Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 23 juillet 2019
Antananarivo | 07h33
 

Politique

Groupe de dialogue stratégique

L’élection au cœur de la concertation entre le gouvernement et ses partenaires

vendredi 14 décembre 2018 | Arena R.

La réunion de concertation entre le Gouvernement et ses partenaires au développement, dans le cadre du « Groupe de dialogue stratégique » s’est tenue hier. Cette 14ème édition de la réunion s’est déroulée sous la co-présidence du Premier ministre, Christian Ntsay, et du Coordonnateur résident du système des Nations Unies, Violette Kakyomya.

Dans le contexte actuel, la réunion a été dédiée au processus électoral en cours. Les partenaires ont salué la réussite du premier tour de l’élection. Le Premier ministre s’est particulièrement adressé à la population : Dans un esprit de patriotisme, nous avons donné le meilleur de nous pour la préparation de la précédente élection.

La concertation a par la suite été orientée sur trois grands points dont le passage en revue du déroulement du premier tour de l’élection présidentielle, la présentation de l’état des lieux des préparatifs du deuxième tour, la suite du cycle électoral dont les élections législatives de 2019, et l’intervention des partenaires dans le financement du processus électoral.

Le second point concerne la gestion sécuritaire. Il sera question d’exploiter les acquis lors du précédent scrutin, car il faut dire que le deuxième tour exige les mêmes efforts et surtout l’engagement dans la prise de responsabilité. La réunion de concertation a étudié en dernier lieu le financement du reste du processus électoral, particulièrement la facilitation des procédures administratives pour l’accès de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) aux crédits à temps ainsi que l’articulation du plan de décaissement au chronogramme opérationnel de la commission électorale.

Selon le Premier ministre, tous ces détails valident le rôle que tient le Groupe de dialogue stratégique, et qu’actuellement, les partenaires au développement constatent la progression à point de la préparation du second tour de l’élection.

Le Chef du gouvernement ne cesse alors d’appeler à la prise de responsabilité de tous les responsables, et ce à tous les niveaux. Une sollicitation qui s’adresse également aux deux candidats à la présidentielle car ils sont tenus de contribuer au maintien de l’apaisement et à la maîtrise de leurs sympathisants, avant, pendant, et après l’élection. « Tous les Malgaches sont conscients que le climat d’apaisement est vital pour Madagascar. Aussi, oserais-je espérer que l’ouverture des partenaires pour nous soutenir rimera avec tous les efforts que nous avons consentis pour notre pays », a-t-il conclu.

3 commentaires

Vos commentaires

  • 14 décembre 2018 à 10:28 | mpitily (#1212)

    Le gouvernement et ses partenaires devront être en mesure d’arbitrer un éventuel conflit entre la CENI et les candidats quant au comptage des voix.

    Pour ce faire, ils doivent récolter via leurs représentants à travers toute l’île, les scans ou les photos des PV par BV et par SRMV dans les 2 jours qui suivent l’élection. Ils pourront ainsi faire une récapitulation en attendant les résultats de la CENI.

    En cas de litige, il faudra comparer les résultats de la CENI avec ceux trouvés par le gouvernement et ses partenaires, et ceux trouvés par les QG des 2 candidats.

    Il n’y a que la vérité et la transparence pour prévenir une éventuelle crise post-électorale.

    Il n’y a pas que le logiciel de la CENI qui peut foirer, il y a aussi des risques d’erreurs en amont, notamment des possibilités de falsifications des PV des BV et des SRMV.

    • 14 décembre 2018 à 14:18 | Ibalitakely (#9342) répond à mpitily

      Arena R,
      "Le Chef du gouvernement ne cesse alors d’appeler à la prise de responsabilité de tous les responsables, et ce à tous les niveaux. Une sollicitation qui s’adresse également aux deux candidats à la présidentielle car ils sont tenus de contribuer au maintien de l’apaisement et à la maîtrise de leurs sympathisants, avant, pendant, et après l’élection. « Tous les Malgaches sont conscients que le climat d’apaisement est vital pour Madagascar. Aussi, oserais-je espérer que l’ouverture des partenaires pour nous soutenir rimera avec tous les efforts que nous avons consentis pour notre pays », a-t-il conclu."
      - Il a bien raison de clamer tout cela, surtout lorsqu’André RAJOËL, deux à trois jours après le résultat officiel du 1° tour donc pas encore dans la propagande du deuxième tour, a ouvertement réuni des gens au CC Ivato & de présenter des armes & des mercenaires. Que disait alors Ntsay & a-t-il pris ses tâches & responsabilités , sinon du « ntôôônale ntsaitsaitsay tsala tale kilalaon’ Billy the Kid ‘zany an, & toa maro be ny ingahy be noelinao izany !! »

  • 14 décembre 2018 à 10:30 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Que de voeux pieux , qui ne mangent pas de pain, peut-être un peu de vary ...
    Cela donne l’ impression que tous ces individus sont plus préoccupés par leur postes, sièges et sécurité avant celle de ceux auxquels ils prétendent s’ adresser .
    Patriotisme, le grand mot, comme souveraineté, quand ça peut servir, comme un chiffon rouge rempli de toiles d’ araignées, on l’ agite un peu , juste histoire de dire, on a pas oublié, on fait le ménage ...
    Avant que les choses et mauvaises habitudes reprennent leurs cours, toujours des plus sinueux, sachant que la ligne droite est le chemin le plus court pour atteindre l’ objectif ...
    Mais puisque génétiquement on est pas pressé, hâtons nous doucement !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS