Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 27 juin 2022
Antananarivo | 11h15
 

Economie

Microfinance

La Banque mondiale renforce son appui

mercredi 23 mai 2007 | Lanto

Compte tenu des performances réalisées dans le cadre du projet microfinance, la Banque mondiale a approuvé un crédit supplémentaire de 5 millions USD soit de 9.930.500.000 Ariary. En effet, il financera la deuxième phase du projet, l’extension et le développement. Robert Blake, le Country Manager de la Banque et le ministre des Finances et du budget, Andriamparany Radavidson Benjamin, ont procédé hier à la signature de ce financement.

Lancé en 1999, le projet de microfinance est prévu pour une durée totale de 15 ans. Il comprend trois phases distinctes. La première, la phase d’implantation et de mise en place des IMFs dont la clôture était fixée pour 2004 mais a obtenu deux ans d’extensions en 2005 et 2006. Le crédit initial alloué étant de 16 millions USD. L’objectif principal est de faire de la microfinance un outil efficace pour la lutte contre la pauvreté.

En 2006, le nombre d’individus ayant accès aux services de la microfinance a été multiplié par six. Actuellement, l’AGEPMF (Agence d’Exécution du Projet Microfinance) recense 70.000 adhérents, répartis sur l’ensemble du territoire malgache à travers cinq réseaux. La recrudescence des institutions est donc nécessaire, notamment à Mahajanga et Toliara comme l’a déclaré, le secrétaire exécutif de l’AGEPMF, Ihajambolatiana Ranjalahy.

Renforcement de capacité

Il contribuera au soutien technique des Institutions de microfinance afin d’augmenter le nombre de leurs membres, leur crédit et leur épargne, d’atteindre l’autosuffisance opérationnelle pour tous les réseaux de société d’épargne et de crédit, d’appui la mise en œuvre de la loi sur la micro-finance et l’élaboration des textes d’application. 10% de la somme serait allouée à la banque centrale pour le renforcement de sa capacité en matière de supervision des IMFs agréées et enfin de progresser vers la création du programme national de formation sur la micro finance, visant le professionnalisme.

Il financera la totalité de toutes les dépenses du projet sous toutes les catégories jusqu’en juin 2009.

Au-delà de cette période, le projet de micro finance sera intégré dans un nouveau projet portant sur la réforme du secteur financier à Madagascar. Le ministre des Finances et du budget a, pour sa part, déclaré que Madagascar devrait être autonome, non seulement au niveau de la gestion mais aussi au niveau des extensions des IMFs.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS