Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 26 novembre 2020
Antananarivo | 02h56
 

Politique

Projets présidentiels

L’Etat ne doit pas toucher à la caisse de la CNaPS, selon les syndicalistes

mardi 28 janvier | Mandimbisoa R.

Les syndicats de travailleurs crient haro sur l’annonce du président de la République de vouloir toucher à la caisse de la CNaPS (Caisse Nationale de Prévoyance Sociale) pour réaliser ses projets présidentiels. La Caisse de la prévoyance sociale n’est pas une société d’État dans laquelle il dispose des actions. De ce fait, l’État n’a pas le droit d’y prendre de l’argent quel que soit le montant, et quel que soit le prétexte, indique la confédération générale des syndicats des travailleurs de Madagascar (FISEMA) dans un communiqué.

La semaine dernière, lors de sa rencontre avec les journalistes au Palais d’État à Iavoloha, Andry Rajoelina avait indiqué que le fonds souverain, indiqué dans la loi de finances 2020 avec un budget total de 200 milliards d’ariary, sera mis en place dès cette année. Ce fonds servira à réaliser les travaux de construction de 40 000 logements sociaux promis par le chef de l’État lors de sa campagne électorale : les buildings, les « Trano Mora » ou encore les cités ministérielles. Concernant la provenance du fonds, il a proposé de prendre de l’argent auprès de la caisse de la CNaPS qui disposerait d’un fonds de 300 milliards d’ariary ou encore auprès de la Caisse d’Épargne qui en disposerait autant.

« Les sources de financements de la CNaPS proviennent de la cotisation des employés et des employeurs ainsi les intérêts qu’elle obtient à travers ses placements financiers ou encore des diverses aides qu’elle obtient », explique la FISEMA. Et le fait qu’il soit un établissement public à caractère industriel et commercial, sous la tutelle du ministère de la Fonction publique d’un côté et du ministère de l’Economie et des finances d’un autre ne signifie pas que la CNaPS est une société d’État à laquelle on pourra soutirer de l’argent à des fins quelconques, soutient le FISEMA.

Dans ses explications, la FISEMA explique que la mise sous tutelle de la CNaPS auprès des deux ministères est un garant de bonne gestion du patrimoine et que cela est régi par les normes internationales du travail. Malgré tout, « cette remarque ne veut pas dire que la FISEMA s’oppose aux projets de développement du pays envisagés par le président de la République mais une mise en garde par rapport aux éventuelles dérives ou actes contraires à la loi en vigueur dans le pays », précise le secrétaire général de la confédération, José Randrianasolo.

89 commentaires

Vos commentaires

  • 28 janvier à 08:07 | vohitsara (#8896)

    Nankaiza i Boris Bekamisy ?

    • 28 janvier à 10:56 | Isambilo (#4541) répond à vohitsara

      Mbola sahirana manao accouchement sans douleur ny sahona angamba

    • 28 janvier à 14:22 | vohitsara (#8896) répond à vohitsara

      Mba manaova come back ianao, Boris Bekamisy, fa ny resaka toa izao dia tena hilana anao mihintsy !

  • 28 janvier à 08:56 | Eloim (#8244)

    La CNAPS va subir le même sort que la JIRAMA, vache à lait de l’Etat ? Quelle belle RECULADE, mon Dieu !

    • 28 janvier à 09:23 | lancaster (#10636) répond à Eloim

      Je suis inquiet comme vous. CNAPS, JIRAMA, PORT DE TOAMASINA, ARO, HAVANA, CAISSE D’EPARGNE, AIRMAD, toutes ces sociétés d’etat ont été ou sont encore les vaches à lait de l’etat.
      En tant qu’actionnaire (sauf pour la Cnaps), l’etat Est-il en droit d’utiliser à sa guise les avoirs de ces sociétés ?
      D’un autre côté, l’etat Est en droit de recevoir les dividendes de son actionnariat. Surtout au sein des sociétés privées comme QMM, SHERITT AMBATOVY et d’autres que je ne connais pas.

      Un audit général de toutes ces actions de l’etat Auprès des sociétés d’etat Ou privées pourrait être effectué pour en savoir un peu plus. Le futur ministre des finances doit y penser en priorité.

  • 28 janvier à 09:00 | lancaster (#10636)

    Y a-t-il eu une étude quant à la capacité de la cnaps à supporter en même temps les paiements des pensions de retraite à temps et ces financements des projets de l’etat ?
    Que prévoient les textes régissant la cnaps et la caisse d’epargne ?
    Au passage, Sipromad a t’il remboursé la caisse d’epargne Dans le cadre du financement de la Tour Orange en 2010 ?

    • 28 janvier à 13:45 | Ibalitakely (#9342) répond à lancaster

      & que vont dire les députaings : oui m’sé le prezidà ; que va dire la hcc : azo raisina sady mitombona ; que va dire le peuple, sauf Ra8 l’ami de tous les jours d’Isanja, en voyant cela : nenay volom-boasary ihany e !!

    • 28 janvier à 14:06 | Ibalitakely (#9342) répond à lancaster

      Sady tsy mila miera @ oinasa mpampiasa & ny mpiasa [employeurs & employés cotisants] izay mpandoha latsakemboka ao fa i Billy the Kid no mila ny vola ??

  • 28 janvier à 09:19 | Isandra (#7070)

    L’idée, c’est d’utiliser l’argent qui dort, en attendant que les adhérents de la CNaPS aient besoin.

    Pourquoi faudrait-il emprunter à l’extérieur, alors que sur place, il y a de l’argent qui dort ?

    De toutes façons, quoiqu’on fasse, certains jurent qu’ils s’opposent à tout ce que Rajoelina decident, que ce soit bonne ou mauvaise.

    • 28 janvier à 09:26 | lancaster (#10636) répond à Isandra

      L’idee Peut être bonne. Elle gagnerait à sécuriser ce genre d’action grâce à des audits et des études préalables. Afin d’eviter Les abus genre achat du Boeing air force once par les fonds du Port de Toamasina et de Aro.

    • 28 janvier à 10:10 | Turping (#1235) répond à Isandra

      Isandra
      Utiliser l’argent qui dort pour des projets qui ne sont pas urgents dans l’attente des aides extérieures ,les emprunts qui génèrent du taux intérêt exorbitant.
      - Rajoelina ,dans l’état actuel des choses avec ses projets masturbatoires ne créent pas de richesses mais dilapide le peu que les malgaches possèdent.
      - La CNAPs n’a pas de l’argent qui dort ,car même l’ allocation familiale que touche un enfant de bas âge est de 5000ariary tous les 2 ou 3 mois ( c’est la précarité ).La CEM (caisse d’épargne malgache),où il y a plus d’un million de comptes "épargne" administrés, joue un rôle prépondérant dans le développement sur le premier plan dans le secteur financier ,qui lui même ,un instrument très important pour le développement économique à condition qu’on fasse de bon usage .Or ,force est de constater que c’est sur le développement économique où il y a trop de retard ,de lacunes énormes .On ne loue pas les terres arables aux arables ni aux étrangers pour développer le secteur économique alors qu’il y a 70% de paysans qui se croisent les doigt ,population affamée à 80% ....l’IEM n’est pas encore sur la bonne voie . Le détournement Bernard Madoff était l’un des flibustiers spécialiste .JIRAMA ,Air MAD ,.....où l’état malgache est actionnaire va subir le même sort ,la faillite dans l’ingérence flagrante.

    • 28 janvier à 11:48 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Turping,

      Rajoelina ,dans l’état actuel des choses avec ses projets masturbatoires ne créent pas de richesses mais dilapide le peu que les malgaches possèdent.

      Soyez précis. Bien sûr, dans l’état actuel des choses, ils ne créent pas de richesses, car ils ne sont pas encore réalisés.

      Cependant, une fois réalisées, Tanà-masoandro, par exemple, selon l’étude, elle va créer 200.000 emplois, et 5 milliards $ de PIB.

      - Les projets logement : 40.000 foyers seront octroyés le nouveau logement pendant 5 ans, ces construction déclencheront la baisse de loyer, et que le nombre de logement augmente les sans abris démuniront petit à petit. Plus le loyer démunit, plus le pouvoir d’achat augmente, comme la consommation, et bienvenue la croissance,...

      Les terres pour les Arabes.

      70% de Malagasy sont paysans, bien sûr, mais, vous avez oublié que les paysans Gasy n’ont pas le même statut que les paysans en France par ex. Ici, les paysans ne sont pas professionnels, ils cultivent traditionnellement la terre, et la plupart par dépit, du coup, leur rendement sont faible qui n’arrivent même pas à couvrir leur dépenses. Le problème de nos paysans, ce n’est guère le terrain à exploiter, mais, plutôt, leur manque de professionnalisme. De ce fait, dans cette situation, la distribution de terres à ces paysans ne résout pas le problème d’insuffisance alimentaire, il faut d’abord les former, afin qu’ils soient vrai professionnels et leur rendement augmentent.

      L’un des projets de ce régime, c’est de distribuer des terres pour les jeunes, mais, avant cela, il faut qu’ils reçoivent des formations, afin qu’ils soient professionnels, mais, ne pas suivre la méthode de leur aînés.

      En attendant tout cela, on emprunte nos terres aux gens qui ont déjà le savoir faire, pour que nous puissions résoudre ce problème. N’oubliez pas ceci, nous avons besoin des étrangers pour pallier nos manques, et cela reste ainsi, tant qu’on arrive à tout assurer. J’évite d’évoquer aujourd’hui, l’attitude frileuse les entrepreneurs locaux.

    • 28 janvier à 12:10 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Isandra— Pour mettre en valeur ’nos ’ terres ,il y a eu les Colons .Ils ont fait le travail.Ils nous ont apporté la vanille,et d’autres cultures de rente et meme du poisson:le tilapia.Souvent ,il étaient des créoles ignares mais ils se sont adaptés ,ils ont appris par eux memes . Vous vous souvenez sans doute comment ils ont été remerciés !
      Et maintenant c’est aux arabes de Barheim la charge de nous nourrir.

    • 28 janvier à 12:18 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Encore dans un état d’ébriété avancé cette enivrée ou quoi ?

      Est-ce qu’ l’Etat avait lancé un appel à manifestation d’intérêts destiné aux nationaux pour ces 60.000 hectares au juste ?

      Est-ce que l’enivrée sait que les principales contraintes du développement de la riziculture dans le pays sont d’ordre financier et d’ordre foncier ?

      Depuis l’ère républicaine, tous les professionnels dans la promotion de la riziculture améliorée savent pertinemment les héritages des techniques performantes laissées aux générations successives par des parrains tels Jean Pierre Dobelman et De Laulanié…

      Dis, dans cette histoire avec les arabes, on ne cesse d’apprendre au jour le jour là…

      On cède d’abord rien qu’avec un simple accord cadre, et ce n’est qu’après qu’on règle les détails techniques et autres procédures…c’est grave hein…

      Et comme vous aimez voler en hélico, pourquoi ne pas nous montrer la preuve à travers des photographies aériennes ou des reportages qu’il n’y a personne, des Malagasy, qui vit sur cette étendue de surface ?

      Et tout d’un coup, avec les remous, on dirait que les 60.000 hectares sont maintenant localisées dans la rive droite du fleuve Mangoky et dans la partie de la Région du Menabe mais non-plus dans la Région de l’Atsimo Andrefana ? quelle est la vérité alors ?

    • 28 janvier à 13:06 | Turping (#1235) répond à Isandra

      Isandra ,
      Supposons que même si je corrobore dans le sens du positivisme sur votre projet Tanamasoandro même si les avis divergent là-dessus (remblaiement des rizières ) ,selon vos dires ,ce projet va créer 200 OOO emplois et 40 000 logements pour loger ces employés .
      - Si les 70% de la population malgache sont des paysans,cela représente :18 200 000 individus.
      Après avoir fait la soustraction disons si le projet Tanamasoandro sera réalisé malgré les dénégations ,il reste encore 18 millions d’individus ,de paysans qui n’ont pas de technique adéquate pour accroître la productivité agricole .Justement ,c’est sur ce côté là ,où il faudrait travailler le plus afin que le professionnalisme" des paysans sera au rendez-vous afin d’améliorer le rendement traditionnel ,la solution , et qui demande en l’occurrence un projet gouvernemental bien solide en la matière pour épauler les paysans .That’s the question !
      - Au moins ,si vous compreniez mon message sur le développement économique dont l’urgence trouverait écho c’est dans le développement du secteur agro-alimentaire où Madagascar est très en retard sans faire recours forcément aux pesticides ,fongicides ,herbicides même si ces derniers donnent un rendement meilleur mais paradoxalement des produits nocifs ,toxiques ayant des impacts négatifs sur la santé des agriculteurs ,....
      - Sachez qu’en 2050, la planète devra nourrir 9 milliards d’habitants. Si les agronomes sont unanimes sur l’urgence d’accroître les rendements là où ils sont faibles, ils divergent sur la méthode : faut-il s’inspirer du modèle productiviste de la révolution verte ? Ou inventer une agriculture écologiquement intensive ?
      - On a besoin sûrement d’une agriculture raisonnée écologiquement intensive sans que les étrangers viennent pour polluer nos terres pour nourrir tout le monde sans respecter l’environnemental et la santé des malgaches avant tout ,.....
      - Création de richesses pour les profanes c’est d’augmenter la productivité en incitant les épargnants afin que le taux d’intérêt intéressant incite les malgaches à épargner et qu’à tout moment ils peuvent retirer leur argent avec confiance même si l’état utilise l’argent qui dort ,néanmoins crédible pour rembourser les prêts contractés.
      - Or ,dans la situation dans laquelle on se retrouve ,et c’est la raison pour laquelle j’ai utilisé "les projets masturbatoires de Rajoelina " car il n’allait pas droit au but pour encourager les techniciens ,les agronomes pour produire mieux avec rentabilité .C’est de ce côté là qu’il faudrait investir le plus en commençant au "Lac Alaotra " ,comme région productrice de riz ,....et les autres agricultures bien évidemment . A côté ,les élevages ,pisciculture ,etc......le développement en Afrique devrait d’abord commencer par là . Concernant l’industrialisation ,là où on a besoin d’investissements étrangers modérés .

    • 28 janvier à 13:07 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vohitra,

      RFI vous répond sur cet extrait :

      "C’est Elite Agro LLC, un groupe émirati, qui a remporté l’appel à manifestation d’intérêts pour valoriser ces 60 000 hectares de terres situées à 240 km au nord de Toliara, dans le district de Morombe."

      http://www.rfi.fr/fr/afrique/20200122-madagascar-chemin-lautosuffisance-alimentaire

      RFI a t elle diffusé une information non vérifiée comme certains se spécialisent ici.

      A part ça, Rajoelina a proposé Bevoya, pour ceux qui veulent y travailler la terre, quelle est la réplique de certains, en tête vous, déportation avec leur ironie.

      Je confirme ici, l’un des problèmes majeurs de nos paysans, c’est leur manque de professionnalisme, certains occupent un hectare de rizière n’arrivent même pas à produire que 2, 5t maximum.

    • 28 janvier à 13:18 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      L’enivrée,

      Tu regardes, et tu n’arrives pas à voir !
      Tu écoutes, et tu n’entends rien !
      Tu apprends, et tu n’arrives pas à comprendre !

      C’est ça ton problème majeur !

      Une déportation déguisée, suite à une tentative d’accaparement, est une extermination tout simplement, mais pas du tout à un appel à manifestation d’intérêt…

      Le problème de la riziculture Malagasy n’est pas d’ordre technique, c’est d’ordre financier et foncier…

      Et met ça dans le truc qui te sert de cervelle que Bevoay est le barrage comportant les prises d’eau dans le fleuve Mangoky mais pas les localités des rizières…

    • 28 janvier à 13:29 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Une erreur monumentale de ma part, de n’avoir pas su expliquer à l’enivrée ce que c’est un appel officiel de manifestation d’intérêt de la part d’un Etat…ça, ce n’est pas au micro qu’on le fait ou le lance évidemment !

    • 28 janvier à 13:39 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Turping,

      Tanà-masoandro :

      Raisonnement terre-terre, sans besoin d’une théorie complexe. Effet dominos, quand le niveau de vie de citadins s’améliore, leur consommations augmentent comme leur besoins(ceux qui ne peuvent manger que de plat de résistant le midi, ils pourront rajouter des’entrées et dessert, et varier leur plat,...par ex), par conséquent, les producteurs paysans pourront augmenter leur productions, pourquoi pas augmenter un peu leur prix, c’est la loi de l’offre et la demande qui s’appliquera, ils arriveront à les liquider facilement et leur revenus augmenteront.

      Vous rêvez, l’IEM réalise.

      Prenons l’exemple de projet fihariana(Formation, financement, assistance,...) sur 4.500 dossiers traités, 60% d’entre de ces projets concernent des projets liés à l’agriculture, et un projet a pu bénéficier un financement de 180 Millions d’ariary.

    • 28 janvier à 13:43 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vohitra,

      Comme d’hab, quand vous n’avez plus à répondre, vous faites comme un vieux chien acculé contre le mur, après une course poursuite, il sort sa griffe, son dernier rempart, la vôtre, c’est l’insulte et la méprise pour bâcler la discussion.

    • 28 janvier à 13:44 | ANTICASTE (#10704) répond à Isandra

      Isandra,

      "Je confirme ici, l’un des problèmes majeurs de nos paysans, c’est leur manque de professionnalisme, certains occupent un hectare de rizière n’arrivent même pas à produire que 2, 5t maximum."

      Je rappelle que Madagascar était dans les années 1960 le premier exportateur mondial de riz et cela avec des rendements à l’ha bien supérieures à ceux d’aujourd’hui !
      Le ministère de l’agriculture a vu sont budget divisé par 10 depuis cette époque !
      L’encadrement des paysans ,par des fonctionnaires formés et compétents ,n’existe plus depuis longtemps !
      L’accélération de la plongée en enfer c’est produite à partir des années 1973/75 jusqu’à aujourd’hui ou plus aucun plan de développement de l’agriculture et donc d’investissement productifs dans ce secteur n’ont été engagés pat l’état Malgache !
      C’est quand même être de sacrées salopards de venir aujourd’hui reprocher quoique ce soit aux agriculteurs Malagasy !
      Isandra ,je peux même vous expliquez comment les crédits destinés à la construction et l’entretien des routes et à ceux de l’agriculture ont mystérieusement atterris au ministère de la défense à partir de 1974 !
      C’est sur pour la caste ,il valait mieux payer des centaines de généraux et de porte flingues pour se protéger !
      Réviser votre histoire de Madagascar et encore une fois rabatter votre caquet !

    • 28 janvier à 17:19 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Turping,

      Dans le contexte du pays, on peut pratiquer deux types de riziculture :

      -  Celle d’altitude strictement pluviale et
      -  Celle de bas fonds pluvial et irrigué

      Dans les deux cas, c’est le niveau d’intensification qui détermine le rendement attendu, mais une riziculture intensive à haute productivité ne peut qu’engendrer des conséquences incalculables sur le plan environnemental.

      Et c’est à partir d’un niveau d’intensification déterminé qu’on atteigne le seuil de rentabilité donné, seuil qui dépend des coûts des facteurs variables selon le contexte…

      C’est au niveau des semences utilisées et les traitements de culture que les dangers peuvent survenir…

      Mais actuellement, des modélisations sont disponibles selon les niveaux de rendement souhaité et selon les limites relatives aux impacts environnementaux…

      Il vaut mieux avoir un rendement optimal et durable, avec peu d’impacts sur les facteurs physiques de la production que d’obtenir un rendement élevé à court termes entraînant des dégradations irréversibles et des dépendances inévitables auprès des fournisseurs d’intrants (semences hybrides et OGM, pesticides nocifs à haute rémanence et large spectre…)

      Mais dans ce projet avec les arabes, d’autres objectifs inavouables persistent, et la main des crapules de la République est en train d’y balader sans honte ni scrupule…

    • 29 janvier à 07:11 | râleur (#3702) répond à Isandra

      DE l’argent qui dort ?
      Mais comment peut on être ignare et bête à ce point ? Et encore je reste poli

      Comment ?

      http://www.midi-madagasikara.mg/a-la-une/2020/01/29/crises-humanitaires-oubliees-dans-le-monde-madagascar-en-tete-du-classement/

      DEs dizaines de milliers d’enfants meurent de faim et il y a des imbéciles pour penser que construire un ville nouvelle est la solution ?

      On s’en fout de ces efants ? ils n’ont qu’à crever ?

      Comment peut on être c.. à ce point ?

    • 29 janvier à 19:37 | Lalangiana (#9808) répond à Isandra

      @ L’Atsimondozoka d’Isandra
      N’était il pas déjà prêt à l’avance cet argent de financement des projets de ce Lapinou ??? Pourquoi voudrait il encore emprunter celle des contribuables ???

  • 28 janvier à 10:12 | râleur (#3702)

    le jeune bac-3 pense que l’Etat se gère comme sa petite épicérie donc il dispose de l’argent comme il veut, hors de toute r`gle de gestion ou de comptabilité nationale

    C’est vraie que parler de gestion ou de compta à lui, c’est comme exliquer la physique quantique à un èlève qui a le BEPC🤣😂😅

  • 28 janvier à 10:12 | rakoto-neutre (#8588)

    Akory aby
    Efa fanjakana tsy manara-dalana intsony no mitondra antsika fa dia atao avy zay fomba hahazoana vola na dia MANDIKA NY LALANA aza. Tsy hita intsony zay hanatanterahana ny velirano dia atao SORONA avy zay mety na HAMONOANA NY HAFA AZA
    Izany ve no HITONDRANA ITY FIRENENA ITY.
    Dia efa betsaka ny fambara RATSY (tondra-drano,doro-trano, fitifirana olona sns.
    LE chiffre « 13 » est SIGNE DE MALHEUR.

    • 28 janvier à 10:22 | lancaster (#10636) répond à rakoto-neutre

      Dia efa betsaka ny fambara RATSY (tondra-drano,doro-trano, fitifirana olona sns.
      LE chiffre « 13 » est SIGNE DE MALHEUR..

      Pour que notre forum soit crédible, Essayons de rester objectif et dans la mesure du possible ne jouons pas sur la naïveté de certains esprits.
      Les catastrophes naturelles n’ont rien à voir avec la malediction divine. Il n’a jamais été prouvé scientifiquement que le chiffre 13 porte malheur. Ce sont nos actes et nos mauvaises actions qui peuvent nous jouer des tours.
      À moins que vous faites de l’humour.

      Sinon, je suis d’accord avec vous que l’utilisation des fonds de la Cnaps doit se faire dans le cadre de l’etat De droit.

    • 28 janvier à 14:40 | rakoto-neutre (#8588) répond à rakoto-neutre

      Lancaster
      Qui ne connaît pas maintenant que Rajoelina aura expressement besoin de beaucoup d’argent, il fera par tous les moyens possibles pour obtenir, même en dehors du cadre de la loi, en abusant de son pouvoir sur nous. Et même jusqu’à vendre notre terre et les richesses qu’elle renferme pour réaliser et accélérer ses démesurées. ambitions

    • 28 janvier à 14:42 | rakoto-neutre (#8588) répond à rakoto-neutre

      Lancaster
      Qui ne connaît pas maintenant que Rajoelina aura expressement besoin de beaucoup d’argent, il fera par tous les moyens possibles pour obtenir, même en dehors du cadre de la loi, en abusant de son pouvoir sur nous. Et même jusqu’à vendre notre terre et les richesses qu’elle renferme pour réaliser et accélérer ses démesurées. ambitions

  • 28 janvier à 10:13 | Turping (#1235)

    Lire : les doigts ...

  • 28 janvier à 10:29 | Vohitra (#7654)

    Des préoccupations plus que légitime de la part des syndicalistes eu égard à la réalité qui prévaut.

    De prime abord, les sociétés d’Etat et les sociétés ayant des participations de l’Etat ont d’abord pour vocation de générer des profits pour améliorer la santé des finances publiques. Les gestionnaires de ces sociétés ont comme responsabilité et devoir de faire fructifier et prospérer les actifs mis à leurs disposition au nom de l’Etat, soit à travers des investissements productifs soit par le biais des dividendes générées par des activités commerciales et économiques rentables dans les placements financiers opérés…mais non pas dans des investissements sociaux qui ne sont pas destinés à assurer des profits d’ordre financier.

    Apparemment, la CNAPS, la CEM, et la SONAPAR vont passer à la trappe pour financer les promesses annoncées durant les folklores et tromperies de campagne…pouvant causer ainsi des risques majeurs pour la viabilité et la solvabilité de ces entreprises dans le futur.

    Aussi, en cas de perte et échec dans les opérations menées, qui va assurer la garantie de remboursement des dépôts des épargnants, des cotisations des employés et des employeurs, et d’autres actionnaires de ces sociétés et caisses ?

    Déjà avec la SONAPAR, des fonds et actifs ont été mis à la disposition des banques privées (BNI, BOA) qui ne vont plus prendre de risques avec leurs opérations de crédit, en somme, l’Etat ne fait que faciliter les activités du secteur bancaire privé ainsi que la création de profit et l’absorption des coûts opérationnels à leurs avantages…

    Ça ressemble sous une autre manière avec le cas de TIKO au début de l’année 2009, personne ne doute de l’existence d’arriérés fiscales et de dettes de la société vis-à-vis de l’Etat, mais il y avait d’autres manières légales de gérer la situation au lieu de…se lancer dans des pillages et incendies tous azimuts, avec ruines et désolations, perpétrées par des révolutionnaires avec des idées émergentes à tendance destructrice et irresponsable…

  • 28 janvier à 11:06 | Tsisdinika (#3548)

    Pour une fois, le syndicat FISEMA joue pleinement son rôle. Dans le communiqué non reproduit ici, ils ont insisté sur le fait que l’Etat n’a rien investi en terme de capital dans la CNaps pour qu’il y ait droit à quoi que ce soit. Et d’un. Les cotisations payées par les employés et les employeurs ne constituent en aucun un revenu comptabilisable pour l’Etat pour que ce dernier puisse en disposer à sa guise, et de deux. Idem pour la Caisse d’épargne. Si la CNaps, en tant qu’EPIC met en place une stratégie d’investissement et s’engage dans des placements c’est pour pallier aux éventuels problèmes de financement des retraites des cotisants et non pour honorer les promesses de campagne du régime en place. Or les projets présidentiels ne sont pas des placements immobiliers rentables, sauf pour les copains sponsors qui vont obtenir les marchés publics pour se refaire une santé financière.

    L’ avocate du régime, Isandra plus haut simplifie la chose en expliquant que l’Etat ne fait qu’utiliser "l’argent qui dort". La question qui se pose c’est comment l’Etat compte remplir le trou qu’il va créer dans la caisse de ces organismes en ponctionnant leur fonds, càd comment il compte rembourser ces prélèvements et quel est le montant des intérêts qui vont avec ?

    Les apprentis sorciers sont décidemment à court d’idée.

    • 28 janvier à 11:34 | lancaster (#10636) répond à Tsisdinika

      Avant d’utiliser tous ces fonds, veuillez, Messieurs les autorités, faire effectuer des études sérieuses sur les impacts des prélèvements et le retour des fonds des organismes etatiques.
      Des non paiements à temps des bénéficiaires (allocations familiales diverses , pensions des retraites etc...) pourraient prendre des dimensions financières et sociales inattendues. Imaginons le nombre de bénéficiaires qui risquent d’en souffrir dans tout Mada, toutes couches confondues.
      Arrêtons de jouer avec le feu et soyons sérieux dans la gestion des fonds publics.

    • 28 janvier à 12:21 | ANTICASTE (#10704) répond à Tsisdinika

      Burt,
      Quand tu auras vraiment compris ce qui se passe dans ce pays ,j’espère que tu changera de cheval de tète !
      S’allier avec Rajoel ,c’est se mettre avec ces clans qui ne pensent qu’a piller ce pays !
      Rien ne peut fonctionner avec ces gens qui sont de véritables délinquants en cols blancs !
      Dès qu’il y a de l’argent quelques part ,systématiquement ,ils tentent de piller et piller encore et encore !
      C’est pas nouveau ,cela a commencer en 1972/73 !
      Donc soutenir ces gens là c’est pérenniser leurs sales méthodes

  • 28 janvier à 11:09 | Vohitra (#7654)

    Le règne et domination d’un marchand de rêves commencent à toucher ses limites apparemment, ça bouge de partout comme disait l’autre, mais pas dans le même sens bien entendu…

    Un vol commercial peut-il décoller en l’absence de plan de vol ?
    Une construction peut-elle démarrer sans plan de construction préalable ?
    Un changement peut-il s’opérer en l’absence d’un plan d’actions ?

    Mais comment se fait-il que le pays se trouve ainsi dans de telle situation lamentable ?

    Est-il raisonnable de laisser une délicate opération chirurgicale d’un patient aux mains et volontés d’un boucher ?

    Oui, un laitier avait mis de l’eau dans le lait vendu, mais ça ne justifie pas de mettre le feu à l’étable, et détruire tous les équipements, et détruire les pâturages, et livrer à la famine tous les habitants du village…

  • 28 janvier à 11:20 | Vohitra (#7654)

    Un HS

    Mais qu’est-ce qui se passe, ou, qu’est-ce qui va se passer dans un avenir proche ?

    Encore un cadeau de la part de qui…vous savez déjà, mais c’est un peu bizarre…une association de joueurs de rugby des bas quartiers de la ville venait de recevoir leurs part de cadeaux, et celui qui anime et apporte son appui à cette association n’est autre qu’un ancien taulard venant de purger sa peine…un certain Alain Ramaro…sahona…

    Alors, on prépare quoi au juste, ou on s’apprête à faire quoi ?

    • 28 janvier à 18:04 | lancaster (#10636) répond à Vohitra

      Méfions nous de ce type la.

  • 28 janvier à 11:40 | ratiarison (#10248)

    Io Ary fa mivaoka ny ALA ny Tontakely-filou***mody asiana teny Kely style hoe : FONDS SOUVERAINS *** ???

  • 28 janvier à 11:51 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum
    A toutes fins utiles, voici les coordonnées du BNGRC :

    Adresse. BNGRC Avaratr’Antanimora Antananarivo Madagascar. Contacts. Email : sp.bngrc@bngrc.mg. Telephone : +261340548069 +261340548068 ...

  • 28 janvier à 11:54 | Vohitra (#7654)

    On dirait, que dans le but de pouvoir trouver des fonds, l’Etat à cédé ses parts, estimées à 100.000.000 d’euros chez STAR, une société rentable et prospère qui fait gagner des dividendes à l’Etat annuellement…et cela dans le but de pouvoir alimenter ce prétendu fonds souverain…

    Une information officielle dans ce sens est vivement attendue de la part des responsables étatiques…

    Est-ce qu’on n’est pas en train d’aliéner irrémédiablement de façon progressive la saine gestion de nos finances publiques ?

    Et où en est-on avec cette Fondation privée ? Est-ce qu’il y a un fonds public injecté dans cette Fondation ?

    • 28 janvier à 12:20 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Vous voyez, vous vous nourrissez des informations non vérifiées,...!

    • 28 janvier à 12:33 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      balance les informations officielles pardi pour confirmer ou infirmer ce que je venais de dire alors

    • 28 janvier à 12:37 | ANTICASTE (#10704) répond à Vohitra

      Isandra,
      Expliquez moi ,comment le quidam moyen peut obtenir des informations financières verifiées ,dans un système ou l’opacité est la règle ! seul quelques initiés (pas toujours propres ) sont informés
      Dans un état de droit cela ne se passe ainsi ,dans une dictature cela se passe de façons opaque !
      Comprenez vous pourquoi les démocraties ont des systèmes de vérifications redondants afin d’empêcher toutes les magouilles et notamment l’enrichissement illicites des hommes ou femmes politiques !
      Pour des pourris dans votre genre,c’est normal,mais pas pour les honnêtes gens !
      Délinquance en cols blancs ,voila à quoi nous avons affaire !

    • 28 janvier à 14:25 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Le juge vous répondra, Mr ce n’est pas vous qui l’affirmez ?

    • 28 janvier à 15:30 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      On veut une information officielle mais pas une insanite de plus de la part d une activiste politique...

  • 28 janvier à 12:07 | Hery Rak (#10294)

    Mahagaga ihiany ilay filazana !!!!??? de hatao inona kay izany raha misy vola tokoa ao ? ho zarazaraina hanjakan’ny olombitsy ve ? Tadidio fa orin’asa mpanjakana nge io e, ary mila tamberin’andraikitra sy tamberina tombontsoa ilain’ny vahoaka amin’izao fotoanan’ny fampandrosoana izao.
    Ny tsara ho fantatra dia raha misy ny tsy fahaiza-mitantana ka sanatria ka hisy faty antoka ao amin’io CNaPS io dia ny fanjakana ihiany no hamaha ny olana raha hisy izany. Dikany azon’ny fanjakana atao tsara ny manaka vola ao amin’ny fotoana ilany azy. Ampiasaina hoan’ny tombontsoan’ny vahoaka izany amin’ny alalan’ny Fond souverain.

    • 28 janvier à 12:29 | Vohitra (#7654) répond à Hery Rak

      Tsy izany lazainao izany no fitantanana ny antsoina hoe volampanjakana a ! fa maninona no mirediredy mitsoantsoana toy izao amin’izay zavatra tsy fantatrao akory a ?

  • 28 janvier à 12:45 | elena (#3066)

    En résumé, pour caricaturer, en France, les gens sont inquiets pour leur future retraite, à Madagascar au moins les gens savent où elle va aller !!!!!

    • 28 janvier à 14:32 | vatomena (#8391) répond à elena

      Exact !Le malgache peut crever,il restera quelques milliardaires

  • 28 janvier à 12:46 | Mike Andriantsoa Mic Mec (#10716)

    Mahagaga fa mipoitra tampoka ny syndicat FISEMA momba ny raharaha CNAPS rehefa niteny ny Filoha fa azo ampiasaina ny volan’io orinasa io amin’ny fiantohana ny fananganana ny trano sy buildings mora sy ny sisa. Tsy ny volan’ny mpiasa mihitsy na ny cotisations velively no hokitihana araka ny lainga aparitaky ny syndicat fa ny CNAPS dia manana petrabola manokana antsoina hoe "placements financiers" izay azony hampiasaina hanaovana fampiasambola tahaka ny natao teny Vontovorona nananganana io complexe sportif io ohatra. Na ihany koa ny nampiasainy tany amin’ny Air Austral tamin’ny fotoanandrony.
    Hatramin’izay dia ireo banky vahiny sy orinasa vahiny no nomen’ny CNAPS nitavana ireo vola anaty placements financiers ireo, koa maninona no tsy ho azo ampiasain’ny fanjakana ny petrabolan’ny CNAPS ? Ary mazava ho azy fa amin’ny maha-fampiasambola azy dia hahazo ny tombony ny CNAPS tahaka ny amin’ny placements financiers rehetra. Fa mba taiza ireto syndicat ireto no tsy nahenoan-teny tamin’ny nanomezan’ny tale jeneraly teo aloha Raoul Rabekoto vola be 10 millions de dollars an’ny Air Austral tamin’ny resaka partenariat stratégique niarahana tamin’ny Air Madagascar nefa tsy nahitana vokatra akory fa vao maika aza mitsipozipozy ny Air Mad ? Nefa dia vola be no nomen’ny CNAPS ny Air Austral dia ity Air Austral ity tsy namoaka vola na ariary aza fa io vola avy tany amin’ny CNAPS io ihany no nanajany ny Air Mad ? Toa tsy niteny tsy nivolana ny Syndicat ? Mazava be fa ilay DG teo aloha ihany io ao ambadiky ny syndicat io fa te hanarona ny hadalana be nataony tao, dia ireto syndicat koa manaiky hatao fitaovana fa mamy ny vola. Fa tsy misy tsy maty manota izany intsony izao e, mbola ilaina mitondra fanazavana ingahy Raoul Rabekoto tamin’ny fitantanana maizina nataony tao amin’ny CNAPS.

  • 28 janvier à 13:13 | NTMO (#10005)

    Il est clair que l’état ne peut pas puiser des ressources dans le fond CNAPS juste sous prétexte que c’est de l’argent qui dort. Ce n’est pas l’état qui alimente cette caisse mais bien les travailleurs et le patronat. Ce fond n’est pas juste une cagnotte, il a pour utilité d’être redistribué.
    Si cet argent dort, c’est bien une bêtise. Il devrait être placé à risque minima, car il perd de sa valeur ne serait-ce que par l’inflation et la perte de valeur de l’Ariary.
    Il serait donc utile de le placer et pourquoi pas le prêter avec intérêt à l’état...
    Il n’y a pas besoin de compliquer les choses, les mécanismes existent par exemple par l’émission de bons du trésor. L’état se finance déjà en partie grâce à cela.
    Bien sûr l’état s’endette par l’émission de bons du trésor. Le taux d’intérêt est supérieur à 10%. Cela est inscrit dans la loi de finance.
    Si l’état a besoin de l’argent de la CNAPS, il doit déclarer l’émission d’encore plus de bons du trésor dans la loi de finance et doit trouver des mécanismes crédibles pour pouvoir rembourser ceux-ci à terme (ou bien passer la patate chaude aux suivants !).

    Mais dites-moi, l’économiste de Soatanana, l’argent déjà en caisse pour lEM, tant claironné, n’existe pas alors ?
    Mince, on nous aurait menti ?

    • 28 janvier à 13:35 | Vohitra (#7654) répond à NTMO

      oui, ils n’ont qu’à lancer sur le marché des titres obligataires, et à charge pour ces sociétés, ou d’autres, si elles veulent en faire l’achat ou non par exemple...

      Le danger avec le Bon du trésor par adjudication, connaissant le méthodes des voyous, ils vont faire tourner encore les planches à billet pour le remboursement après, et les conséquences néfastes que cela va engendrer à l’économie après

    • 28 janvier à 13:58 | lé kopé (#10607) répond à NTMO

      On joue les apprentis sorciers tout en foulant au pied l’orthodoxie financière .Les anciens chefs de Canton de la première République, se retrouvaient au pilori pour moins que ça ,et ils avaient une dignité et une compétence qui n’ont rien à voir avec nos dirigeants fantoches actuels . Ceci expliquant la déliquescence (mais pas l’essence) qui prévaut dans notre Pays . Comme s’il ne suffisait pas de ruiner les sociétés d’Etat comme Air Mad et la Jirama, en les prenant pour une vache à lait ,maintenant on s’en prend à la CNAPS pour terminer le travail . Sous prétexte de "placement financier" , il est alors permis de faire du rafistolage qui détruirait tout un pan d’une "économie" .On parle de fructifier l’argent qui dort , mais est ce que c’est ton patrimoine personnel .(volany Babanao) . Notre ami Vohitra a mentionné plus haut que ce n’est pas parce que le laitier a mis de l’eau dans son absinthe ,qu’il faut tout anéantir .Oui ,les mécanismes existent ,mais ce pouvoir à l’art de faire tout à l’envers pour nous faire avaler la pilule .
      Mais le facteur ne passera pas ... (spécial dédicace)

    • 28 janvier à 14:21 | Isandra (#7070) répond à NTMO

      Lé kopé,

      "On joue les apprentis sorciers tout en foulant au pied l’orthodoxie financière"

      C’est une supposition à la ZDienne. Qui vous a dit qu’il ne suivra pas les procédures et les règles,...?

      Ne confondez pas Rajoelina et Ravalo. Ce dernier avait cette habitude quand il était au pouvoir, plusieurs sorties d’argent de la banque centrale ne respectaient pas les procédures légales, ex l’achat de la force one, et Haja R ne faisait que suivre ses ordres.

    • 28 janvier à 14:30 | vatomena (#8391) répond à NTMO

      Isandra— Suivre les procédures légales, vous révez .Cela était autrefois ,au temps de la colonie et des premières années d’Indépendance.

    • 28 janvier à 14:46 | Isandra (#7070) répond à NTMO

      Vatomena,

      Larguer des gens par avion, et mitrailler des présumés rebelles dans des wagons, sans jugement, suivre la procédure,...!?

    • 28 janvier à 15:49 | vatomena (#8391) répond à NTMO

      Il y eut Isandra 3 crimes en 47 qui furent qualifiés de crimes de guerre alors qu’il ne s’agissait pas de guerre mais d’une rébellion sauvage ,atroce où des femmes ,des hommes étrangers ou malgaches étaient massacrés ,éventrés ,brulés vifs ,découpés en morceaux et jetés aux caimans .Souvenez vous du martyr de Botovasoa à Vohipeno ! Ce lieutenant d’aviation ,ulcéré apres avoir appris ces horreurs , a décidé de balancer de son avion 6 ou7 sorciers.On connaissait le role des sorciers dans les attaques de 47 .Ils abusaient de la crédulité des pauvres gens. ; Ils les vouaient à la mort en faisant accroire aux ’guerriers ’ qu’ils étaient invincibles et que les balles de fusil se changeraient en gouttes d’eau.Que de morts inutiles et stupides sont ainsi à la charge de ces sorciers ! Sénégalais ,tabors marocains ,gardes indigènes bien tenus par leurs officiers n’ont découpé aucun de leurs ennemis en morceaux ,Ils ont respecté leur mort .
      Ce respect du aux morts le roi mérina,lui meme , ne l’a pas respecté lorsqu’il fut en guerre avec le Betsiléo.Il laissa pourrir à meme le sol ,avec interdiction d’ensevelir ses ennemis qu’il avait massacrés. Le pays d’Isandra s’en souvient il ....

    • 28 janvier à 16:47 | Isandra (#7070) répond à NTMO

      Vatomena,

      Oeil pour oiel et dent pour dent, alors, ces présumés rebelles avaient sauvagement tué des gens, en guise de punition, ils ont été largués par avion et mitraillés dans un wagon, puis enterrés dans des fosses communes,...tout cela, sans jugement, pourtant, les colons se prétendaient porteur de civilisation,...!

  • 28 janvier à 13:30 | Nalisoa (#10185)

    sao tsy fantatry ny syndicat aza fa orinasa semi-privée anie ny CNaPS,izany hoe manana fahefana feno izy amin’ny resaka fitantanana ao,ary mbola ny fanjakana ihany koa no manendry ny DG an’io. Atao daholo izay fomba rehetra izao ny an’ireo tsy maty voalavo an-kibo amin’ny fanakorontanana. Ary mba miangavy ny fitondram-panjakana ihany koa mba hanao fanadiadina ny volan’ny CNaPS tamin’ny fifanarahana tamin’ny Air Austral ireny

    • 28 janvier à 14:33 | Tsisdinika (#3548) répond à Nalisoa

      Mba jereo itony ry Nalisoa fa aza miteniteny foana a (nalaina tao amin’ny tranonkalan’ny CNaPS) :

      "Les Missions et Valeurs de la C.Na.P.S

      La C.Na.P.S. est un établissement public à caractère industriel et commercial placé sous la tutelle conjointe du Ministère de la Fonction Publique, du Travail et des Lois Sociales, et du Ministère chargé des Finances, de l’Economie et du Budget.

      Sa mission est de contribuer à la réalisation de la politique de protection sociale de l’Etat en faveur des travailleurs du secteur privé. Elle est notamment chargée de :

      - Servir aux travailleurs et assimilés ainsi qu’à leurs familles, les prestations :
      familiales,
      d’accidents du travail et de maladies professionnelles,
      de pensions de retraite ;
      - faire appliquer la réglementation de la prévoyance sociale ;
      - entreprendre des activités dans le cadre de l’action sanitaire et sociale :
      prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles,
      promotion de l’hygiène et de la santé au travail,
      vulgarisation des textes régissant la prévoyance sociale,
      actions sociales en faveur des bénéficiaires et leurs familles."

      Aiza amin’izao ilay semi-privée lazainao ? Tsy mazava ve fa andraikitra iantsorohan’ny Fanjakana ny fitantanana ny fisotron-dronon’ny mpiasa TSY MIANKINA ka ireto farany ihany no miantoka izany fa tsy hoe VOLAM-PANJAKANA velively no ao ?

      Ary aiza koa no milaza ao anatin’io fa azon’ny Fanjakana alaina ny vola ao hanaovany Fonds souverain ?

      Ampiako hoe inona ny atao hoe Fonds souverain (Nindramina tamin’ny Wiki) :

      "Les fonds souverains ne sont ni des fonds de pension publics, ni des réserves de liquidités. Ce sont des fonds d’investissement, détenus par des États et financés pour la plupart par des excédents de l’activité économique du pays. Leur objectif est de faire fructifier des surplus de revenus pour en recueillir les bénéfices dans un futur plus ou moins lointain."

      Mety atao an’izany ve ny CNaPs sa isika ihany dia afaka mamorona Fonds souverain saosy voatabia vita gasy ?

    • 28 janvier à 15:05 | Isandra (#7070) répond à Nalisoa

      Tsisdinika,

      Mba fanontaniana kely :

      Raha izany nahoana no namatsy ny fanorenena an’ilay centre sportif e de loisir eny Votovorona ny CNaPS, kanefa io tsy tafiditra akory amin’ny mission-ny ?

    • 28 janvier à 15:20 | Tsisdinika (#3548) répond à Nalisoa

      Isandra,

      Ny Epic tompoko dia afaka manana ny patrimoine-ny. Fananan’ny CNaPs ny complexe sportif eny Vontovorona. Natsangany io mba hampanofainy hitadiavam-bola hiatrehana ny andraikiny dia ny fiahiana ny zanaky ny mpiasa sy ny fisotrondronon’ny mpiasa tsy miankina satria mety hisy fotoana tsy ampy ny latsakemboka miditra (olana misy any @ renimalala ankehitriny).

      Mitovy amin’ilay resaka SPAT efa nifanaovantsika mianaka teto tamin’ny farany ihany izy ity. Raha volan’ny CNaPs no hanaganana ireo building dia ny CNaPs izany no tompon’ny trano ary mandray ny vidiny na ny hofany.

      Raha toa ka tsy izay dia fanodikodinana volan’ny mpiasa tsy miankina ankitsirano izany ka mendrika ny ho etina eny amin’ny ady heloka.

    • 28 janvier à 16:57 | Isandra (#7070) répond à Nalisoa

      Tsisdinika,

      Mety hitovitovy amin’izay ihany io.

      Na ilay lalana hanganana an’ilay fonds aza mbola tsy vita, ka tsy mbola tena fantatra hatramin’izao hoe inona no ifanarahan’ny fanjakana sy ny CNaPS, fa ny azo antoka dia haverina ilay vola. Ny building amboarina rahateo koa tsy hozaraim-potsiny, na somary mora nohon’ny any amin’ny tsena mahazatra aza.

    • 28 janvier à 17:28 | vatomena (#8391) répond à Nalisoa

      Isandra— Accorderez vous le droit de vivre longtemps et dans l’impunité à des personnes ensauvagés par des agitateurs et des sorciers et qui découpent en morceaux les autres . Pour l’instant ,nos dahalos du grand sud se suffisent en décapitant seulement

    • 28 janvier à 17:35 | vatomena (#8391) répond à Nalisoa

      Madagascar n’est plus...

      Isandra ’ - "ces présumés rebelles ’’ qui étaient ils vraiment . : Soldats dans l’armée des Saints ?

      18:15 (il y a 3 minutes)

      Madagascar n’est plus...Isandra

      Un jour ,à Madagascar ,il y eut Colonisation . Des Colons ,des étrangers s’installèrent dans un pays qui leur était totalement inconnu et vide d’hommes (2 ou 3 millions sur une immense étendue).C’est seulement en 1958 que Madagascar aura dépassé les 5 millions d’habitants .De vastes terres étaient abandonnées ne portant aucune culture ni habitations ;C’est encore le cas aujourd’hui. Dans leur isolement des tribus dispersées développaient chacune leurs particularismes,leurs coutumes ,leurs croyances et leurs fady. .La société tournait autour de la terre ancestrale ,du clan,de la famille.Il n’y avait pas d’autre horizon .Pas de chemins ,pas de routes conduisant les uns vers les autres. Au début ,les habitants cohabitèrent sans animosité particulière avec les étrangers d’autant que ces étrangers apportaient d’étranges nouveautés. Ils se mirent d’abord à l’oeuvre pour survivre.. puis à développer leurs activités.La réussite de quelques uns ne tarda pas à susciter la jalousie puis l’animosité car le malgache n’aime pas que le voisin s’élève trop haut.-surtout s’il n’appartient pas au clan.Il y a un art tout à fait malgache pour mettre le baton dans les roues et faire tomber celui qui se distingue.Cela se fait dans le silence ,le complot,en toute connivence .
      Les Indigènes du pays s’accomodèrent volontiers des progrés,des commodités initiés par les Colons. Et celà jusqu’au jour où ils décrétèrent que,finalement, ils ne recevaient pas assez pour leur hospitalité.Les terres coloniales donnaient davantage que les terres ancestrales.Le resentiment diffus d’abord devint plus exigeant.La métropole dévastée et ruinée dans deux guerres mondiales ne pouvait donner plus. C’est alors que l’administration coloniale demanda au monde rural la participation de tous pour tracer des routes,aménager des canaux d’irrigation,batir des locaux en instituant des journées de travail obligatoire. (le STO) tant la main d’oeuvre venait à manquer.Le resentiment grandit alors pour aboutir à une véritable rébellion de la cote est. A l’unisson et pour la première fois .les malgaches vécurent un sentiment d’unité nationale,de destin commun.L’Unanimité était faite contre l’étranger. ,le vazaha. Ce furent quelques années d’exaltation ,de communion,d’unité.Une nation était en train de naitre . L’Indépendance vint quelques années plus tard.Le colon disparut de la scène malgache .La direction du pays tomba entre les mains de gouvernants malgaches. L’espoir de jours meilleurs était grandiose.Le pays tout entier s’adonnait aux grands kabary prometteurs ,aux promesses mirifiqeq. La fierté d’etre malgache brillait dans les yeux d’une jeunesse assurée de son avenir . Mais les années passèrent apportant au pays tout au contraire des déceptions,plus de misère ,l’anarchie et la ruine. .L’Impéritie ,,le népotisme ,la vénalité régnait maintenant dans toutes les administrations. Il n’y avait plus d’horizon La fragile unité nationale disparut.Les provinces furent oubliées .Les seules solidarités qui restaient étant celles de la famille,du clan,de la région. Plus d’ambitions nationales. On revint au ’mora mora ’ ancestral,aux complots, aux intrigues, aux querelles villageoises,à la division.Les pistes ,les routes,les voies ferées s’effacèrent,,celles qui reliaient les peuples et les régions. Le prochain gouvernement ne déméritera pas s’il reprend l’oeuvre de Gallièni .. Razoel aujourd’hui n’est pas encore un Galliéni..

  • 28 janvier à 13:56 | Isambilo (#4541)

    Rajoelina ne sait même pas que l’argent de la CNAPS est celui des salariés et des entreprises.
    Il a de quoi tenir : cela fait des années que les gouvernements successifs français détournent l’argent de la sécu et des caisses de retraite pour des opérations démagogiques du genre baisse des charges des entreprises sans compenser la sécu et les caisses de retraite

    • 28 janvier à 14:23 | Isandra (#7070) répond à Isambilo

      Isambilo,

      Parce que, selon vous, ses entreprises ne paient pas des cotisations à la CNaPS ?

  • 28 janvier à 15:05 | Jipo (#4988)

    Bonjour, à l’ image de jupiter qui veut s’ accaparer les caisses des notaires et avocats, sous couvert d’ uniformisation, et fin des services spéciaux sauf pour : le cheminots, le personnel navigant, les pimpons, la flicaille, et bientôt l’ armée , en fait on ne change rien pour les privilégiés et on continue à taper sur le plus grand nombre a savoir les sans dents !
    Ce rat dj au doux patronyme de zoel, n’ est rien d’ autre qu’ un voleur parvenu, un pilleur attiré / tout ce qui brille comme tous rats qui se respectent.
    le RIC pour tous maintenant : Malagasy wake up !

    • 28 janvier à 15:20 | Vohitra (#7654) répond à Jipo

      Salut Jipo,

      Dis, le foyer de depart de ce coronavirus n est il pas dans un marche aux rats de Wuhan en Chine ?

      Pour avoir apres un calife avec couronne ?

  • 28 janvier à 17:03 | papangue (#9623)

    Créer les fonds souverains à partir de l’argent de la CNAPS est débilissime !

    Les fonds souverains ou « Sovereign Wealth Funds » en anglais sont des fonds d’investissement détenus par un État qui gèrent des excédents nationaux dans un but d’investissement. LE monde entier sait que Madagascar a des excédents … et donc de l’argent frais pour investir…

    Soi-disant qu’ils vont puiser 300 milliards dedans !!
    Les syndicats ont raison de de méfier !

    Le but, ici, est surtout de faire la main basse sur la CNAPS comme ils ont fait pour la JIRAMA, AIR MAD,etc..

    Ces sociétés étaient bénéficiaires avant que la révolution oranzy ne les « touchent » : pillage sans vergogne dans la caisse de ces entreprises par les caciques du régime.
    Maintenant ils veulent toucher la CNAPS, au secours…

    C’est la retraite des employés malgaches, non, non, non et non, surtout pas à ces VAUTOURS.
    Déjà que les Malgaches vont avoir à faire avec l’accaparement des terres : Bas- Mangoky, des terres aux Mauriciens aussi.
    Quel est l’impact écologique de l’utilisation de ces terres ?
    La société "Elite Agro LLC" l appartient eux Emiratis.
    Il faut regarder au niveau global, en Afrique : sur les « investissement » des pays riches Emirats arabes unis (1,9 million d’hectares), l’Inde (1,8 million d’hectares), le Royaume-Uni (1,5), les USA (1,4), et l’Afrique du Sud (1,3).

    Cette société est devenue propriétaire en Serbie de 12000 HA :
    https://www.farmlandgrab.org/post/view/28887-uae-companies-one-of-the-biggest-landowners-in-serbia

    Dans un futur proche, vu que personne n’a vu ce soi-disant contrat avec Elite Agro, il est tout à fait possible qu’elle va exporter tout ou partie des récoltes et même devenir propriétaires des terres , en fonction de comment ils tiennent ARA par les c …

    En tout cas en Mauritanie, pays plus riche de Madagascar, Elite Agro exporte à l’extérieur .
    https://www.farmlandgrab.org/post/view/29428

    En Afrique :
    https://www.grain.org/fr/article/4565-accaparement-des-terres-et-souverainete-alimentaire-en-afrique-de-l-ouest-et-du-centre

    http://www.libreafrique.org/Bedard_landgrab_210410
    Personne ne croit ce gouvernement, qui rappelons le, n’a pas hésité à voler toutes les élections, si même des élections ils volent, alors…

    Et n’oublions pas Tanamasoandro.

    Le candidat oranzy, distributeur de tee-shirt nylon, a beaucoup promis, pendant la campagne, et qu’est ce qu’il a promis à ses investors pendant la campagne ?
    Vous voyez déjà les réponses dans ces accaparements de terre.

    A l’heure actuelle, donc il n’a ni l’argent, ni les cerveaux pour faire ces rêves incertains de promesses IEM.

    Ce qui est certain, c’est que l’eau manque à nouveau à Tana, et les villes sont devenues Venise au leu de Miami ou Paris ou …

    • 28 janvier à 18:10 | lafu_ny_su_krill (#10001) répond à papangue

      bonjour papango,

      BIEN VRAI !!

      Selon lakroa.mg

      "Le président Andry Rajoelina est un président à surprise. Lors de son investiture il a déclaré qu’il a importé le matériel militaire qui a participé pendant le défilé lors de son investiture. Incroyable. Alors qu’il n’était pas encore le chef suprême des armées, il pouvait commander l’importation de matériel militaire. Magie, magie. Durant sa première année de mandat on peut réciter quelques exemples comme cela."

      "Détruire ici, et reconstruire là-bas

      Une fois au pouvoir, il se dévoile petit à petit.

      Ce qu’on constate c’est qu’il réalise des choses ‘futiles’ et non productives comme le Stade Barea ou l’Académie des Arts et de la culture. Deux projets dont on n’a pas entendu ouïe dire durant la campagne ou lu dans les flyers et programmes écrits. Deux projets qui se ressemblent dans la mesure où ils désacralisent des lieux symboliques le premier Mahamasina sera défiguré même si on aura un beau stade, et le deuxième le Palais présidentiel ouvert au grand public. Une première forme de destruction.

      La deuxième forme de destruction c’est ce projet de donner aux étrangers des dizaines de milliers d’hectares de terrains pour les étrangers. C’est détruire l’image de marque des ingénieurs agronomes malgaches. Le président donne des terrains aux étrangers comme pour les Mauriciens à Moramanga, promesse fate lors de la présence du président à Maurice. Et voici que le ministre de l’agriculture vient de signer un accord avec des Arabes avec une dotation de 65 000 ha pour cultiver du riz, du pois du cap, du maïs, du blé, du soja, des arachides…"

      https://www.lakroa.mg/item-2030_articles_economie_18-60000-ha-de-terrains-a-bas-mangoky-donnas-gratuitementa-ij.html

    • 28 janvier à 18:20 | Vohitra (#7654) répond à papangue

      Elite Agro LLC, registered in Abu Dhabi, recently acquired the 100% ownership in Al Rawafed Holding, thus also becoming the owner of 12,000 hectares of arable land in Serbia

      Al Rawafed Serbia mainly grows wheat, maize, sunflower and soy on around 10,400 hectares of land. Of this, 2,586 hectares is their own land…

      Mazava be anie izao zavamitranga ataon’ity orinasa « Elite Agro LLC » any serbie izao e, ary tsy lavitr’izao koa no hitranga eto…

      Ny ampahany amin’io 60.000 hectares io ho lasany tanteraka, fa ny ampahany no hamboleny ka ny vokatra amin’io no amidiny amin’ny Malagasy, ny tany lasany ary mbola izy no hamaritra ny vidimbokatra any amin’ny fararano…

      Famadihana tanindrazana ankitsirano izao raha mitranga eto, ary ny toy izao no nanakendana an’i Radama II…

      Tokony arahina maso tsara ireo menamaso namany ireo…

  • 28 janvier à 17:19 | mpandalo (#10630)

    Nahoana no tsy ampiasaina amin’izay ireo vola lazaina efa vonona hanaovana ny tetik’asa rehetra voalaza MAFONJA tamin’ny fampieleza-kevitra fa izao no ilaina azy ???
    Voalaza ihany fa Isika indray hampindrana ny hafa raha tsy diso aho ..... Miaraka amin’ireo teknisiana be ati-diho.

    • 28 janvier à 17:29 | Vohitra (#7654) répond à mpandalo

      Ka ilay vola anie izao efa fantatra fa tsy nisy akory e, ary ireo hoe be ati-doha koa torak’izany...

      Tsy be ati-doha no misy fa be mokon-doha...

      Dia io, hivarotra ny tanindrazana sy hipetaka ny orinasam-panjakana sy orinasa misy petrabolan’ny fanjakana io no paikady...

      Moa ireto nampandihizina fitombenana koa variana dia niesona...

      Tantara antsehatra sy kabary sisa e !

  • 28 janvier à 17:39 | diego (#531)

    Bonjour,

    Il y a un virus venant de Chine qui provoque aujourd’hui une crise sanitaire mondiale. En tout cas, en Occident on prend les choses très sérieusement. On n’entend rien venant des responsables sanitaires africains et malgaches......

    À Madagascar, les dirigeants sont débordés, ils doivent faire face aux problèmes climatiques, matériellement dévastateurs et mécaniquement, financièrement coûteux pour le pays. Alors le virus personne ne s’en soucis, pour l’instant, et j’espère que le pays sera épargné

    Pour développer un pays, à la base très pauvre comme Madagascar, l’Etat doit faire des investissements massifs dans plusieurs secteurs économiques. Ce sont les secteurs qui touchent directement et auront rapidement des conséquences positives sur la vie quotidienne des citoyens :

    - Santé, Energie, Agroalimentaire, Infrastructures etc....

    Maintenant, il faut que les dirigeants expliquent comment l’Etat va financer ces Investissements, qu’il faut souligner, il doit absolument faire si on veut sortir le pays de la pauvreté :

    - Rajoelina veut taper dans la caisse de CNaPS !

    Je répète encore, il faut faire la différence entre :

    - « les aides », gratuits ;

    - et « les coopérations et les projets politiques et économiques » que les dirigeants doivent trouver des partenaires et comment les financements.

    Comment Rajoelina va financer ses projets ?

    Il faut s’endetter massivement tompoko. Il ne faut que les dirigeants et élites malgaches se voilent la face, Il n’y a pas d’autres moyens de sortir le pays de la pauvreté que de s’endetter.

    Pour faire simple, il y a trois facteurs producteurs que tous économistes connaissent et maîtrisent parfaitement bien :

    - Capital, Travail et Confiance, point !

    Comment les trouver et les implémenter dans le pays est par contre une affaire strictement Politique, autrement dit, relatif au gouvernement d’un État.

    Rajoelina a un énorme problème. Il ne sait visiblement pas comment s’endetter en fait !

    Comment s’endetter sainement ? Est-ce que les élus malgaches y pensent et savent comment s’y prendre ?

    Un petit indice :

    - il faut avoir un État et des Institutions stables et des processus électoraux fiables, assurant une alternance stable au pouvoir, important pour la continuité des grands projets,.......

    .......aucune majorité n’est capable d’accomplir en un seul mandat de cinq années des projets qui vont toucher plusieurs secteurs.....il faut 15, 20, 30 ans.....combien des maisons Rajoelina va pouvoir construire d’ici trois ans....combien de ses promesses à la population vont voir le jour......virus, problème climatique, crise économique mondiale, crise économique en Chine vont tout ralentir.....il faut être humble quand on fait des promesses aux gens, ne pas promettre des miracles, ou carrément la Lune.

    Maintenant, d’autres politiciens ne feraient pas mieux que Rajoelina car ils auraient exactement confronter aux mêmes réalités.

    Que la classe politique malgache réfléchisse profondément, à quoi ressemble exactement l’Etat Malgache aujourd’hui et ce qu’il va devenir demain ?

  • 28 janvier à 17:53 | Vohitra (#7654)

    Vao nanomboka ny resaka mikasika ny satan’ny mpanohitra, sy ny fanomanana ny fifidianana ben’ny tanàna, dia hoya ho teto amin’ny tranonkalan’ny MT : raha mbola mijanona eo amin’ny sehatra politika i Ravalomanana, dia hitranga ny loza sy antambo eto amin’ny Firenena.

    Ny antony dia tsotra : io fankahalana an’i Ravalomanana io no ataon’ireto revolisionera ho fialofana hananany zo sy fahefana hamerina izay nataon’I Ravalomanana, eny, hanao mihoatra lavitra noho izany aza hitondra ny Firenena ho any andavaka mangitsoka…

    Satria i Ravalomanana nanao izatsy, dia milaza ireto hoe izahay koa hanao izaroa…

    Tsy tongatonga ho azy no nanaovana fototry ny fampielezankevitra hoe tsy tia olomainty sy ngita volo I Ravalomanana…mba hamitahana sy handrebirebena ireo izay marivo salosana ka revo tao amin’ilay fandrika…

    Lalaovin’izy efa-dahy ilay iray fahadimy mba hahatratrarana ny tanjona tokana, dia ny fibakoana sy fijirihina ny harempirenena sy ny volambahoaka…

    Vahaolana : miato amin’ny fitarihina politika I Ravalomanana ary manohana olona iray zanaka sy teraka avy amin’ny anindrantany mba hitarika ny fanoherana ny zavamitranga mamoafady eto amin’ny Firenena…

  • 28 janvier à 18:20 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    Au temps de Ratsiraka, c’était "Izay ao anaty lisitra ihany no misaosy". Ce fut le temps du Socialisme des pauvres avec le paradis socialiste en perspective (Décrit dans le Livre rouge).

    Maintenant, c’est le temps d’ ANR, "Izay manana kapitaly ihany no misaosy", C’est le temps du Capitalisme des ploutocrates avec le paradis capitaliste en perspective (Décrit dans l’IEM)

    En matière de comptabilité, il est impératif de ne pas mélanger les comptes sinon c’est la catastrophe assurée.

    - Un état "pickpocket" ou "mpangarompaosy" est-il un état bien gérer ?

    • 28 janvier à 18:40 | Vohitra (#7654) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      tsy fangaronampaosy intsony izao fa efa tena fandrobana sy famonoana mihintsy e !

    • 28 janvier à 20:19 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      @ Vohitra

      - Asa tokoa raha fantatr’i ANR fa mitondra any @ famonoana ankitsirano ny CNAPS izao tetika tsy voahevitra izao ? (Effet pervert)

  • 28 janvier à 18:32 | Besorongola (#10635)

    RAVALOMANANA A LE PROJET, RAJAONARIMAMPIANINA A TROUVE LE FINANCEMENT ET RAJOELINA DEMARRE LES TRAVAUX …. Voici la preuve :

    Andry Rajoelina lance à son tour le démarrage des travaux de réhabilitation
    jeudi 11 avril 2019 | Arena R.
    L’éventuel démarrage des travaux de réhabilitation de la RN5A, reliant Ambilobe-Vohémar, a été lancé en grande pompe au Palais d’Iavoloha hier sous la houlette du président de la République et marqué par la signature de l’accord de financement entre le gouvernement chinois, représenté par le chargé d’affaires de l’ambassade de Chine à Madagascar, Chen Xiaolei et le ministre des Affaires étrangères, Naina Andriantsitohaina.
    Le montant du financement annoncé s’élève à 155 millions de dollars et avec autant de fierté, car cela confirmerait la concrétisation de son « Velirano », le président de la République déclare que les travaux débuteront la semaine prochaine dès le déblocage de fonds et ne devront plus s’interrompre jusqu’à sa finalisation. Ainsi, les travaux dureront environ 20 mois.
    Le projet de réhabilitation de cette portion de route ne date pourtant pas d’hier. Le 16 août 2018, l’ancien président Hery Rajaonarimampianina a même donné le coup de pelle pour marquer le lancement des travaux à Ambilobe. A l’époque, on parlait de la fin du cauchemar pour les usagers de la RN5A. C’était l’entreprise chinoise, China Road and Bridge Corporation qui devait s’occuper des travaux et les travaux, financés par un prêt concessionnel chinois de 155 millions de dollars.
    Il s’agit du même projet dont le bouclage de l’accord de financement avec la Chine remonte au mois de mai de l’année dernière. Initialement, c’est l’Union européenne qui a effectué l’étude du financement des travaux de réfection de cette route reliant les régions DIANA et SAVA. Mais à l’occasion de la célébration de la semaine de l’Europe au mois de mai, son ambassadeur a déclaré que le « projet a été laissé de côté à cause d’une limitation de financement, la construction et la réhabilitation des infrastructures étant budgétivores ».
    Quelques mois plus tôt, en août 2017, le ministère des Travaux publics avait déjà indiqué que le dossier relatif à la réhabilitation de cette portion de route serait financé par le gouvernement chinois. Par ailleurs, à travers le fonds d’entretien routier, l’État malgache prévoyait de s’occuper des travaux de traitement des points noirs situés essentiellement au niveau du PK 40+250 et au PK 160.
    Visiblement, Andry Rajoelina marche sur les traces de Hery Rajaonarimampianina en matière de réalisation de projet d’infrastructures. Continuité de l’État oblige. Et à moins de 4 mois de sa prise de pouvoir, à compter de son investiture, le nouveau président malgache n’est pas à sa première transformation des essais déjà conclus par son prédécesseur. Pas plus tard que le week-end dernier, il a lancé les travaux de construction d’une voie rapide reliant le Port de Toamasina à la RN2, un projet dont la réalisation a été également négociée par le régime Rajaonarimampianina alors que l’étude a été effectuée sous le régime de Marc Ravalomanana.
    Le projet de mise en place de « Textile City » à Moramanga évoqué par Andry Rajoelina lors de sa première visite d’Etat à l’île Maurice au mois de mars fait également partie d’un projet initié par Hery Rajaonarimampianina en 2017 dans le cadre du lancement d’une « Zone économique spéciale » (ZES) sur laquelle l’actuel Chef de L’État a fondé, dans l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM) son projet de développement.

    Efa lany ny vola hitan’i Rajao , ny Sinoa sahirana amin’ny Coronavirus kenefa tsy manana olona misy talenta amin’ny "négociation internationale" ity fitondràna ity ka nihidy indray ny robinet . Tonga koa ity ny cyclone sy tondra-drano ! Avelao aloha ny Tana-masoandro sy ny trano mora ary Miami sy N.York fa hizarao vola sy sakafo ny olona raha misy ihany ny hatao.

  • 28 janvier à 19:09 | Jacques (#434)

    Le flouze est là, les experts sont là et il n’y aura plus qu’à... " ou l’art de prendre la plèbe pour des idiots.

    Plus d’1 an plus tard le pognon n’a pas montré le bout de son tarin, au contraire. Panique en la demeure d’autant qu’il semble qu’il y ait des ministres qui ne foutent rien. Sans fric en effet, le rêve d’un babakotoland se métamorphoser en pays moderne risque de ne jamais se réaliser, d’où cette odieuse convoitise de la cagnotte de la Cnaps. L’on aura sans doute remarqué l’extraordinaire similitude avec le choix de Macron de s’emparer des fonds constituant les régimes spéciaux des retraites et ainsi que de la tirelire des avocats qui recèle un énorme pactole. On a puisé à la Jirama et ainsi qu’à Airmad jusqu’à les faire transporter au bord d’une déconfiture et v’là qu’on veuille réitérer la même "opération" pour satisfaire les folies d’un bac-3 à la ramasse.

    Point d’idées à part copier celle d’autrui. Le bac-3 est un clown, un polichinelle. Outre les déclas à l’emporte-pièce, rien dans la tronche. Et ce n’est sans doute pas terminé, il lui reste encore quelques mille quatre cents jours de représentation au cours desquels bien d’autres âneries seront distillées.

    Ps. Un hors sujet qui n’est pas inintéressant : https://www.actutana.com/madagascar-le-pays-qui-va-a-vau-leau/.

    • 28 janvier à 19:26 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Jacques

      Bonjour Jacques,

      Trouvez d’autres sociétés qui marchent pour étayer vos arguments car ces 2 sociétés sont les victimes de la dévaluation (100%) masquée du MGF en le transformant en MGA (Ariary) entre 2004 et 2005, suite à l’augmentation à 100% des prix des carburants (Diésel et Kérosène) sans répercussion sur le prix du Kwh de l’électricité et des prix des billets d’avion.
      Ces 2 sociétés ont été subventionnées depuis 2005.

  • 28 janvier à 19:14 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    C’est tout à fait normal si un voleur ne fait jamais confiance à son prochain.

  • 28 janvier à 19:26 | ratiarivelo (#131)

    Ni-geste BE ery DJ teny @ny Sciences PO : nampidera taim-BY momba ny IEM****aiza izao VOLA-BE efa vonona : FAVY ilay MAGIE NOIRE***** dia izao indray ny fananany ny CNAPS no hanaovana MAGIE NOIRE indray****ny any Bas-MANGOKY : manginy fontsiny*****aiza hianao ra-BORIS BEKAMISY A ??? fa tonga @ny tanjona manaram-penitra@nyfampandrosoana : Ny FILOU mpanao magie noire hampandroso an’MADAGASIKARA !!! tonga @ny FANIRIANY ny FILOU fa ho betsaka ny MPIZAHA TANY ho tonga eto MADA/kara : hijery ny zava-bita : Kianja ny BAREA***autoroute TANA-TAM/VE***hijery sy hilanonana any : MIAMI-Beach na koa mba hi-visité ny METRO na tramway i MADA Ho vita jiaby izany asa rehetra izany @ny MAGIE NOIRE dra-PRESI ary ny vaovao mahafaly : dia miandry kely indray aloha ny gouvernemanta VAOVAO fa mbola miakatra sy tondraka ny PORT i VENISE ka fefika ny RN. rehetra ny voalahany @ny izany dia ny rn44— rn5 : ambilobe miandry ihany koa . Fa dia miandry ny MAGIE NOIRE-NAREO ry Rtoa NALISOA mafana @ny fiandrasana ny MAGIE NOIRE i RA-PRESI***mpanao MAGIE+***

  • 28 janvier à 19:33 | ratiarivelo (#131)

    Ni-geste BE ery DJ teny @ny Sciences PO : nampidera taim-BY momba ny IEM****aiza izao VOLA-BE efa vonona : FAVY ilay MAGIE NOIRE***** dia izao indray ny fananany ny CNAPS no hanaovana MAGIE NOIRE indray****ny any Bas-MANGOKY : manginy fontsiny*****aiza hianao ra-BORIS BEKAMISY A ??? fa tonga @ny tanjona manaram-penitra@nyfampandrosoana : Ny FILOU mpanao magie noire hampandroso an’MADAGASIKARA !!! tonga @ny FANIRIANY ny FILOU fa ho betsaka ny MPIZAHA TANY ho tonga eto MADA/kara : hijery ny zava-bita : Kianja ny BAREA***autoroute TANA-TAM/VE***hijery sy hilanonana any : MIAMI-Beach na koa mba hi-visité ny METRO na tramway i MADA Ho vita jiaby izany asa rehetra izany @ny MAGIE NOIRE dra-PRESI ary ny vaovao mahafaly : dia miandry kely indray aloha ny gouvernemanta VAOVAO fa mbola miakatra sy tondraka ny PORT i VENISE ka fefika ny RN. rehetra ny voalahany @ny izany dia ny rn44— rn5 ambilobe miandry ihany koa . Fa dia miandry ny MAGIE NOIRE-NAREO ry Rtoa NALISOA : mafana @ny fiandrasana ny MAGIE NOIRE i RA-PRESI***mpanao MAGIE+***fa faranako @ny teny mahazatra manao hoe : fa na ho izany na tsy ho izany : ANDRASO EO i PAOLY fa ho tonga ny MAGIE NOIRE dra-PRESI****dia mbola ampiko ihany :ANDRASO EO i PAOLY

  • 28 janvier à 19:38 | kartell (#8302)

    @ vatomena

    Pourquoi la spoliation de 60 000 hectares de terres arables à un consortium émirati sans cv convainquant, c’est le moins que l’on puisse dire, n’a semble-t-il pas posé le même cassus-belli auprès de l’opinion publique que lors de la tentative avortée de 2009 ?’..
    A-t-on affaire à un pouvoir qui a su biaiser le contenu réel de ce contrat présenté comme la bouée de secours d’une insuffisance alimentaire des plus pauvres tandis que l’élite, elle, s’empâte en voyant les selfies des ministres et autres généraux trop bien nourris par l’état ?...
    Quel étrange contraste entre ce nouveau fast-food inauguré par un président fringant et une majorité au bord de la sous alimentation, clichés habituels d’une société où le pire et le désolant se côtoient dans une insolence la plus totale...
    Difficile de démêler les dessous de ce deal alimentaire où le pouvoir a pris des pincettes pour ne pas heurter une société arqueboutée sur ses traditions lorsque cela les bouscule mais qui s’engouffre dans la nouveauté pour faire comme « vu à la télé « !....
    Il est vrai aussi que les circonstances dramatiques que nous vivons actuellement ont permis de passer à autre chose en évitant à la contestation de ruminer un fait accompli qui pose néanmoins de sérieuses questions dont celles de constater que ce pouvoir organise en catimini ses réformes les plus controversables en les imposant sans discussion préalable, ni vote des assemblées, certes encartées ....
    L’installation progressive d’un pouvoir autoritaire n’est pas une surprise d’autant qu’après un quinquennat à vau-l’eau, les électeurs les plus radicaux avaient faim d’un nouveau président qui serait mené le pays à la baguette, mais force est de constater que ce n’est pas celle du boulanger !....
    On peut aussi insister sur la manière crescendo avec laquelle le pouvoir impose ses mesures dans l’impossibilité totale de remettre en cause ses diktats....
    En quelque sorte, ce pouvoir a scénarisé son plan de réformes en utilisant la méthode graduelle pour faire de son quinquennat un tremplin unique pour un prochain mandat, quitte à être peu regardant sur les moyens pour manœuvrer....
    D’ailleurs, peut-on déjà considérer que Rajoelina entame un second mandat ?....

    • 28 janvier à 21:39 | vatomena (#8391) répond à kartell

      @kartel
      Tout cela me rappelle furieusement la pauvre Marie Antoinette ,reine de France, et qui devait mourir sur un échafaud de la première République française ,la tete tranchée. A celui qui lui rapportait que le peuple avait faim ,qu’il ne trouvait pas de pain à manger ,elle avait répondu ’’ qu’ils mangent alors de la brioche ".---- Cela me rappelle ceux qui prétendent qu’une fois indemnisé pour sa rizière confisqué,le paysan devenu citadin fera bombance.Il aura le ventre plein chaque jour !

      l’autre jour un dadabé survivant de l’ancien temps a tenu devant moi un bien curieux propos
      Il disait : Je ne reconnais plus mon Antananarivo ,autrefois capitale des Hova,le berceau des mérina. Où qu’on aille maintenant on rencontre des cotiers.Il en arrive chaque jour. Nous serons bientot en infériorité numérique. Je comprends ,je soutiens Rajoelina et son projet d’un Tanamasoandra .Là ,nous veillerons à rester entre nous .
      .

  • 30 janvier à 08:34 | lanja (#4980)

    Raha te hampandroso firenena marina dia ilaina ihany mba ampiasaina ny loha alohan ny vava, tsy mitatata emergence ohatry ny gaigy dia avy eo, tsy mahita vola , dia cotisation ataon ny mpiasa no tsy ahaizana miaina

  • 2 février à 23:12 | Bena jaosoa (#10850)

    A andry rajoelina betsileo za.
    ianareo ampela tanindrana rehefa misy ilako anareo dia nitodrako mpanpandihy fiombenana daholo ianareo ary asaiko mampandihy fitombenana daholo ianareo ary izay no zavatra mba hainareo (draba).
    Rehefa vitako ny ilako anareo dia angerezako daholo ianareo ampela tanindana rehetra ary tsy misy ilako anareo intsony.
    karanavavy no ataoko mpanolo tsaina ahy ary omeko 80million isambolana karamany .
    Alefaso any @ Fleury Rakotomalala ito message ito hangina any ny vavan’iny.
    Aparitao ity message ity hangina any ny vavan’i Fleury Rakotomalala
    Salama va ny taigna

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS