Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 5 juillet 2020
Antananarivo | 00h50
 

Coopération

Lutte contre le coronavirus

L’Union européenne fait don de 3 millions d’euros à Madagascar

jeudi 4 juin | Mandimbisoa R.

Les aides extérieures permettant de lutter contre le coronavirus continuent d’affluer. Cette fois-ci, c’est l’Union européenne qui apporte son soutien à Madagascar à travers l’octroi d’un don de 3 millions d’euros soit 11,6 milliards d’ariary. Dans un communiqué, le représentant de l’Union européenne dans le pays précise que ce don contribuera « aux efforts actuellement déployés par le gouvernement pour la prévention et la lutte contre la pandémie de Covid–19, notamment pour répondre aux besoins sanitaires et sociaux. »

Cette enveloppe permettra de soutenir deux projets portés par des groupements d’organisations non gouvernementales internationales et malgaches, en partenariat étroit avec des associations malgaches locales. Ce sont les projets « Riposte à la crise sanitaire Covid-19 à Madagascar à travers un appui au secteur santé et atténuation de l’impact économique et sociale de la pandémie sur les populations vulnérables » et « Covid-19 protégeons les personnes les plus vulnérables ».

Les deux projets sont portés respectivement par « Action Contre la Faim – Médecins du Monde – CARE – Action Socio-sanitaire Organisation Secours » et « Humanité & Inclusion – Douleurs Sans Frontières – SOS Village d’Enfants ».

Les actions menées dans le cadre de ces projets seront principalement concentrées dans les « zones », voire régions « les plus touchées actuellement par l’épidémie ». Les interventions visent, entre autres, à renforcer la capacité de réponse et la préparation des centres de santé de base, des hôpitaux de référence et du personnel médical, à contribuer à la sensibilisation des communautés et l’adaptation des comportements face à la pandémie pour limiter sa contagion et à appuyer la résilience économique et psychologique des populations vulnérables touchées par la crise.

Ces actions consisteront à sensibiliser « la population aux gestes barrières et à l’hygiène », à promouvoir « l’accès à l’information, et la réduction de la stigmatisation et de la discrimination ». Il est également question de « formation du personnel soignant à la prévention et au contrôle des infections dans les structures de prise en charge des patients » et « de fourniture d’équipements de protection individuelle » ainsi que d’ « appui psychosocial aux populations à besoins spécifiques ». A cela s’ajoute le « soutien économique à travers des transferts monétaires au profit des ménages vulnérables afin de renforcer leur résilience face à la pandémie ».

L’Union européenne précise que « Les interventions seront mises en oeuvre en étroite collaboration avec les communautés, les autorités locales compétentes et les ministères sectoriels et s’intègrent aux stratégies de réponses nationales définies par le gouvernement malgache en matière de riposte sanitaire et de protection sociale. Elles toucheront plusieurs millions de personnes dans le cadre de la sensibilisation aux gestes barrières ainsi que plus de 1 700 membres du personnel médical et non médical qui sont en première ligne pour faire face à cette épidémie. » Dans les villes touchées par la maladie, près de 76 350 personnes bénéficieront d’un appui en protection sociale.

Par ailleurs, les deux projets devront permettre de « renforcer les capacités de la société civile dans les domaines du plaidoyer et le renforcement du système de santé face aux épidémies et de protection sociale face aux chocs. La mise en œuvre de ces projets fera l’objet d’une coordination dans le cadre des dispositifs établis par le Gouvernement de Madagascar afin d’assurer un alignement aux besoins locaux y incluant la dimension de handicap, d’appui psychosocial, de préparation aux épidémies et de protection sociale. »

12 commentaires

Vos commentaires

  • 4 juin à 07:56 | poiuyt (#584)

    A propos de corona, sait on qu’une révolte est en cours à Tamatave ? Qu’un ultimatum a été émis pour la démission de joe ?
    Oui, on le sait mais les médias sont terrorisés. Alors le sait-on assez ?

    • 4 juin à 08:09 | betoko (#413) répond à poiuyt

      pffffff Faut pas exagérer Même pas une centaine de personne quu manifeste et c’est une révolte .Qu’ils respectent d’abord le confinement

  • 4 juin à 08:28 | Vohitra (#7654)

    Ni le gouvernement ni le CCO n aura pas a gerer le financement sous forme de don de l UE.

    Les ressources vont directement aupres des ONG porteurs de projets selon la logique d intervention prealablement definie avant decaissement.

    Esperons toutefois qu une grande part du financement alloue sera destinee aux transferts monetaires pour renforcer la resiliance face a la pandemie chez les couches defavorisees de la population dans les zones ayant enregistrees des cas de contamination eleves.

    Surtout, autant que possible, eviter de cotoyer les crapules de la Republique dans la mobilisation de ce financement

  • 4 juin à 09:21 | zean-ba (#10000)

    Chic,

    Des nouvelles 4X4 pour les caciques les profiteurs au pouvoir !

    RIEN RIEN RIEN pour le peuple.

  • 4 juin à 13:14 | dominique (#9242)

    Pour en faire QUOI ,,,,,,,,,, ?????? remplir un peut plus les poches des ROIS DE MENDIANTS !!!! ils ne sont bons qu’a une chose demander l’aumône partout !! et tous les dirigeants la même musique .
    Madagascar n’est pas un pays pauvre ! MAIS peuplé de pauvres KKOONNSS a 80% voila la réalité

  • 4 juin à 14:12 | olivier2 (#9829)

    3 millions d’Euros : ou le grand festival du "donne moi larzenttt Vazah" qui continue..

    Le budget est vite établi : 100 Vehicules 4*4 neufs pour distribuer des Pectos dans la ville et HOP.

    Le Pecto inventé par L’IMRA aux herbes endemixxx magixxx que même HAITI nous envie !

    PECTO....AOE !!!!

    https://www.youtube.com/watch?v=0AzYJzW3WJM

    • 4 juin à 14:28 | Vohitra (#7654) répond à olivier2

      Olivier,

      Les procedures de l UE sont differentes de celles de la BM en matiere de gestion de financement, il y a beaucoup plus de rigueur et de mecanisme de suivi durant le cycle de vie des projets.

      Le taux de decaissement n est pas un indicateur specifique important au niveau de UE.

      Peu de risque pour la transformation des dons en 4#4 ou en potion magique...ou la magie des rapides jeux de mains...

    • 4 juin à 17:36 | kartell (#8302) répond à olivier2

      Vous êtes d’un pessimisme virulent, ces années tropicales vous ont durci le cuir et les neurones au point qu’on ne vous l’a fait plus ...
      Dommage que toutes ces ong n’aient pas la même philosophie que vous, cela éviterait de donner pour donner, qui, depuis des décennies aboutit au bilan d’aujourd’hui ....
      Ah ! cette addiction aux 4x4, irrésistible et absolument indispensable avant de débuter quoique ce soit, le viru en 4x4, c’est classe, non ?’..
      Rien ne change même les présidents puisque c’est dans les vieilles marmites que l’on fait les meilleures potions panafricaines !...
      Au fait, est -ce que Rajoelina a fait don de quelques échantillons à son ami Paulo du Rwanda ?....

  • 4 juin à 14:44 | olivier2 (#9829)

    Vohitra,

    Vous avez certainement raison : l’UE laisse moins faire que la BM.

    MAIS, j’ai vu des routes de mauvaise Qualité se faire à Madagascar en 2005-2008, à partir de DONS considérables de l’UE...et je sais pourquoi/comment...

    L’argent des bailleurs est systématiquement détourné...d’une manière ou d’une autre..

    Bailleurs qui en deviennent suspects..tellement c’est un secret de polichinelle !

    "Tropiques au compteurs, change pas l’moteur.."

     :)

    • 4 juin à 15:00 | Vohitra (#7654) répond à olivier2

      La DCEM et Bruxelles participent activement avec le BAON pour la selection des prestataires de service intervenant dans les phases etudes et execution ainsi que le suivi des travaux.

      Des fois, c est la lourdeur du processus qui genere des contraintes d ordre technique, mais s il s agit de defaillance technique, l ensemble de la chaine d intervention est collectivement responsable...

  • 4 juin à 16:20 | ANTICASTE (#10704)

    Olivier,
    Je suis assez satisfait de l’expression que j’ai utilisé dans un de mes posts "Vielle fiente rouge qui doit mouiller sa petite culotte " !
    Je sais je fais dans l’autosatisfaction,c’est pas bien !

  • 5 juin à 07:11 | râleur (#3702)

    on va pouvoir s’acheter quelques 4x4 pour aller visiter les malades et acheter aux promoteurs la tisane miracle qui va faire leurs fortunes mais le malheur du pays ?😂😅😂😅

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS