l’annulation de ces élections.

    • 18 septembre 2023 à 11:52 | Jipo (#4988) répond à Isandra

      Pourquoi faire mentir les chiffres sur une hypothétique production soumise à des : si ?
      Et non la quantité réellement produite !!!
      Noyer le poisson avec ceux qui en bénéficient et ceux qui n’ en ont pas ! 79% / 8 % ???
      Mais on s’ en ! développez les réseaux et là ou vous ne pouvez pas planter de poteaux en bois ( puisque volés pour faire à manger) faites les en béton !!! et développez le solaire !!!
      C ‘est quand meme un monde ce laxisme ...

  • 18 septembre 2023 à 13:40 | Jipo (#4988)

    Je ne sais pas ce que fait la censure ce matin ???
    Le même texte posté en une fois censuré systématiquement mais en 3X passe ???
    Qui plus est : n’ est ni insultant, ni grossier, ni mensonger, juste les faits qui sont sous nos yeux et les résultats dénoncés , c ‘est quoi le problème ?
    S’ il y a bien quelque chose à censurer ce sont les manquements , mes mensonges et l’ arrogance de ce gouvernement putschiste et rien d’ autre mais pas ceux qui le dénoncent , meme si la vérité gène, faut assumer là didon ... 🤨

  • 18 septembre 2023 à 13:45 | rakotobe (#7825)

    MAIN BASSE de TGV MAPAR sur tous les appareils de l’Etat incluant la gestion du déroulement de l’éventuelle future élection présidentielle jusqu’à la proclamation des résultats du vote.
    La HCC et le Ceni en sont les maillons et outils de cette basse manoeuvre.
    Les opposants ont enfin pris la mesure de l’enjeu de la situation, et se liguent pour se rappeler et rappeler les règles saines de ce doit être un ÉTAT DE DROIT.
    DONT ACTE....

  • 18 septembre 2023 à 14:39 | kartell (#8302)

    Ntsay martèle, tel un forgeron, sur son enclume, que le processus électoral aura lieu, en temps et en heure, comme le décompte, caporaliste, du régime l’avait instauré, mais, au-delà, d’une certaine emphase de circonstance, son pronostic serait-il, paroles de bible ou ronds dans l’eau ?..
    Il est clair, que, tout entrave ou retard, à ces élections, constituerait un échec, cuisant, pour ce régime et son leader, binational, parce que cela démonterait, qu’au-delà, de son faire-croire, à tenir le pays, d’une main de fer, dans un gant de boxe, tout porterait à penser, que, nul ne serait prophète, en son pays !..
    En d’autres termes, qu’il n’exercerait qu’un pouvoir, « persuasif », sur une cour, restreinte, tandis que l’union nationale se construisait, mais, paradoxalement, contre lui !..
    En faisant recours aux églises, pour tenter une médiation de confessionnal, on se rend vite compte, que, Ntsay n’est qu’un pion, hors-jeu, puisqu’il ne dispose d’aucune marche de manœuvre, arrière, en dehors de la cravache, dans une discussion, improbable..
    Exiger que les autres, revoient leurs copies, sans en faire de même, de sa seule initiative, c’est aller droit dans le mur, d’autant que le principal intéressé, lui, coache, à distance, sa petite équipe, incomprise !..
    L’impasse est en voie …d’ouverture, tant, les deux camps s’opposent, dans un climat où chacun tente de jouer sa crédibilité politique !..
    Il faut souligner que ce choix constitutionnel, entre démission et installation d’un gouvernement, fantoche, est d’une absurdité totale, compte-tenu de l’état de la démocratie de ce pays, car, au lieu d’en clarifier la situation, cela ne fait que l’envenimer, un peu, plus !..
    Aujourd’hui, on mesure, à sa juste valeur, les conséquences de cette loi, scélérate, clairement, saucée à des fins politiciennes qui offriront au président, sortant, le luxe d’avoir les mains libres, tout en disposant d’un gouvernement-pantin, à son entière discrétion …
    En charcutant la constitution pour offrir à son titulaire, toutes les commodités, possibles, pour remporter cette élection, on a fragilisé une assise, démocratique, qui ne remplit plus son rôle essentiel : le strict respect de l’équité, depuis l’inscription des candidats, jusqu’au déroulement de campagne, sans parler de la proclamation des résultats, c’est à dire, le ciment démocratique d’une nation !..
    Le point de non-retour aurait-il été atteint, sinon, plus que dépassé, désormais, pour conduire où et dans quel contexte ?..

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS