Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 27 octobre 2020
Antananarivo | 01h29
 

Santé

Coronavirus

L’hôpital d’Anosiala commence à saturer avec la hausse des personnes en quarantaine

jeudi 12 mars | Fano Rasolo

Saturé. Le centre hospitalier universitaire (CHU) d’Anosiala qui accueille les personnes mises en quarantaine commence à être saturé. Dix-huit personnes sont confinées dans cet hôpital, selon la publication du ministère de la Santé publique sur sa page Facebook, hier. Cinq personnes en provenance d’Italie, de France et d’Indonésie y sont accueillies depuis mardi dernier.

Dix-sept personnes sur les dix-huit confinées ne présentent aucun symptôme similaire au coronavirus mais suivant les mesures sanitaires mis en place ils sont isolés pendant 14 jours, temps d’incubation du virus.

« Une Norvégienne en provenance de Paris a présenté des symptômes similaire au Covid-19 avec de la grippe et une température de 38°C à son arrivée à Ivato. Le résultat des analyses à l’Institut Pasteur est encore attendu mais nous ne pensons pas que ce soit le coronavirus car son état de santé actuel s’améliore », explique notre source.

Saturé

Une autre Norvégienne accompagnée d’un Malgache, tous deux en provenance d’Indonésie avec un escale à Singapour sont arrivés le 7 mars dernier. Ils sont directement rentrés chez eux sans passer par la mise en quarantaine. Le lendemain, le CHU d’Anosiala a reçu un appel d’un espace médical les informant de la présence des deux personnes provenant d’Indonésie, venues en consultation chez eux. Elles ont ensuite été interpellées avec une autre Malgache qui était en contact avec eux. Après examen, tous les trois n’ont présenté aucun signe suspect, mais ont dû quand même subir le confinement inévitable ». Il se peut ainsi qu’ils aient échappé au contrôle à l’aéroport ou étaient munies d’une dérogation spéciale pour rentrer au pays. Le ministère n’a toutefois pas fourni d’information sur leur cas.

Le CHU Anosiala est débordé face au nombres de personnes qui ne cessent d’arriver. « Il nous reste une pièce avec deux lits pour accueillir les personnes sans symptômes mais mises en observation. Pourtant deux individus qui ne viennent pas du même endroit ne peuvent pas être isolé dans une même pièce car il serait difficile de déterminer le porteur de la maladie », affirme notre source. Le ministère doit ainsi trouver rapidement d’autres lieux pour mettre en quarantaine les nouveaux arrivants, afin de désengorger l’hôpital d’Anosiala, poursuit notre source.

Si plusieurs pays prennent des mesures drastiques pour éviter la propagation du Covid-19 à l’instar des États-Unis qui ferment ses frontières à l’Europe durant 30 jours, à Madagascar, les autorités semblent plutôt préférer d’autres mesures au lieu de restreindre la circulation.

Efficace ou pas, le conseil de ministre d’hier a décidé que tous les passagers en provenance des pays touchés par le coronavirus doivent être désinfecté par jet de produit désinfectant. Ce traitement s’applique de même aux marchandises provenant de ces pays par voie maritime.

En France, avec plus de 1784 cas de coronavirus confirmés et au moins 33 décès liés au Covid-19, ce pays est l’un des principaux foyers du nouveau coronavirus en Europe, avec l’Italie, l’Allemagne et l’Espagne. Notons que qu’entre Madagascar et la France, on compte en moyenne une dizaine de vols par semaine.

19 commentaires

Vos commentaires

  • 12 mars à 09:06 | râleur (#3702)

    🤣😅😂🤣😅😂🤣😅😂
    Quand on est dirigé par des clowns qui en plus se conduisent come des esclaves devant les étragners, il faut s’attendre à tout

    L’Italie boucle le pays mais le pays accueille par avion entier les italiens réfugiés et contaminés

    • 12 mars à 15:16 | Ibalitakely (#9342) répond à râleur

      IZAO MIHINTSY NO TENA TOKONY ANATANTERAHINA ILAY FITENY EFA MAHAZATRA HOE ALEHO MISOROKA TOY IZAY MITSABO ./.

  • 12 mars à 09:30 | betoko (#413)

    L’Italie boucle le pays mais le pays accueille par avion entier les italiens réfugiés et contaminés
    Soyez plus explicite svp Quel pays accueille par avion entier les italiens réfugiès et contaminés ?

  • 12 mars à 10:06 | lancaster (#10636)

    Arrêtons de tergiverser. Fermons nos frontières. Anosiala CHU ne dispose que de 2 lits libres pour les prochaines mises en quarantaine.
    Déjà nos hôpitaux ne sont pas du tout rassurants en temps normal. Alors avec une pandémie potentielle, que va t on devenir.
    Il nous faut la voix des membres du gouvernement pour nous expliquer les conduites à tenir : lavage des mains, symptômes divers suspects, présence étrangère suspecte dans nos quartiers et nos villages.
    Mettez en place un numéro gratuit pour qu’on puisse poser n’kmporte Quelle question car on panique dans les fokontany.
    Protégez notes cotes contre les entrées clandestines car une catastrophe sanitaire serait vraiment fatale pour le pays. Le ministre des transports avait raison de dire LA SANTÉ D’ABORD, L’ECONOMIE APRÈS.
    Une économie bien portante comme en Chine et en Europe ont eu du mal à contenir la pandemie. Chez nous à Mada, bloquons nos entrées partout. Distribuons des savons pour les lavages des mains. Maux vaut prévenir que guérir car nous n’avo s Pas les moyens de soigner.
    Arrêtez de nous dire que nos responsables de la santé publique sont à pied d’oeuvre Dans la lutte contre ce virus. C est faux. Ils n’ont pas les moyens. Le chu d’Anosiala se plaint d’etre À court de crédit. Même l’hôpital dit « Aux normes » à Andohatapenaka n’a rien de suffisant au point de vue crédit, moyens, personnels, médicaments. L,es couloirs sont fantomatiques, lugubres.
    Messieurs les autorités, alleez svp visiter cet hôpital . C’est à vous donner des frissons. Pourra-t-on y soigner ou confiner les cas suspects du COVID19 ? Soyons sérieux dit le PRM.
    Ne nous mentons pas à nous mêmes.
    On a bien fermé les frontières avec la chine et l’italie. Qu’est-ce qu’on attend avec la France ? La Réunion vient d’avoir son 1er cas de séropositivité. Bloquons les liaisons aériennes avec cette île qui ne nous aime pas de toute façon. Quelle souffrance au consulat de France pour avoir un visa pour la Réunion. Soyons souverains. Décidons de fermer nos frontières. Prouvez au moins qu’on est capable de ça, faute de pouvoir nous batailler sur nos îles éparses.

  • 12 mars à 10:28 | izaho91 (#3427)

    Il n’y a pas de médicaments ni de vaccin contre le Coronavirus.

    Voici le protocole appliqué par les médecins européens en cas d’admission à l’hôpital avec un test positif au Coronavirus :

    ‘Dans un premier temps, nous gardons les personnes sous oxygène, sans devoir les intuber. On leur administre des soins, un remède anti-malaria (qui semble avoir un effet, tel que montré en Chine) et des médicaments anti rétro viraux utilisés généralement contre le sida.
    Au bout de quatre ou cinq jours, la fièvre doit baisser et alors les malades vont peu à peu vers la guérison. Ce sont le plus souvent des jeunes et des femmes.
    Quand, au contraire, la situation empire, nous les envoyons dans d’autres structures intensives.

    Les anesthésistes vont devoir les brancher à un ventilateur pendant quinze ou vingt jours pour espérer les guérir.

    En cas de dépassement de la capacité des services de réanimation, les plus âgés et les personnes qui ont d’autres pathologies restent sur place. Il n’y a plus rien à faire et ils vont mourir. 

    • 12 mars à 10:56 | lancaster (#10636) répond à izaho91

      C’est vrai il n’y a pas de médicaments pour le COVID19. Maïs vous venez de décrire vous même le protocole . Et bien, je vous dis nous n’avons pas SUFFISAMENT d’oxygene, ni de MÉDICAMENTS ANTI SIDA ET ANTI MALARIA, ni de ventilateur à brancher dans nos hôpitaux à commencer par les plus grands à Tana.

      Qu’est ce qu’on fait à HJRA par exemple en cas de d’intrduction D’un malade suspect du COVID19 . On lui demande de faire la queue à la pharmacie de l’hopitzl. On lui demande de faire le va-et-vient à l’institut pasteur pour chercher les résultats d’analyse ? On lui demande de se sortir de la quarantaine pour aller chercher à manger à la cantine près du parking ? On le met dans quelle salle isolée , même la morgue est inopérante pour cause de suspicions de corruption.
      Soyons sérieux comme le dit notre président PRM. 
      Notre système de santé est incapable de soigner. Alors pour le COVID19, évitons au moins cette terrible épidémie.
      Fermons nos frontières. Allez-y voir à Ivato, le plus grand et le plus équipé de nos aéroports. Les agents de santé chargés de vérifier les températures des voyageurs ratent la moitié des Passagers qui passent devant eux. Les petites femmes n’arrivent pas à pointer les grands gaillards de 1m80 et plus. C’est une passoire.

      SVP mesdames et messieurs les donneurs d’ordre . Fermez momentanément nos frontières.

  • 12 mars à 10:41 | kartell (#8302)

    La panique semble prendre le pouvoir ici et ailleurs...
    A avoir reculé jusqu’au dernier moment les mesures drastiques pour mettre toutes les chances d’éviter cette pandémie, la catastrophe sanitaire et économique s’installent avec une force qui dépasse les égos des chefs d’états et leurs juvénilités pour certains ...
    Aujourd’hui, fermer les portes devient illusoire et anecdotique, faire comme les autres pour donner l’impression de protéger des populations qui paieront le prix forts d’un libéralisme défendu bec et ongles par ces apprentis-sorciers aux dents de lait est en passe de devenir un tsunami social....
    Aujourd’hui, la société est livrée à elle-même ou presque, les centres hospitaliers vont être pris d’assaut où les incivilités consécutives à triage des infectés devra être fait manu-militari, au vu du nombre restreint des chambres disponibles obligeant le pouvoir à installer aux entrées un cordon de CRS !..
    L’unité nationale de façade montrera sa réalité du chacun pour soi avec des politiques qui vont payer cher leurs improvisations et leurs mépris du petit peuple encore électeur ...
    Quand au petit prince des éparses, il compte faire son show ce soir en prenant un masque de circonstance, il va jouer au prédicateur en enfonçant des portes ouvertes, celles mêmes qu’il s’était refusé d’ouvrir, il y a presque un mois pour donner à ses amis du 4/40 le temps de profiter des derniers moments à faire du business ..
    Lui qui voici quelques semaines avait osé : « nous sommes parmi les meilleurs préparés à une éventuelle pandémie ! », aujourd’hui, il va afficher un profil bas, celui du bluffeur démasqué par une réalité qui ne va pas, elle, lui faire des cadeaux !....
    Nous, non plus !....

    • 12 mars à 11:05 | lancaster (#10636) répond à kartell

      Voilà pour le cas français. Son président doit faire face aux réalités. C’est le stade 3 en France malgré tous les moyens qu’elle possède.
      Et nos compatriotes à Mada ? Que fait-on pour eux ? Prefere t on favoriser les hommes d’affaires qui importent des marchandises, les familles qui font venir en vacances leurs étudiants, les touristes qui vont propager probablement à vitesse exponentielle le virus ? Après toutes ces maladies importées de l’etranger Comme le sida, les LGBT, et autres vecteurs d’on ne sait plus quoi, voilà qu’on fléchit à genoux devant ceux qui nous apporteront le COVID19 d’Europe et de La Reunion.. Ceux de Chine sont déjà bloqués , c’est déjà bien.

    • 12 mars à 13:10 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ lancaster

      Ne mélangeons pas tout dans un panier de frustrations qui n’ont plus rien à voir avec là pandémie chinoise ....
      La route de la soie a ici montré un visage de prédatrice peu réconfortant pour la suite ...
      Aujourd’hui, le sauve qui peut plus économique que sanitaire à creuser le sillon d’un crash qui devra être payé plus tard ...
      L’emergence a pris un coup de vieux, les aides mondiales vont être détournées vers des causes sanitaires, les feux d’artifice prévus demain feront pschitt fautes d’aides suffisantes ...
      La Cadillac du prince va se transformer en Karenjy, triste destin insulaire...

    • 12 mars à 16:18 | MALIBUC (#9345) répond à kartell

      Au lieu de blablater va donc convaincre ton petit DJ d’utiliser l’argent reçu pour combattre cette maladie et essayer de protéger les gasy...
      Mais tout cela n’est que fioriture car tu le sais déjà le vola ira directement dans la poche des dirigeants....... Kkkkkkkkkk

  • 12 mars à 11:24 | Dadazily (#10654)

    Bonjour à tous,
    En lisant cet article, c’est clair et net : l’aéroport international d’Ivato, le mieux équipé de la grande île, est un vrai passoire. Notre capacité de faire face à cette pandémie est très réduite. Point barre.
    Le conseil de ministre a décidé de pulvériser avec des désinfectants les passagers entrant à Madagascar !!! qui a eu cette idée folle ? à mon avis, c’est une autre façon de "tuer des personnes" car certainement, on doit utiliser des produits chimiques puissants (poisons), qui à plus de 80 % des cas, sont nuisibles pour la santé humaine. Où sont les environnementaliste ?
    La solution est simple : FERMEZ NOS FRONTIERES A TOUS LES PAYS DOUTEUX (Chine, Italie, France, La Réunion, etc ...).

    • 12 mars à 12:25 | izaho91 (#3427) répond à Dadazily

      Évidemment, cette pulvérisations est du Grand Guignol. La durée de survie du virus en milieu non aqueux est de l’ordre du quart d’heure, à tel point que les recommandations en France pour les mouchoirs infectés est de les jeter dans une poubelle ordinaire. Seuls les rejets des hôpitaux, qui sont supposés contenir aussi des fluides, sont destinés aux filières spécialisées et finissent incinérés.
      Donc les extérieurs des colis qui traînent dans les soutes d’avion sont exempts de virus vivants, et le fait de pulvériser les passagers va t il atteindre les virus qui sont dans les organismes ?
      Pourquoi ne pas réquisitionner un grand hôtel, ou centre de conférences,au voisinage immédiat d’Ivato et y mettre les arrivants suspects en quarantaine ? J’en vois plusieurs, immenses et sans grande utilité dans les circonstances présentes. La facture serait payée par les fonds déjà mis à disposition de Madagascar par les organisations internationales, plusieurs millions de dollars...

  • 12 mars à 14:12 | Behantra (#9165)

    Pulvériser avec des désinfectants ... !!!??

    Bôka dehors !!

  • 12 mars à 16:38 | Isandra (#7070)

    Il parait que la chaleur tue ce virus, c’est pourquoi, peut être que sa propagation en Afrique est un peu limitée.

    Trump says he was told by China’s President Xi, "By April, during the month of April, the heat generally kills this kind of virus, so that would be a good thing."

    https://www.doctissimo.fr/sante/epidemie/coronavirus-chinois/coronavirus-fin-epidemie-printemps

    Du coup, la fermeture dans cette période est disproportionnée.

    Attention, le piège des opposants. C’est facile de dire n’importe quoi, quand on n’est pas au pouvoir.

    • 12 mars à 17:18 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      @ Isandra (#7070)

      Je cite :
      Attention, le piège des opposants. C’est facile de dire n’importe quoi, quand on n’est pas au pouvoir.
      *************************************************************************
      Mais pauvre imbécile de Vendrana Betsileo.
      Ce sont ceux qui sont au Pouvoir, et en Particulier leur Chef le Bac-7 qui disent et qui font n’importe quoi.
      Un exemple simple : Relooker une Armée de majorettes, en laissant mourir de faim des Milliers d’hommes, de femmes et d’enfants dans le Grand Sud.

      C’est comme ça que les écervelés du Pouvoir voient les choses.
      Une République plus que Bananière.
      Une République Babakoto tout simplement.
      C’est Babakotoland.

    • 12 mars à 20:50 | ragola (#10806) répond à Isandra

      Si la chaleur tuait vraiment ce virus, il n’y aurait aucun cas avéré ni à La Réunion ni dans les autres DOM français.

      Quant à pulvériser les vêtements des passagers en provenance des pays impactés, c’est du JAMAIS VU !

    • 12 mars à 21:02 | hafatse (#9818) répond à Isandra

      Est ce que vous lisez au moins ce que vous postez comme lien ???

      Ce lien nuance votre histoire de chaleur ...

      Alors les betises avec les opposants ...

      pendant ce temps on meurt de tuberculose, paludisme, peste a Mada...

      et les 750000 dans le Sud ...
      on s’en fout, c’est des sudistes...

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS