Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 30 octobre 2020
Antananarivo | 01h18
 

Environnement

Observation des feux de brousses

L’environnement pris en otage par la politique

mardi 2 octobre 2012 | Rakotoarilala Ninaivo

« Le gouvernement américain, notamment l’USAID, a suspendu toute collaboration avec le gouvernement à Madagascar depuis la prise de pouvoir inconstitutionnelle de 2009, par conséquent, nous ne sommes pas en mesure de vous satisfaire » a affirmé ce lundi 1er octobre 2012, Bruno Rasamoel, assistant de communication auprès de l’USAID Madagascar, suite à une demande d’information sur le système d’observation de l’environnement dans la grande île.

Soulignons que la division des sciences de conservation internationale, « International Resources Group » (IRG), le ministère de L’Environnement, des forêts et du tourisme de Madagascar, et l’agence américain de développement international (USAID), ont formé une équipe avec le système de réponse rapide « Moderate Resolution Imaging Spectroradiometer (MODIS) » ou spectroradiomètre imageur à résolution modérée et « Fire Information for Resource Management System » (FIRMS) de l’Université de Maryland pour développer un système d’alertes aux feux par courriel dans ou autour des aires protégées et des zones à haute importance en biodiversité.

Après la déclaration du coordonateur exécutif l’ONG Vakanala, Jérôme Lebeau, qui a annoncé qu’« il ne reste plus que 100 ans de vie pour les forêts malgaches », alors une question se pose sur la situation et la protection des Aires Protégées et des zones à haute importance en biodiversité à Madagascar.

La réflexion de Jérôme Lebeau faisait suite à la publication le 24 septembre 2012, d’une photo satellitaire de la localisation à Madagascar, des feux de brousses établis par le MODIS de la National Aeronautics and Space Administration (NASA) des américains, à bord du satellite Aqua, qui a acquis cette image le 10 septembre 2012.

Mais en guise de réponse sur les surveillances de l’environnement de la grande Île, le porte parole de l’USAID a simplement affirmé que : « comme nous n’avons plus de bureau de l’environnement depuis 2009, il n’existe pas de service vers qui diriger la question ».

Madagascar est la quatrième plus grande île au monde, et abrite une grande biodiversité exceptionnelle. En effet, 22 familles endémiques de plantes et d’animaux que l’on ne trouve nulle part ailleurs sont recensées dans ce pays, le rendant l’une des zones les plus riches en biodiversité sur la planète.

Chaque année, de vastes zones à Madagascar sont touchées par les feux ravageant de larges portions, surtout sur des terres agricoles, des savanes et des forêts. Il est difficile d’obtenir des chiffres précis, cependant, les évaluations mondiales des ressources forestières en 2005 de la FAO estiment que 33.000 ha de forêts et 839.000 ha d’autres terres boisées étaient ravagées par le feu en 2000 (FAO, 2005).

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS