Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 8 avril 2020
Antananarivo | 23h00
 

Politique

Politique

Îles Eparses : silence des autorités malgaches

mardi 18 février | Mandimbisoa R.

« D’ici le mois de juin, une réserve naturelle nationale sera créée dans les îles Glorieuses, j’y étais, il y a plusieurs mois ». Ces propos sont d’Emmanuel Macron, le président français. C’est un extrait de son discours à l’occasion du lancement de l’office français de la biodiversité, à Chamonix (Mont-Blanc), le jeudi 13 février. Il s’agit en effet de la troisième déclaration faite par le chef d’État français sur ces îles pourtant réclamées par Madagascar depuis sa visite dans l’océan Indien en octobre 2019.

Lors de son passage dans l’océan indien, Emmanuel Macron qui a fait un break sur les Iles Glorieuses avait notamment déclaré qu’« Ici, c’est la France ». Cette déclaration intervenait quelques semaines avant la tenue de la première réunion d’un comité mixte franco-malgache sur la gestion des iles Éparses. En décembre, avant la tenue d’une concertation nationale malgache sur ces îles, le chef de l’Etat français a également lancé que la France va installer une station de recherche sur les Iles Éparses cette année.

Au mois de mai 2019, à l’issue de sa première rencontre avec le président malgache, Andry Rajoelina, Emmanuel Macron a déclaré avoir « eu une discussion très franche et directe » sur ces îles. Il avait annoncé dans la foulée avoir trouvé avec le président malgache une solution commune sans recours juridictionnel. C’était à ce moment-là que les deux chefs d’Etat avaient annoncé la mise en place d’un comité qui va étudier la cogestion de ces Iles Eparses.

Du côté des autorités malgaches, le silence est total après la tenue de la concertation nationale sur les îles Eparses au mois de décembre à Ivato. D’autant plus qu’à l’issue des ateliers de consultations des citoyens qui a duré trois jours, aucune résolution concrète consistant à réclamer la restitution de ces îles à Madagascar n’a été clairement évoquée. Au mois de janvier, l’ambassadeur de France à Madagascar avait révélé que la partie française avait déjà proposée une date pour la tenue de la seconde réunion du comité mixte sur les Iles Eparses mais visiblement aucune suite pour l’instant. Après sa nomination à la tête de la diplomatie malgache, le nouveau ministre des Affaires étrangères, Alain Jacob Tehindrazanarivelo, initialement membre du comité mixte sur la cogestion des îles Eparses avait déclaré qu’il va suivre de près le dossier.

L’expert en relations internationales, Julien Radanoara, de réitérer qu’il appartient aux Malgaches d’enclencher les démarches sur la demande de restitution de ces iles. « Pour les Français, les îles Eparses constituent une position stratégique et ils vont continuer à faire le nécessaire pour tenter de les garder pour eux », indique-t-il.

155 commentaires

Vos commentaires

  • 18 février à 08:53 | Einstein (#3390)

    On ne parle pas la bouche pleine.

    • 18 février à 15:54 | vatomena (#8391) répond à Einstein

      Qui veut voler aux français les iles éparses ?

    • 20 février à 15:54 | Ibalitakely (#9342) répond à Einstein

      Andao indray hanangona olona, ny fianankam’s Baikoutou & Isandza rehetra ohatra, hivory indray etsy amin’ny CCIvato [misaotra Ra8 nahavita io CCI io an !!] dia dinihina ao raha andeha hifona amin’i Makrô itsika. Dia tenenina dieny izao i RANJEVA Raymond tsy andao adin’ny telo mialoha ny fivoriana.

  • 18 février à 09:00 | Sabrina (#4247)

    Voky izy de natoury.

    • 18 février à 20:57 | vatomena (#8391) répond à Sabrina

      Eau ,électricité ,riz,écoles ,routes , hopitaux, sécurité d’abord .Foin des iles éparses ! Pourquoi ne pas demander la lune !

  • 18 février à 09:28 | Isandra (#7070)

    Dans ce genre de cas, là tactique plus efficace, c’est d’agir en silence pour surprendre, d’autant plus qu’on sait qu’il s’agit de hena an-tanan-tsaka.

    Ce n’est pas la peine de se précipiter à chaque déclaration d’en face, le silence vaut de l’or.

    En tout cas, la comité continue leur travail en coulisse, le gouvernement continue de réaliser les projets présidentiels, les détracteurs n’ont d’autres choses à faire que perdre leur temps à taper sur eux. Chacun fait son boulot.

    • 18 février à 09:44 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Et le filet de la justice traque les gros poissons arnaqueurs. Ce dernier temps, ils ont pu attraper deux.

    • 18 février à 09:46 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Nous rendre les iles éparses,iles inconnues de nos rois et de nos reines - Ah !la grosse affaire qui trouble celui qui meurt de faim ,qui vit dans la vermine ,que l’on chasse de sa rizière ! Secourez le plutot ! . Donnez lui le droit de vivre comme un etre humain ,Pitié pour eux, oh ! grand Razoel

    • 18 février à 10:11 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      Ahahahahahahahahahahahahahahaha !!!!!!!!

      Je Cite :
      "d’autant plus qu’on sait qu’il s’agit de hena an-tanan-tsaka."

      Mais la Vendrana "Hena antanan-tsaka" c’est de la viande que le Chat avait volé que l’on a du mal à lui retirer.

      Dis moi la Vendrana en quelle année les iles éparses auraient été dans la cartographie de l’ Etat Malgache.
      En quelle année les élèves des écoles Malgaches auraient appris sur la cartographie que les iles éparses appartenaient aux Malgaches. Mis à part l’île Sainte Marie que la France a bien voulu vous léguer et que même dans un passé ressent certains Malgaches des Hauts Plateaux et du Sud ignoraient son existence, idem pour Nosy Be.

      Combien de Malgaches savaient dans les années 1973, 1974,1975 et même à ce jour que les Originaires de l’île Sainte Marie que l’on appelle les Saint-Mariens étaient de Nationalité Française jusqu’en 1970, 10 ans après l’indépendance de Madagascar.

      Les îles éparses a été rattachées par la France à Madagascar du temps de la Colonie, pour une question de gestion de territoire, et la France a repris ces biens au moment de votre indépendance.
      Résolution de l’ ONU ou pas vous n’auriez que les yeux pour pleurer.
      Ce n’est pas la Première fois de les résolutions de l’ONU seraient considérées caduque et sans effet. Et l’ONU n’a jamais bronché d’un iota.

      Alors la Vendrana Betsileo, occupez-vous déjà de toutes les PLAIES qui tuent votre Pays, les Hôpitaux Mouroirs, l’enseignement qui n’en est pas un, totalement délabré, la Famine qui menace la vie des Milliers de Malgaches dans le Grand Sud et j’en passe, et dernier point les Villes Poubelles.

      Sois patiente la Vendrana Betsileo Mamon-drondy, comme promis en Juin Macron, vous donnera sa décision concernant les Eparses et les Australes.

    • 18 février à 12:02 | Rabe (#3378) répond à Isandra

      O ry Nandra a !
      Tu n’as toujours pas compris.

      Ton TRANONDAINGA ne vaut pas un kopek. Sankalité disent les africains (te souviens-tu ?).
      As-tu écouté son discours à Addis ? Un moment j’ai pensé que c’est toi qui a rédigé son discours. Entre nous, est-ce que j’ai tort ?…. hihihi

      Le message de Macron est clair et limpide. C’est une gifle comateuse à ton dj. "Ton agissement en silence pour surprendre" signifie KO.
      Dia ny teigna ro megnatse hihihi

      O ry Odon a ! Mba mikofesy moa nedala iny ? … hihihi
      Tsy adala akory ny Manankasy !

    • 18 février à 13:27 | MALIBUC (#9345) répond à Isandra

      La différence entre macron et ton Prézida Bac -7, c’est que lui fait ce qu’il dit alors que ton DJ s’embrouille dans ses promesses.
      Bientôt la fin, faut serrer les fesses.....

    • 18 février à 14:05 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Rabe,

      Le tsy maty voalavo an-kibo réjouissent de ce geste de Macron, pourtant, si ces îles sont récupérées, elles ne seront pas les propriétés de famille Rajoelina, mais, pour les Malagasy tsy vakivolo.

      Certains sont capable de prier que la France ne les rende pas.

    • 18 février à 14:10 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Malibuc,

      Macron fait ce qu’il dit ? Ah bon.

      398 promesses à deux ans 268 promesses pas encore tenues,

      https://www.luipresident.fr/

  • 18 février à 09:50 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    La revendication sur les îles éparses (n’avaient-elles déjà pas des noms en malagasy peut-être qu’on a rien retenu ?) n’a été déclenché que pour favoriser une union nationale post-électorale en mauvaise posture n’est-ce pas ? Est-ce que l’objectif a été atteint ? C’est mi-figue mi-raisin ou la bouteille à moitié vide et à moitié pleine, si l’on se réfère à la contestation post-électorale.
    Qu’y a t-il de mal si la France va installer là-bas une réserve naturelle nationale de la biodiversité ? Rien de mal car dans le cadre de la mondialisation actuelle aucun pays ne peut plus se prévaloir d’être totalement maître de son destin.
    Concernant mon ami Vohitra, on n’analyse pas la santé financière d’une société à travers ses dettes uniquement sauf au moment de sa liquidation et là aussi on doit se poser la question suivante : Est-ce que l’ACTIF d’une société couvre son PASSIF ?
    Si voulez faire l’analyse financière de la Jirama commencez par voir si elle dispose d’abord de FDR (Fonds de Roulement) et comparer ce dernier avec ses BFR (Besoins en Fonds de Roulement).
    Autrement dit la JIRAMA ne finance-t-elle pas ses immobilisations par des dettes à court terme ? C’est contraire à l’orthodoxie financière dans les sociétés.
    Il y a beaucoup de ratios à analyser de façon dynamique notamment sur les trois dernières années d’exercices.

    • 18 février à 10:06 | betoko (#413) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Et pourquoi La France ne voulait pas une co-gestion pour l’exploitation du gaz et du pétrole entre autres matieres premieres qui se trouvent sous les mers de ces îles ?

    • 18 février à 11:22 | Vohitra (#7654) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Le salafiste,

      A défaut d’informations financières livrées au public, l’incapacité notoire à honorer ses dettes reste un indicateur fiable permettant d’apprécier la situation d’une société, dans une situation de faillite après avoir bénéficier d’une gigantesque subvention étatique durant une décennie…et surtout l’offre de service public dérisoire aux contribuables…car n’oubliez pas que c’est une société d’Etat…malgré qu’elle est devenue le lieu de prédilection des pilleurs patentés de la République…abris et refuge d’apprentis gestionnaires révolutionnaires aguerris à des prise illégale d’intérêts…

  • 18 février à 09:59 | betoko (#413)

    On dirait qu’Emmanuel Macron copie La Chine sur cette questions d’îles éparses En regardant sur Arte l’émission les dessous des cartes dimanche dernier , La Chine occupe illégalement certaines îles qui se trouvent à plus de 200 miles de leur côte Certaines de ces iles appartiennent au Japon , au Viet Nam , à la Malaisie ou à Singapour et la Chine cherche aussi à provoquer les États Unis les quels possèdent aussi des petites îles dans la mer de Chine
    Le but de La France et de La Chine c’est que devant le fait accomplit ceux qui revendiquent ces îles sont pièges

    • 18 février à 10:24 | FINENGO (#7901) répond à betoko

      @ betoko (#413)

      Pourquoi Macron refuse la Cogestion dis-tu ????

      Ce n’est pas, et ça n’a jamais été un bien commun le Jomaka Vazaha Taratasy.
      Les Iles éparses sont des territoires Français, alors la France les gèrent comme elle veut et avec qui elle veut. Ni plus, ni moins.

      Que la Chine ceci, que la Chine cela, on s’en fout.
      Tu n’as qu’à faire appel au Tribunal de La Haye, aussi bien pour les cas de la Chine, que celle la France.

      Aller !!! Passes une belle journée cauchemardesque le Jomaka Vazaha Taratasy d’Ambohimanga.
      Tu me fais marrer le Vazaha Taratasy.
      Les iles éparses t’appartiennent aussi non ????
      Tu es aussi Vazaha même que ce n’est que sur Papier, tu dois te réjouir de la décision de ton Président Macron. NON ????
      Ahahahahahahahahaha §§§§

    • 18 février à 12:33 | vatomena (#8391) répond à betoko

      Betoko avant de s’occuper du ’sous la mer’’ que les gouvernants malgaches s’occupent d’abord d’exploiter gaz et pétrole sous la terre malgache.Qu’ils prouvent d’abord leur efficience.

  • 18 février à 10:17 | betoko (#413)

    Vatomena
    Vous voulez que Madagascar s’en sorte économiquement ou non ou vous voulez qu’elle soit toujours sous le joug de la colonie française
    Selon les livres d’histoire c’étaient les portugais qui ont découvert Madagascar avant La France et sans ces portugais La France ne connaissait même pas l’existence de notre île .
    Donc suivant votre raisonnement à qui devrait appartenir Madagascar ?

    • 18 février à 10:41 | FINENGO (#7901) répond à betoko

      @ betoko (#413)
      Tu n’as qu’à demandé aux Portugais de venir vous Coloniser le Jomaka Vazaha Taratasy, et comme ça tu pourras rajouter la Nationalité Portugaise sur ton tableau de chasse des nationalités.

      Madagascar à tout ce qu’il faut pour pouvoir s’en sortir.
      Mais quand on à que des Charognards à la tête du Pays, il ne faudra pas espérer plus, le Jomaka Vazaha Taratasy.
      La Mauvaise Gouvernance et le vol à tout va des Dirigeants Charognards qui se sont succédé au Pouvoir depuis presque un demi Siècle ont ruiné ce Pays et son Peuple avec.

      Quant tu aurais compris ça, tu auras tout compris le Vazaha Taratasy.

    • 18 février à 12:52 | tanguy37 (#7699) répond à betoko

      si seulement vous pourriez nous supprimer ces cailloux y compris les commores en cadeaux ;ça nous donneraisbien du plaisir et surtout des economies !!!!
      merci d’avance

    • 18 février à 12:59 | vatomena (#8391) répond à betoko

      Au temps des premiers portugais ,Betoko,il n’y avait pas d’état malgache.Il y avait des terres vacantes ,des tribus disséminées et parfois adverses. 2 millions d’habitants sur une grande terre pratiquement vide d’hommes . C’est la colonisation qui fera l’unité de tous les malgaches, tous les malgaches réunis sous la meme administration,soumis aux meme lois et qui bénéficieront tous ensemble d’une Indépendance octroyée

  • 18 février à 10:33 | kartell (#8302)

    La psalmodiation ne suffira pas pour obtenir satisfaction surtout que l’exemple d’un quotidien dégradé de l’ile ne plaide pas en la faveur des pétitionnaires devenus subitement des défenseurs opportunistes d’une écologie responsable ...
    D’autant que la manière utilisée pour revendiquer a été loin d’être diplomatique où l’on a assisté à un festival de vieilles rancœurs liées à une colonisation que plus personne n’a vécue, bal auquel a participé certains médias avec une certaine vigueur !...
    Le vent semble avoir tourné et se retrouver le bec dans l’eau est une situation politique qui ne va pas jouer en faveur d’un Rajoelina qui a cru que le culot suffirait à obtenir ce que son vieux gourou n’avait pas réussi à obtenir qui au passage avait piétiné avec allégresse à son époque toutes les conventions internationales au soir de sa malgachisation morbide ....
    Aujourd’hui, le silence semble être la seule réponse adaptée pour éviter de détériorer un peu plus les relations bilatérales surtout à l’aube d’un largage sur les zones sinistrées ...
    D’autant que la poursuite du plan émergence connaît quelques contretemps liés à des financements à trouver qui pousse le pouvoir à s’acoquiner avec des bailleurs à mauvaises réputations...
    En position de faiblesse croissante, Macron a compris que ses premières paroles de partage ont été une erreur politique sur un plan national où chaque voix compte désormais pour que sa majorité de bric et surtout de broc conserve sa position hégémonique, aujourd’hui en péril manifeste ..
    Surtout qu’une cogestion, hier envisagée côté Malagasy, ne lui apporterait rien en sachant que la charge de l’entretien et de la surveillance continueraient d’être à sa charge unique en dehors bien entendu du côté Rajoelina de présenter cette avancée comme une demi-victoire ...
    Cette co-gestion entraînerait aussi des droits partagés concernant l’accession à ces îlots avec des nouveaux ayants-droits dont il serait délicat à filtrer la légitimité de leurs venues compte-tenu de la fragilité de ces milieux fragiles et des passe-droits du régime....
    La co-gestion est visiblement une bonne-mauvaise idée d’autant que l’exploitation offshore n’est plus en odeur de sainteté dans les opinions occidentales et que cette option, si elle avait été envisagée hier est aujourd’hui mise en stand-by...
    Cet échec probable des Éparses, s’il se confirmait, constituera le premier revers sérieux d’une émergence trop belle pour lui, reste à savoir si cette déconvenue ne sera pas le déclencheur d’une longue série à venir ou d’une fuite en avant avec un entêtement lourd de conséquences futures ...
    Va savoir !....

  • 18 février à 10:42 | lancaster (#10636)

    L’arrivee au MAE de Tehindrazanarivelo Djakoba, Un des membres de l’equipe Malagasy pour la réintégration des îles Malagasy au territoire national, n’est pas le fruit du hasard. Ce dossier doit faire partie des priorités du MAE. Il n’est pas classé j’espère.

  • 18 février à 10:45 | lancaster (#10636)

    Dans deux jours, le MAE français Le Drian sera à Mada. Sait And se.

  • 18 février à 10:49 | Isandra (#7070)

    Cette revendication aurait été dans une phase, si seulement, Ravalo n’avait pas signé avec Chirac,un gentleman’s agreement diplomatique, pour bloque pendant 14 ans le débat sur ce dossier auprès de l’ONU.

    "Dans le cadre d’un gentleman’s agreement diplomatique (négocié sous les présidences de Marc Ravalomanana et de Jacques Chirac et prévalant jusqu’en 2014), Madagascar et la France avaient d’ailleurs convenu de ne plus faire débattre l’AGNU sur la question des îles Éparses, qui restait cependant inscrite à son ordre du jour et chaque année faisait l’objet d’une décision de report”

    https://www.madagate.org/politique-madagascar/dossier/7322-marc-ravalomanana-blocage-de-14-ans-sur-les-iles-malagasy-eparpillees.html

    Ben oui, l’apparence est trompeuse, il montre une attitude contre les Français, mais, en coulisse, il leur accordait sans tam tam la grande faveur, pour ne pas dire brosser dans le sens du poil, au grand dame de son pays, Rajoelina, en apparence, pro-français, mais, lui par contre, il prime les intérêts de Malagasy et résiste devant eux.

    • 18 février à 10:50 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      dans une phase un peu plus haute,...

    • 19 février à 07:07 | lanja (#4980) répond à Isandra

      Isandra,
      mitohy foana ny propagande, ny hadisoan ny teo aloha foana no hanaovana délira isan andro, f’angaha izany no nifidianan ny foza azy, ny velirano tanterahana fa izay no andrasan ny olona eh, rehefa tsy mahomby ny 3P mitadiava fomba hafa hitadiavambola fa aza arirarira lava any @ Ravalo ny resaka fa mirefarefa , ambany be lotra ilay fomba fiasa, alohan ny hiresahana ireo nosy ireo dia asaivo mandoa ny saran ny fialokalofany tà 2009 aloha I dj,

  • 18 février à 10:55 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    Les tendances au pillage, à la désinformation, à des mensonges éhontées auxquelles la population locale avait fini par s’habituer, de la part d’un calife et de son entourage truffé de « menamaso », galopins ou ami de jeu et compagnon de débauche d’un autre Roi déposé et étranglé par la suite, les pratiques ne se sont plus limitées à l’échelle nationale et ont fini par s’exporter sur la scène internationale…seulement, c’est un type d’activité qui ne peut être comptabilisé dans le PIB, même pas dans le BIB (Bonheur Intérieur Brut)…

    La France n’est pas dupe, la manipulation de masse à l’échelle nationale avec l’aide de bras cassés et politiciens versatiles, poussés par la vantardise et la mégalomanie, se qualifiant entre eux de « nationalistes » qui ne sont même pas reconnus comme tels par les nationaux, allant jusqu’à exiger la cession de patrimoine d’autrui car aveuglés et étouffés par la cupidité…elle n’est pas dupe, elle sait que cette machination n’est que l’œuvre de quelques têtes brulées qui y voient des voies et moyens de pouvoir encore rouler dans la farine ses concitoyens en tirant le maximum de profits personnels avec l’opération en cas de réussite…

    Il n’est pas superflu de rappeler qu’aucun Roi, Reine, autorité traditionnelle, que ce soit Sakalava ou Antakarana n’avait connu ni exercé de souveraineté sur ces îles, encore moins le Royaume Merina d’antan, et l’histoire et les réalités ont déjà prouvé qu’aucun Malagasy, à aucun moment ni période de l’histoire, n’avait vécu ni séjourné de façon temporaire sur ces îles dans les temps anciens…et aucun sites funéraires ni rites funéraires marquant la civilisation Malagasy n’ont jamais existé et célébré sur ces îles…

    Et la première République Malagasy issue de l’indépendance n’a jamais abordé ce sujet d’une manière ou d’une autre comme étant faisant partie du territoire national du pays nouvellement indépendant, et même dans la négociation future du cadre de collaboration bilatérale, le prétendu nationaliste et révolutionnaire progressiste du temps où il présidait cette négociation, ces îles éparses n’avaient jamais été abordé ni ayant fait objet de cadre de travail à l’ordre du jour de la négociation…et ce n’était qu’une fois devenu dictateur totalitaire sanguinaire marxiste qu’il avait osé parler de ce sujet de controverse…

    Et oui, c’était une diversion pour masquer l’échec de sa gouvernance et la faillite économique à peine 6 ans après le renouvellement de l’accord de coopération avec la France en 1973 dont il était l’artisan du côté Malagasy…

    Et quand on parle d’échec et faillite, le calife du moment croit que ces îles éparses seront les bouées de sauvetage pour le sauver de la situation désastreuse où il a conduit et mené son califat…une opération de propagande et de diversion en somme, et une opportunité pour se faire attribuer le qualificatif de nationaliste…qui n’a aucun scrupule pour céder le patrimoine foncier national sur la grande terre à des émiratis, des indo-pakistanais, des mauriciens…

    La France n’est pas dupe…

    • 18 février à 11:36 | lancaster (#10636) répond à Vohitra

      Certains, portant pourtant des pseudo Malagasy ou se réclamant d’origine Malagasy, s’evertuent Corps et âmes à défendre la cause de la France sur cette histoire des îles Malagasy.
      Mais le droit international et le droit tout court triompheront. Si cette question est sans importance pour le gouvernement français, il n’enverrait pas son MAE se fatiguer à venir ici. À mon avis, la France se pliera au droit, mais veut le faire sans trop s’humilier. Chirac avait réussi son coup en réussissant à ajourner la question aux NU car il avait trouvé un interlocuteur Malagasy ignorant et/ou inconscient et/ou n’ayant pas la hauteur d’un homme d’etat.
      Les gouvernants français successifs, de gauche ou de droite, qui se sont succédés, connaissent la douleur d’une occupation étrangère. Macron a avoué que la colonisation est un crime contre l’humanite. Mais d’un autre côté, les dirigeants français savent aussi que la France perd de plus en plus de terrain dans la compétition économique et géostratégique mondiale.
      C’est dans ce contexte que peut être se joueront les discussions : reconnaître la nationalité Malagasy des îles, mais se retirer sans perdre la face et surtout sans perdre les esprits en vue d’un accord économique et politique lié à l’exploitation des richesses sous-marines et le positionnement géostratégique de ce territoire malagasy.
      Quant à Madagascar, il aura recouvre l’integrite De son territoire terrestre et maritime dans son intégralité, tout en ne perdant pas de vue qu’une coopération économique sur l’exploitation des richesses sous-marines est souhaitable. France et/ou Russie et/ou Chine et/ou Corée du Sud et/ou Japon et/ou Inde. Des partenariats économiques potentiels à étudier sérieusement. Même si en terme de capacité d’investissement d’envergure, la France n’est plus en bonne position . Et pourtant je vois d’ici les conditions que poserait la France : Mariage pour tous,, PMA, LGBT. LOL.

      À vous messieurs les grossiers, tirez les premiers . LOL

    • 18 février à 12:15 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      « reconnaître la nationalité Malagasy des îles »

      « Quant à Madagascar, il aura recouvre l’integrite De son territoire terrestre et maritime dans son intégralité, tout en ne perdant pas de vue qu’une coopération économique sur l’exploitation des richesses sous-marines est souhaitable »

      « les dirigeants français savent aussi que la France perd de plus en plus de terrain dans la compétition économique et géostratégique mondiale. »

      Des tas d’énormités et trainées d’insanités…de la part de l’encastré…

      Quel débat pourrait-on encore engager avec de telles aberrations et constructions mentales alors que l’individu encastré prétend faire une négociation ?

    • 18 février à 12:23 | kartell (#8302) répond à Vohitra

      La France sait à qui elle a affaire et le passé de ces ex ainsi que de celui qui a cours ne sont pas des arguments qui plaident contre elle mais qui renforce sa conviction que cette revendication est à destination exclusive de politique intérieure ....
      Il faut dire que ce coup de poker pouvait rapporter gros sans aucune mise financière, du tout chaud sans effort en dehors de celui de revendiquer comme un dû de l’histoire ....
      Mais avec une politique de l’urgence, l’émergence dans sa maladroite concession des 70000 hectares offerte à la rapacité emiratie fait désordre en venant à contre-courant lorsque l’on prend conscience que cela correspond à un décuple des Éparses en superficie !....
      Comment peut-on exiger ce que d’un autre côté, on offre aux appétits étrangers ?...
      Le moment a été mal choisi de vouloir exiger » ce que je dis et non pas faire ce que je fais « !....
      Mais au delà de cette absence de cohérence dans le discours, on peut aussi noter toute l’ambivalence qui entoure un chef de l’état qui veut sans le confirmer franchement ...
      Vouloir ainsi remporter un succès à des fins de politique interne tout en ménageant son interlocuteur à qui, il doit beaucoup, relève d’une quadrature du cercle improbable ....
      Aujourd’hui, le silence est la seule réponse de celui qui consent, contraint et forcé mais il pèsera sur les relations bilatérales qui porteront le stigmate d’un refus qui ici sera perçu comme un camouflet tout en rappelant que la loi du plus fort imposée au local par le pouvoir est aussi une valeur sûre de l’international !.....

    • 18 février à 12:59 | FINENGO (#7901) répond à Vohitra

      @ lancaster (#10636)
      18 février à 11:36 | lancaster (#10636) répond à Vohitra ^
      Certains, portant pourtant des pseudo Malagasy ou se réclamant d’origine Malagasy, s’evertuent Corps et âmes à défendre la cause de la France sur cette histoire des îles Malagasy.
      .................................................................................................................................................

      Monsieur lancaster (#10636), l’honnêteté n’a pas de nationalité.
      Et un Pseudo de consonance Malgache, n’a jamais fait de son Propriétaire un Malgache.
      Alors quand vous auriez compris ces deux choses là, vous auriez la réponse à vos questionnements.

      Entre nous Monsieur lancaster (#10636), vous qui êtes entrepreneur d’après vos dires, je pense que vous saviez ce que c’est les priorités dans le milieu de vos exercices.
      Alors je me permets de vous posez la question suivante, et vous demande une réponse sans détour.
      N’y a t’il pas plus urgent à Madagascar pour l’heure que de l’obsession des iles éparses.

      Que vous vouliez l’admettre ou pas Monsieur lancaster (#10636), votre Pays Madagascar est trainé dans la boue, pour ne pas dire autre chose, et ceci vis à vis du monde.
      Même ces Pairs Africains le montre du doigt.

      Sans vouloir rabaisser qui que ce soit, Votre Pays Madagascar vit de la Mendicité, ce que l’on peut appeler une Mendicité d’Etat.
      Mis à part le mot indépendance, qui par ailleurs est vide de sens, car Madagascar n’existe et ne vit que sous dépendance. A moins que vous pourriez me prouver le contraire.

      Alors quand hier j’ai lu votre Post soutenant la construction de la nouvelle Ville Tana-Masoandro et vos arguments la concernant, sans qu’un seul instant vous parliez des difficultés pécuniaires de L’Etat, rien que pour son fonctionnement interne.
      A titre d’exemple le non payement des salaires des fonctionnaires durant des mois, ce qui est monnaie courante dans ce Pays.
      Le non Payement des 25% des salaires des agents et Directeurs des Parcs qui incombe à l’Etat Malgache, qu’il n’a jamais honoré depuis des années, heureusement que les 75% de leurs salaires sont Payés par un Organise étranger, qui a toujours honoré son engagement. D’ailleurs êtes-vous au courant ??
      Je pense que non.

      Alors pour conclure, si vous aviez le même type de raisonnement pour faire tourner votre entreprise, ne vous étonnez si d’ici là, vous métriez les clés sous la porte lancaster (#10636).

    • 18 février à 13:01 | ANTICASTE (#10704) répond à Vohitra

      Burt,
      Tu dois t’astiquer un peu trop ,ça te monte a la tete !
      Faut voir le tableau ,un des pays les plus pauvre du monde ,qui ne controle pratiquement rien de son territoire maritime et aérien,qui n’a aucune puissance militaire et diplomatique ,qui laisse crever ses populations du sud et qui se la joue grande puissance !
      Quelle rigolade burt ,on va faire un film avec ton post ,cela s’appellera les charlots des tropiques !

    • 18 février à 13:22 | vatomena (#8391) répond à Vohitra

      Kartel _ vous avez bien résumé le ridicule de la situation .On accorde l’exploitation de 70 000 hectares de terres fertiles et bien arrosées à des Emiratis et ,en meme temps ,on intrigue pour se faire attribuer gratuitement des iles perdues et désolées
      .
      Trahison ! Il aurait mieux valu installer sur ces terres du bas Mangoky des sudistes par milliers et qui auraient été trop heureux de cultiver des terres bien arrosées

    • 18 février à 14:09 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Lancaster,

      Na ny solon’anarana, na ny zompirenena, na ny fonenana, na ny fandraisana anjara ara-toekarena sy ara-piarahamonina dia tena Malagasy tanteraka, ary ny rafi-pisainana sy ny fanahy enti-mandinika ny zavamisy dia mbola mirazotra feno sy tanteraka amin’izany ihany koa, nandova sy mankato ary mpisitraka ny fahendrena sy fomba nentin-drazana, ary mpandala sy mpanandratra ny fomba sy riba mifandraika amin’ny toerana sy kolontsaina nilatsahan’ny tavony…izay ny Vohitra sy ny lalantsaina nizorany ary mbola entiny hitsinjovana ny ampitso ho mariky ny lahatra nositrahana ao anatin’ny fanajana ny anjara ho lavitry ny tsiny sy ny tody amin’ny tany sy mpiara-belona…

      Tsy ny rediredy na ny angaroa tsy misy farany, na ny nofy misavoamboana sanatriavina toa ny ambiroa mirenireny, vokatry ny fahalavoam-pahendrena na ny fahaverezam-panahy akory ry lancaster no hoentina hanehoan-kevitra ka handevenana anatin’ny mangitsoka ny hitsiny sy ny rariny any anatin’ny zohy ho takona hanalavitra ny fahazavan-tsaina…

      Tsy misy lovantsofina, tsy misy tantara, tsy misy tahirim-bakoka na kely aza hahafahana maneho ny fahamarinam-pototry ny fitakiana ireto vondronosy ireto, tsy misy akom-piarahamonina, tsy misy tarazo na singa ara-tsivilizasiona hahafahana miaro izany ao anaty fahamendrehana, ka amin’ny fanetrentena tsy miolaka sy habaribary, inona no tokony himasoana mbola handaniana fotoana sy hifamitahana hanaovana fitakiana izany ? Raha tolotra omen’ny fanjakana Frantsay, arahaba soa, arahabaina tsara amin’ny hoby, fa raha hiziriziry amin’ny fahadontoana sy fandrendrehana fanahy sy fisalorana fitaka, aleo manaja tena, aleo misitraka ny efa eo antànana…

      Ny efa eo aminao, hananao zo sy fahefana, ary arovan’ny lalàna na ny anatiny na ny iraisampirenena, inona no hanaovan’ny manampahefana Malagasy azy ? Amidy sy atao takalo amin’ny fomba ankolaka amin’ireo mpijirika iraisampirenena, atao sorona noho ny fitiavana tombontsoa manokana tsy hifampizarana, na ny fifanarahana momba izany aza atao maizina tsy mahita masoandro ho fanta-bahoaka akory…

      Inona no ilana lonilony sy disadisa diplaomatika amin’ny Frantsay nefa ny banky rehetra eto aminao petrabola frantsay daholo ny ankamaroany miasa ao ? Ny angovo hiodinan’ny toekarenao rehetra, teratany mizaka ny zompirenena frantsay daholo no mandraharaha azy, ny orinasa manodina tao-javabaventy kely mba misy eto aminao, mbola hery ara-bola frantsay no mampanjary azy…

      Raha tena mpitondra tia tanindrazana sy mitsinjo ny Malagasy mpiara-belona ary mikatsaka tsy ankiato ny fahasoavana hifampizarana, tsy toy izany velively no nitranga sy mbola misy eto…

      Aoka tsy hifamitaka lalandava toy izao isika, ianao ry Lancaster mipetraka any Paris, milamina sy miaina ny fandrosoana sy fivoarana any, tsy tahotra tsy henatra miaro sy mankasitraka ny famotehana ny ho avy sy ny fiainan’ny tantsaha Malagasy eo Ambohitrimanjaka, ianao mahita tombontsoa amin’ny fivelomana sy fihariana any Paris nefa ny Malagasy toa anay monina sy mizaka ny mangidy eto antoerana no heverinao atao sorona amin’ny disadisa sy lonilony amin’ny Frantsay, ianao monina mitoetra any nefa tsy misy henatra na baraka manohana ny fanolorana tany aty antanindrazana omena hositrahan’ny arabo…

      Ianao angamba no efa zatra ny fizarana tombontsoa miafina sy nahazo sitraka ary anjara ampy sy miavosa, ary efa mianoka tanteraka amin’izay fahasoavana nomen’i Ratsiraka Didier sy ny zaza navelany ary ny forongony, fa raha izahay dia efa feno sy ampy ny takaitra sy ngindy nampitondrain’izy mianakavy anay izay, efa nibaby kitra ny lasanay, aoka izay, tsy azonareo fitahana amin’izany intsony izahay, aleonay misitraka izay kely navelan’ny Razanay, aoka ny herimponay samirery no hameno izay tsy ampy…

      Tsy hanohana, ary tsy hanampy izay mpangalatra, mpandainga, mpanao anjoria, mpanao ampihimamba, mpandroba, mpamitaka, mpisoloky, mpijirika, velively izahay sy ny taranakay, hatramin’izao ka ho mandrakizay…

      AZA FITAHANA AMIN’NY REDIREDY SY NOFY NY VAHOAKA FA OMEO ASA SY KARAMA SAHAZA ARY TANY FIVELOMANA ETO AMIN’NY TANINDRAZANY…AZA REBIREBENA TSY MISY FARANY TOY IZAO…

      Ho an’ilay fetsilahy Lancaster mponina any Paris

    • 18 février à 16:25 | FINENGO (#7901) répond à Vohitra

      Erratum
      ...par un Organisme étranger.................

  • 18 février à 11:02 | Mike Andriantsoa Mic Mec (#10716)

    @ na toe-javatra avolenta be toy izao, tsy ny fiorakorahana sy vovon’amboa ataon’izay rehetra tsy nahavita na dia dingana iray kely fotsiny ho fiadivana io Îles Eparses io no midika fa ahazoana io. Firifiry ianareo manao vovoan’amboa sy mamporisika ny Mpitondra haka ireo Îles Eparses ireo @ fomba degany ireo no mba efa nanandrana naka ireo Îles Eparses ireo hatr@ izay ka hatr@ izao ? Indrindra t@ fotoan’andro nitondran’ilay olona revenareo izay efa nitondra ny Firenena moa ve efa mba nisy sahy ary nahazo ? Ankoatra ny Mpitondra teo aloha Raiamandreny be Hajaina Atoa Filoha Didier Ratsiraka ? Ankehitriny koa dia efa Atoa Filoham-pirenena Andry Rajoelina no mahasahy maka sy mitaky azy izay efa nanokafana ny varavarana ahafahan’ny rehetra manome ny heviny sy mifarimbona ahazoana izany. Misy ny paik’ady sy technique avolenta ahafahana maka izany dia hajao izay politikan’ny Mpitondra izay fa tsy hoe rehefa entina @ orakoraka avokoa izao rehetra izao dia ho azo avokoa. Efa misy ny asa avolenta mandeha any ambadika hakana io dia manohana no atao raha mahay fa tsy mifanasa vangy ato.
    Mankasitraka ny Filoha Andry Rajoelina manao ny ezaka rehetra hamerenana io Taninjanaka io.

    • 18 février à 11:39 | Tsisdinika (#3548) répond à Mike Andriantsoa Mic Mec

      “Paik’ady sy technique avolenta”, “asa avolenta any ambadika”...

      Ny havelontàn’ ny tanànan’ Antananarivo aloha izao no tokony himasoana !

  • 18 février à 11:13 | Stomato (#3476)

    Lu ailleurs >>La peste sévit encore, vingt-six personnes décédées<<

    Pourquoi ne pas utiliser une des îles éparses pour y cloîtrer les pestiférés ?
    Suggérez cela à Macron, cela fera avancer vos affaires, et évitera au pays de dépenser de l’argent pour dératiser et pour des médicaments importés donc très chers !

    • 18 février à 11:55 | Tsisdinika (#3548) répond à Stomato

      On dirait que vous vous réjouissez de nos malheurs. Aucune compassion pour les 26 “pestiférés” décedés, comme s’il ne s’agissait pas de personnes. Vous vivez entouré de Malagasy je suppose, eh bien j’espère qu’ils auront plus de compassion pour vous au moment où vous en aurez besoin.

  • 18 février à 12:01 | Vohitra (#7654)

    Dans les recueils et témoins de l’histoire, c’étaient plutôt Zanzibar et Mayotte qui avaient eu dans le temps des relations d’ordre culturel et économique avec les Royautés Sakalava et Antakarana, mais personne n’a entendu parler de ces îles éparses…

    Ni le Roi Sakalava Andriamagnakarivo (Andriantsoly ou Solavola) ni de la Reine Tsiomeko du Sakalava Bemihisatra n’avaient visités ni foulés le sol de ces îles éparses…

    https://wsimag.com/fr/economie-et-politique/20848-le-roi-andriantsoly

    et même le gouverneur Merina Ramanetaka de Boina, un cousin du Roi Radama I et chassé par la nouvelle Reine, avait fui à Anjouan en 1828 pour devenir par la suite Sultan de Moheli, et y mourut en 1864…et n’avait jamais tenté de séjourner ni occuper aucune des îles éparses…

    http://mwendje.centerblog.net/2318-le-testament-de-ramanetaka-la-malgache

    • 18 février à 18:06 | Tsisdinika (#3548) répond à Vohitra

      Qui vous dit que l’Ambohimanga, vous savez, ce premier navire de guerre malagasy acheté par Rainilaiarivony, n’a jamais navigué dans ces eaux-là ? Lorsque ce bateau fut capturé par les envahisseurs français le 12 janvier 1895, qui vous dit qu’il ne revenait pas d’une patrouille le long de la côte ouest ?

      A propos également des Sakalava qui organisaient chaque années leur razzia annuelles sur les Comores et qui sont allés aussi loin que Mombassa et l’ont attaqué, vous croyez vraiment qu’ils ne sont jamais allés de ce côté là ?

      Enfin, si l’existence de sépultures devait justifier la souveraineté sur ces îlots de l’Océan Indien, Tromelin devrait revenir à Madagascar en raison des esclaves malagasy qui y ont vécu et péri après le naufrage du négrier qui les emmenait vers les Mascareignes.

    • 18 février à 18:37 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Tsisdinika,

      Dans la perception habituelle, un naufrage signifie toujours une situation de catastrophe, et comme vous le dites, c’était un bateau négrier, aussi, on pourrait en déduire que c’était un ensevelissement de fortune qui aurait pu avoir lieu, disons une fosse commune peut être, mais pas de vrais sépultures à la manière des Malagasy avec tous les respects et les honneurs voués aux morts…pour dire que c’était un fin de voyage accidentel pour le négrier mais pas un escale en vue d’une conquête spatiale…

      Et quand vous disiez dans votre questionnement la possibilité d’une patrouille sur les côtes, déjà, on est dans le domaine des suppositions et hypothèses, le fait de naviguer près d’une bande de terre ou ilots ne signifie et n’exprime en aucune façon une volonté d’occupation ni une tentative d’appropriation…déjà à partir de 1883, le Royaume Merina était empêtré dans une guerre avec la France, et ce n’était pas une guerre maritime et navale mais une guerre afin de repousser les tentatives d’invasion terrestre par des forces navales extérieures…

      Tsisdinika, de tels raccourcis hasardeux sans aucune preuves tangibles historiques et matérielles n’auraient aucune valeur dans des négociations d’exigence de souveraineté ayant cours au 21ème siècle…

    • 18 février à 18:43 | vatomena (#8391) répond à Vohitra

      Tsisdinika - Tromelin n’a jamais été une patrie malgache.Les malgaches de Tromelin étaient des esclaves échoués avec un équipage de français .Les marins français avec les débris de leur bateau échoué surent construire un canot de sauvetage pour se sauver de là.

    • 18 février à 18:44 | FINENGO (#7901) répond à Vohitra

      @ Tsisdinika (#3548)
      18 février à 18:06 | Tsisdinika (#3548) répond à Vohitra ^
      Enfin, si l’existence de sépultures devait justifier la souveraineté sur ces îlots de l’Océan Indien, Tromelin devrait revenir à Madagascar en raison des esclaves malagasy qui y ont vécu et péri après le naufrage du négrier qui les emmenait vers les Mascareignes.
      ................................................................................................................................................

      En voilà un raisonnement typiquement d’un Bourricot.
      Vous naviguez dans l’océan indien et vous faites naufrage sur les Plages de Saint Pierre à l’île de la Réunion et vous y mouriez.
      Ceci suffira pour preuve à vos compatriotes Malgaches pour dire que la Ville de Saint Pierre, voir l’île de la Réunion appartient aux Malgaches.

      Pas fute-fute comme raisonnement.
      Et votre Pseudo en dit long sur vous.

    • 19 février à 10:45 | Tsisdinika (#3548) répond à Vohitra

      Vohitra,

      C’est drôle que vous me reprochiez de faire des hypothèses et de m’adonner à des "raccourcis hasardeux sans preuves tangibles historiques et matérielles". Avez-vous personnellement parlé avec les mânes d’Andriantsoly ou de Ramanetaka pour affirmer péremptoirement qu’ils n’avaient aucune connaissance de ces îlots du Canal de Mozambique ? Dans une culture de tradition orale comme fût celle de mes ancêtres, il est impossible de satisfaire votre besoin cartésien de preuves historiques. Ensuite, ce n’est pas parce qu’un historien vazaha affirme une chose que c’est la vérité. Le valalan’amboa ayant encore de beaux jours devant lui, un Raombana ne pèserait par exemple pas bien lourd face à un historien français de son temps dans la perception de l’époque et d’aujourd’hui, sans parler de l’intervention tardive de révisionnistes genre Fremigacci. Oh, on aimerait bien envoyer une équipe d’archéologues Malagasy (si, si, ça existe, citons Rafolo Andrianaivoravelona) pour faire des fouilles sur Juan de Nova à la recherche d’artefacts sakalava mais vu que le territoire ferait partie de la France, on devra donc se contenter de suppositions. D’ailleurs, votre protocole d’appropriation formelle, à savoir, planter un drapeau, établir une garnison et un fort, ou je ne sais quoi d’autre, relève encore d’une façon de faire vazaha. Ces îlots étant minuscules, ils devaient au mieux servir pour une relâche ou de repli en cas de tempête pour les pirogues à balancier de l’époque et puis les marins repartaient, mais il devrait y avoir des traces.

      Je crois sincèrement que vous êtes victime du mythe selon lequel les malagasy n’ont aucune capacité à traverser les mers, alors que leurs ancêtres venaient de Bornéo, de l’Arabie ou de la côte swahilie (un pléonasme vu que swahili signifie "côte"). Avez-vous jamais entendu parler des razzias Sakalava sur l’archipel des Comores et la côte africaine qui ont commencé au XVIè siècle ? Vous parlez d’Andriantsoly et de Ramanetaka, ils seraient venus aux Comores par quel moyen d’après vous ? Avez-vous déjà entendu parler du cannonier l’Ambohimanga avant hier ?

      Pour ce qui est de Tromelin, je ne comprend pas pourquoi vous affirmer qu’un accident ne serait pas acceptable pour valider une occupation historique de cet ilôt par des malagasy. L’ Amérique et les Antilles ont été "découverts" par accident par le vazaha qui vous savez. Sachez seulement que les 160 captifs qui ont été embarqués à Madagascar l’ont été de façon illégale et que les survivants (pas encore esclaves vu qu’ils n’ont pas encore "servi") ont vécu sur l’ilôt pendant 15 ans et ils y ont eu des enfants. Vous semblez d’ailleurs mal connaître leur histoire ; tenez, une source sûre selon vos exigentes critères : https://www.geo.fr/histoire/tromelin-comment-des-esclaves-naufrages-ont-survecu-pendant-15-ans-sur-une-ile-deserte-194645

    • 19 février à 10:59 | Tsisdinika (#3548) répond à Vohitra

      Vatomena,

      Vous avez encore une fois été fidèle à vous même : colon abject et méprisable.

      "Tromelin n’a jamais été une patrie malgache." Ah bon, parce qu’elle avait été patrie française avant l’arrivée de ces naufragés ? Donnez-nous les noms des Français qui s’y sont installés avant cet épisode.

      "Les malgaches de Tromelin étaient des esclaves échoués avec un équipage de français." C’étaient des captifs emmenés illégalement en esclavage par des "mpangalatra olona". Ils n’étaient pas encore esclaves puisqu’ils n’ont pas encore été exploités par vos ancêtres. Ils sont morts "libres" sur l’ilôt prison.

      "Les marins français avec les débris de leur bateau échoué surent construire un canot de sauvetage pour se sauver de là." ... Commentaire abject. Parce que vous croyez qu’ils auraient laissé les Malagasy construire un canot pour eux ? Lisez ceci :

      "Pendant deux mois, Malgaches et Français s’attèlent à la construction d’un nouveau bateau. Mais il s’avère trop petit pour embarquer tout le monde. Les Blancs quittent alors Tromelin, en promettant aux naufragés noirs de revenir les chercher. Une promesse qui ne sera pas tenue avant le 29 novembre 1776, quand sept femmes et un bébé de huit mois seront finalement secourus par le commandant de la corvette la Dauphine, Jacques Marie de Tromelin, après 15 ans d’abandon"

      Le vrai génie, il est également là :

      "Des as du recyclage

      Après quatre campagnes de fouilles terrestres et sous-marines menées sur place en 2006, 2008, 2010 et 2013, ils ont mis au jour des centaines d’objets du quotidien, ainsi que de nombreuses constructions en dur. Ils ont établi que les naufragés se nourrissaient entre autres de tortues et de sternes, dont ils utilisaient probablement les plumes pour tisser des pagnes. En guise d’ustensiles de cuisine : des coquillages transformés en louches, des objets récupérés à bord de l’épave de l’Utile, ou des récipients fabriqués à partir de matériaux recyclés. Des cuillères en métal, notamment.

      "On a surtout mis en lumière le fait que ces gens – à qui on avait dénié toute humanité, qu’on avait emmenés comme des animaux – se sont organisés et ont reconstruit une micro-société", rapporte Max Guérout, qui a dirigé les fouilles. L’ancien officier de marine poursuit : "C’est un terrain particulier dans la mesure où l’on travaille dans un espace réduit, sur un nombre de personnes établi, dont la durée d’occupation est connue. C’est un quasi laboratoire archéologique.""

      Cités d’après le site https://www.geo.fr/histoire/tromelin-comment-des-esclaves-naufrages-ont-survecu-pendant-15-ans-sur-une-ile-deserte-194645

    • 19 février à 11:16 | vatomena (#8391) répond à Vohitra

      tsidinika _malgaches de tromelin ___Vous dites ’ ils n’étaientt pas encore des esclaves parcequ’ils n’avaient pas encore ’servi ’— ; et Vous semblez le croire .. Etaient ils donc des voyageurs ,des migrants ? Vous semblez le croire .Je reste persuadé qu’ils étaient esclaves ,en servitude depuis longtemps et qu’ils avaient été vendus par leurs frères malgaches. A une des rescapées et qu’on venait d’affranchir ,il fut demandé si elle voulait etre reconduite chez elle ,à Madagascar. Elle refusa énergiquement ...... Plus de Madagascar pour elle

    • 19 février à 11:16 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Tsisdinika,

      Angamba mety aloha eto ampihandohana ny manitsy ny anaran’olona nodisoanao, Rafolo Andrianaivoarivony no izy raha tsy diso aho…

      Betsaka tokoa ireo mpanoratra nilaza ny zavanisy niainan’ny fiarahamonina fahizay, na io teratany na io vahiny, ary marihina fa maro tokoa no olona niaina ny tapaky ny taonjato faha-19 sy ny tato afar aizy ireo…ary tsy lavina tokoa fa ny lovantsofina sy ny fanambarana miainga amin’ny fanadihadiana no fototry ny asasoratra niompanan’izy ireo…

      Ny lovantsofina tokoa mantsy no isany nifampitana sy nanehoana ny lasa fahiny, ary ny lovantsofina no noraiketana ho tahiry antsoratra, ary ireo nandray ny lovantsofina nifampitana dia ireo Raiamandreny zokiolona nifandimby ka nametraka ho lova ho an’ny taranany ny tantara…

      Zanakantitra ny tenako ary manana ihany koa ny tetiharana izay nohavaozina isantaranaka miainga amin’ireo Razambe fahiny namelo-maso ireo Vohitra mitahiry ireo efa niamboho hatrizay, ary izy ireo araka ny vanimpotoana nifandimby nolalovana isantaranaka dia nametraka hatrany lovantsofina, ary rakitra antsoratra tato afara, ary samy manana izay fototr’olona niaingany sy nipoirany isambohitra ny rehetra, ary samy manana ny ezaka ataony hitahirizany ny tantarany sy ny lasany ny fianakaviana, ary samy manana ny fomba entiny hanajany izany sy ny hitaizany ny taranany mifandimby…

      Tsy nisy ary tsy nametrahana, ary tsy naheno, ary tsy nahita, rakitra mikasika ireo vondronosy ireo na rakitra antsoratra, na vakoka voatahiry, na lovantsofina nifampitana ny maro isambohitra, tantara politika miainga any amin’ny taonjato faha-20 ny mikasika ireo vondronosy ireo, raharaha politika faha-repobilika fa tsy fahagola sy faha-zanatany velively akory…

      Farany, tsy hiditra amin’izay paikady sy tetipanorina napetrak’i Ratsiraka Didier sy ny forongony mikasika ireo vondronosy ireo velively raha ny tenako sy ny fianakaviako, ary izao fitondrana izao dia mbola zaza navela sy bainga voakolokolo ao anatin’izany rafitra politika sy fisainana noentin’i Ratsiraka Didier ihany koa…ireo vondronosy ireo dia tsy lova, tsy vohitra, tsy toerana nilatsahan’ny nofo, ary tsy mirakitra fomba sy riba ho an’ny Malagasy velively tsy akory…haveriko ihany, ny eto amin’ity tanibe ity aza tapitra amidin’ireo tsy valahara amin’ny vahiny, i Betsimitatatra mitahiry ny tantaran-dRazana totofany sy amidiny, ny vakoka sy riba aza vetavetainy ankehitriny, soa fa efa nanao fanambarana tokoa i Rabarioelina Ndriana, ary tohananay taranaka mitana ny Hazomanga, ho avy ny fotoana hanehoanay ny otafady goavana natao ao amin’io Manjakamiadana io…tsy mitahiry Razan’ny Hova velively akory io, aoka etsy an !

    • 19 février à 11:26 | vatomena (#8391) répond à Vohitra

      Oui ,Tsidinika — les malgaches de Tromelin avaient été vendus au négrier comme s’ils avaient été des zébus .Les malgaches faisaient aussi un commerce de zébus avec l’ile bourbon .Vente de zébus ou d’esclaves étaient l’essentiel du commerce avant l’action de Galliéni

    • 19 février à 11:30 | kartell (#8302) répond à Vohitra

      @ Tsisdinika

      .......Une lacune notable, dans le roman malgache, nous livre sans doute l’une des explications de la place qu’y tient la mythologie de 1947.
      C’est l’absence de grands hommes,de figures de référence dans le panthéon national.
      Les principaux chefs d’etat, Philibert Tsiranana, Didier Ratsiraka , Marc Ravalomanana qui se sont succédés depuis l’indépendance ont eu le même destin :
      « père de l’indépendance »
      La première en 1960, la seconde en 1973/75, la troisième en 2001/2002, ils ont tous fini chassés du pouvoir par un mouvement mettant le pays au bord de la guerre civile.
      Leur dernier successeur en date, élu en 2014, n’a jamais eu ni prestige, ni crédibilité, l’état de crise est devenu permanent .
      En comparaison, les hommes de 1947 sont dans les mémoires comme des géants à côté desquels les malgaches démoralisés d’aujourd’hui se sentent bien petits face à ces héros anonymes qui ont su créer un grand mouvement unanimiste conforme à l’idéal politique malgache, porteur d’une grande espérance nationale et mener un combat dans des conditions désespérées, accompagnées d’un dernier mythe, celui qui leur prête une victoire posthume la conquête finale de l’indépendance.
      .....
      Jean Fremigacci

    • 19 février à 11:53 | Tsisdinika (#3548) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Efa ela marina ny tena no nampianarin’ny Prof. Rafolo ny taranja "culture matérielle" ka zary hadino hoe Andrianaivoravony tokoa moa no "fanampin’ anarany". Izy koa moa tia antsoina amin’ilay hoe Rafolo ihany, satria folo hono ny masony, ka lasa nifangaro tamin’ Andrianaivoravelona ! Ialàna tsiny, ialàna fondro tompoko Profesora ô !

      Tsy gaga aho raha tsy hita soritra any anatin’ny lovantsofina ifampitànareo samy mpitan-kazomanga eto Imerina ny momba ireo nosy malagasy ireo satria ny Sakalava mpiandriaka amiko no tokony hahalàla izany. Raha tsikaritrao dia sady niresaka ny antsoina hoe "Royaume de Madagascar" aho izay teo ambany fifehezan’ny razambenareo no nanatsidika ny tahirin-kevitra am-bava avy tamin’ny fanjakana amorontsiraka nisy tamin’izany. Marihina fa na hatramin’ ny andro nanjakan-dRanavalona III aza dia tsy i Madagasikara 100% no teo ambany fahefan’ny Ambaniandro ka tsy ho ary ho fantany avokoa izay rehetra tany ambadika tany fa ny teo anivon’ny riaka ihany.

      Misaotra anao ankoatra izay fa mazava fa ny tsy fankasitrahanao ny fitakiana ireo nosy malagasy ireo dia mifandraika amin’ny tsy fitiavanao an-dRatsiraka sy ireo Tsimiamboholahy sy Tsimahafotsy izay mpamono tompo hatramin’ny andron’i Rainivoninahitriniony nampamono an-dRadama nanjaka tapany, nandalo ny fampamonoana an-dRatsimandrava, nipaka tamin’ny fandoroana ny Rovan’i Manjakamiadana, ary miafara amin-dRanôribera Lala ankehitriny io. Mahereza ianareo andriana fa mbola lavitra ny lalanareo e.

    • 19 février à 12:35 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Malalaka tokoa ny fanehoankevitra ary samy mihezaka mitondra izay anjara birikiny eto...

      Mirary fahombiazana erampo erantsaina ho anareo izay mihevitra ny handrombaka an’ireto vondronosy, ry Bedinaky sy ny namany, ny tenako tsy mahafantatra ny momba izany sy ny tantarany hatrizay, rehefa tonga any ianao indray andro any dia savao tsara ary ataovy ny fitsirihina fa mety misy harena miafina...vatomanga angamba ao...! mahereza e !

      tsy afaka ny hiray petsapetsa amin’izay asan-jiolahy ny tenanay, na jiolahintsambo io na jiolahy mpiantsehatra, izay kely mba navelan’ny tsiaro sy ny Razana no aleo mba kolokoloinay amin’ny fanetrentena...efa taonjato faha-21 izao dia mbola misy mihevitra ny hanao varotr’olona amim-pitsanganana amin’ny sodoka sy hosoka ihany ve ?

  • 18 février à 12:18 | betoko (#413)

    Lancaster
    Merci , vous aviez vu juste et attendons la retombée de la visite de Monsieur Le Drian .
    Que cherche Emmanuel Macron en nous envoyant ce ministère , est ce une menace ou nous duper
    Finengo et Vatomena
    Des pêcheurs malgaches ont vécu sur ces îles il y a bien longtemps où des scientifiques français possèdent des preuves tels que des marmites ou ustensiles de cuisine et pour quoi le général De Gaulle les avait accaparé en douce sans avertir l’État malgache en 1960 ? Ce qui voulait dire qu’il savait qu’il avait tor dixit Monsieur André Oraison lors de sa conférence en 1976 à l’Université de La Reunion

    • 18 février à 13:06 | FINENGO (#7901) répond à betoko

      @ betoko (#413)

      Oui le Vazaha Taratasy les îles éparses sont bel et bien Français jusqu’à preuve du contraire.
      C’est à vous de prouver juridiquement parlant le contraire à La Haye.
      N’est ce pas le Jomaka ???

    • 18 février à 13:33 | vatomena (#8391) répond à betoko

      Les communistes de Staline disaient : la terre appartient à ceux qui la cultivent.J’ajouterai : elle appartient également à ceux qui l’habitent.
      Quel es le dernier des malgaches ayant vécu sur une de ces iles éparses ? Vous l’ignorez tout comme moi

    • 18 février à 13:52 | MALIBUC (#9345) répond à betoko

      Les différentes îles Éparses de l’océan Indien ont vraisemblablement été toutes découvertes fortuitement par les Portugais lorsque les premiers navires marchands sur la route des Indes doublaient le cap de Bonne-Espérance. C’est le cas de l’île Europa dont l’existence était connue de la Compagnie des Indes et des Français installés à Madagascar et qui était alors utilisée comme refuge par des pirates fuyant la Marine royale française7. L’île Juan de Nova était également connue des premiers navigateurs européens10.
      Certaines îles furent même occupées un certain temps de manière permanente comme l’île Europa qui abritait deux familles réunionnaises de 1905 à 1910 tirant leurs revenus de l’exploitation du sisal et des écailles de tortues7, l’île Juan de Nova dont le guano fut exploité de 1900 à 1968 environ10 ou encore les îles Glorieuses utilisées comme cocoteraie plantée vers 1912 par un Français et exploitée par des Seychellois jusqu’en 1958.

      WIKIPEDIA 2020

    • 18 février à 19:15 | Turping (#1235) répond à betoko

      Vatomena ,
      Lors de notre dernière discussion .Sachez qu’Abraham Lincoln était le président américain qui mena réellement le combat contre l’esclavagisme (la guerre de sécession ).Bien sûr que le racisme était toujours omniprésent même un siècle après son assassinat aux USA . L’assassinat du Pasteur Martin Luther King pour revendiquer les droits des anciens esclaves ,leurs descendants ne furent des acquisitions faciles même si le président JFK assassiné également à son tour avait entrepris la même démarche que Lincoln .Le président noir qui accéda au pouvoir ,un métisse c’était un cas exceptionnel ,le cas d’Obama.
      - Enfin ,avec cette histoire de territoires ,terres ,....C’est la loi du plus fort qui l’impose . Aux pays des aveugles ,les borgnes sont rois ,les corrompus détournent beaucoup au profit de l’intérêt collectif ..
      - Donc l’esclavage restait une monnaie courante partout dans le monde .Même ceux qui voulurent entreprendre de liens commerciaux en colonisant avaient fait recours à ce système pour défendre soit disant les bonnes causes humanitaires .Ne fustigez uniquement les rois et reines qui se succédèrent à Madagascar dans l’attente de leur libérateur (Galliéni) .Même pendant la colonisation ,l’esclavagisme était un rituel bien connu en Afrique et aux Antilles pendant la construction des chemins de fers , dans la plantation des cannes à sucre ,coton ,etc....malgré les avancées qu’on ne peut pas nier.

    • 18 février à 20:23 | vatomena (#8391) répond à betoko

      Je crois pouvoir dire,Turping , que l’esclavagisme est inscrit dans le subconscient des africains.
      .Le ’Napoléon noir ’ d’Haiti ,Toussaint Louverture, des qu’il fut affranchi par son maitre ,il acheta 11 esclaves noirs qu’il mit au travail dans son champ. Plus tard il se fera le général de la lutte contre les Blancs de Haiti en faisant massacrer en meme temps des milliers de métis .
      Apres la guerre de séssession en Amérique,des organisations caritatives ramenèrent en Afrique des milliers d’anciens esclaves lesquels s’empressèrent de mettre en esclavage les naturels .Ce fut au Libéria .Les anciens esclaves d’Amérique se sentaient supérieurs aux natifs. Par ailleurs.l’esprit de soumission était bien ancré dans la mentalité des esclaves africains .Ils ne se sauvaient pas. Quand Samory Touré fuyait avec la troupe coloniale à ses trousses ,les milliers d’esclaves le suivaient avec femmes et enfants. Et aujourd’hui,combien d’africains en route vers l’Eldorado européen sont capturés en Libye pour etre vendus comme esclaves ou pire etre torturés jusqu’à ce que la famille rachète la vie ,la liberté de leur enfant. Quant au Soudan,l’esclavagisme n’a jamais été vraiment aboli .Il s’exerce toujours

    • 18 février à 20:42 | kartell (#8302) répond à betoko

      @ vatomena

      Sans oublier la Mauritanie où 150 000 personnes seraient encore victimes de ce fléau culturel.
      https://mondafrique.com/la-mauritanie-premier-pays-esclavagiste/

  • 18 février à 12:29 | izaho91 (#3427)

    La polémique autour des îles éparses tourne beaucoup autour des soi disant richesses pétrolières qu’elles contiendraient. Dans le monde de 2020 il faut considérer que si nous voulons laisser à nos enfants une planète vivable il va falloir abandonner à court terme l’exploitation des ressources fossiles au rythme où elles le sont actuellement. Madagascar aurait besoin de ce pactole pour se procurer l’énergie à bon marché qui lui manque ? Cela me semble inexact : le potentiel énergétique local est énorme et les énergies vertes y sont bien représentées :
    - seulement 10 % des ressources hydroélectriques disponibles dans le pays sont exploitées
    - L’ensoleillement du pays est magnifique.
    - Plus de 85% des terres cultivables de la région océan indien sont à Madagascar.
    L’énergie est là, il suffit de la prendre. Avec le rendement actuel de 5 % dans la conversion de la lumière solaire en hydrogène par hydrolyse de l’eau, et en prenant une moyenne solaire par jour de l’ordre de 5,5 kWh/m2 à MAHAJANGA, un peu plus d’une surface de trois de mètres carrés suffiraient pour atteindre la barre du kilowattheure stocké en moyenne chaque heure sous forme d’hydrogène. Si cet hydrogène n’est pas encore utilisé sur place (comme il le sera à terme dans les voitures électriques) il est chimiquement facile, en attendant, d’utiliser le CO2 atmosphérique pour le transformer en carburant liquide( méthanation,...).
    Puisque de toutes façons il faudrait faire des investissements très lourds pour aller chercher un pétrole peut être inexistant sous ces îles, et qui arriverait en exploitation fortement concurrentielle à un moment où la majorité des voitures seront électriques, pourquoi ne pas orienter ces investissements pour absorber toute cette énergie verte disponible ici, et qui n’hypothèquent pas l’avenir de nos enfants ?
    Si on mentionne ici tous les gros investissements non productifs qu’il faudrait que Madagascar réalise pour assurer, à la place de la France, la préservation de l’écologie de la zone et la surveillance des pêches et autres trafics et piratages (Où en est le budget de la marine malgache, quelles ressources en bateaux, surveillances radar, aériennes ou satellites ?).
    En bref, la propriété de ces îles me semble un fardeau inutile et même néfaste pour la population malgache. Plus largement, pour le reste de la population mondiale, la gestion de cette zone par un pays pauvre, dont les priorités immédiates risquent évidemment d’être ailleurs, pourrait transformer la zone en zone de non droit et en désert écologique après pillage pour le profit à court terme de quelques uns.
    Nous avons tous, collectivement, à gérer cette planète pour éviter la catastrophe écologique finale qui s’annonce de plus en plus précisément, année après année, et avec elle la disparition de notre civilisation. Je suis trop vieux pour devoir la vivre si on ne peut réussir à l’éviter, mais tous ceux qui me liront ne sont pas dans ce cas.

    • 18 février à 18:10 | Turping (#1235) répond à izaho91

      Izaho 91,
      L’histoire sur ces îles éparses font l’objet d’une polémique depuis un certain moment.
      - Juridiquement ,selon la résolution de l’ONU datant de 1979 quand Kurt Waldheim était le secrétaire général à l’ONU, les îles éparses logiquement le plus proche de Madagascar est rattaché à Madagascar, donc appartiennent aux malgaches mais non pas à la France située à 9500 km .
      - Cette histoire c’est la résolution onusienne mais la réalité n’est pas là car la colonisation était passée par là .Le général de Gaulle ,3mois avant la décolonisation avait rattaché les îles éparses à la France .Même si les rois et reines n’avaient pas donné d’importance à ces îles voire par méconnaissance ,le droit international n’a jamais été respecté par les pays puissants .
      - Les enjeux étaient nombreux :l’existence de pétrole ,de gaz ,des richesses ,....surtout un rôle majeur afin de contrôler un espace extra-territorial majeur vital pour les zones maritimes , et aussi afin de mieux contrôler les îles voisines conquises (La Réunion ,les mayottes et les zones de l’océan indien) contre les piratages .
      - La question qu’on se pose :pourquoi les îles éparses deviennent -elles les enjeux d’enchérissement du pouvoir actuel alors que même les pouvoirs successifs n’ont jamais pu aboutir à trouver un réel compromis sur ce sujet ? Ce projet mis à l’abandon n’est -il un acte crapuleux des profanes pour la nouvelle discussion alors que le combat semblait être déjà perdu à l’avance ?
      - La problématique se repose d’abord sur l’incapacité d’un pays Madagascar à s’en sortir économiquement et de se peser lourd sur la scène internationale ,un pays mendiant perfusé par les aides ,etc.....Si la Corée du Sud ,un pays prospère était à notre place ,les négociations sûrement pourrait y aboutir , ou la Corée du Nord qui possède la bombe atomique .Déjà ,l’île Maurice a su négocier sur l’île Tromelin .
      Conclusion : Comme j’ai dit la dernière fois ,les urgences sont nombreuses ,il y a d’abord d’autres chat à fouetter que de gesticuler ailleurs dans l’état actuel des choses( pauvreté , expropriations des terrains ,l’absence de répartitions de richesses basée sur l’agriculture ,l’insécurité ,corruption).
      - L’histoire d’énergie renouvelable ,alternative ,etc....sûrement après les énergies fossiles il faut y penser .
      Donc ,penser que la rétrocession de ces îles pour faire émerger ce pays dans l’immédiat c’est de l’illusion .D’abord ,il faut sortir du sous développement pour espérer peut-être à la cogestion .Ce n’est pas sûr ni gagné !
      - Les échanges ouverts sont toujours les bienvenus mais non pas pour les attitudes schzizophréniques .

    • 18 février à 19:05 | lé kopé (#10607) répond à izaho91

      Détrompez vous ,vous n’êtes pas si vieux en comparaison avec la moyenne d’âge sur ce forum .D’autant plus ,n’y a-t-il pas actuellement des vieux ,mais jeunes d’esprit et de...corps , entretenus par une alimentation équilibrée et une hygiène de vie irréprochables .Si ,sur le continent Africain , la disparition d’une personne âgée est considérée comme une grosse perte pour la société , (une bibliothèque qui brûle ),sur ce forum , certains sympathisants du DJ semble être convaincus du contraire .Mais ,c’est une question d’éducation et de respect des traditions !!! on l’a ou on ne l’a pas ...

    • 18 février à 19:11 | Vohitra (#7654) répond à izaho91

      izaho@91,

      Je partage entièrement votre point de vue et c’est tout à fait sensé...

  • 18 février à 12:43 | lé kopé (#10607)

    La mère Patrie est compréhensive et tout à fait sociable lorsque ses intérêts ne sont pas inquiétés .Le flibustier et le laitier en ont eu pour leurs grades lors de leur tentative de crime de lèse Majesté .La politique extérieure de la Métropole n’a pas bougé d’un IOTA , qu’elle soit de Gauche ou de droite depuis toujours . Cette prise de position devrait alerter les apprentis sorciers qui sont nourris au biberon de cette puissance étrangère ,mais malheureusement ,ils se croient plus royalistes que le Roi .
    Nonobstant leur naïveté et leur incompétence , ils devraient d’abord s’informer sur les moyens dont ils disposent ,avant de revendiquer la cession de ces îles .Cette revendication est somme toute légitime ,mais n’y a-t-il pas d’autres priorités pour le moment ???En tout cas , des accords tacites lient nos deux Pays ,et ces accords ne sont nullement à la portée de n’importe quel profane !!! Les plus âgés se souviendront du passage très furtif de l’ancien PM de J.Chirac ,D. de Villepin en 2002, pour rappeler à RA8, qu’i devrait se soumettre à certaines conditions s’i voulait prendre le pouvoir .L’Amiral ...rougit de colère ,mais a pu négocier son départ avec une mise à sa disposition d’un aéronef . Le passage du MAE Français à Madagascar si cela est avéré , rentre -t-il dans une approche de mise en garde contre des accords non respectés ???Seuls ,ceux qui sont dans les méandres des allées du pouvoir le savent !!!Peut être que, celle qui parle à l’oreille d’un sourd nous le dira ... dans sa folie de grandeur .Peut être .

    • 18 février à 13:22 | betoko (#413) répond à lé kopé

      La revendication de nos îles éparses sont légitimes Pourquoi La France les revendique aussi si elle n’y retrouve pas ses intérêts ? Tôt ou tard un jour La France va exploiter ces ressources vu l’appétit de La Chine en pétrole et en gaz
      Combien de pays sous développés exploitent leur pétrole avec le concours des entreprises étrangères et bientôt ils seront des pays emmergeants
      Madagascar ne peut pas exploiter de l’huile lourde de Bongolava car vu sa qualité elle coûte trop cher l’exploitation Par contre le gaz et le pétrole au large des îles éparses sont rentables au moindre coût

    • 18 février à 13:35 | ANTICASTE (#10704) répond à lé kopé

      betoko,
      Le gouvernement Malagasy ou quiconque ont-ils un rapport sur la possibilité de ressources d’hydrocarbures sous les éparses !
      Si ce rapport existe ,c’est la France qui le possédé car elle a payé des sociétés spécialisées dans ce domaine pour faire le boulot !
      La France aurait-elle communiquer cette étude à Madagascar ?
      A ma connaissance personne officiellement n’a dit qu’il y avait ou pas du pétrole ou du gaz sous les éparses !
      S’il n’y a rien pourquoi vous agiter ainsi ?
      S’il n’y a rien cela n’intéressera pas les grands nationalistes Gasy

    • 18 février à 15:50 | vatomena (#8391) répond à lé kopé

      Betoko - La revendication sur les iles éparses arrivent bien trop tard .Résignez vous .Madagascar dans son histoire n’a rien fait de constructif dans ces iles éparses.

    • 18 février à 18:22 | Turping (#1235) répond à lé kopé

      Lire : ces îles sont rattachées ….
      Les guerres de territoires étaient passées par-là .Les deux guerres mondiales .
      Pour libérer Paris ,contre l’occupation Nazie, ce ne fut pas facile .

  • 18 février à 13:51 | vatomena (#8391)

    Si la légitimité se fonde sur l’histoire des peuples les iles éparses ne nous appartiennent pas . Le royaume de Madagascar ne s’est jamais étendu au delà des mers.L’ambition supreme du colonisateur Radama était d’atteindre les rivages ,la mer .pas plus.

    • 18 février à 17:42 | Tsisdinika (#3548) répond à vatomena

      Vatomena,

      FAUX.

      Le Royaume de Madagascar possédait des navires marchand et au moins un navire de guerre à l’époque du premier ministre Rainilaiarivony.

      Il y eut l’Antananarivo, le Normandy, le Gladiator et enfin le navire de guerre "Ambohimanga". Ce dernier a été attaqué par les envahisseurs français le 12 janvier 1895 (https://www.reseau-canope.fr/musee/collections/fr/museum/pdf?ids%5B0%5D=mne_3aa5ab2d-cb6a-45c9-89b8-713333436df7).

      Tout ceci dément formellement la légende néo-coloniale que le Royaume de Madagascar était seulement un Etat terrestre sans aucune présence maritime, surtout avant la colonisation. Qui vous dit que l’Ambohimanga n’a jamais patrouillé sur la côte Ouest dans les eaux des îles malagasy du Canal du Mozambique ?

    • 18 février à 18:36 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      Tsisdibika !!! De quelles cartes marines disposaient ces vaillants marins malgaches avant l’amiral Ratsiraka qui coula son bateau à sa première sortie en mer ?

    • 18 février à 19:22 | kartell (#8302) répond à vatomena

      @ Tsisdinika

      Selon les historiens, c’est l’éphémère et francophile Radama II, intronisé en 1861 et assassiné deux ans plus tard qui aurait demandé à Napoléon III de lui envoyer des spécialistes pour enseigner à son peuple l’art de faire des bateaux...
      Ainsi aurait débarqué de la Réunion un sieur Joachin dit Enasse « ingénieur de la construction navale », charpentier de marine d’origine bretonne...
      Après la disparition prématurée de Radama II et pour échapper au royaume Merina, les Joachin se réfugient sur la côte Est probablement à Mananjara...
      ...après moultes péripéties, ils se retrouve en 1888 à Toliara, puis à Morondava et à Belo sur mer...
      En 1904, son fils surnommé Bébéa s’installe à Morondava où il ouvre avec l’appui de Galliéni une école de charpenterie navale ..
      Bébéa s’éteindra à Belo sur mer en 1932 et laissera son surnom au port d’Andakabe que l’on appelle encore aujourd’hui Port-Bébéa .....
      Extrait des goélettes de Madagascar paru dans « le Chasse-Marée « .

    • 18 février à 20:40 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      Merci Bébéa ,de Belo .Tes élèves malgaches ont bien appris. Grace à eux ,des boutres cabotent encore le long des cotes désolées du pays Sakalave.Vive la marine malgache de cabotage

  • 18 février à 14:27 | FINENGO (#7901)

    @ Isandra (#7070)
    18 février à 14:05 | Isandra (#7070) répond à Isandra ^
    Rabe,
    Le tsy maty voalavo an-kibo réjouissent de ce geste de Macron, pourtant, si ces îles sont récupérées, elles ne seront pas les propriétés de famille Rajoelina, mais, pour les Malagasy tsy vakivolo.
    Certains sont capable de prier que la France ne les rende pas.
    .......................................................................................................................................

    Mais la Vendrana tu oublies que Madagascar non plus n’a jamais été la Propriété de Ratsiraka, ni de Ravalomanana, ni Hery et encore moins de Rajoelina, mais au Peuple Malgache.
    Qu’en ont-ils fait de Madagascar ces Pourritures. ??
    Un Pays en ruine à tous les niveaux.

    Alors arrêtes de nous rabâcher tes Balivernes puantes.
    Tu Mens comme tu respires la Vendrana Betsileo.

    Et pour terminer, la France n’a pas à te rendre des choses qui ne t’appartiennent et qui lui appartiennent.
    Vas pleurer à La Haye, on ne sait jamais, elle pourra vous donner 1000/100 raison.
    N’est ce pas !!!!!!

  • 18 février à 14:54 | betoko (#413)

    Izaho 91
    Mais pourquoi la majorité des malgaches ne voient que le bout de leur nez ? D’accord Madagascar possede une potentielle énorme avec le soleil le quel pourrait lui procurer de l’énergie sans fin , mais est ce que vous aviez pensé aux devises que Madagascar pourrait obtenir en exploitant et en exportant du gaz et du pétrole au large et au fond de ces îles pour assouvir la demande de La Chine par exemple , la quelle est devenue un grand consommateur d’où la nouvelle route de la soie qu’elle voulait protéger à tout prix et en ce moment La Chine selon la chaîne ARTE dans son émission les dessous des cartes de dimanche dernier est sur le point de construire son 3 ème porte avion et avoir construit un aérodrome sur l’une de ces îles qu’elle revendique dans la mer de Chine , sans parler de renforcer son armée
    En ce moment le prix du baril de pétrole baisse car La Chine avec ce coronavirus n’importe pas du pétrole ou du gaz , mais dès que cette crise de virus se termine le prix du baril de pétrole va flamber

  • 18 février à 15:14 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    Ces îles sont Malagasy !

    "Pour le Pr Ranjeva, ...l’assemblée générale de l’ONU ayant reconnu la souveraineté d’Antananarivo sur ces territoires depuis 1979.

    "Le problème juridique est clos... Mais les résolutions de l’assemblée générale de l’ONU ne sont pas contraignantes…Cette assemblée constate le droit.

    "...Une approche exclusivement souverainiste n’a pas de sens...C’est un faux problème !

    "Aujourd’hui, il nous faut des institutions universelles avec une gestion équitable qui assure la justice et la paix. Voilà le vrai problème ! Mais la souveraineté malgache doit demeurer...

    En outre, si vous regardez le dernier avis de la CIJ sur les Îles du Chagos, en 2019, vous verrez dans l’exposé des motivations qu’il est pris acte de la résolution de 1979 sur les Îles malgaches.

    La CIJ, par voie judiciaire, consolide donc la validité juridique de la résolution de 1979, et l’existence d’obligations qui en découlent. Maurice n’aurait d’ailleurs jamais eu de titres sur les Chagos sans notre résolution de 1979.

    Par ailleurs, la co-gestion est un non-sujet. Le Sénat français a déjà refusé cette proposition sur le différend de l’île de Tromelin, avec Maurice.

    - L’ île de Tromelin, là où des archéologues ont découverts des vestiges et des restes de Malagasy ne fait-elle plus subitement parties des îles Malagasy ?

    - Les noms Malagasy de ces îles ont-ils été intégré dans le dictionnaire Malagasy Français edité/distribué spécialement par ANR ou les ont-ils ignorés ?

    https://www.jeuneafrique.com/788823/politique/raymond-ranjeva-le-probleme-juridique-des-iles-eparses-est-clos/

    https://www.lakroa.mg/item-1941_articles_politique_18-pour-le-pr-ranjeva-le-problame-juridique-de-ce-dossier-est-clos.html

    • 18 février à 15:22 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      - Au vu de ses écarts de conduite personnelle et sa gestion calamiteuse du pays, ANR est-il la personne crédible, irréprochable pour négocier des formalités de retour de la souveraineté réelle de Madagascar sur ces îles Malagasy ?

    • 18 février à 18:34 | Turping (#1235) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      Le veilleur Alias ,l’Eveilleur ,
      - Voilà des arguments sensés !
      - Il faut d’abord sortir du bourbier dans lequel ce pays s’est embourbé .L’ Amiral Ratsiraka était le premier à revendiquer ces îles pour se réfugier 23 ans plus tard à Neuilly .
      - Gérer sa souveraineté commence par les vrais Homme intègres ,honnêtes ;...après Tsiranana il y avait le Général ,Ramanantsoa , Ratsimandrava,....après c’est la descente en enfer .

    • 18 février à 19:07 | Vohitra (#7654) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      « …formalités de retour de la souveraineté réelle de Madagascar sur ces îles Malagasy ? »

      Mais de quel retour disiez-vous là ?

      Le Royaume Merina n’a jamais exercé d’abord une totale et entière souveraineté sur l’ensemble de l’île, et ensuite, sur ces îles éparses auparavant…

      Comme si la France vous a donné la main, et après vous exigez tout son bras après…

  • 18 février à 15:40 | rayyol (#110)

    Pas sorti du bois https://www.google.com/search?q=la guerre des métaux rares critique&rlz=1C1CHBF_frCA845MG887&oq=la guerre de etaux rares &aqs=chrome.4.69i57j0l7.22656j0j7&sourceid=chrome&ie=UTF-8 De quelle facon voulez vous mourir meme cela devient compliquer

    • 18 février à 17:29 | FINENGO (#7901) répond à rayyol

      Encore un charabia d’un Pensionnaire de PK18.
      Décidément.

  • 18 février à 16:08 | lé kopé (#10607)

    E. Macron a évoqué la licéité des textes juridiques pour défendre sa vision des îles éparses .Aucun juriste Malagasy ne semble connaître l’existence de ces textes que démontre la confiance du chef de l’Etat Français .Sauf ,le Professeur Ranjeva ,éminent juriste International , qui s’appuie sur la résolution des Nations Unies pour asseoir sa thèse .Mais il sait très bien que cette résolution et tant d’autres n’ont pas de force exécutive .Si ce "gros machin " comme disait le général De Gaulle ,avait une force de persuasion , plusieurs conflits auraient été réglés .
    Blague à part à propos du Général qui avait sa...braguette ouverte , un "gorille" surnom donné à ses gardes du corps de l’époque ,lui a susurré avec hésitation :"Mon Général ,la porte de votre garage est ouverte , et on voit la 2CV avec les 2 pneus ...crevés ".Fin de citation .
    Certains esprits frondeurs pourraient être déridés , pas si sûr !!!
    un peu d’humour dans ce monde de brutes pourrait adoucir les mœurs à défaut de musique .

    • 18 février à 16:22 | FINENGO (#7901) répond à lé kopé

      @ lé kopé (#10607)

      Bonjour,

      Bravo !!!!
      Qui dit mieux ??????

      Excellent après-midi ;

  • 18 février à 16:09 | kartell (#8302)

    Il faut laisser s’exprimer ces critiques souvent sans consistance utilisant des arguments sans valeur juridique et sans justificatif historique précis ...
    Les fêtes de l’indépendance approchent et ce fameux soixantième anniversaire devait permettre au maître du pays de porter au pinacle, orbu et orbi, son accession à un pouvoir qu’il avait ruminé pendant son exil hexagone, trop, certainement.....
    Mais la fête ne serait pas à son apothéose sans la présence et la participation de son hôte français avec son adoubement officiel, symbolique de cette force coloniale abdiquante et du triomphe d’une indépendance reconquise ....
    Montrer sa force en masquant sa faiblesse tel sera le deal de cette future commémoration où l’illusion de l’indépendance sera en définitif l’invitée d’honneur de ce jour mémorable, un peu particulier ....
    En fait, tout cela se tient par la barbichette ou ce qu’il en peut encore en rester !...
    Ce contretemps qui s’est invité aux relations bilatérales est en fait une suite logique de l’effritement progressive de cette mésentente cordiale ...
    La succession des hommes forts de chaque côté a ajouté de l’huile sur un feu qui couvait faute d’une mise à plat des contentieux qui encombraient les relations mutuelles...
    Les orientations économiques de Rajoelina ont de quoi susciter la grande réserve confirmée par une délégation du patronat français qui est partie comme elle était venue....
    Bref, le contexte des Éparses ne constitue en définitive qu’un élément révélateur d’une crise larvée entre ces deux partenaires qui semblent s’éloigner de plus en plus, l’un de l’autre tout en conservant une certaine estime réciproque...
    On touche à l’éternelle ambiguïté de cette relation qui n’est jamais sortie de ce contexte écrit à deux mains, enfin, davantage d’un côté que de l’autre ! ..

  • 18 février à 16:09 | ratiarison (#10248)

    Ho an ’ i rtoa be isandra sy ny forongony ai anatin’izany i Betoko-Vongany Ary indrindra fa ilay MPILELAKA ny vava VOD**n’i ra-presi**Pelaka filou Dia ilay antsoina :micmak andriana***t**a*** tampina n’y Domy nitelina ny DOBLA ENINA RA-PRESI-PELAKAfilou***fa TSATSOKA manaova veloma***fa veloma et îles éparses***fa mipetra TSARA ry MPILELAKA MAFANA FO !! fa andraso EO i PAOLY****MAZAVA !!

  • 18 février à 19:56 | lancaster (#10636)

    Le droit triomphera. La CIJ a dit le droit. Que la France et Madagascar respectent le droit, pas celui de la France, ni celui de Madagascar. LE DROIT INTERNATIONAL. Les îles Malagasy de l’Ocean indien ne sont pas français selon le droit international.

    • 18 février à 20:21 | ANTICASTE (#10704) répond à lancaster

      burt,
      Il y a aussi les droits de l’homme !
      Respectez vous les droits de l’homme dans ce pays ?
      Tu vois vous respectez le droit quand cela vous arrange ,c’est un peu comme tout le monde

    • 18 février à 20:29 | vatomena (#8391) répond à lancaster

      le droit international est né bien apres la prise de possession des iles éparses par la France .En s’installant dans ces iles ,la France ne lésait aucun habitant. C’est un fait indubitable

  • 18 février à 19:59 | Krista Kristiaoe (#10737)

    Bibilava vonoina, ka tsy tongotra hitsipaka na tanana handrangotra fa miandry ny lahatra

    Tsy mahagaga raha manao izao ny Frantsay satria tsy misy ny tokony hanajany na hatahorany ny Malagasy, izay vahoaka mahantra mitana ny rambony eo amin’ ny fandrosoana manerantany. Fa izao no vokatry ny tandrevaky ny mpitondra nifandimby hatramin’ izay : tsy hajain’ ny olona any ivelany rehefa miteny.

    Raha tsy tia tena fa nahay nitondra ireo mpitondra nifandimby dia efa ho nandroso lavitra izay Madagasikara ka nohajain’ ny Frantsa na ny firenena vahiny. Betsaka ny firenena izay niaranahazo fahaleovantena tamintsika fa efa lasa lavitra ankehitriny ary heninkaja any ivelany ny vahoaka sy ny mpitondra eo aminy.

    Izao no maneho fa izay mahazo ny firenenao dia mahazo anao ihany koa. Fa tsy mba fantatry ny mpitondra fa raha mahantra ange ny fireneny dia mihatra aminy koa izany. Mba ampitahao ange ny filoha Amerikana Donald Trump sy ny filoha Malagasy Andry Rajoelina iza no hohajain’ ny olona kokoa rehefa miteny.

    Izao isika mitonantonana hitaky ny iles eparses kanefa ny nosy sy tany malagasy maro eo ampelatanana avela horobain’ ny vahiny na ataon’ ny jiolahy vahiny rehetra izao tantely afadrakotra. Fa angaha adala ny Frantsay ka hanome fahatany ny fananany ho antsika izay tsy mahavelotena akory fa mangataka any aminy.

    Ampandrosoy aloha ny aty trano ato anatin’ ny firenena vao mihevitra ny any ivelany.

    • 18 février à 20:22 | Turping (#1235) répond à Krista Kristiaoe

      Marina ireo zavatra voalazanao .
      Mankasitraka satria ny vaha olana voalohany dia any @ ifotony ,ny fandrosoana mba hahafahana mitaky ny zo . Ny porofo anie ,samy maka ho azy samy manao izay hamenoiny paosy ,mifanitsaka .
      Arak’ilay fitenenana hoe isika tompony azno adala ,miady an-trano .
      Io izany resaka fanovana tanteraka ny fomba fitondrana izay mibanjina amin’nty tombotsoan’ny vahoaka izay nanomboka tamin’ny nahazoana ny fahaleovan-tena fa tsy ny drafitra napetraky mpanjanan-tany ,indrisy fa fahaleovan-tena sarintsariny . Ny tany ,ny harena izay tokony ho vokarina hampandroso lasa resaka mampandry adrisa, fiakinan’doha amin’ny hafa izay hita fa tsy nahavaha ny olana hatramin’izay fa vao maika mitombo . Ny fanodikodinana ny fananam-bahoaka ,ny halatra ,...ireo harena maro mivoaka an-tsokosoko .
      Betsaka ny tany nahazo fahaleovan-tena taorinan-tsika aza efa lasa lavitra daholo .

    • 18 février à 22:08 | Vohitra (#7654) répond à Krista Kristiaoe

      Miarahaba anao,

      Ny eo ampelantananao, na omenao ny karana, sinoa, jiolahy vahiny, izao arabo, ny sisa tavela mbola arotsakao any ampaosy miaraka amin ireo menamaso namanao, ka inona no mbola hifamitahana lava andrandraina fahatokisana avy amin ny vahoaka hanohana anao amin izay hagegenao any ?

      Izao ataonao rehetra tsy misy afatsy soloky, lainga, fitaka, halatra, herisetra...tsy azo hitokisana mihintsy anie ianao rangahy ity a...

      Tsy ianao no hambarako eto mazava be ry Krista...

  • 18 février à 20:17 | Jipo (#4988)

    Bonsoir,
    Prétendre avoir ces iles est une chose, mais au final pour en faire quoi ?
    Cogestion ??? les Malgaches ont du vola a perdre pour entretenir ces iles ???
    quand on voit leur sens de l’ entretien, le pillage en règle des ressources naturelles, et celui des zones "préservées", revendiquer massacrer ces iles pour le moment vierges, pour en faire ce qu’ ils font sur la grande terre , relève d’ une farce qui aurait pu être Belge, si elle ne se trouvait pas dans l’ OI, heureusement que le rizdikul ne tue pas, ça ferait de la place ...
    A quand la revendication pour : du travail pour tous, de l’ éducation pour tous, de la Santé pour tous, d’ un smig pour tous, d’ une retraite pour tous , et sans remuer le couteau simplement de l’ eau et de l’ electricité ? dans un jargon moins châtié "s’ appelle" GUIGNOLS !
    Plus facile de revendiquer quelque chose que l’ on a pas encore détruit, ( en plus du manque de moyen pour l’ entretenir) une logique bien singulière égale à celle de la revendication d’ indépendance ...

    • 18 février à 20:30 | Turping (#1235) répond à Jipo

      Jipo,
      Même pour faire les explorations aux alentours avec la technologie avancée ,...Ce serait intéressant !
      - Les richesses sous marines en sont autres choses ,il fallait demander au feu Commandant Cousteau .Les zones de pêches hormis ,les gaz naturels ,pétroles ,les biodiversités sous marines sont très riches !......
      C’est vrai ,les urgences sont nombreuses .
      Si vous posez ces questions aux japonais ,c’est du blasphème car leurs empereurs successifs étaient très forts même envers les américains .
      Madagascar c’est la risée de tout le monde ,c’est vrai !

    • 18 février à 21:55 | Vohitra (#7654) répond à Jipo

      Salut Jipo,

      Ici sous les tropiques, vous avez pu constater deja comment on avait traite ceux qui avaient revendique le droit a la sincerite des votes...et comment on avait traite les bois precieux de valeur...dans nos aires protegees...

      Alors, etes vous pret a cogerer ces ressources avec nous, sachant qu on est des pires voyous et vandales chez nous, et sachant que c est encore vous qui vont payer les frais de cogestion, sinon on va tondre encore plus nos malheureux pauvres indigents contribuables ?

  • 18 février à 20:58 | Isandra (#7070)

    Les arguments de gens qui sont pro-colons sur cette affaire :

    1° Radama n’y avait jamais posé le pied, donc elle n’appartiennent pas aux Malagasy.

    Est ce que Napoléon ou Le Roi soleil avaient ils déjà le pied sur ces îles ?

    2° Ces îles n’ont jamais été mentionnées dans notre histoire.

    Mais, qui avaient écrite notre histoire ?

    Les colons, certains faits ont carrément été effacés, les archives et les récits qui sont en leur faveur seulement, étaient divulgués, les restes étaient confisqués et scellés.

    • 18 février à 21:20 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Il n’y a plus de colons depuis 60 ans madame Ysandra .Le savez vous ? Si les anciens colons avaient commis des erreurs ,les malgaches indépendants ont eu 60 ans pour les relever. Ils n’ont pas réussi .Pire ,.
      ils ont fait de Madagascar un pays de malheureux.Le flamboyant Razoel vend maintenant le pays aux Emiratis.

      Est ce que les malgaches d’avant ont tenu des archives, ?

    • 18 février à 21:58 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vatomena,

      Comment voulez vous que nous puissions réparer cette erreur dans notre histoire, alors nos archives étaient scellés quelque part à Paris où notre premier Président a été désigné sans avoir consulté l’avis des Malagasy ?

    • 18 février à 22:26 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Isandra---- Je ne sais pas si c’est du patriotisme que de fermer les yeux sur ses déficiences et sur son histoire.mais enfin ,avant la période coloniale ,l’histoire à Madagascar n’a jamais été reconnue comme une science ni la géograhie . Ce sont les voyageurs ,les missionnaires ,les explorateurs ,les traiteurs et plus tard les coloniaux qui ont fait connaitre au monde le monde malgache..L’ouvrage le plus éclairant,le "tantara ny eto madasikara..’n’est pas l’ouvrage d’un malgache mais celui d’un missionnaire. Les fameux "sorabe ’’ n’ont pas apporté grand chose.L’explorateur Grandidier ,c’est lui qui a ouvert Madagascar avec quelques autres

  • 18 février à 21:55 | lancaster (#10636)

    Le Drian vient à Tana pour préparer le passage de Macron en juin prochain. Celui-ci , comme il en a dorénavant l’habitude va sortir une déclaration qui fera plaisir à certains participants grossiers de ce forum. Il dira en juin 2020 : » la France n’a aucune prétention sur ces îles éparses qui font partie du territoire national de Madagascar. L’ambition de la France est de coopérer avec Madagascar pour faire de ces îles des sanctuaires de la biodiversité marine et terrestre. »
    En Algérie , Macron en 2017 avait dit « le colonialisme est un crime contre l’humanite« .
    En Cote d’Ivoire en 2019, Macron avait redit « aucun pays, aucune puissance, n’a le droit d’occuper ou d’accaparer Les terres d’autrui, d’un autre pays »

    Bonne soirée à tous et à toutes.

    • 19 février à 19:33 | vatomena (#8391) répond à lancaster

      Macron est un C...on ,beaucoup plus que la Marine Lepen.! cela vous surprend t il ? Il viendra sans doute avec sa Madame.et ,il nous débitera ses conneries habituelles.Il est loin du bon sens paysan français .Amen !

  • 18 février à 22:26 | lancaster (#10636)

    La France n’a plus les moyens de ses ambitions devenues un rêve inaccessible. La France n’a plus les moyens de financer des investissements à visée économique . Elle est vidée complètement par les déficits en tous genres qui bloquent sa virtuelle croissance. Sa dette publique dépasse de très loin son PIB ce qui ne plait pas à l’Union européenne.
    Alors la France se contente d’action symbolique comme les déclarations sur le climat, sur le mariage pour tous, sur les LGBT, sur la laïcité, sur le communautarisme devenu le séparatisme islamiste, sur le foulard. Tout cela pour tenter d’exister, mais personne n’est convaincu par ces déclarations qui ne changent pas les conditions de vie de beaucoup de français de plus en plus gagnés par la pauvreté, les mauvaises conditions de logements, les revenus en dessous du smig.
    La France est vidée par ces lourdes dépenses pour son armée en Afrique subsaharienne, par son dispositif quasi permanent de vigipirate. La présence française auprès de ses alliées est devenue symbolique en Syrie, en Iraq ou en Afghanistan.
    Même l’ile De Mayotte que la France accapare au détriment des Comores, n’est plus gerable faute d’argent.
    Alors pour faire une sortie honorable de cette aventure des îles éparses, la France déclarera en juin 2020 qu’elle n’a aucune intention d’occuper les îles Malagasy de l’ocean Indien . En revanche elle « coopérera » avec Madagascar pour faire de l’ile Ex Glorieuse un sanctuaire de la biodiversité. Une façon diplomatique pour dire « on fout le camp. Occupons nous de nos cités des banlieues, de nos sans abris, des retraites à point, de la lutte contre le terrorisme, du chômage structurel qui a duré trop longtemps, de nos centrales nucléaires en voie de vieillissement, de nos Airbus 380 que plus personne n’en veut, du déficit de la sécurité sociale, des foulards de nos musulmanes, du sida qu’on arrive pas à éradiquer, des catastrophes naturelles, du changement climatique, des feux de forêt, des canicules récurrentes , des stations d’hiver sans neige, des gays prides,
    Îles éparses, œufs de tortues , plus rien à en cirer dira le président Macron.
    Il a raison.

    • 18 février à 22:32 | vatomena (#8391) répond à lancaster

      La France n’occupe pas les iles éparses ..Les iles éparses sont pour la France un domaine français Elles ne sont pas une conquete coloniale. Macron devait le savoir mais il semble mal connaitre l’histoire de son pays

  • 18 février à 22:35 | goba001 (#1662)

    FINENGO...DIDN’T WE TELL YOU TO SHUT YOUR STUPID FRENCH MOUTH ??? GO BACK TO YOUR STUPID COUNTRY, YOU SCUMBAG !

  • 18 février à 22:41 | goba001 (#1662)

    COMPARISON BETWEEN NEW ZEALAND AND FRANCE :

    FRANCE= HIGH RISK OF TERRORISM, DEPRESSION OF MANY FRENCH DUE TO DIFFICULT ECONOMIC TIMES IN FRANCE NOW, HIGH UNEMPLOYMENT RATE, RACST AND HIGHLY PREJUDICED PEOPLE
    NEW ZEALAND = SAFE COUNTRY, CLEAN ENVIRONMENT, LOW LEVEL OF RACISM IF BEING COMPARED TO EUROPE, BETTER PEOPLE IN GENERAL AND A COUNTRY WHICH DOES NOT STEAL FROM AFRICA (UNLIKE FRANCE WHICH IS A COUNTRY OF THIEVES, OPPORTUNISTS AND GREEDY BASTARDS) !
    THIS IS WHY I CHOSE TO APPLY FOR PERMANENT RESIDENCY HERE (NOT IN FRANCE) !

    • 18 février à 23:52 | FINENGO (#7901) répond à goba001

      @ goba001 (#1662)

      Nous n’avons rien à foutre de ton état d’âme.
      Tu Détestes, tu hais la France, qu’est-ce que tu veux que je te dise Misérable Tsaor.
      Même Madablog tu étales ta misérable vie privée.
      Que veux-tu que ça foute aux gens de savoir que tu vas sponsoriser tes Frères et Soeurs pour qu’ils vienne en Nouvelle Zélande.

      D’autant plus magnes-toi le Q pour les deux qui vivent en France avant qu’ils y crèvent.
      A qui tu veux faire croire que la Nouvelle Zélande serait le Paradis.
      Tu oublies peut-être le Racisme des Néo zélandais envers les Maoris.

      Voici ce qu’il en est du Racisme des Néo Zélandais.
      De 2012 à 2017, la Commission des droits de l’homme (CDH) reçut 2 440 plaintes à travers tout le pays. Notons que les personnes qui portent plainte peuvent fournir volontairement des informations démographiques telles que l’appartenance ethnique. Parmi les 1.732 personnes qui ont fourni cette précision, le CDH a compté une majorité de Maoris : selon ces chiffres, 375 plaignants étaient maoris, 282 néo-zélandais d’Europe / Pakeha et 246 d’origine indienne. Auckland est d’ailleurs la ville qui comptabilise le plus de plaintes (près de la moitié d’entre elles).

      Donc avant de critiquer la France, regardes ce qui se passe sous tes yeux Konnard.

      Je te mets un lien et lis ce qui se passe dans ton Pays d’adoption, ça ne sent pas la rose, malgré ce que tu essayes de faire croire.
      https://lepetitjournal.com/auckland/dossier-nouvelle-zelande-est-elle-raciste-22-230230

      Il serait bien étonnant que tes deux Frères ou Soeurs résidents en France veuillent rejoindre un Pays Pareil, vu les avantages qu’ils sont à vivre en France.

      Tu n’es qu’un Malade Mental le goba001 (#1662) dit Tsaor sur MadaBlog.
      Tu ne vole pas haut, tu rases le bas fond d’une fosse septique.
      Misérable Pihinan-tay.
      Amboa Razana que tu es.

    • 18 février à 23:59 | FINENGO (#7901) répond à goba001

      Erratum

      Même sur Madablog tu étales ta misérable vie privée.
      Que veux-tu que ça foute aux gens de savoir que tu vas sponsoriser tes Frères et Soeurs pour qu’ils viennent vivre en Nouvelle Zélande.

    • 19 février à 06:56 | vatomena (#8391) répond à goba001

      Depuis l’exercice de mouvements comme SOS racisme ,le sentiment de racisme n’a jamais éte aussi bien partagé. Chacun aujourd’hui met sa race en avant .En Nouvelle Zélande aussi. C’est bien du coté D’Auckland qu’un Blanc chrétien pour la première fois commit un ’’mass murder’’ à l’encontre d’une communauté musulmane .Pas à Paris . Il n’est pas sur que la Nouvelle Zélande ouvre largement ses portes à des intrus, à votre parentèle. Voyez l’exemple de l’Australie. Par contre Noirs africains ou bistres du Magreb et d’Afghanistan risquent leur vie pour se faire accueuillir par la divine Europe.

    • 19 février à 18:14 | lé kopé (#10607) répond à goba001

      That’s your problem , your way of life and your private life are not the topic of conversation on this fchat - room .

  • 18 février à 23:09 | Stomato (#3476)

    Ce 18 février à 11:55 | Tsisdinika (#3548) répondait à Stomato ^

    >>On dirait que vous vous réjouissez de nos malheurs. Aucune compassion pour les 26 “pestiférés” décedés, comme s’il ne s’agissait pas de personnes. <<

    Cela fait 55 ans que je sais que la peste est endémique à Madagascar.
    Et elle existait depuis plus longtemps encore.
    Le fait que rien n’ait été fait pour luter contre la peste, par exemple en évitant la prolifération des rats et la mise en place de mesure prophylactique qui ont été utilisée avec succès dans bien d’autres endroit du monde, ces faits me permettent de penser que les malgaches aiment la peste au point de cultiver ce qui la favorise le plus !

    La situation est telle que l’on ne peut la considérer qu’avec cynisme !

    >>Vous vivez entouré de Malagasy je suppose, eh bien j’espère qu’ils auront plus de compassion pour vous au moment où vous en aurez besoin.<<

    Hélas non, je ne vis pas entouré de Malagasy et je le regrette. J’aurais bien aimé finir ma vie dans ce qui était un très beau pays, peuplé de gens admirables... Mais ça c’était avant !
    Mais le cloaque que sont devenues la quasi totalité des grandes villes fait que je ne puis même plus envisager d’y venir pour des vacances.
    A défaut de bénéficier de la compassion de malgaches, un certain nombre de malgaches bénéficient de ma compassion.

    • 18 février à 23:55 | FINENGO (#7901) répond à Stomato

      @ Stomato (#3476)

      Bonsoir,

      Oh !! Que c’est bien dit.
      Je ne peux dire mieux.

    • 19 février à 07:08 | vatomena (#8391) répond à Stomato

      ’’ Pan sur le bec du tsidinika ’’ comme on aurait dit au Canard enchainé !

    • 19 février à 09:28 | Tsisdinika (#3548) répond à Stomato

      Je vois que tous les coqs de la basse-cour s’y mettent à leur cocorico matinal !! Vatomène, le coq châtré ne croit pas si bien dire en parlant de bec...

    • 19 février à 09:28 | Tsisdinika (#3548) répond à Stomato

      Je vois que tous les coqs de la basse-cour s’y mettent à leur cocorico matinal !! Vatomène, le coq châtré ne croit pas si bien dire en parlant de bec...

    • 19 février à 12:47 | lé kopé (#10607) répond à Stomato

      Paternalisme ,quand tu nous tiens !!! la plupart des gens de votre milieu , je dis bien la plupart justifie leur mépris envers les indigènes en multipliant les bonnes actions .Mais ,malheureusement ,ces gestes de bienfaisance sont souvent mal perçus des deux côtés . Ceux qui reçoivent sont persuadés que c’est un droit ,car c’est la compensation de l’occupation de leurs terres , par contre ceux qui donnent se font bonne conscience en aidant ces pauvres indigènes, et en confirmant leur suprématie envers cette société . Je ne confirme pas que vous en faites partie , et je ne ferai pas de procès d’intention ,car je ne vous connais pas ,mais avouez quand même cette auto-satisfaction au fond de votre pensée : ils ont besoin de notre bienveillance ,car ce sont de grands enfants irresponsables ... Vous pouvez me rectifier si je me trompe . Bonne journée.

  • 19 février à 10:01 | vatomena (#8391)

    "Pan sur le bec ’’ (bis) !

    • 19 février à 11:08 | Tsisdinika (#3548) répond à vatomena

      Dites-nous alors Stomato et vatoumène, pendant les 65 années et quelques d’occupation française de Madagascar, pourquoi ils ne sont pas venus à bout de la peste endémique en se débarassant définitivement des rats ? Je croyais qu’ils étaient venus ici pour en faire de ce pays un paradis des indigènes ?

  • 19 février à 11:51 | vatomena (#8391)

    Etes vous bien renseigné Tsidinika ? Peut etre n’avez vous jamais entendu parler de Girard et Robic.,ces médecins de la Coloniale.Ce sont eux qui ont réalisé un vaccin pour traiter de la peste.La population malgache ne leur faisait pas confiance.Ils craignaient . Alors ,pour confondre les incroyants ,les deux médecins s’injectèrent en public leur vaccin
    Il m’a été dit que le premier pays au monde où la variole a été totalement éradiquée ce fut Madagascar et cela grace à la médecine tropicale des frantsay

    • 19 février à 12:02 | Tsisdinika (#3548) répond à vatomena

      En attendant, ils n’ont pas pu éradiquer la peste comme ce fut le cas avec la variole. Quelque part donc, la noble mission civilisatrice à travers la "colonisation médicale" a été un echec. Et pan dans le bec des colons !

    • 19 février à 12:39 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      Dites moi,Tsidinika ,Apres 60 ans d’indépendance notre peuple est il plus heureux . Avons nous gardé le titre de ’perle de l’océan indien ’’ ou ’d’ile heureuse ’’.Le créole chassé de la Sakay doit rire dans la maison froide : plus de riz ,pas assez de riz pour les malgaches

    • 19 février à 12:45 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      Tsisdinika —Les créoles de la Réunion ne connaissent pas la peste . Pourquoi ? Peut etre parcequ’ils n’ont pas de proximité avec les rats comme nous ,peut ere parceque le ray amnndreny est toujours là ; Va savoir !!

    • 19 février à 12:56 | Tsisdinika (#3548) répond à vatomena

      Vatomena,

      Le concept de "peuple heureux" est une arnaque sociale, une construction anthropologique.

      Il n’y a pas de peuple heureux, il n’y a que des individus. Etes-vous heureux vatomena ? Apparemment non. Cela ne veut en rien dire que le zanatany que vous êtes ne saurait représenter le sentiment de tous les Malagasy, de même que le colon inconsolable en vous ne saurait représenter tous les Français, n’est-il pas ?

    • 19 février à 13:07 | NTMO (#10005) répond à vatomena

      L’entêtement des vivants à vouloir ouvrir les tombeaux avant les 5 ans légaux après inhumation est probablement une des raisons (peut-être la seule) qui permet à la peste de ré-émerger chaque année.
      Le colon n’a pas eu le dernier mot face à la bêtise humaine.

  • 19 février à 12:22 | kartell (#8302)

    @ Vatomena

    Une remarque au sujet de Tromelin, la voici : :
    Cette petite communauté d’esclaves naufragés a survécu tant bien que mal pendant 15 ans en micro-société, c’est un fait acquis.
    Pourquoi, dès lors, avoir été mise entre parenthèses par tous, si cette île située à plus un de 400 kilomètres avait fait partie intégrante du royaume ?....
    Preuve si l’en est que ce territoire des Éparses infréquenté par les locaux en ne faisant ni partie du royaume, ni des lieux de pêche fréquentés par les locaux puisqu’aucun d’entre eux n’est venu à leur secours pendant 15 ans !...!......
    En quelque sorte, ni vu, ni connu !....

  • 19 février à 12:40 | vatomena (#8391)

    Tout juste !

  • 19 février à 13:33 | vatomena (#8391)

    Le concept de peuple heureux est une arnaque sociale,croyez vous Tsidinika. Et le concept d’une vie de malgache sans eau,sans électricité ,sans soins,sans viande,sans routes ,est ce aussi une arnaque sociale.
    L’ancien Colon s’est retiré chez lui. Il est assuré de l’avenir de ses enfants Ils ne vivront pas parmi les rats et les ordures. Ils n’auront pas chaque jour le spectacle misérable des 4 mis qui veulent manger eux aussi

    • 19 février à 14:03 | Tsisdinika (#3548) répond à vatomena

      Je vous le confirme ici, noir sur blanc (eh oui, quelquefois le noir peut prévaloir sur le blanc), il n’y a pas de peuple heureux. Tous ces indices de Bonheur National Brut, que des foutaises !

      Je pense être plus heureux que la plupart des Français (surtout ceux de ce forum) pour des raisons connus de moi-même mais vous insistez à dire que je dois me sentir misérable parce que la plupart de mes concitoyens sont pauvres et de plus, je dois me faire un devoir de me culpabiliser parce que je gagne plus de 2 Usd par jour. Et bien non, je ne vous ferais pas ce plaisir.

      Savez-vous au moins que ces 4’mis, pour lesquels vous témoignez ici d’une commisération toute de circonstance, gagnent plus qu’un vrai ouvrier salarié ? Ce sont des mendiants professionnels et pour rien au monde, ils ne voudront d’un boulot dans lequel ils devraient trimer, encore moins revenir à la campagne...

    • 19 février à 21:32 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      Je vous ai compris Tsisdinika — Il n’y a pas de peuple heureux mais il y a des individus qui sont heureux dans un océan de misère. Vous avez donc cette chance et tant mieux pour vous

    • 19 février à 22:30 | FINENGO (#7901) répond à vatomena

      @ Tsisdinika (#3548)

      19 février à 14:03 | Tsisdinika (#3548) répond à vatomena ^

      Savez-vous au moins que ces 4’mis, pour lesquels vous témoignez ici d’une commisération toute de circonstance, gagnent plus qu’un vrai ouvrier salarié ? Ce sont des mendiants professionnels et pour rien au monde, ils ne voudront d’un boulot dans lequel ils devraient trimer, encore moins revenir à la campagne...

      .............................................................................................................................................

      En un mot vous considérez que les Miséreux Malgaches ne sont que des Branleurs, et ceci pour une raison toute simple, puisque vous, vous gagnez largement plus de 2$/Jour.
      Et certainement ceci fera de vous un Monsieur exceptionnel.
      N’est-ce pas ????

  • 19 février à 14:21 | vatomena (#8391)

    Donc longue vie aux 4 mis .Vos dires vont susciter des vocations .Le meilleur exemple est donné par nos députés ,par notre gouvernement .Ils jouent au 4 mis et l’argent arrive du monde entier .Les palais se construisent sur les rizières remblayées.
    Je reconnais que vous etes un observateur avisé de la réalité malgache .Respect !

  • 19 février à 15:40 | lancaster (#10636)

    Les îles Malagasy de l’ocean Indien sont devenues un cailloux dans les chaussures de la France. Le Drian vient discuter avec les Malagasy pour voir ensemble comment ne pas humilier la France car elle doit se plier au droit international. Ces îles appartiennent au territoire national Malagasy.
    Macron le sait, mais Il n’a pas envie d’etre Houspille par la foule le 26 juin 2020 a Mahamasina. Le Drian veut donc s’assurer que Macron sera bien traité à TANA. Les autorités Malagasy ne veulent que d’une chose : que Macron déclare clairement sans détour que la France quitte les éparses. Et il le fera. Tout comme il a déclaré en Algérie et à Abidjan que la colonisation est un crime contre l’humanite Et que l’occupation d’un territoire par une force étrangère n’est plus d’actualite au 21e siècle.

    • 19 février à 15:51 | Tsisdinika (#3548) répond à lancaster

      Macron ne sera pas à Mahamasina le 26 juin, vu qu’il n’y aura pas de Mahamasina parce que Bonaparte a décidé de le démolir ! Le rendez-vous historique est déjà manqué ! De gaulle ne sera pas répliqué !

    • 19 février à 16:54 | Vohitra (#7654) répond à lancaster

    • 19 février à 18:16 | lancaster (#10636) répond à lancaster

      Mr Tsidinika,
      Macron sera à Mahamasina. Les travaux sont programmés de telle sorte que le défilé militaire du 26 juin pourra s’y dérouler. En effet seules dans une première étape, les tribunes officielles ont été démolies. Elle seront achevées et réceptionnées le 21 juin 2020 , 5 jours avant le 26 juin donc.
      Donc, réjouissez vous, Macron fera sa déclaration à la façon de DeGaulle.
      À votre santé.

    • 19 février à 18:27 | ANTICASTE (#10704) répond à lancaster

      Burt ,
      Si tu crois que Macron va venir se fourrer dans un piège aussi grossier ,tu le prends pour qui ?

    • 19 février à 18:37 | Vohitra (#7654) répond à lancaster

      Anticaste,

      C’est un acteur des temps anciens, il est encore frappé par le départ vers l’infini de son contemporain Kirk Douglas, il faut le comprendre, dès fois, il lui arrive de rêver…

    • 19 février à 19:07 | ANTICASTE (#10704) répond à lancaster

      Vohitra ,
      Les vieilles gloires sont un peu cabot ,ils ne peuvent pas s ’empêcher d’en faire trop !
      Mais bon celui -ci cela fait pas longtemps qu’on le connait !
      Il a un peu le profil à Rambo sous Rajao !
      Espérons qu’il disparaisse aussi promptement !

  • 19 février à 15:45 | lancaster (#10636)

    Déclaration que Macron fera à Mahamasina. Cela lui plairait car il se souviendra que Charles de Gaulle était aussi à Mahamasina pour déclarer que « Madagascar retrouvera toute sa souveraineté et son indépendance comme du temps des souverains qui avaient occupé le Palais de la Reine » tout en pointant du doigt le Rova de Tana.
    Voilà une sortie honorable pour Macron. Il saisira l’occasion .

    • 19 février à 16:48 | vatomena (#8391) répond à lancaster

      ’il pointa du doigt le Rova de Tana ,le Charles ,et qqs années apres le Rova flamba !

    • 19 février à 17:40 | ANTICASTE (#10704) répond à lancaster

      Burt Lancaster ,
      Tu prends tes désirs pour la réalité !
      Comprend tu que certaines de ces îles sont Françaises depuis 1772 ,donc bien avant la colonisation de Madagascar !
      Même si Macron le voulait ,seul il ne peut prendre de telles décisions ,la France est une démocratie et même le président à ses limites !Enfin sachez qu’il y a aussi des nationalistes chez nous, qui ne veulent absolument pas lâcher ces cailloux
      D’autres part si un conflit d’intérêt risquerait de provoquer des troubles contre sa personne dans un pays hôte ,il ne viendra pas et c’est tout !
      De nombreuses contestations sur des possessions de territoire existent partout dans le monde !
      L’ONU qui n’a aucun pouvoir de coercition se garde bien aujourd’hui de prendre partie !
      Dans un souci d’apaisement et si exploitation des hydrocarbures il y aurait,la France pourrait verser des compensations sous forme de travaux importants pour l’aménagement de votre territoire !
      Réfléchissons, que peut faire Madagascar contre la France à part une action en justice ?
      Ben rien ,vous avez de la gueule ,mais vous n’avez aucun moyen de représailles !

  • 19 février à 16:07 | Besorongola (#10635)

    La défense de la Nature et de la Biodiversité est une idée noble et convaincante . Cette idée , bien réfléchie a pris à contre pied l’idée qui transformerait ces îles en plateformes pétroliers. Macron parle de la seule île Glorieuse mais pas toutes les îles éparses . Ce qui peut se passer c’est que la France garde Glorieuse et ouvre la négociation avec Madagascar sur les autres . Organiser des voyages touristiques de découverte de la Biodiversité est plus rentable à long terme que le pétrole ou le gaz. Macron peut aussi demander aux Malgaches de co-gestion de ces îles à condition de préserver l’environnement .

    • 19 février à 16:29 | Vohitra (#7654) répond à Besorongola

      Besorongola,

      Le calife jean bejoel Bokassandry ne veut rien entendre de biodiversité, on sait comment est sa considération de tout ce qui est bois, lui, il veut des puits et des forages…

      Il veut se mesurer et détrôner les Sultans d’Oman et de Brunei…

  • 19 février à 18:18 | lé kopé (#10607)

    Erratum :chat-room

  • 19 février à 18:35 | lancaster (#10636)

    Nous sommes sur ce forum entrain de converser comme dans un salon. Pas plus.
    Entre-temps, les choses avancent.
    Visite d’etat De RAJOELINA à Paris . Il est reçu comme il se doit. Avec Macron ils ont convenu publiquement de trouver une solution aux îles éparses dont Madagascar réclame le retour dans les territoire national Malagasy.
    Ils ont décidé de monter une commission mixte adhoc qui s’est réunie la 1ere fois en décembre 2019.
    RAJOELINA invite ubliquement et officiellement Macron à Mada le 26 juin prochain, date prévue pour annoncer les résultats des négociations.
    Macron envoie Le Drian préparer son voyage en juin.
    RAJOELINA réhabilite le stade et ajuste les travaux pour que la Déclaration historique de Mahamasina se déroule parfaitement, comme avec De Gaulle en présence de Tsiranana en 1958.
    Voilà le timing des événements à venir.
    Ce serait bien si tous les participants de ce forum se retrouvent à Mahamasina ce jour là.
    On demandera à Isandra de nous fournir les cartes d’invitation aux festivités. Et à Finengo de choisir la table pour le déjeuner du 26 juin. Par exemple à la Taverne ou Hôtel de France ou chez Grégoire, les bonnes tables de Tana que les français apprécient bien.

    • 19 février à 18:58 | kartell (#8302) répond à lancaster

      Merci pour ce merveilleux scénario de pure fiction ....
      Avec champagne Veuve Clicquot ou Éparses ?....

  • 19 février à 19:15 | olivier2 (#9829)

    Aucun président Francais n acceptera de céder tout ou partie d un territoire ( les iles eparses) qui appartient a la Republique Francaise..

    Que des binationaux, tels des djihadistes ( la ressemblance est troublante..) passent leur temps a disserter, a se pavaner, a étaler une pseudo science infuse issue d etudes financées par’l ancien colonisateur qu ils vilipendent quand cela les arrangent( c est la principale « kalite » malgache) visant a denigrer leur seconde patrie au profit de leur patrie se coeur : et bien cela n est ni une surprise, ni un probleme insurmontable...

    Tout comme la république doit lutter efficacement contre l islamisme, elle doit egalement lutter contre les faux amis bi nationaux qui la gangrènent de l’intérieur..

    Choisi ton camp kamarad

    Tapitra

    • 19 février à 20:22 | kartell (#8302) répond à olivier2

      Ruminer reste une activité de plein temps, merci de souligner une nouvelle fois, ce toc compulsif...
      Le Drian ne viendra pas pour apporter des caisses de champagne pour mettre au frais de Macron mais plutôt des boîtes entières de Doliprane, pour les maux de tête...
      Ne pas prioriser les urgences démontre une fois de plus la manipulation des masses que la propaganda sait à merveille abuser, jusqu’à quand le soufflé va-t-il gonfler ?....
      Heureusement, le stade de Maracana version Malagasy va être achevé à heures prévues pour les festivités, merci aux amis chinois sans coronavirus !...
      Elle est pas belle la vie avec des œillères !.....

  • 19 février à 19:16 | lancaster (#10636)

    Looool. Ce sera une bonne partie de rejouissances..

  • 19 février à 19:20 | vatomena (#8391)

    y aura t il une bonne table dressée pour nos gens du sud : les antandroy ,les bara.Ce serait un moment de Paradis pour eux ; C’est si bon d’avoir le ventre plein.

  • 19 février à 19:49 | olivier2 (#9829)

    C est bien l’aptitude a trahir qui est reprochée.. a juste titre..aux malgaches...de toutes générations...
    Une kalite reconnue !
    Et qui meriterait une nouvelle etude financee par la banque mondiale...

    Alors quand il s agit de binationaux...autant prévenir les derniers benets qui ne l avaient pas encore compris...fussent ils des insoumis ou des communistes ( non je plaisante, c est blague BE)..Que..

    Le pire reste a venir...

    Car a Madagascar, Personne n est jamais responsable de rien, et ce sont les autres qui payent...

    Un pays d avenir et qui le restera, sur le dos des autres...

    Fierte !

    • 19 février à 20:14 | vatomena (#8391) répond à olivier2

      Ils furent malheureux mais ils eurent beaucoup d’enfants !

  • 19 février à 20:30 | olivier2 (#9829)

    @ vatomena

    L art de trahir sans jamais se sentir responsable de rien est une fierte malgache. Un art de vivre au quotidien..

    C est...peut etre..mais ce n ´est qu une hypothese...une VALEUR RASSEMBLEUSE qui fait l unite de nationaux..de bi nationaux qui pensent que ce ce « systeme » va leur permettre de prospérer..

    Ainsi va la vie en malgachie...

    C est comme ca...

    Ils sont trop forts..

  • 19 février à 20:57 | olivier2 (#9829)

    @ kartell

    Il faut savoir rester humble quant a l incroyable capacite gasy de re ecrire l histoire..de tricher..de mentir..

    Des kalites bien malgacho malgaches...

    La partie de la verite est perdue d avance ..

    Mais la realite est toute autre..

    Ainsi coule la pirogue gasy ...dans une ocean de mauvaise foi endemique...mais tellement condamnable !

    Pleonasame !!

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS