Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 9 juillet 2020
Antananarivo | 01h44
 

Politique

Révision de la liste électorale

L’Observatoire Safidy tacle la CENI

mardi 18 février | Mandimbisoa R.

Environ 119 000 nouveaux électeurs se sont inscrits dans la liste électorale révisée depuis le 1er décembre, selon l’Observatoire Safidy. Le taux d’inscription à cette liste est historiquement très faible avait reconnu la Commission électorale nationale indépendante (CENI) qui l’estimait à 1,5% à quelques jours de l’arrêt provisoire de la révision annuelle, prévu le 15 février dernier. Thierry Rakotonarivo, vice-président de cet organe avait notamment mis en cause les organisations de la société civile et les partis politiques parce qu’ils n’auraient pas rempli leurs responsabilités.

Hier, le porte-parole de l’Observatoire Safidy a soutenu que ce taux était déjà prévisible car aucun changement n’a été apporté ni sur la méthode de travail, ni sur les ressources humaines déployées pour le réaliser. « A cela s’ajoute le manque de motivation des électeurs à s’impliquer dans les élections au vue des anomalies et irrégularités constatées lors des trois dernières élections tenues à Madagascar depuis 2018 », explique Stella Razanamahefa.

« La première responsabilité sur cette situation catastrophique relève de la CENI », lance ce porte-parole de l’Observatoire Safidy. « Elle est l’unique responsable de cet échec parce qu’elle est chargée par l’Etat et le peuple malgache d’organiser les élections dans le pays », ajoute-t-elle. L’organisation des élections va en effet de la préparation de la liste électorale jusqu’à la proclamation des résultats provisoires et définitifs. « Pour les organisations de la société civile et les partis politiques, il s’agit uniquement d’une responsabilité et non un devoir ou une obligation », précise cette responsable.

11 commentaires

Vos commentaires

  • 18 février à 09:04 | Midabetsy (#8062)

    ireo lazaina fa socièté civil ireo dia omena vola mba hitsikera fotsiny fa tsy natao hiasa @ lafiny hafa. Tadidio anefa fa @ anaran’ny vahoaka Malagasy hatrany no ahazahoanareo vola avy any ivelany ary trosa haloan’ny vahoaka io
    Sasa tanana n’i Pilaty zany no ataonareo.

    • 20 février à 16:05 | Ibalitakely (#9342) répond à Midabetsy

      Izaho aloha da tsa naheno mahintsiny lehiben’ny ceni nilaza mazava tsara hoe "eny rey olona ô, nokitihinay tokoa io listra io anelanelan’ny fifidianana depiote & ny fifidianana ben’ny tanàna, izany hoe taorian’ny volana aprily 2019 izay fotoana tsy tokony ikitihina azy io intsony." Io manaraka an-jambany baiko io, any ka avy eo miboredika tahaka ny inona rehefa mba miezaka miala pà.

    • 20 février à 16:09 | Ibalitakely (#9342) répond à Midabetsy

      Dia izany rehetra izany no lasa maha kamo ny olona ampy taona/tsy very zo mbola andeha hifidy. "Ka efa izay ataony ihany no ataony ka inona no mbola andaniana vola amin’izany ??

  • 18 février à 10:13 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Cet observatoire honore son nom SAFIDY (choix) de faire toujours le médecin après la mort car la CENI c’est nous tous, autrement dit sa réussite c’est la nôtre et son échec c’est l’échec de notre démocratie donc il va de l’honneur de nos dirigeants (ceux qui représentent notre pays face aux restes du monde) voire notre pays : Est-ce si difficile à comprendre ? Charger la CENI de tous les maux relatifs aux imperfections des élections, c’est déresponsabilisé les autres, donc c’est l’œuvre des têtes bien pleines mais pas ceux des têtes bien faites.

    Je voudrais bien de cette dame à la tête de la CENI pour voir ce qu’elle est capable de faire : Y a t-il des objections sur ce faux-rhum d’Akam ?

    • 18 février à 11:05 | Stomato (#3476) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Il y a partout des gens qui ignorent que :
      La critique est aisée,
      Et l’art est difficile.
      La paresse humaine fait que l’on préfère rester dans la critique.

    • 18 février à 13:57 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      lire : il y va de l’honneur .... voire de notre pays :
      ....celles des têtes bien faites.

  • 18 février à 12:31 | Vohitra (#7654)

    La manipulation honteuse et appropriation de la liste électorale a fini par apporter ses conséquences désastreuses : les électeurs se sont détournés de la parodie de démocratie et de la capture sans vergogne de l’ensemble du système électoral du pays...

    Et le machin indépendant, comme à l’accoutumée, ne fait que désigner des boucs émissaires pour expier ses propres iniquités avérées...

  • 18 février à 14:23 | benantsa (#10178)

    Sans vouloir encenser la qualité et l’intégrité du travail de la CENI, loin de là, il me plaît de rappeler quand-même ce que tous les esprits éclairés et surtout bien informés savent : l’Observatoire Safidy manque cruellement de crédibilité.

  • 18 février à 16:00 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    - Qui peut croire à la fiabilité à 100% des logiciels de dédoublonnage de noms d’une liste ?

    Peut-être les coréens du nord !

    - Pourquoi, la majorité des éditeurs de logiciels de "dédoublonnage" sérieux ne vous garantirons que 94% ou au mieux 96% mais jamais 100% de fiabilité de leur programme ?

    Pour info, les logiciels de dedoublonnage sont utilisés au quotidien par marketeurs dans le marketing direct entre autres (Nettoyage des adresses de clients, ...)

    • 18 février à 16:08 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      La confrontation de certains résultats litigieux est la seule solution poste électorale fiable à 100%.

      Malheureusement, faute de moyens (Temps légaux et financiers). Le CENI évite à tout pris de procéder à cette méthode. Helas, cela pourrait aussi aboutir à la condannation pénale de certains membres de la CENI !

      - Allons nous continuer à appliquer cette méthode catastrophique pour l’émergence de la démocratie à Madagascar ?

  • 18 février à 20:34 | Antony (#9838)

    Firy taona ve no nikarakarana fifidianana dia mbola misy tsy tomombana foana dia izany ve tsy tokony handini-tena... raha tsy hoe fanahy iniana...

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS