Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 19 octobre 2021
Antananarivo | 18h12
 

Santé

Toamasina

L’amélioration des matériels au programme

mercredi 14 novembre 2007 | Gilbert R.

Pendant trois jours (03), du 5 au 7 novembre 2007, au restaurant Le Bateau Ivre, un atelier de « Redéploiement de la supervision des travaux et installation des équipements » a réuni autour de la table quelque cent soixante (160) personnes acteurs de ces prestations dans le secteur santé national.

Sept points principaux ont été traités qui doivent servir de repères dans la définition d’une feuille de route du développement de la santé. Il s’agit des « travaux restant à exécuter et les équipements restant à livrer » dans les deux projets santé en cours, « calendrier d’exécution ou de livraison (délai) », « moyens techniques et financiers nécessaires pour exécuter le calendrier proposé », « supervision attendue du MINSANPFPS et/ou de la CEP », « procédures de réception provisoire et définitive », « rôle des différents intervenants pendant la période de garantie », « maintenance des infrastructures et des équipements après la réception définitive (rôle du MINSANPFPS) ».

Les deux susdits projets santé en cours, sont le projet Santé II et le projet d’appui à la lutte contre les maladies transmissibles. L’objectif du premier est d’ordre général « l’amélioration de la santé de la population, plus particulièrement des femmes et des enfants, en accroissant l’accessibilité aux soins de qualité au niveau des districts sanitaires les plus démunis ». Son financement, de 14,61 millions d’UC est conjointement pris en charge par le gouvernement malgache (1,42 million d’UC), un prêt FAD (12,44 millions d’UC) et un don FAT (750 000 UC). Il a été mis en vigueur le 17 mai 2000 pour cinq (05) ans mais a fait l’objet d’une prorogation jusqu’au 31 décembre 2007.

Sécurisation des transfusions

L’objectif du second est de « sécuriser la transfusion sanguine et d’améliorer l’accès de la population aux soins préventifs et curatifs de qualité contre les maladies transmissibles (VIH SIDA, IST, Tuberculose et Hépatites). Coût total : 11,60 millions d’UC où contribuent à côté du gouvernement malgache (1,85 million d’UC) le FAD (don de 6 millions d’UC), l’OPEP (prêt de 3,14 millions d’UC) et l’ONUSIDA (340 000 UC en assistance technique et financière). Lancé en janvier 2005, le projet n’a démarré qu’en janvier 2006 avec l’aide d’une assistance technique et après réaménagement des activités prévues. Celle-ci comportera la construction et l’équipement de 15 centres de transfusion sanguine, l’acquisition d’équipement médicaux et non médicaux, ainsi que celle de matériels roulants.

Tous les acteurs impliqués dans la réalisation de ces actions ont été conviés à participer à l’atelier en y amenant tous les documents y afférents : marché, plan, méthodologie, planning d’exécution ou de livraisons, listes des matériels et des personnels-clés. Car l’atelier s’érige en plate-forme de concertation multidisciplinaire visant la « redynamisation du système de supervision et de maintenance des travaux et des équipements dans un souci de préservation de la qualité des ouvrages et équipements ».

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS