Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 3 juin 2020
Antananarivo | 15h57
 

Société

Cadeau de fin d’année

L’inspection générale de l’Etat diligente une enquête

mercredi 8 janvier | Fano Rasolo

Le gouvernement met fin à la polémique concernant la distribution de « panier garni » d’une valeur totale de 65 000 ariary aux fonctionnaires. Dans un communiqué, le porte-parole du gouvernement, Lalatiana Rakotondrazafy a annoncé que tous les fonctionnaires de chaque ministère bénéficieront de cette somme, parce qu’il s’agit d’une décision prise au sein du conseil des ministres. Ainsi, toute autre distribution qui ne correspond pas à cette valeur ne suit pas l’ordre du président de la République qui a promis ce cadeau de fin d’année, affirme le communiqué.

L’Inspection générale de l’Etat ou IGE sera ainsi saisie dans cette affaire et va diligenter une enquête aux fins de connaître l’identité de ceux qui sont à l’origine de cette situation embarrassante. « Le résultat de l’enquête définira les mesures à prendre face à ce problème », selon toujours le communiqué.

Des enseignants au sein du ministère de l’Éducation nationale se sont notamment plaints de la réduction de cette somme à quelques milliers d’ariary dans des circonscriptions scolaires sous prétexte que les enseignants touchent déjà leur indemnité de craie. Pas plus tard qu’en début de semaine, le secrétaire général dudit ministère a expliqué que la décision a été prise au sein de ce département de partager la somme aux membres du personnel du ministère, y compris les enseignants-Fram. Ce serait la raison pour laquelle la somme est moindre par rapport à celle annoncée par le président de la République.

Face à cette situation, les enseignants du lycée Raherivelo Ramamonjy à Anjomà, Fianarantsoa ont emboité les pas de leur collègues à Mananjary, ils sont en grève depuis hier, pour réclamer leur juste part car ils n’auraient reçu que 6 800 ariary au lieu de 65 000 ariary. D’après leurs dires, on leur a fait signer un reçu affichant la somme totale alors qu’ils n’en ont perçu qu’une part infime. Pour leur part, les professeurs du Lycée technique et professionnel de Beravina, toujours à Fianarantsoa, ont lancé un ultimatum de 72 heures pour qu’on leur donne des explications claires et satisfaisantes sur la répartition de ce cadeau de fin d’année du président.

3 commentaires

Vos commentaires

  • 8 janvier à 10:06 | Isandra (#7070)

    Ceux qui ont l’habitude de lalan-dririna auront leur cauchemar de leur vie cette année. Ils ont oublié que cet un autre temps, fini les gabegies hvmnesques..

  • 8 janvier à 10:37 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    Il est clair dorénavant que ce cadeau accordé à l’occasion de la fête de la fin d’année 2019 est une affaire d’Etat. La saisie ultérieure de l’IGE en vue d’investigation ainsi que la décision d’attribution aux fonctionnaires de l’Etat prise en conseil de ministres en sont les indications tangibles.

    Puisque l’IGE a été saisie de l’affaire, ce n’est plus un mystère maintenant qu’il y avait eu de fortes présomptions de détournements et de malversations opérés par de nombreux responsables étatiques à tous les échelons de l’administration publique et ayant lieu dans beaucoup de Régions du pays.

    A ce stade, il est légitime d’exiger beaucoup plus de transparence et d’informations destinées au public étant donné qu’il s’agit d’une question touchant la gestion des finances publiques et de la gouvernance au sein des institutions de l’Etat.

    Au cours de la dernière semaine du mois de décembre 2019, dans beaucoup de ministères, des évènements festifs avaient eu lieu et centrés sur la distribution au personnel de cadeaux composés d’un pack constitué de riz, de bouteille d’huile alimentaire et de poulet, et chaque membre du personnel avait pu bénéficier de ce pack, tout au moins au niveau central. C’es une habitude ayant cours depuis des décennies au sein de toutes les institutions de l’Etat, notamment les ministères, les organismes rattachés à l’Etat, les autres institutions tels le parlement et celles ayant des prérogatives constitutionnelles…

    Et après, tout l’ensemble du personnel de l’Etat avait reçu ce cadeau exceptionnel de 65.000 MGA accordé en conseil de ministres, et on savait tous la hausse de salaire de 13 % accordée dès le mois de janvier 2020 aux fonctionnaires sans distinction.

    Aussi, pourquoi tant de privilèges accordés au personnel de l’Etat ?
    Est-ce que ce cadeau exceptionnel figure dans les rubriques de dépenses inscrites dans la loi des finances rectificatives de 2019 ? Et dans quel titre de dépenses de l’Etat ? Et les dépenses y afférentes étaient elles inscrites dans quel budget de quelles institutions respectives ?
    Et puisque ce cadeau exceptionnel est supporté par les finances publiques de l’Etat Malagasy, pourquoi son attribution et répartition aux bénéficiaires n’avaient pas respecté les procédures habituellement admises et appliquées au sein de l’administration de l’Etat ?

    Bref, puisque l’Etat veille aux divers avantages et privilèges attribués au personnel de l’administration, n’est-il pas permis alors de dire que le même Etat et ses décideurs considèrent dorénavant le reste de la population qui ne fait pas partie de l’administration, et surtout les 77.6 % de pauvres et indigents comme des citoyens de seconde zone et des éléments du corps social qui n’ont pas de mérite et de dignité pour recevoir quelconque privilège et autres largesses de la part du régime politique qui gouverne l’Etat Malagasy ?

  • 8 janvier à 12:19 | rakoto-neutre (#8588)

    Bonjour à tous
    Le conseil des ministres ont décidé, c’est beau et bien un cadeau du ciel pour les fonctionnaires et s’ils comptent maintenant 140 000 et que chacun aura 65 000 Ar, le tout ce sera 9,1 milliards d’ariary et pourtant il y a les ECD et Vacataires ou suppléants qui font tourner les ministères, ils gagnent rien. Quelle partialoté ! Pourquoi ne pas offrir aux plus démunis ?
    Le Président a bien noté que l’état doit bien gérer et pourquoi cette dépense occasionnelle.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 

Archives