Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 28 mai 2022
Antananarivo | 21h41
 

Economie

Secteur bancaire

Journée clé pour la BNI

mercredi 5 mars 2014 | Yann

Le sort de la banque BNI pourrait être tranché aujourd’hui. D’après un mémorandum rédigé par une association de petits actionnaires de cette banque, c’est en effet aujourd’hui que s’achève le délai de réalisation des conditions qui avaient été fixées par les autorités comme devant être réalisées avant une cession de la majorité du capital de la BNI.

« En principe, la CSBF [1] devrait avoir maintenant en mains tous les éléments pour trancher », confie une des membres de l’association des petits porteurs. « Ce qui nous inquiète, c’est qu’il y a déjà eu dans ce dossier des interprétations très intrigantes de la notion de délai : on s’est précipité lorsque les acheteurs le demandaient, et on a accordé des prolongations lorsque cela était demandé par ces mêmes acheteurs ». Selon cette représentante des petits porteurs, il reste difficile de pronostiquer quelle pourrait être la décision de la CSBF dans un dossier où était intervenu le président Rajaonarimampianina à l’époque où il était ministre des Finances.

« La légalité républicaine étant rétablie, les pouvoirs publics devraient faire appliquer le droit » réclame le mémorandum. Aux yeux des petits porteurs, qui sont pour la plupart des salariés ou retraités de la BNI, le meilleur moyen de rétablir la confiance entre les institutions étatiques, le public et les bailleurs de fonds internationaux, serait de démontrer si les conditions suspensives qui avaient été fixées par la CSBF au mois de septembre dernier sont effectivement satisfaites ou non.

Ces conditions étaient le maintien des dirigeants et du staff actuel de la BNI et l’apport par le Crédit Agricole de certaines garanties financières concernant la distribution de crédits et le commerce international.

Le dossier pourrait aussi connaître des prolongements judiciaires, un des petits actionnaires ayant porté l’affaire devant le Conseil d’État, qui ne pourrait être amené à trancher que dans quelques mois.

Notes

[1CSBF : Commission de supervision bancaire et financière

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS