Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 11 août 2022
Antananarivo | 03h30
 

Editorial

Incompréhensible !

lundi 18 juin 2007 | RAW

Certaine sensibilité note ces derniers temps une attaque en règle contre l’idéologie patriotique ou contre le nationalisme. Or les plus grands pays d’aujourd’hui ont toujours nourri cette idéologie jusqu’à maintenant. C’est le cas des Etats-Unis, de l’Allemagne, voire de la France. Le président Nicolas Sarkozy ne doit-il pas quelque part son élection à son discours très patriotique ? D’ailleurs, n’a-t-il pas institué un ministère de l’Identité national et de l’Immigration ? Ceci dit, le Vietnam lui ausi se nourrit depuis toujours de cette idéologie et malgré les années de guerre, en un rien de temps, il exporte aussi bien du riz que des produits de rente. Et il est en passe d’être un « dragon ».

Une autre sensibilité perçoit un certain complot international contre le régime tandis qu’une autre dénonce une mauvaise gouvernance. Les arguments ne manquent pas. Ils sont tous fondés sur des faits récents. La rencontre des anciens dirigeants du pays à Paris est évoquée bien que les propos qu’ils se sont échangés soient pour l’instant demeurés secrets. Il en est de même des réelles raisons de cette réunion à huis clos des premiers responsables de la sécurité, vendredi dernier.

Quand on sait que depuis plusieurs années, les tombes des Malgaches font l’objet de multiples et récurrentes profanations, sans que cela n’ait motivée de telle réunion, on s’interroge sur les réelles motivations de cette réunion au sommet des responsables de la sécurité. Quel message voulaient-ils faire passer ? En fait, il n’y a rien de plus sacré que les tombes et les ancêtres pour le Malgache mais nos dirigeants n’ont pas réagi de la sorte alors que l’imaginaire et la croyance même du Malgache sont fondés dessus. Les vols d’ossements humains et les saccages des tombeaux sont-ils moins nocifs dans l’opinon ?

La grogne monte

En tout cas, le pays vit aujourd’hui dans une ambiance malsaine. La tension sociale couve depuis plusieurs mois déjà. La grogne monte car la hausse des salaires de 12% a déjà été absorbé par le coût croissant de la vie. La réaction du président à Taolanaro a certes remobilisé les agents économiques et remis du baume au coeur dans l’opinion mais le problème de coût de la vie n’en est pas moins résolu. Le délestage perdure malgré tous les efforts déployés par la Jirama et le ministère de tutelle. Les étudiants de Vontovorona, mécontents, s’en sont aussi pris aux paysans et à leurs maigres tomates et autres produits maraîchers. Or ces derniers et les amateurs de rallye ne leur ont rien fait.

Pour l’instant, le simple gens est dans l’expectative. Il ne sait plus où mettre de la tête. Il est tiraillé par les difficultés de la vie. Il est courtisé par les politiciens de tout bord. Il est désemparé. Et il risque fort d’être manipulé car il perd espoir sinon il n’a plus de vision d’avenir. Se tournant vers la religion, il y perd son latin avec ces langages qui ne sont pas toujours catholiques des uns et des autres.

Quand un curé, hier, a recommandé aux jeunes qui ont confirmé leur baptême qu’il faut demeurer ferme dans sa foi catholique et que la communion solennelle n’empêche pas le mariage avec une personne d’une autre religion, et que tout de suite après le président de la paroisse indique qu’il ne faut pas changer de religion ou de foi, on est en plein dans le flou.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS