Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 21 août 2019
Antananarivo | 15h36
 

Opinions

L’imbroglio

lundi 23 janvier 2012 | Miary

Voir clair dans les événements de Samedi 21 janvier autour de la tentative de retour à Madagascar est une opération pour le moins risquée, mais tant pis il faut s’y lancer.

Ce qui apparaît sûr c’est que l’intention de Ravalomanana de rentrer ne peut être mise en doute. Il était bien dans l’avion et ses partisans ont fait le maximum pour un accueil digne de ce nom. Ce qui est acquis aussi, c’est la compagnie aérienne qui a décidé de faire revenir l’avion à Johannesbourg avec l’ensemble des passagers. Ce qui nous semble établi c’est que les aéroports malgaches susceptibles d’accueillir l’avion ont été fermés. Voilà des faits.

De l’autre côté la volonté d’arrêter Marc Ravalomanana à sa descente d’avion a été répétée un certain nombre de fois par Richard Ravalomanana, grand responsable de la gendarmerie, et à ce titre bras droit de la Justice pour l’exécution des décisions de Justice.

Mais lorsque on va plus loin dans la recherche de l’information on se heurte tout d’abord au refus d’Omer Beriziky, Premier Ministre, qui dans une interview de RFI se dit complètement étranger aux décisions de fermeture d’aéroports. Le ministre de la Communication interviewé semble plus au courant car il dit qu’il n’y a pas eu notam (au sens de notification pour un individu) mais des décisions de fermeture d’aéroports et de redirection de l’avion vers un aéroport bien précis afin de procéder à l’arrestation de Ravalomanana.

Richard Ravalomanana de la Gendarmerie explique par ailleurs que la présence voulue d’un très grand nombre de personnes pour accueillir l’ancien chef d’État à Ivato fait partie d’une stratégie d’utilisation de boucliers humains pour contrecarrer l’action des forces de l’ordre.

En résumé, ce que l’on peut dire c’est que l’Autorité de la Transition (à distinguer du Gouvernement), face aux dangers d’une arrestation en un endroit envahi par une masse de spectateurs a préféré orienter l’avion pour un atterrissage à Morondava, lieu plus indiqué pour faire aboutir l’intention de remise de Marc Ravalomanana à l’autorité judiciaire. Cette option entendait peut-être sauvegarder la nécessité de l’exécution d’une décision de justice tout en évitant un affrontement avec la foule présente à Ivato. Au niveau de la feuille de route il n’y a pas eu interdiction pour un citoyen malgache de rentrer dans son pays et la Justice n’a pas été empêchée de fonctionner.

Bien entendu cette décision se heurte à l’incompréhension du camp de l’ex-Chef d’État qui va utiliser les moyens de pression en sa possession pour faire reculer le pouvoir de transition. Du côté de Rajoelina il est proposé l’envoi d’un avion spécial pour véhiculer Ravalomanana sur Madagascar.

2 commentaires

Vos commentaires

  • 23 janvier 2012 à 13:49 | Jipo (#4988)

    Bonjour à Tous qu ’est ce que c ’est que ce cirque !

    Fatal error : Call to undefined function blocs_balises() in/homez.39/vahiny/www/sd_madagascartribune/ecrire/public/composer.php(49) : eval()’d code on line 591
    Le ministre de la communication, n ’est sans doute pas au courant ?
    Quant à Bereziki oh - Si , ou non + ?
    Merci à MT de tenir bon !
    Depuis ce matin impossible d ’ acceder aux commentaires tant d ’aujourd’hui que d’ hier (bien qu’ enregistrés ! )
    Ce n ’est qu ’un début , la déclaration de guerre est consommée , contre cette bande d ’ hypocrites .
    Heureux que Bereziki ait reconnu les " fines manoeuvres du phat " et de se demander comment continuer à non pas tenir la barre , mais juste un Cap , & à part celui d ’ Horne , je ne vois pas d ’autre tempète que les siennes , dans le periscope .
    Interdit d ’atterrir mais permis de sombrer , et ce dans n ’ importe quel porc Hallal of-course .

  • 25 janvier 2012 à 14:58 | le diaspora (#1311)

    Le fond du probleme ce que ANDRY RAJOELINA n’ arrive pas à respecter sa parole d’honneur, ou il n’ a pas de parole d’ honneur, depuis MAPUTO 1, 2 etc et nous voilà sur la cae de depart , la signature du ANDRY RAJOELINA est elle une signature ou un simple image qu’ il dessine pour rien ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS