Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 16 août 2022
Antananarivo | 21h16
 

Editorial

Haute autorité du tondro-molotra

mercredi 22 juillet 2009 | Ndimby A.

Acte I. « On va à Bruxelles pour convaincre l’Union européenne avec les résolutions des Assises régionale ». Acte II. « On est à Bruxelles et l’Union européenne nous a compris ». Acte III. « On s’attendait à cet échec, mais de toutes façons on se moque de ce que pense l’Union européenne. On n’a pas besoin d’eux et on fera sans leurs Euros. On va faire des salamalecks ailleurs ». Quand le verre est à moitié vide, on raconte qu’il est à moitié plein. Quand le verre est entièrement vide, on tente encore de faire croire qu’il est rempli à moitié. Et quand même le verre a disparu, on clame partout que ce n’est pas grave : on boira dans des noix de coco !

Puis vient le temps de l’Acte IV. « On annonce des élections présidentielles pour la fin d’année afin de s’aligner avec le retour à l’ordre constitutionnel réclamé par la Communauté internationale ». Coup intéressant. Primo, elle accule ladite communauté à ouvrir les robinets : « les élections seront fiables si le pouvoir de transition bénéficie des moyens financiers adéquats ». Secundo, elle déplace le débat : « la Charte n’est plus à l’ordre du jour. Que les partis politiques qui en sont capables s’orientent à préparer les élections ». Tertio, elle permet sournoisement au dirigeants de la Transition de s’accrocher à un pouvoir obtenu par un hold-up politique : « qu’on nous laisse tranquille jusqu’en décembre ». Et quarto, elle impose de nouveaux paramètres pour l’agenda des discussions avec le groupe international de contact : « les seules négociations qui en valent la peine sont celles destinées à l’organisation et la réussite des élections ».

Passe Addis

On aurait pu arrêter le cirque à ce stade. Mais on n’allait pas s’arrêter en si bon chemin, comme si Madagascar n’était pas encore suffisamment la risée des journaux du monde entier. L’Acte V parachève la pièce de théâtre. Scène 1 : on annonce la découverte de complots terroristes. Scène 2, quelques heures après la découverte du complot, ne voilà-t-il pas que Barbichou Ier dévoile sur la place publique le nom des cinq commanditaires. Scène 3, avec un air de vierge effarouchée, le hâtif-en-chef annonce son refus d’aller à Addis-Abeba, « parce qu’on ne se met pas à table avec des terroristes ». Sapristi, comme si c’était un honneur de se mettre à table avec un putschiste.

On laissera l’enquête démontrer le bien-fondé (ou non) de ces accusations, mais en attendant une bonne partie de l’opinion publique nationale et internationale se gausse de cette enquête à résultats (miraculeusement) rapides. Alors que jusqu’à présent ils n’ont toujours pas découvert quels sont les sauvageons qui ont commandité les pillages de Janvier 2009, nos fins limiers ont réussi à dénouer en quelques heures un sujet aussi épineux que les bombes artisanales. Notre bidasse à boutons avait bien raison, et je dirai même plus : non seulement Madagascar peut donner des leçons à Amnesty international, mais en plus il peut le faire pour Interpol. Il est fortement suggéré que ces ignares de la CIA et du FBI viennent prendre des leçons chez notre flicaille pour apprendre comment trouver rapidement Ben Laden.

Raharinaivo, Ralijaona, Rabesahala, Razakariasa et Razafimihary : ces tondro-molotra [1] contre des technocrates d’excellente notoriété ne sont pas faites pour arranger l’image déjà peu reluisante de la HAT. Car la plupart des accusés sont connus et estimés des bailleurs de fonds. Les diplomates que nous avons interrogés depuis mardi ont fortement mis en doute la crédibilité des accusations contre eux, même s’ils s’inquiètent de la réalité de ces bombes. En outre, tous se rendent compte que ce n’est certainement pas le camp Ravalomanana qui avait intérêt à nuire aux discussions d’Addis-Abeba, car c’est elle qui a le plus à perdre d’un ajournement.

Comment donc comprendre cet énième dérapage dont l’invraisemblable le dispute au ridicule ? Sans doute la volonté d’enlever au camp Ravalomanana la moindre parcelle de respectabilité. Les accusations et les diabolisations à outrance n’ont pas réussi à détourner la communauté internationale de sa volonté d’une transition inclusive et concertée, et n’ont pas réussi à épuiser les manifestants du Magros. Des stratèges hâteux (si stratèges il y a) ont donc inventé cette manipulation pour salir les légalistes les plus respectables. Cependant, jusqu’à preuve du contraire, nous ne croyons pas que Andry Rajoelina ou Monja Roindefo soient derrière cette exécrable ruse cousue de fil blanc, car ils savent très bien que cela va encore fragiliser davantage leur position. Par contre, nous avons la conviction que ces récents évènements sont la face visible des luttes intestines d’influence au sein de la HAT. Et l’attaque d’INJET avait sans doute juste pour but de pousser son fondateur hors de ses gonds, pour le pousser à décider l’irréparable. Aujourd’hui, certains doivent rigoler dans leur barbe blanche.

Stratégie autiste

Ce jour aurait dû se tenir la nouvelle réunion convoquée dans la Capitale éthiopienne par les négociateurs internationaux. Réunion mort-née avec la décision de la Haute autorité de l’État (HAT) de ne pas s’y rendre, s’estimant en telle position de force qu’elle peut se permettre de snober cette rencontre. L’évidence soupçonnée dimanche saute donc aux yeux dès lundi, et tout s’enchaîne. Les accusations de terrorisme envers les pro-Ravalomanana ont été un prétexte pour faire capoter la rencontre d’Addis-Abeba, qui passe donc de facto à la trappe. En attendant la suite des événements : arrestations, procès « impartiaux », ou même d’autres annonces de nouveaux coupables.

Car comme l’objectif affiché est de diaboliser Marc Ravalomanana et ceux qui se permettent encore de le soutenir (et par extension ceux qui refusent de caresser la transition dans le sens de son poil dru), il ne faudra pas s’étonner si les prochains à être désignés comme terroristes, cacheurs d’armes et commanditaires de pose de bombes seront-ils Barack Obama et Nicolas Sarkozy (tous deux ont qualifié de façon très pertinente l’accès de Andry Rajoelina au pouvoir de coup d’État),le Président d’Amnesty international, les représentants à Madagascar de la Communauté internationale, les blogueurs ou les journalistes récalcitrants.

Il est extrêmement inquiétant que la HAT fasse le choix de s’enfermer ainsi dans une stratégie autiste pour tenter de se sortir de la gangue de la non-reconnaissance internationale. Mais la grande différence entre la HAT et un autiste, c’est que ce dernier n’a pas fait le choix des difficultés dans lesquelles il se trouve. Annoncer de façon unilatérale des élections ne sont ni plus ni moins qu’une façon d’assurer une translation pernicieuse du problème. Elle ne résout en rien la nécessité d’une transition concertée telle que la réclame l’ensemble de la classe politique et la société civile, et qui n’a rien à avoir avec le patchwork de politiciens revanchards et sans scrupules anti-Ravalomanana constitué de janvier à mars 2009.

Depuis le 17 mars 2009, on constate que la position internationale n’a pas bougé d’un iota vis-à-vis de la HAT, malgré les efforts hexagonaux et l’œuvre des griots, que ce soit dans les salons diplomatiques, les couloirs des organismes internationaux ou les forums internet. Les conseillers politiques de Andry Rajoelina (si conseillers il y a) rivalisent de bévues. Exemple : le fait de le pousser à poursuivre le bras de fer avec la communauté internationale, sous prétexte que celle-ci a également fait la mijaurée en 2002, avant de se déculotter devant Marc Ravalomanana. Il faut savoir que de nombreuses réunions internationales ont eu lieu depuis 2002, et ont complètement changé la donne. Par exemple les fameux accords de Cotonou sont entrés en vigueur en 2003. Il y a également une récente prise de conscience qu’il y a trop de coups d’État en Afrique, et que l’embargo international peut être une arme dissuasive ou répressive contre les têtes brûlées. Un raisonnement qui se base sur l’expérience de 2002 est donc non seulement obsolète, mais aussi erroné.

Il est donc risible de voir le pouvoir de transition se lamenter avec des larmes de crocodile sur le « vahoaka malagasy, première victime de l’embargo de la méchante communauté internationale ». Il aurait sans doute fallu y penser avant. Comme il aurait fallu penser aux 30.000 emplois déjà perdus à cause de la crise. Comme il aurait fallu penser aux 100.000 emplois que la rupture de l’AGOA risque de voir s’envoler en août. Comme il aurait fallu penser aux milliards investis par les opérateurs touristiques suite à la dynamique croissante du tourisme depuis quelques années et à la perspective du sommet de l’Union africaine. Car le problème dans ce pays c’est que certains qui se proclament chantres du fitiavan-tanindrazana (patriotisme) ont trop agi sans beaucoup réfléchir, tant du côté Ravalomanana que du côté Rajoelina. Maintenant, révolution oblige, on ne fait pas d’omelette sans casser les œufs : après avoir dit « ce n’est pas grave », le pouvoir hâtif nous dira bientôt « ce n’est pas de ma faute ».

Le pire n’est pas derrière nous

Malgré les circonvolutions héroïques des propagandistes attitrés de la HAT qui tentent encore de faire croire que la situation est sous contrôle, le pouvoir de transition montre de plus en plus un manque de sens analytique, de vista, d’humilité, d’honnêteté envers le peuple, mais surtout manque d’honnêteté envers lui-même. Car plus personne ne croit que la HAT contrôle encore grand-chose de la situation : ni sur le plan de la diplomatie, ni sur le plan de la sécurité publique, ni sur le plan du développement économique, ni sur le plan de la confiance des investisseurs. Tout va de mal en pis, et le pire n’est pas derrière nous. Jour après jour, les illusions de démocratie et de bonne gouvernance attrape-nigauds (tant pis pour ces derniers) fondent comme neige au soleil.

Est-il trop tard ? Peut-être pas encore, mais on est juste à l’extrême limite. Mais que MM. Rajoelina, Ravalomanana, Ratsiraka et Zafy sachent que le temps qui passe est leur ennemi, et qu’aucun d’eux n’a les moyens d’imposer la paix unilatéralement. Andry Rajoelina est en train de s’enferrer dans un puits sans fin, poussé par un entourage à la qualité discutable. S’il ne redresse pas la barre et ne coupe pas le cordon ombilical avec ses amis faucons (dont beaucoup en sont de vrais), il risque d’avoir de sérieux problèmes. Car les grosses couleuvres qu’il a tenté de faire avaler par kilos vont de plus en plus devenir avec le temps de vulgaires lombrics qui n’impressionneront plus personne. Et ce jour-là, chacun se retrouvera en face de l’héritage qu’il laissera dans l’Histoire. Avec en prime le tsiny en vrac, et le tody par tonnes.

Notes

[1À Madagascar, tondro-molotra signifie délation, calomnie

87 commentaires

Vos commentaires

  • 22 juillet 2009 à 07:06 | Citoyenne Malgache (#599)

    Je pense que les hâteux n’ont jamais eu l’intention de maîtriser quoique ce soit dans la gestion du pays. Rien qu’à voir leur composition, un vrai dream team...
    Leur rôle est d’instaurer l’anarchie et faire diversion, dans l’intérêt de je ne sais plus qui mais que je crois savoir pourquoi.

    J’exprime ma solidarité envers ces 5 accusés et j’espère qu’ils seront un jour lavés de l’affront d’avoir été désignés comme l’auteur d’un aussi mauvais scenario. C’est tout de même offensant pour des têtes pensantes de ce niveau.

    Désolée, tout ce cinéma m’énerve...

    • 22 juillet 2009 à 08:21 | lalatiana (#1016) répond à Citoyenne Malgache

      Oufff ...!!! Le maître est revenu ... dopé comme jamais ... :-)

      Respect, Ndimby !

      clap clap clap clap ...

    • 22 juillet 2009 à 08:48 | lalatiana (#1016) répond à Citoyenne Malgache

      On ne dit pas hateux ... Mais hatif ...

      Et c’est bien là, le problème ...

    • 22 juillet 2009 à 09:42 | Citoyenne Malgache (#599) répond à lalatiana

      Hateux, hâtif, hatard, hatchoum...cela ne change guère la situation.

      Il n’y a plus seulement les nez qui s’allongent, mais les lèvres aussi. Pinocchio en pâlit de jalousie.

    • 22 juillet 2009 à 10:04 | rom1 (#1140) répond à Citoyenne Malgache

      Du grand Ndimby...

      Il faut que l’on continue à "marteler" que la sortie de crise et l’avenir du pays passe par un DIALOGUE entre TOUTES les parties...

      Il y a encore une petite fenêtre de tir....

      sinon,sinon...c’est l’anarchie et M/car tombera dans l’oubli...

      Espoir et courage...

  • 22 juillet 2009 à 07:06 | rajery (#2199)

    "Est-il trop tard ? Peut-être pas encore, mais on est juste à l’extrême limite."
    Ce constat me laisse croire que rien n’est perdu ; même si elle est minime, la marge de manœuvre doit être exploitée à fonds.

    Mais au lieu se mettre à quatre pour trouver la solution à notre problème, ne serait-il pas plus judicieux de laisser l’autre s’enferrer dans son puit avec ses faucons. Une partie de domino entre trois grandes personnes vaut mieux qu’une partie de belote avec un Dj qui est en train de s’inventer de faux atouts.
    @+

  • 22 juillet 2009 à 07:11 | Tana 7ans (#2890)

    Sacré Ndimby,

    Dommage combien des malgaches vont lire ou comprendre votre article,alors que ça merite une très large diffusion.
    Encore merci.

  • 22 juillet 2009 à 07:21 | Lili (#1062)

    Merci Ndimby pour cet article.
    Je ne peux m’empêcher de faire le parallèle avec l’ère Bush, même si cela n’a rien à voir avec la situation à M/car. En effet, on brandit le terrorisme pour détourner le regard ailleurs.
    Et généralement terrorisme = plus de sécurité = plus de forces de l’ordre = plus de répréssion = moins de liberté.
    Alors je tourne mon regard vers la pas-si-grande-muette-que-ça.

  • 22 juillet 2009 à 07:37 | New Africa (#559)

    Merci Ndimby pour la mise ne exergue des dangers qui nous emprisonnent avec ce pouvoir Hautement Avili et Terroriste dirigé par un chanceux DJ parvenus et snob. Il pense gérer le pays mais je vous jure que je ne lui confierai emem pas la conduite de ma bicyclette, quelle insulte pour les intellos et tous les patriotes que ce DJ se prend pour un Président. Que nous sauve de cet immense scandale incroyable.

    Si ce DJ est réellement fort qu’il ose encore une fois revenir sur la place du 13 mai et demander à la population s’il ne l’ont pas trompé et complètement décu ?

    Si ce DJ est réellement fort qu’il ose se départir de cette armada de Capsat et de "Ministre" de la Sécurité corrompu.

    Si ce DJ est réellement fort qu’il ose laisser revenir alors ses concurrents qu’il tente de disqualifuier davance car ses propres resultats à la Mairie et maintenant au sein de ce pouvoir Hautement Avili et Terroriste sont lamentables.

    M. le DJ et consorts ce morceau mixée de Peau pourrie atomic (compilation)pour detruire notre ile que vous nous prépaprer finira par vous rattraper car :MASINA NY TANINDRAZANA et les Rà sy ranomaso latsaka hatrizay 07 fevrie 2009 izay misy tsininy.

    Pendant qu’il est encore temps sauvez-vous memes de ce piège et de cette fausse stratégie de l’exclusion que vous pronez.

    Vive la Paix, le Dialogue et la reconstruction de Madagascar avec tout le monde.

    New Africa

    • 22 juillet 2009 à 08:27 | lanto herilala (#463) répond à New Africa

      Je pense que cet état de choses n’est pas dû au fait qu’il soit DJ ou pas. Les US ont bien eu un Président Acteur mais les américains se portent bien. Je pense que le chaos dans lequel le pays nage actuellement est la raison que ce cher président de la HAT est incapable de gérer un pays. Il ferait mieux de revenir à ses moutons (animation de boîte de nuit et publicité), car c’est là qu’il peut exceller.

  • 22 juillet 2009 à 07:54 | rabri (#2507)

    Des suppositions par-ci, des analyses superficielles par-là.

    Le scientifique, fidèle à sa ligne de conduite, dit :

    1) j’ai lu, j’ai entendu

    2) "je vérifie" (donc j’attends les vérifications officielles des instances juridiques compétentes et leur fiabilité )

    3) j’interprète et je conclus

    Sinon, toutes les démonstrations (sans vérifications et recoupements sur le terrain) illustrées par de belles phrases philosophiques et ésotériques ne sont que matière à être contemplées et à masturber l’esprit du .... grand public, non plutôt des lecteurs à intelligence artificielle de la Tribune

    • 22 juillet 2009 à 08:19 | lalatiana (#1016) répond à rabri

      Heurreusement que vous êtes là, vous ... pour nous apporter ENFIN un peu d’intelligence et de VERITE ... Il était temps ...

      Pffff ... c’est bien là encore et TOUJOURS la caractéristique de ceux qui, comme vous, n’ont que la faiblesse intellectuelle, sémantique et morale à opposer à des analyses aussi poussées : quand ils n’ont pas d’arguments ils disent : "C’est Nul !!!" ...

      Vous êtes vraiment pénible ... Démontez tout ça ligne à ligne, pas à pas si vous avez des convictions étayées ... vous avez de la matière à débattre, là ... De fait, vous n’enrichissez pas le débat d’opinions qui pourraient éclairer nos avis d’un angle différent ... C’est vraiment ch...t

    • 22 juillet 2009 à 08:47 | rabri (#2507) répond à lalatiana

      En voilà encore un qui attaque comme un chien enragé, un pit..ul quoi ! comme disait un certain J.R.

      J’ai l’habitude de débattre à partir de preuves réfutables, donc comme je disais qu’il n’y a que des suppositions pour l’instant, j’adopte l’attitude : WAIT FOR PROOF - INTERPRET - GIVE YOUR CONCLUSION

      Oui, je sais que j’ai tort, je dois partir de ce forum car il y a trop de dissertations philosophiques ici loin de mon horizon scientifique.

      Alors bonne continuation Mr LALATIANA. Tiens en passant, pourquoi ne venez-vous pas nous rejoindre en provinces en ce moment. Ici, il n’y a que see, sex and sun, très différent de Paris plage où malgré tout on respire et ingurgite encore des particules de carburants plombés de bolides parisiens, sources d’agressivité et de démence des habitants qui y vivent à l’année.

      Tchao et je vous transmets bien les bouillantes salutations de mon ami J.R

    • 22 juillet 2009 à 08:48 | ragasy (#416) répond à rabri

      1) j’ai lu, j’ai entendu

      2) « je vérifie » (donc j’attends les vérifications officielles des instances juridiques compétentes et leur fiabilité )

      3) j’interprète et je conclus

      - Alors qu’est ce que tu as lu et entendu ?

      - Qu’est ce que tu as vérifié ?

      - Es-tu au moins capable d’interpréter ? encore moins de conclure ?

      Si tu ne sais que te masturber autre chose, alors tais-toi et va chez Madagate !

    • 22 juillet 2009 à 09:51 | rabri (#2507) répond à ragasy

      Bon vent Ragasy sur ce forum d’un grand journal connu dans le monde : LA TRIBUNE DES FAUX PARISIENS

    • 22 juillet 2009 à 10:14 | mailomikaroka (#2508) répond à rabri

      Le J.R (pas celui de Dallas) est sur ce forum mais n’ose pas s’afficher, NORMAL !

      - "petit chien de salon et de surcroît EDENTé ,alors il fait du bruit dans l’antichambre "

      - isn’t it rabri !?

      Les sciences OCCULTES tu connais !? ne me réponds pas que non Mr de l’horizon scientifique.

      Ne délaisses pas babazy sinon il partira lui aussi (LE NAVIRE COULE et LES RATS en MANQUE d’ARGUMENTS quittent et quitteront le pont)

    • 22 juillet 2009 à 10:22 | racynt (#1557) répond à ragasy

      Ne soyez quand même pas trop acide envers ces pro-HAT car si j’aime bien participer au forum de MT c’est aussi parce qu’ici on y voit de tout, pro Ra8 , légalistes ou pro-HAT, contrairement à d’autres sites ou blog où l’on supprime directement les commentaires visant à critiquer leur idole. Et puis après tout on est tous malgache non ? (enfin je pense mais je peux me tromper).

      En plus ça permet de cerner la façon de penser de ces pro-HAT , on se rend compte de l’incohérence de leur propos et de leur raisonnement, les contradictions ect...

      Comme par exemple Rabri moi aussi je suis scientifique comme vous et comme vous je crois ce que je vois mais non ce que l’on suppose ou ce que l’on me dit. Et comme vous dites je suis étonné que les policiers se sont attelés à démontrer par (soit-disant) des aveux qu’au bout de quelques temps seulement ils ont trouvé les commanditaires mais ont-ils vérifiés cela ? il y a t-il des preuve matériel irréfutable contre eux ? Même vous rabri si les policiers vous cuisinaient à leur façon , vous finirez par avouer des choses que vous n’aviez jamais faites non ?

      Donc la petite remarque (démonstration sans vérifications ni analyse sur le terrain ) que vous aviez adressé à Ndimby , elle est sans doute vrai mais aussi valable pour les autorités compétentes ( qui ne me semble pas si compétent que ça) car ils n’ont pas exploré toutes les pistes plausibles mais se sont contentées de désigner des suspects qui sembles être déjà coupables avant d’être jugé.

    • 22 juillet 2009 à 10:34 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à mailomikaroka

      dommage pour vous "mailomikaroka".En deuxième position pour la réaction de cet article,"on" a effacé mon "annonce" de ne plus lire ce fameux Ndimby A.
      Maintenant,vous êtes au courant mailomikaroka.
      Basile RAMAHEFARISOA(2)22ramahefarisoa

    • 22 juillet 2009 à 11:00 | Rakitoza (#689) répond à rabri

      Rabri,

      Clap clap clap pour la leçon de méthodologie scientifique. Rien à dire.

      Mais le problème c’est que c’est votre ministre de la sécurité qui semble ne pas avoir respécté cela et s’est engagé dans une masturbation (d’Organès).
      - il a ENTENDU : OK (parait-il des aveux)
      - a-t-il VÉRIFIÉ ? (cela m’étonnerait, les "commanditaires désignés"ne se sont constitués prisonniers que le lendemain)
      - qu’a-t-il donc INTERPRÉTÉ avant de CONCLURE si vite, si ce n’est sur du vent ?

      Je crois que vous êtes un grand amateur de ce journal qui est LA VERITÉ (à en lire plusieurs de vos posts). En page une lundi (avant que l’enquête soit finie), il avait titré : "les bombes artisanales commanditées par 5 dirigeants du TIM".

      Sans doute vous devriez aussi aller leur faire la leçon de méthode (surtout qu’à ma connaissance, il n’y aucun membre du TIM à part le député Raharinaivo). Ou bien il n’y a que ceux qui ne gobent pas les annonces hâtives qui méritent des leçons ?

    • 22 juillet 2009 à 11:02 | rabri (#2507) répond à racynt

      Racynt !

      Quel est le point de départ de ce scénario ??

      Les policiers accusateurs ont démontré que il y a eu bombes, coupables désignés, témoins = 1° phase LU et ENTENDU (hypothèse)

      Maintenant le citoyen averti et intelligent attend avec impatience que les enquêtes se déroulent impartialement = 2° phase VERIFICATION avec preuves irréfutables

      Les juges et magistrats trancheront comme dans les autres affaires précédentes où il y avait condamnation ou acquittement = 3° phase INTERPRETATION ET CONCLUSION

      Pourquoi avancer alors ici et là des suppositions et des analyses sans fondement ?? C’est tout simplement une attitude à faire provoquer dans la masse le comportement de MOUTON DE PANURGE et comme je disais souvent : ce n’est pas parce qu’il y avait un soleil de plomb hier que forcément aujourd’hui on risque de se faire griller ses fesses sur la plage (je suis en province et c’est pour faire languir ces parisiens en mal de sea-sex and sun !!!)

    • 22 juillet 2009 à 11:19 | racynt (#1557) répond à rabri

      rabri,

      je vous conseil de lire l’intervention de mimie en bas. Vous verrez que votre colonel Ravalomanana lors de l’interview se base uniquement sur des "aveux" qu’il "croit être fiable" (j’espère qu’il a au moins utilisé des détecteur de mensonges en interrogeant ces gens looooool). Il n’a fait aucune " vérification" et il est déjà convaincu qu’il a trouvé les coupables. Et pour ce qui est des" preuves matériels", il n’y songe même pas une seconde ...Quand je parlais d’autorité incompétente, ça se justifie...

    • 22 juillet 2009 à 12:51 | elec (#1441) répond à racynt

      Scientifique ? à vérifier, mais pas littéraire, quelques corrections cependant :

      1) que les policiers se soient attelés (subjonctif)

      2) mais ont-ils vérifié cela : pas d’accord avec le COD avec le verbe avoir

      3) a t-il des preuves matérielles irréfutables contre eux ? féminin pluriel

      4) vous finiriez par avouer : Conditionnel

      5) que vous n’avez jamais faites

      6) car elles n’ont pas exploré : ce sont les autorités

      7) qui ne me semblent pas si :

      8) elle est sans doute vraie

      9) qui semblent être déjà coupables avant d’être jugé.

    • 22 juillet 2009 à 13:34 | racynt (#1557) répond à elec

      merci de perdre votre précieux temps à corriger la littéraire que je ne suis pas loooool

    • 22 juillet 2009 à 14:28 | da fily (#2745) répond à rabri

      Vous avez dit horizon scientifique ?

      Vous avez raison : scientifiquement, le TGV serait mauvais à ce jour, en regard de ce qu’il a déja produit.

      - we had proof

      - we interpret after analyzing

      - we can all give our conclusions.

      Il est vrai que le soleil, la mer, et le s.. lui serait aussi bénéfique en ces temps de tension extrême.

      Le repos et la détente s’ils ne sont des ingrédients scientifiquement quantifiables, ont prouvé scientifiquement qu’ils sont salutaires à la santé mentale de l’intéressé.

      Je vous préconise l’essentiel à vous tous qui êtes à crans : prenez des vacances, prenez le temps de philosophez sur cette parenthèse (ça ne mange pas de pain)salutaire.

    • 22 juillet 2009 à 16:16 | zaka (#1418) répond à rabri

      Rabri a dit :Oui, je sais que j’ai tort, je dois partir de ce forum car il y a trop de dissertations philosophiques ici loin de mon horizon scientifique.
      ...
      Est ce bien un comportement de scientifique ??
      - Rabri n’a aucun sens du fair play,, l’analyse de NDimby est assez concise malgré la longueur de son article,, beaucoup de bon sens, un brin polémiste, c’est la règle du jeu. Mais le fond de ce qu’il dit est cohérent, rationnel, et crédible.
      - Rabri se contente de dire,,, je n’ai rien compris, car je suis un scientifique. Il voulait peut être dire, je suis un scientifique un peu débile et franchement malhonnête.

    • 22 juillet 2009 à 17:42 | rabri (#2507) répond à Rakitoza

      Ah !! ces pro-Ravalo et anti HAT zalahy e !

      Après le Minoa fotsiny ihany an’i Dada, voici désormais le Minoa fotsiny ihany an’i Ndimby, après lecture de tous les posts des anti HAT ici

      Ndimby est bien gentil avec ses narrations et dissertations philosophiques mais à la longue, çà devient un blablabla qui m’incite à ronfler dès les 1° lignes.

      Désolé pour ceux qui ne comprennent pas encore ma démarche mais pour en résumer, je suis plus réceptif aux discours d’un certain Nicolas Hulot ou René Dumont ou Pierre Rahbi, ACTEURS de développement c’est-à-dire qui entreprennent, mettent les mains à la pâte, donc FONT DES CHOSES CONCRETEMENT pour qu’on puisse s’inspirer de leurs actions et de leurs expériences.

      Les discours d’Edgar Morin philosophe ou d’Aimé Césaire poète (pour ne citer que ceux-là), PENSEURS de l’Humanité, c’est bien peut être mais ce n’est pas mon truc !!

      Pour moi, tant qu’il n’y a pas de matières à croquer et à mâcher sous les dents ( = DU CONCRET A ANALYSER), çà reste un voeu pieux

    • 22 juillet 2009 à 17:45 | rabri (#2507) répond à zaka

      Aoka re Razaka ô !

      Ne me pousse pas jusqu’au "Minoa fotsiny an’i Ndimby", mais çà ne marche pas avec rabri (voir mon post plus haut)

  • 22 juillet 2009 à 08:07 | jao kely (#2367)

    Merci Ndimby !

    C’est très clair et net.

    Comment faire pour que tous les malagasy puissent lire votre article.

    Vous dites : "comme il aurait fallu penser aux 30 000 emplois déjà perdus..."

    J’ajouterai :

    1 - comme il aurait fallu penser que la fixation du prix du riz à 500 Ar entraînera infailliblement la famine à court terme dans la mesure où cela déclenchera une démotivation totale de nos paysans à produire du riz ;

    2 - Comme il aurait fallu penser que la baisse de tarif de 10% imposée à la JIRAMA face à l’augmentation (im)prévisible du prix du baril tuera cette entreprise et par ricochet mettra à terre notre économie générale.

    Et la liste est longue.

  • 22 juillet 2009 à 08:22 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Faut-il continuer à lire ce certain Ndimby A.Personnellement,j’arrête !!Pas d’autre commentaire.C’est mon libre choix.
    Basile RAMAHEFARISOA(2)22ramahefarisoa

    • 22 juillet 2009 à 09:03 | Rakotomalala (#832) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      C’est normal pour un "narrowmindedness" de s’avouer vaincu comme ça, car dès que vérité sortira foza se cachera !!!

      Si c’était un article vantant la mérite et la sagesse des Hatif croyez-moi il sera torpillé en moins de deux !!! et même ce cher Basile et Rabri n’arrivera pas à stopper la vague déferlante qui engloutira cet article ...

      conclusion ? .......... noway !!!

    • 22 juillet 2009 à 09:27 | mailomikaroka (#2508) répond à Rakotomalala

      Bien dit Rakotomalala ! Vous les avez bien cerné.

      MERCI !.

    • 22 juillet 2009 à 09:35 | ragasy (#416) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Déjà hier, ce FOZA BE de bidule s’est posé des questions sur la FATy et s’est trouvé pas rassuré du tout et a même menacé celle-ci devant le cours de la situation.

      Maintenant il est vraiment à cours d’argument et il arrête.

      On en a marre de tes âneries tu sais alors tu fais bien.

    • 22 juillet 2009 à 11:03 | mailomikaroka (#2508) répond à ragasy

      Je l’ai déjà mentionné hier RAGASY, et la réponse de babazy était des moins convaincantes quant à sa conviction intime.

      Voici un conte de fait et non de fée :

      "il était une fois un soldat, B.R.2(22) fut son PSEUDO, et ces (ses) initiales signifient en fait Basy Rano 2 (double canons) 22 (long riffle).

      Sur le champ de bataille ,il était persuadé dans son for intérieur de sa bravoure et de sa puissance.

      Se croyant lourdement armé, il engagea les hostilités mais se rendit compte que l’issue lui serait fatale

      En fin stratège (il se le prenait pour) il trouva une solution digne d’un grand philosophe voire même d’un Général : "En cas de force majeure, la meilleure défense c’est la FUITE"

      Pas mal de ses compagnons de guerre ont préféré ANNONCER leur désertion, mais notre vaillant (dans sa tête) B.R. 2(22) opta une mais en douceur espérant malgré tout sortir avec les Honneurs (n=r en vérité).

      Telle fut l’Histoire d’un soldat ayant bataillé loin de sa Patrie et que la Mémoire ne retiendra pas.

      Angano angano, arira arira, izaho mpitantara ..........

    • 22 juillet 2009 à 11:13 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à ragasy

      pour votre gouverne "ragasy",juste pour la lecture de ndimby a,point barre !!!Pour tout le reste,je suis toujours là.Merci
      Basile RAMAHEFARISOA(b.ramahefarisoa@gmail.com).
      Merci d’avance.

    • 22 juillet 2009 à 11:29 | Rakitoza (#689) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Lasa nitsoka i BTT (Bazy nitsoaka tampoka).... Tsy misy hiomehezana intsony

    • 22 juillet 2009 à 11:48 | mailomikaroka (#2508) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Azonao atao ny mangalatra mamaky an’i Ndimby fa aza mamaly fotsiny mba tsy ho WAIIIINNN !.

      Dia aleo ianao harary fo mangina manoloana ny solosaina.

      Ntsssô ! Tiako anie babazy e ! lol

    • 22 juillet 2009 à 11:51 | Jacques (#434) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Mr Basile, les points de vue de Ndimby sont tellement judicieux et appropriés que l’on a vraiment du mal à s’y opposer, tel votre cas par exemple. Il n’y a pas de honte à s’en avouer impuissant, vous trouverez d’ailleurs facilement d’autres plates-formes (Madagate par exemple) où vous pourriez vous exprimer sans contradicteur aucun. Vous vous êtes vanté d’être le perturbateur ici sur MT, autant effectivement prendre le large des articles de Ndimby où l’on a plutôt besoin d’échanges plus réfléchis et non de perturbation.
      Bon vent, Mr Basile.

    • 22 juillet 2009 à 12:19 | mailomikaroka (#2508) répond à Jacques

      Idem pour rabri le J.R. sur MT.

      Une petite remarque : B.R. (basy rano) a omis son 2(22) lol.

    • 22 juillet 2009 à 23:54 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à mailomikaroka

      mailomikaroka:::vous parlez de fuite,JAMAIS.Je suis impatient .
      Quel plaisir de lire ceci :"Le régime de transition a fixé la date de la conférence nationale du 25 au 28 aout 2009.La conférence nationale devra discuter des textes et lois,adopter,comme la constitution,le code électoral et les lois sur les partis politiques,voire l’amnistie.Une mise en place d’un comité chargé de veiller à la sécurité publique,après les attaques à la bombe de ces derniers jours.Ce comité va colaborer avec plusieurs ministères.Un appel à la collaboration de la population par le biais de collectes de renseignements.Une ligne verte-020 22 223 03-a été ouverte auprès de la Gendarmerie à Ankadilalana.
      Basile RAMAHEFARISOA(2)22ramahefarisoa
      Je soutiens à fond la Haute Autorité (pour) de la Transition présidée par Monsieur Andry RAJOELINA.

    • 23 juillet 2009 à 00:03 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à ragasy

      RAGASY !!!"ce foza be de bidule s’est posé des questions....."Le régime de transition a fixé la date de la conférence nationale etc...Quelque fois il faut secouer les amis ."On en a marre de tes âneries.....Merci quand même
      Basile RAMAHEFARISOA(2)22ramahefarisoa

  • 22 juillet 2009 à 08:31 | bezako (#486)

    Et le pire à venir que je crains le plus est cette bombe de la désunion qui se préparer à exploser au sein de la mouvance Rajoelina. A moins que ce dernier se desolidarise de l’opinion tananarivienne qui s’oppose à toute velleité fédéraliste pour rejoindre harmonieusement la récente position du PM sur ce sujet.
    Le devenir à court terme de ce panier à crabes est un danger le plus sérieux à craindre que cette rivalité frontale mouvance Rajoelina/Ravalomanana.

  • 22 juillet 2009 à 08:43 | Hasina (#2912)

    mazava-be ny zavatra soratanao ry Ndimby ; fa ny fomba anaparitahana azy amin’ny malagasy izay tsy dia mahay teny frantsay toa ahy no ilaina maika.

    misaotra sy mankasitraka ; fa mbola misy Malagasy misaina eto. Tsy lany olo-manga marina gasikara fa very olon-kendry.

  • 22 juillet 2009 à 08:43 | jane d (#2353)

    What a bomb of an article, Ndimby !

    We have lost our identity, values, dignity and much more. Life is priceless, yet some of us act as if life is nothing else but an object of manipulation.

    It is easy to point fingers but responsibilities are shared. Ultimately though, that responsibility falls to the person and/or group who provoked the chain of events... in modern societies anyway.

    Before it is irremediably too late, please take an honest look in the mirror, applaud achievements, recognize mistake(s), and decide what is best for our country. For today and tomorrow. In the case you feel the task is beyond you ; then give it up. We’ll be happy, we won’t hold a grudge.

  • 22 juillet 2009 à 08:47 | da fily (#2745)

    Vous avez dit stratégie ?
    - En tout cas la stratégie pour s’accrocher aux fauteuils, on peut en être sûr.
    Toujours encore cette tactique à tâtons de la Hat entêtée. Aucunes autres perspéctives que celles de l’immédiat et du court terme. En sus, des "attentats" déjoués pour effrayer la bonne ménagère et son chômeur de mari, tant il est vrai que population aux abois ne peut que se détourner du méchant de service. Le gentil étant celui qui donnera les présumés coupables en pâture au bon peuple.

    Il faut que tout le monde admette enfin que les "légalistes" sont des nuisibles, ils ne se réveillent le matin que pour se retrouver au Magro et y fomenter quelques révolution ou pétage de bombe artisanale, en tout cas en amateur. Le décédé de la semaine dernière (paix à son âme tourmentée) a été le testeur du matériel en rodage. Tragique destinée pour une personne qui ne se savait martyr.
    La hat trouve là le grain à moudre qui l’empêchait de diriger en rond. Il est vrai que diaboliser encore un peu plus, avec faits à l’appui, les pro-Ra8, pourra à terme infléchir l’opinion des plus récalcitrants et surtout celle de la CI.

    Nous sommes descendus bien bas, qui l’aurait cru un jour ? Le point de rupture est en train de se faire :

    - Nous aurions théoriquement d’un coté des "légalistes" aux abois qui seraient prêt à tout, à devenir de vrais terroristes, quitte à entreposer leur matériel chez eux au Magro, à se rendre et publiquement passer aux avoeux. Bref, ils se sont transformés en malfaisants, et aux yeux de tous. Ils ne prennent même plus la peine de se cacher, tout est fait au grand jour !

    - D’un autre côté, on a un pouvoir qui ne veut rien lâcher dont on a déja mesurer la brutalité et la manière expéditive. Dont le bras armé (n’importe où, n’importe quand) a pour chefs : un ex-capitaine d’industrie convertit en général mégalo, un colonel qui s’assied sur la hiérarchie et mets au pas même les généraux en poste, et un retraité qui reprend du service s’ennuyant sans doute dans sa vie sans relief.

    - On pourrait éventuellement citer les autres, adeptes du statu quo, attentistes invétérés, pseudo-défenseurs de la majorité silencieuse, observateurs fébriles et en même temps opportunistes.(à acheter ?)

    Maintenant, posons-nous la vraie question : à qui profiterait le crime ?
    Ne ressassons plus la bassesse des méthodes, arrêtons d’énumérer les exactions, observons juste la situation et faisons-en le bilan.

    Y-a-t-il encore des scéptiques quant à l’état de délabrement du pays depuis le début de l’année, depuis ce fameux 13/01/09 où des enragés ont décidé du devenir du pays ? Si rien est fait pour inverser la tendance, il restera ce dicton à méditer : "on a vraiment le pouvoir qu’on mérite" .

    Feu le général De Gaulle aurait dû la fermer quant il avait dit : "Madagascar est un pays d’avenir, et il le restera !"

    • 22 juillet 2009 à 09:18 | poiuyt (#584) répond à da fily

      A part les autres, les légalistes comprennent aussi ceux qui sont jaloux de la souveraineté malgache. Il n’est pas question d’aujourd’hui seulement, il est aussi et surtout question de demain, la même aspiration que les Menalamba avaient jadis. Cela est souvent oublié, car (je pense) les gens sont empêtrés dans les pb de pitance quotidienne. Je m’étonne pourquoi je suis un des seuls à parler du fond de l’histoire. C’est comme si les autres évitent.

  • 22 juillet 2009 à 08:55 | poiuyt (#584)

    Un article, encore une fois profond, riche d’informations , d’analyses. J’y adhère personnellement, modestement. Merci de la vérité vraie que vous nous versez ici régulièrement. Sans concession. Je souhaiterais que vous soyez vraiment anonyme sur la terre des hateux. C’est une bouffée d’air pur. Certain (sans S) a écrit hier que ta présence ici ne lui fait ni chaud ni froid. Pour moi, tu es un peu mon orthodoxie, par rapport à cette histoire seulement, spécialement après hier ; Hier deS soi-disant « grosses-têtes » ont trouvé poiuyt digne d’être repris. Et je ne parle pas de la Dignité attribuée à Lalatiana.

    Je me crois rêver quand je vous lis tellement c’est violent, ( vous êtes fâché aujourd’hui) mais dans le sens que je crois être le bon. Parfois même, toute proportion gardée, je crois me lire. Mais au prorata de richesses, je suis un nain. Une différence est que moi j’avance systématiquement l’étranger, fort de mon anonymat, Maître se retient, il me semble. Or ce matin, Midi-Madagascar soi-même sort une illustration : Ratsirahonana est le vendeur de Mada, est Andry Rajoelina est un pion de l’échiquier français, le Monja est écarté ; tout se passe en France. Incroyable !

    Ne doutez plus, ce putchiste est toujours le cheval de Troie d’une machine autrement plus puissante. Madagascar est en péril, entre les mains d’enfants qui se disent conscients de l’importance de leur jouet, qui de jour en jour se révèlent téléguidés. Ndimby disait : « Ce n’est pas grave ; Ce n’est pas ma faute ». Qui finance actuellement ce système ? Pourquoi un drapeau étranger sur les institutions malgaches ? Pourquoi Lylison avait-il dit : « On n’est pas aux ordres de rajoelina » ? Les réponses se font de + en + claires.

    La quarantaine pour Madagascar, telle est la décision de l’étranger. Ce n’est plus la peine de se ridiculiser à l’internationale. Mais de quel droit forcent-ils les malgaches à respirer l’air de ce poulailler ? Le droit de celui qui n’a pas de contradicteur, Mesdames et Messieurs. On va banaliser cet air à Madagascar, que vous le vouliez, ou non.

    Il n’est pas plus nul.

    • 22 juillet 2009 à 17:49 | elec (#1441) répond à poiuyt

      COMMUNIQUE

      Le général POIUYT-POIUYT vient de convoquer l’ambassadeur de France à MAD pour lui remettre une déclaration de guerre, motif : ingérence dans les affaires intérieur du pays.

      Le général va faire subir à la France son PEARL HARBOUR, en effet on apprend de sources sures que des boutres sont parties de MAJANGA lourdement armées de catapultes à noix de coco afin de prendre le porte avions DE GAULE à l’abordage,

      une jonction est prévue, après cet exploit, avec les troupes terrestres ZOULOUS, lourdement armées d’arcs de sagaies et de boucliers en peau de zébu commandées par sa majesté RaVALO 1ER, le rendez vous est donné à salon de provence afin de détruire les avions de combat de cette puissance colonisatrice et l’ensemble des forces prendra la route Napoléon afin d’aller envahir PARIS, ainsi le roi RAVALO 1ER pourra se faire sacrer empereur du nouvel empire malgache en prenant le nom de RAVALEON 1er, le petit TGV ira croupir pour le reste de ses jours à la BASTILLE reconstruite pour la circonstance. Le général poiuyt-poiuyt sera nommé vice roi de mada, La paix et la prospérité règnera enfin à MADA.
      Le général POIUYT POIUYT est déjà en train de prépareer un plan d’invasion des USA,

  • 22 juillet 2009 à 08:56 | RADAGIL (#127)

    Quand Mr.Ndimby redigeait ses éditoriaux au-dessus de la melée il était intéressant de le lire.Maintenant qu’il a affiché ses préférences pour les Loyalistes(pour reprendre le qualificatif qu’a donné à juste titre un internaute)ses écrits ne sont plus impartiaux.Le soi-disant poseur de bombe s’est dénoncé mais non pas accusé
    par le tondro-molitra

    • 22 juillet 2009 à 09:12 | Rakotomalala (#832) répond à RADAGIL

      déjà "soi-disant" (poseur de bombe) : ce mot signifie tondro-molotra non ???

      ensuite s’est dénoncé ???? ne parlez pas la bouche pleine !!!

      vous risquez de vous étouffer ...

      le ridicule ne tue pas !!! heureusement le bon sens n’est pas mort !!

    • 22 juillet 2009 à 09:40 | racynt (#1557) répond à RADAGIL

      radagil, le soit disant poseur de bombe ne s’est pas dénoncé, on lui a extorqué des aveux , savez vous quel est la nuance entre ces deux choses ? Savez vous qu’avec les méthodes musclées des poulets à Madagascar ou ailleurs des innocents avouent des crimes qu’ils n’ont jamais fait ? savez-vous combien d’innocents il y a dans ce monde de brute qui se retrouvent derrières les barreaux après avoir avouer des crimes qu’il n’ont même pas commis sous la pressions des bras musclés ? tant qu’il n’y a pas de preuve matériel irréfutable, je ne peux pas croire à des aveux d’où qu’ils viennent !

  • 22 juillet 2009 à 09:48 | maminah (#2788)

    Et ce qui devait arriver est en train d’arriver.

    Certes, on renforce son camp comme on peut. Mais n’est pas chef d’Etat qui veut. Andry Rajoelina est en train de payer aujourd’hui les alliances contre-nature qu’il a dû, de façon écervelée, nouer pour accéder à son rêve de grand gosse : Ambohitsorohitra. Il a beau se défendre de se faire manipuler, mais un novice peut-il réellement tenir tête à un ramassis d’opportunistes pervers et sans scrupules, éprouvés dans l’art de la manipulation et de la terreur ?

    Il faut bien se faire une raison : le pire n’est pas derrière nous. Les faucons sont embusqués, bien résolus à prendre leur revanche sur l’histoire. Et ils n’y mettront pas de gants, ceux-là.

  • 22 juillet 2009 à 10:03 | gasy (#954)

    Iza tokoa moa no omena tsiny ankehitriny ????

    Iza koa no tena voa mafy indrndra ?????

    isika vahoaka foana hatrany no voa satria mbola eo ireo tsy maty voalavo ankibo hatramin’ny taona 1972. Tsy iza izany fa ny mpanao politika sy ny miaramila. Raha mandinika tokoa mantsy isika dia tafiditra t@ tantara foana izy ireo
    1972 : FRS vs miaramila, 1991 : RESEP vs miaramila, 2002 : miaramila niandany t@ Ravalomanana
    2009 : Miaramila CAPSAT, FIGN nanafika palais presidentiel.
    Ireo mpanao politika izay hita fa goaika antitra sy mamba nona koa mbola etsy andaniny. Manana traikefa @ fanonganam-panjakana sy famotehana ny firenena mba ho tombotsoany manokana.
    Ny dikan’izany dia izao : tsy misy zany demokrasia zany fa ireo roa ireo no mibaiko ny fitondrana ny firenena. Efa potika ny firenena hoy isika nefa hoy izy ireo hoe tsy tena olana izany (ce n’est pas grave). De minoa ahy ianareo fa hanao antsojay ireo hanatanteraka ny election ary hanilika ny filatsahan’izay olona hitany fa sarotra ny mandresy azy. Tsy iray io fa mety ho maromaro. De ho hitantsika eo fa ho potika tanteraka ny firenena satria rehefa miseho izay dia mety ho dimy na folo taona isika toy izao foana.
    aleo ny tantara no hitsara !!!!

    • 22 juillet 2009 à 10:12 | poiuyt (#584) répond à gasy

      Izany no marina. Izany no ilay lazaiko hoe quarantaine, poulailler. Par la force des militaires à la solde extra, régime quasi-fascisant. Raha tsy mihetsika ny gasy (toa anao ! (ton pseudo)), isika, dia ho toa izany.

    • 22 juillet 2009 à 11:23 | courage politique (#1097) répond à poiuyt

      - le premier a été désavoué, il a quitté sagement,
      - le deuxième aussi, il n’a pas moufeté, il est parti.
      - le troisième aussi, il ne cherchait pas la bagarre, il a initié l’alternance douce sans heurt, c’est point d’honneur.
      - pourquoi pas le quatrième ?

      Qui sont les revanchards ? Ceux qui ne veulent jamais reconnaître leurs fautes et ne sachant pas honorer leurs parole et décision prises de « jeter l’éponge » mais, ensuite avoir regretté de jeter trop tôt celui-ci.
      Peut –on faire confiance aux personnes très versatiles et langue pendue dont « je quitte/démissionne…. Oh je reviens pour remettre ma blouse, comme si c’était un jeu de bambin !!!

      Certes, on peut émettre à tout moment des critiques constructives ou pas, c’est le fondement même de la démocratie mais cela ne donne pas aux uns et aux autres de mettre à chaque fois des grains de sables pouvant casser la mécanique. C’est contre productif pour ce pays déjà exsangue.

      Si, on aime du fond du cœur son pays, on ne cherche pas à raviver la flamme, à rallumer le feu en injectant à chaque fois une dose d’huile lourde de conséquence…….

    • 22 juillet 2009 à 15:58 | poiuyt (#584) répond à courage politique

      Si c’est à moi que vous vous adressez, sachez que j’aime mon pays autant que quiconque, et que j’y ai droit autant que le malgache du nord, du sud, du centre, de l’est, ou de l’ouest. Ni plus, mais ni moins. Mais je hais ces gens qui nous amené la désolation. Des gens incompétents, qui ont eu l’occasion d’ accepter de brader notre pays et sa souveraineté contre paiement ; qui se révèlent être des fonctionnaires de l’étranger, traités apparemment à la même enseigne, révélant ainsi des problèmes d’hiérarchie, s’efforçant de faire paraître les décisions d’outre-mer comme les leurs. Des mercenaires en fait, toute une hiérarchie. Combien sommes-nous aujourd’hui à vivoter et dans la crainte, Combien de nos ainés sont profondément désolés de voir leurs valeurs salies par celui-là ? Ca se dit homme d’état, et pourtant çà avait la géographie, l’histoire, la philo, et d’autres matières, en horreur. Quand on a une vocation nationale, va-t-on faire dijéi, Mesdames et Messieurs. Brûler, casser, tuer, voler. Périodiquement. Pour quoi ? Pourquoi ne pas laisser notre arbre pousser ? Si Mada en est là, c’est à cause de gens pareils, prompts à tuer des malgaches. Aujourd’hui, ils se permettent d’isoler Mada pour mieux oppprimer. De quel droit ? On souffre chez moi mais on ne le dit pas. Je soumets à votre lecture les sentiments d’une malgache à propos des récents événements :

      « Je vis aussi à Madagascar. Nous sommes terrorisés et traumatisés, non pas par ces soi-disant actes terroristes, mais parce que les accusations et arrestations touchent maintenant des gens de notre connaissance, et que l’insécurité règne en ville. La semaine passée, une arrestation a eu lieu dans notre voisinage, et ce n’est pas rassurant du tout. Voir ces militaires partout, comme dans les grandes surfaces entretient le sentiment d’insécurité. Il y a beaucoup de lassitude, on doit faire face au quotidien. Acheter du beurre ou du yaourt devient un cas de conscience. L’huile devient hors de portée. En groupe (famille, collègues ou amis) on évite souvent de parler politique pour ne pas détériorer les relations. »

    • 22 juillet 2009 à 20:13 | poiuyt (#584) répond à poiuyt

      Je m’étonne qu’ il n’ y ait pas plus de gens à formuler le problème national par sa base ; comme si ce n’était pas politiquement correct. Je cite en vrac les raisons possibles : par devoir ? par amour ? par peur ? par pudeur ? par crainte ? par reconnaissance ? par honte ? par respect ? . . .

      Mais alors où est l’objectivité ?

  • 22 juillet 2009 à 10:47 | Mimie (#196)

    J’ai beacoup de doutes sur la réelle implication de ces 5 personnes mais je laisse la justice faire son travail. Lisez cet extrait d’un interview du colonel Ravalomanana :

    Vous avez livré les noms sur la base des informations que vous avez obtenues de la personne blessée lors de l’explosion d’Ambohibao, mais sont-elles fiables ?
    - Si nous les avons prises au sérieux, c’est sans doute parce que ces informations sont fiables. D’ailleurs, des recoupements sont toujours faits et le blessé d’Ambohibao n’était pas le seul à nous avoir donné ces indications. Sans parler de ceux qui, en voyant mourir leur parent, ont fini par changer d’avis et n’ont pas hésité à parler et à avouer des choses.

    Et comme par hasard, les suspects sont tous des partisans de l’ancien président …
    - C’est un réel problème de mentalité et je trouve cela triste. Toutes les fois que les autorités policières procèdent à des enquêtes, elles sont immédiatement taxées de travailler pour le compte du régime politique en place. On les accuse d’être de simples marionnettes entre les mains du pouvoir. Ce n’est pas moi qui ai demandé aux premières personnes arrêtées dans l’affaire Leader Price de me donner leur carte professionnelle. Ce sont eux qui ont affirmé être des employés du groupe Tiko. Et maintenant, certains vont dire que les bombes n’existent pas, que c’est juste de l’intox.

    Pourquoi alors la plupart des bombes n’ont-elles pas explosé ? Voulait-on réellement qu’elles explosent ?
    - Ce n’est pas parce que ceux qui les ont posées, ne le voulaient pas. La commande a été déclenchée, comme en témoignent les indications d’appels manqués sur les postes téléphoniques qui les accompagnent, mais les bombes n’ont pas explosé.

    Serait-ce parce qu’ils ne maîtrisent pas l’art de fabriquer une bombe ?
    - Non. Les fabricants des bombes savent ce qu’ils font. Ce sont ceux chargés de les poser qui ne maîtrisent pas tous les détails. De toute façon, ils ne se rendent pas compte que ces bombes constituent un réel danger. S’ils savaient qu’ils pouvaient y laisser leur peau, ils ne les poseraient pas sur leurs cuisses ou à leurs pieds comme ils l’ont fait. Les fabricants ne leur ont pas appris comment les manipuler.

    Comment avez-vous su qu’il existe encore des milliers de bombes en circulation ?
    - Nous avons repéré l’endroit où les tubes ont été achetés. Le vendeur s’est d’ailleurs déclaré très étonné par la quantité de tuyaux achetés et par le fait que cela a été payé cash, sans marchandage. Et c’est à partir de cela que nous sommes arrivés à ce nombre.

    Quels seraient les mobiles de tous ces attentats ?
    - Les premières personnes que nous avons arrêtées, ont avoué qu’elles veulent que le monde ait l’image d’un pays en chaos, où règnent le désordre et l’insécurité, et où les autorités ne maîtrisent rien. Cela devrait ainsi justifier une intervention de la Communauté internationale. D’autres, notamment ceux qui sont payés pour poser les bombes, ont des motivations plus matérielles.

    Et si les attentats étaient provoqués pour que les autorités de transition puissent justifier leur non-participation aux négociations dont la reprise est prévue cette semaine ?
    - Nous n’écartons aucune thèse, mais pour l’instant nous nous limitons aux faits. Les gens que nous avons arrêtés, ont avoué leurs mobiles et ont même indiqué qui sont leurs commanditaires, que ces derniers sont basés à Paris …

    Paris ? Et qui seraient ces commanditaires ?
    - Je ne peux pas le dire. Ce serait violer le secret de l’instruction, mais une commission rogatoire internationale a été lancée par la Justice. Dans le cadre de l’enquête, nous avons aussi pu déterminer une piste sud-africaine. Dans tous les cas, je peux vous dire que les renseignements que nous détenons, sont tous corroborés par des faits et des séries d’aveux. Mais si les faits et les renseignements aboutissaient à la piste que vous avez évoquée plus tôt et impliqueraient des personnalités appartenant au pouvoir de transition, nous n’hésiterons pas.

    http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=28201

    • 22 juillet 2009 à 11:03 | racynt (#1557) répond à Mimie

      Vous aviez raison de douter, c’est gros comme une maison, il n’y a aucune fiabilité dans toutes ces informations qu’ils ont obtenues dans leurs enquêtes

    • 22 juillet 2009 à 11:12 | poiuyt (#584) répond à Mimie

      Un des buts avoués de ce hat est de pouvoir émettre des mandats internationaux à l’encontre des membres du GTT-Paris, alors toute manipulation est bâtie de toutes pièces pour les neutraliser par la police française. Mais ils se heurteront toujours à leur tare originel, celui d’avoir été conçu au forceps : aucun pays ne validera un mandat émis par un gouvernement non-reconnu. Il faut savoir que à chaque fois que le GTT fait des manifs en Europe, il est encadré, balisé, protégé, par les pouvoirs européens. Même la France ne peux pas y couper. Je n’ose même pas imaginer que ce mandat sera émis, déjà se rendre à Addis est déconseillé.

    • 22 juillet 2009 à 11:24 | Rakitoza (#689) répond à Mimie

      " Sans parler de ceux qui, en voyant mourir leur parent, ont fini par changer d’avis et n’ont pas hésité à parler et à avouer des choses."

      Iny no tena loza.

      Mody lazaina fa nisy niala aian nanome secret.

      Dia avy eo moa izy gli ka tsy afaka confirmer-na intsony hoe nisy sa tsia ilay resaka.

      Qué est-ce qu’il faut pas entendre ....

    • 22 juillet 2009 à 12:29 | courage politique (#1097) répond à poiuyt

      pas de panique,
      les enquêtes feront tout pour débusquer et anéantir les terroristes et leurs commanditaires avec.

    • 22 juillet 2009 à 14:05 | vuze (#918) répond à poiuyt

      Le GTT est un mouvement sans aucune crédibilité. Il se débat en essayant de se faire remarquer avec l’aide d’un vazaha et d’une "juriste" (encore au biberon)...

      Ce mouvement est entièrement financé par RA8. Pourquoi le GTT ne parle-t-il jamais de ses comptes ?

      De toute façon, vous donnez trop d’importance à un mouvement qui n’en vaut pas la peine. "protégé par les pouvoirs européens" ??? Non mais, revenez sur terre !!!

      Cordialement.

  • 22 juillet 2009 à 11:12 | Rombo (#2776)

    En complément des réfléxions, je rappelerai au risque de répéter ce qui a été dit dans les éditoriaux d’hier et d’avant hier qu’on peut se demander á qui profite le crime` ?

    On a créé des crimes et désigner des criminels pour monter au pouvoir, cela date du 26 Janvier, suivi par le 7 Février, et fort de cette expérience la HAT et ses tristes accolytes peuvent bien continuer leur stratégie Mussolienne pour intimider et paralyser toute volonté de résistance. D’ailleurs certains de leurs éléments qui sont maintenant au pouvoir ont un passé dignes ´des annales des épopées maffieuses et siciliennes, ils sont experts en extorsion en créant des crimes aux opérateurs économiques et offrant la libération des " criminels désignés" moyennant finance ! AU passage, ils s’empresseront de faire de la médiation à outrance sur les noms de ces criminels désignés. Certains opérateurs de la région Ouest et Sud Ouest de Madagascar pourront vous raconter leur malheur si vous avez la bonne technique de l’interview. Maintenant la résistance des légalistes n’étant pas une mince affaire á gérer, on peut bien supposer qu’ils ont monté un coup plus abject pour arriver á leurs fins en faisant l’effet d’une bombe !

    On pourrait aussi penser que ce n’est pas seulement la paralysie du mouvement légaliste actuel que la clique de la HAT cherche à induire en le décapitant de ses meneurs, mais de plus ces putschitstes préparent l’élimination de tout futur leader , toute intelligence politique qui peut monter pour remplacer/ représenter Ravalo aux futures élections présidentielles et coûte que coûte ! Ils ont bien fait brûler Antananarivo, pillé, tué ou ont fait tuer des civils, en toute impunité sans état d’âme, il n’est pas absurde d’envisager qu’ils assouviraient leur soif en faisant usage de leur penchant criminel pour créer des crimes dont la responsabilité est à porter par les autres qui peuvent gêner !

  • 22 juillet 2009 à 11:12 | vuze (#918)

    Bonjour,

    Je trouve votre éditorial très parti pris... Toujours les sempiternelles critiques de ceci, de cela mais aucunes solutions.... Arrêtez les bâtons dans les roues et aidez plutôt au retour à l’ordre constitutionnel SANS RA8 !!!

    Vous dites que les 5 présumés coupables ont trop vite été identifiés. Vous savez très bien que si les autorités avaient voulu les arrêter, ils auraient trouvé depuis longtemps un stratagème pour les coffrer. Si les terroristes avaient réussi leur coup, ces 5 là n’auraient jamais été soupçonnés de quoique ce soit...

    La vérité est que les "légalistes" commencent à être fatigués de brasser de l’air au Magro !! Ils veulent passer à l’action quelque soit la méthode...

    Votre édito nous conforte dans le sens que Madagascar tribune, qu’on a souvent accusé de pro-HAT, laisse tout le monde s’exprimer quelques soient les opinions...

    Cordialement.

    • 22 juillet 2009 à 12:14 | racynt (#1557) répond à vuze

      De toute façon on a pas besoin de mettre des bâtons dans les roues de la HAT, ils se sont mis tout seul des bâtons dans leur roues... ça y est, ça commence déjà à incomber ses responsabilité envers les autres parce que le bateau coule.

    • 22 juillet 2009 à 13:58 | vuze (#918) répond à racynt

      Pour l’instant, il y’a un bateau qui a vraiment coulé et dont les restes ont échoué au Zoulouland...

      Cordialement.

    • 22 juillet 2009 à 14:05 | Rakitoza (#689) répond à vuze

      Vuze,

      "Toujours les sempiternelles critiques de ceci, de cela mais aucunes solutions.... Arrêtez les bâtons dans les roues et aidez plutôt au retour à l’ordre constitutionnel "

      1. Pensez-vous que la HAT ne mérite pas d’être critiquée , ou bien IL EST INTERDIT DE LA CRITIQUER même si elle le mérite ?

      2. Pourquoi demandez-vous aux journalistes et aux forumistes de donner des solutions, alors que c’est la HAT qui a cherché à se mettre dans les problèmes ?

    • 22 juillet 2009 à 14:14 | vuze (#918) répond à Rakitoza

      La HAT DOIT être critiquée. Mais avec des critiques constructives pas en écrivant des longues diatribes et en parlant toujours et toujours de détails qui à mon sens sont le lot quotidien de toute jeune démocratie. Ne me dites pas qu’avant, on était en démocratie !!!

      Bien sûr, cela permet à certains d’exercer leur talent d’écrivain ou de narrateur, mais à mon sens, ce qui doit être important et mérite d’être débattu, c’est le passage à la 4ème république et l’organisation des élections le plus rapidement possible...

      Cordialement.

    • 22 juillet 2009 à 15:53 | Rakitoza (#689) répond à vuze

      Vuze,

      Re-bonjour.

      1. Ce n’est pas parce qu’avant on n’était pas en démocratie, que maintenant on doit accepter de ne pas l’être. A mon avis, et avec tout le respect que je vous dois, vouloir laisser la HAT faire des bêtises sous prétexte que d’autres ont aussi fait des bêtises avant n’est pas un argument recevable.

      2. Il faut se rendre à l’évidence : si nous sommes dans la situation actuelle sur le plan national et international, c’est que la HAT doit changer son fusil d’épaule car elle ne convaint pas. Or elle persiste. Il faut donc lui expliquer longtemps, et encore, et encore (comme avec tous les ado attardés). C’est pour cela que les choses doivent être répétées.

      3. La seule critique constructive possible c’est de lui dire de se tirer pour incompétence et coup d’état. Mais croyez-vous qu’elle est prête à écouter cela ?

      cordialement

  • 22 juillet 2009 à 13:39 | paoly (#2053)

    Mankasitra sady mankahery an’i Ndimby hijoro hatrany amin’ny fanambarana ny marina sy manatsikafona ny lainga, fitaka, soloky, sandoka ataon’ireo manadiso ny marina ary manameloka ny mahitsy.
    Miombon-kevitra amin’ireo izay nilaza aho fa tokony miely amin’ny teny Malagasy ny famakafakana toa izao ataon’i Ndimby izao mba hahafantaran’ny ambanilatra ny tena zava-misy ka andraisan’ny tsirairay andraikitra

  • 22 juillet 2009 à 14:26 | rabri (#2507)

    Tiens, voici un post analytique de mon ami GASY HENDRY sur Sobika. Tsakotsakoy tsara ry zanak’i dada isany !!

    by GASY HENDRY @ 22 Jul 2009 09:20 am

    Concernant l’histoire des bombes à Mada, il faut se poser juste quelques questions et bien analyser la situation et vous aurez les réponses sur les responsables.

    - Supposons que cela vient de la HAT qui est au pouvoir actuellement :

    * pour discréditer le mouvement des légalistes chez MAGRO. Mais il y a combien de personnes qui font la grève là-bas ? Depuis combien de temps cette grève a eu lieu ? Est-ce que ce mouvement a renversé la HAT ? Donc cela n’a aucun intérêt pour la HAT de jouer le cinéma avec cette histoire des bombes.

    * pour ne pas assister à la négociation à Addis Abeba ? mais rien n’empêche à la HAT de dire officiellement qu’ils ne veulent pas participer à cette négociation à l’extérieur.

    - Supposons que ce sont les légalistes qui sont derrières cet acte de terrorisme ?

    * C’est pour freiner les touristes et les investisseurs étrangers pour ne pas venir à Mcar à cause de l’insécurité.

    * Pour montrer au mode entier que les malagasy vivent dans l’insécurité donc il faut envoyer les militaires de l’ONU et UA à Mcar.

    * Pour faire peur au peuple comme ça ils n’auront plus confiance à la HAT. Et tout cela dans le but de faire retourner DADA au pays.

    Conclusions :

    1)Il n’y a plus aucun doute, c’est RA8 et ses équipes qui sont derrière cet acte de terrorisme dans notre pays.

    2)Il faut les mettre tous en prison à vie.

    • 22 juillet 2009 à 14:59 | rabri (#2507) répond à rabri

      Ho an’i zanak’i dada jiaby !!

      La Vérité - Mercredi, 22 Juillet 2009 00:30 RHL et Maka Alphonse
      Actes terroristes - L’étau se resserre autour du Tim

      Raharinaivo Andrianantoandro, Mejamirado Razafinimihary et Henri Rabesahala se sont constitués prisonniers hier entre les mains des enquêteurs dans le cadre des attentats terroristes qui ont été perpétrés dans la Capitale dans la nuit de samedi dernier. (la suite ….)

      Et La vérité, ce n’est pas n’importe qui !!

      Trophée des médias - Maka Alphonse, directeur de la rédaction du journal « La Vérité » meilleur rédacteur - Samedi, 18 Avril 2009 00:00 J.L.R -

      Organisée par Tristar Production, la remise de trophées des médias méritants lors de l’événement 2009 s’est déroulée hier après-midi au Motel à Anosy

      ET TOC !!!!

    • 22 juillet 2009 à 15:06 | racynt (#1557) répond à rabri

      hi hi hi GASY HENDRY, en tous cas l’analyse de Ndimby a l’air plus convaincante que celui de votre ami qui n’est pas si hendry que ça !

      Si rien n’empêche la HAT de dire haut et fort sans chercher des excuses qu’ils ne veulent pas faire les négociations, pourquoi se sont-ils alors servi de cet acte de terrorisme comme excuse pour ne pas y aller ? voilà déjà une première incohérence dans l’analyse de votre pote...

  • 22 juillet 2009 à 15:37 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    Puis je te tutoyer Ndimby ??

    Ton article exprime nettement ce que la tres grande majorité pense

    Juste un mot :

    Puisque comme tu le dis si bien ni Andry
    Rajoelina ni Roindefo ne controlent plus rien à Madagasikara , j’ai bien peur que ces ’ultra’ que tu ne nommes pas ne viennent à des actions encore plus laches

    Et je vais te dire , ici des analystes
    pensent que l’armée va s’emparer du pouvoir

  • 22 juillet 2009 à 16:35 | ikopa (#671)

    Pourquoi Ndimby ne veut pas reconnaître être vendu à la cause ra8 ? Il n’y a pas de mal à opter pour un camp.

    Le pouvoir en place ou l’opposition.

    A s’entêter dans sa position actuelle, le Ndimby fait plutôt montre d’une certaine malhonnêteté intellectuelle. Il veut tromper son monde en usant de l’arme du combattant tout en se camouflant dans la peau de l’innocent et inoffenssif passant observateur.

    Mais soit, marchons sur son terrain de combat.

    1°- Le prise de pouvoir de la HAT est un "PUTCH" ;

    Pour éclairer les amis lecteurs parlons donc un peu de "vrais" putchs connus :

    - au Chili, le Gal Pinochet, à la tête de l’armée chilienne, a prit le pouvoir des mains de Salvador Allende en tuant ce dernier, et s’est maintenu au pouvoir jusqu’à sa "rétraite" en massacrant et reprimant tout opposant à sa dictature ;

    - aux Comores : Bob Denard, à la tête de ses mercenaires, a tué Ali Swahili pour prendre le pouvoir à Moroni ;

    - en Irak : Saddam Hussein, à la tête de l’armée et l’appui du parti BAAS, a détrôné le dernier souverain babylonien, pour prendre le pouvoir et y rester jusqu’à la dernière guerre du golf ;

    -au Pakistan, en Mauritanie, en Guinée, au Zaire, en Ethyopie...A chaque fois, on entend parler d’une troupe militaire fortement armée, bien organisée, qui prend le pouvoir par la force des armes pour se mettre à la direction des affaires de l’Etat.

    A Madagascar par contre, cela ne s’ est pas passé comme ça,que je sache.Car Andry Rajoelina n’est pas militaire, il n’est pas à la tête d’une troupe de fanatiques puissamment armés(comme les talibans afghans).

    Seulement, un jeune maire victime de la l’animosité d’un insatiable président qui n’a cessé de le harcelér jusqu’à l’acculer à son dernier retranchement.S’allier avec tous les mécontents et ennemis de son ennemi pour se proteger d’un anéantissement certain.

    Est-il encore nécessaire de rélater ici comment le régime ra8 a manigancé pour mettre des bâtons dans les rouages de la mairie ?Qu’en pense-t-il, Ndimby, des soit-disant "dettes impayées" de la mairie qui a "justifié" le gel des recettes et subventions de la commune ? Des nouvelles dispositions enlevant au maire le droit de désigner ses proches collaborateurs dans les fkt, la gestion de la gare routière.....Dans le temps, on s’est dit :" le petit maire-merna est cuit". En effet,tout a été fait pour l’éliminer complètement de la circulation.
    Est-ce que Ndimby se souvient-il,quand Rajoelina a émis une plainte à l’égard du régime,comme un couinement de souris ?Il a dit,pour la mémoire de Ndimby :"Quel mal ai-je commis pour mériter cela ?" C’est-à-dire l’acharnement gouvernemental, la mise à mort du toréador.

    ...Et le petit souris,pardon,torillon, s’est bombé sa petite poitrine avec un dernier élan d’ orgueuil et....le reste, nous le savons tous. Le toréador s’est plaint à la SADC et l’UA que le "méchant" torillon l’a encorné.

    Mais pugnace comme il est, Ndimby va rétorqué," et les militaires ? Les Ra-Charles et les Lyllison ? Les chars de combat sur Ambohitsorohitra ? La prise d’otage à Antanimena ? Il y avait des témoins de taille:Niels, entr’autre...
    Et les morts d’ Ambohijatovo et d’Anosy ?...la pauvre libraire.

    Faut-il rappeller à Ndimby dans ce cas que avant le grand revirement de l’armée, ces militaires comme Ra-Charles et Lyllison étaient enrôlés dans l’EMMONAT ou Rég.Ils marchaient contre les maniféstants malgaches.Ils les traquaient.Aux ordres de ra8, au nom de la Nation et de la constitution. Combien étaient-ils à sillonner les ruelles de la capitale, dans les fkt du 67ha, d’Isotry, de Mahamasina....

    - Seulement, eux aussi ont des âmes gasy ; Seulement ils savent eux-aussi que quelque chose de pas catholique, pour ne pas dire FJKM, est en train de pourrir la vie de ces "madinika" qui rêves un quelconque changement.
    - Seulement, il y a eu le 7 fevrier et son lot de "madinika" gisant sur le sol
    - Seulement, il y a eu la prise de responsabilité de La Grande Dame, La Ministre de la défense.N’a-t-elle pas montré une voie, "LA" voie, à ces hommes, ces militaires, ces acteurs de la vie de la nation ;
    - Seulement, il y aeu ces vazaha "mercenaires" importés par ra8 pour donner des ordres à nos militaires. Sans considération de ce que peut être la notion de "orgueuil nationale" ou "amour propre" pour ces militaires.
    - Seulement, et seulement ra8 a l’habitude de prendre les officiers malagasy comme des moins que rien comme Ndimby a une mémoire séléctive vis-à-vis de l’histoire nationale.

    Donc, l’armée malagasy qui a participé au massacre du 7 fevrier sous les directives de ces "instructeurs" vazaha, s’est posé la question jusqu’à combien de "madinika" il faut massacrer pour maintenir un dictateur sanguinaire à la tête d’une nation exsangue ?
    Alors, ils ont commencé par "intimer" le président à "dialoguer" avec la partie adverse pour trouver une solution "dans le plus bref délais".
    - Seulement, ra8 est ce qu’il est.

    2°- Parlons maintenant de ce que Ndimby parle de "ridicule" démarhe de la HAT pour une quête de reconnaissance internationale.

    Sans être un fin analyste de la géopolitique mondial, supposons que La France est un des gros soutien de Andry, comme ne cesse de dire ses détracteurs. Ce qui veut dire que ce que entreprend Andry ou la HAT au niveau de ses démarches internationales, un "conseil" de La France ne doit pas être étranger à ces directives.
    Mettons-nous donc à la place de La France qui veut que La HAT sorte victorieuse de cette mauvaise passe. Elle va certainement lui dire de ne pas bouder la rencontre à Brussel,quitte à y subir les pires "humiliations".Elle va lui dire,par exemple :"comme ça, vous ne serez pas mis au ban de la CI".Ou "parlez la langue du sourd,si la communauté vous condamnera, c’est pas que vous êtes forcement "coupable" mais qu’on ne vous comprend pas".

    Donc,il ne faut pas croire que les positions de la HAT soient inconsidérées ou perdues.
    Justement, avec cette histoire de commanditaires des poseurs de bombes résidés en france, on verra comment La France agira pour aider, en tant que "AMIE", pour faire éclater au grand jour cette "ACTE-n" de la "SCENE-p" du film.

    • 22 juillet 2009 à 16:45 | vuze (#918) répond à ikopa

      Bravo... Belle explication.. Cela permet de revigorer la mémoire de certains...

    • 22 juillet 2009 à 18:23 | Ayna (#1971) répond à ikopa

      Et si tout simplement en comparaison du Chili et des autres pays cités, le bain de sang sensé caractériser un "vrai" putsch dans votre sens à vous n’a pas eu lieu parce que (ou grace au) le président en exercice est parti avant que cela ait lieu ??? Est ce que dans les FAITS cela ne s’est pas passé ainsi ???
      Et le gros film mondialement diffusé d’Ambotsirohitra avant le départ de Ravalomanana c’était quoi ???

      Ce n’est que le début de mon contre argument mais je suis déjà fatiguée.Fatiguée de gens comme vous pour le moment

      Peu importe pour qui Ndimby roule, je ne suis pas là pour l’encenser ou pour le critiquer dans ses opinions. Je constate avec un simple et réel plaisir que ses arguments sont recevables et ça fait du bien dans l’obscurité ambiante.

    • 22 juillet 2009 à 19:01 | mafy (#2709) répond à ikopa

      Tara anie ianareo izany fa efa ela i Ndimby no fantatra hoe mpomba an-dRavalomanana e. Jereo fotsiny ilay blaogy be resaka foza iray izay ahitana azy manohana tsy misy indro kely mihitsy ny nambaran’ilay mieritreritra azy ho zanak’i Dada .. indrisy ....

    • 22 juillet 2009 à 19:17 | racynt (#1557) répond à ikopa

      Ikopa, si la HAT a décidé de mettre Rajoelina en tête des putschistes c’est justement pour masquer le fait que c’est une armada d’armée qui est derrière lui et qui l’a aidé à prendre le pouvoir. Oser dire que l’armée n’y est pour rien encore. Et dans quel but a votre avis il ont mis un civile à la tête de cet junte militaire ? dans le but de convaincre la CI et les gens comme vous qu’il n’y a pas de coup d’Etat afin d’avoir des subventions.

      Pauvres de nous tous parce que malgré tous les cimagrés qu’ils ont fait, aucune CI est convaincus qu’ils n’ont pas pris le pouvoir par la force. Vous pouvez continuer à développer votre thèse mais ça n’y changera rien. La CI a condamné maintenant tout le monde doit assumer ses responsabilités.

    • 22 juillet 2009 à 19:17 | pelanoro (#1576) répond à ikopa

      Ohé là ! commencez à respecter les idées des autres. Et puis sachez que personne n’est vendu à une cause. Vous avez tellement l’habitude d’être acheté et vous pensez que tout le monde est comme vous.
      Normalement, on n’est jamais vendu à une cause mais on adhère à une cause. Ensuite c’est une question de valeur. Si votre valeur est de soutenir un coup d’état, c’est votre problème. Moi, si ma valeur est la légalité, ça ne regarde que moi.
      Evidemment, il y en a ceux qui sont tellement soif de pouvoir et avide d’argent, qu’ils adhèrent à toutes causes qui peuvent les mener à leur objectif. Mais ça, c’est très personnel.

      D’ailleurs, on ne vous a pas critiqué personnellement pour votre choix. Et tout le monde a la libre expression de dire ce qu’il a à dire sur le pouvoir en place. Et justement, parce qu’ils essaient de trouver le peu d’espace pour vivre tranquillement dans leur pays, et pour nous c’est Madagascar.

      Heureusement qu’il y a peu de sauvages qui vont encore faire un hold-up politique (Bravo Ndimby, c’est le vrai terme !!!)

      Et arrêtez de comparer les pays entre eux, d’autant plus que Madagascar est très spécial. Peut-être dans d’autres pays, ça se passent dans l’ordre des choses, mais nous, on fait la justice "à la malgache", la constitution "à la malgache", tout à la malgache et la communauté internationale n’a pas à s’immiscer dans la "politique à la malgache". Nous sommes HORS NORME. ET heureusement qu’on vit dans une île car ça permet de nous isoler un peu plus et de mourir à petit feu. L’île restera mais c’est le peuple qui disparaît.

      Voilà ce qu’on est. Il ne faut pas se voiler la face.
      Je n’ai pas peur de le dire depuis le début que je n’adhère pas à la cause HAT, et ça ne regarde que moi.

      Si ça vous va, tant mieux pour vous, c’est votre valeur et on vous respecte.

      Merci

    • 23 juillet 2009 à 00:15 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à ikopa

      Félicitations "IKOPA"
      Basile RAMAHEFARISOA(b.ramahefarisoa@gmail.com)

  • 22 juillet 2009 à 22:24 | réveille-toi jeunes Malagasy (#2446)

    Depuis un moment il y a urgence, il y a péril en la demeure !

    - Réveillez-vous Malagasy de tout bord !
    - Si la CI échoue dans sa médiation, descendons dans la rue, prenons la parole, et obligeons ces politiciens à se mettre autour de cette foutue table pour en sortir un gouvernement de transition consensuel et inclusif, hurlons dans la rue que :
    - y en a marre de subir !
    - Y en a marre d’être pris en otage par des incompétents !!!!
    - Y en a marre d’être pris pour des ignares !!!
    - Y en a marre de se poser des questions sur ce que va être demain, qui va être arrêté etc...
    - Y en a marre des espoirs, des désespoirs, des mouches qu’on nous gave tous les jours,
    - Y en a marre de cette situation tout court, nous ne l’avons pas voulue...

  • 22 juillet 2009 à 22:53 | zaozay (#2919)

    J’ai lu les argument des un et des autres et j’avoue qu’ils tiennent tous la route .
    Maintenant allez appliquer vos idées sur place je pense que c’est ce qu’il y a de mieux à faire.

  • 22 juillet 2009 à 23:55 | rabri (#2507)

    Et tout le monde en parle même à 10 000 km :

    Journal français LIBERATION rubrique Monde 22/07/2009 à 06h51

    L’ex-président de Madagascar soupçonné de complot - Par THOMAS HOFNUNG

    Déposé par l’armée en mars et exilé en Afrique du Sud, l’ex-président de Madagascar, Marc Ravalomanana, n’a pas fait son deuil du pouvoir.

    Selon des sources bien informées, il aurait approché récemment des mercenaires sud-africains pour monter une opération.

    En France, ses proches auraient pris langue avec des barbouzes, qui ont été discrètement mais fermement dissuadées par les services de renseignements de lever le petit doigt.

    Le week-end dernier, deux personnes ont été tuées, à Antananarivo, par l’explosion d’une bombe en cours d’assemblage. Ravalomanana est accusé par la police d’avoir voulu fomenter des attentats pour déstabiliser son tombeur, Andry Rajoelina.

    C’est peut être encore du TONDRO-MOLOTRA mais à la française ???

  • 23 juillet 2009 à 01:22 | Matsiatra (#2920)

    Un autre blog, avec des analyses pertinentes aussi !!!
    Le blog de sammy rasolo : http://rasl.trib.mid.over-blog.com/

  • 23 juillet 2009 à 19:57 | LANDYMAMPALAHELO (#1622)

    Super cet édito : bravo Mr Ndimby : cohérent, bien écrit, objectif, partial etc...Il en faudrait beaucoup des journalistes de cette qualité ... cela atténuerait un peu le ridicule qui nous couvre en ce moment...Bonne continuation et bon courage. Super !!!

  • 23 juillet 2009 à 23:41 | jolami (#1916)

    Je me permets de mettre ici mon commentaire de cet article que j’ai laissé sur le blog de Ndimby.
    Cher Ndimby,

    Vos commentaires sont toujours très circonstanciés et nous vous en remercions.
    Sous votre apparente neutralité néanmoins, vous êtes un critique systématique (pas toujours constructif donc) de la HAT à travers notamment l’utilisation du mot putschiste.

    En se situant à la fois sur le plan des relations internationales et du droit international d’un côté et sur le plan de l’histoire politique et constitutionnelle de Madagascar, Andry Rajoelina n’est pas le premier à arriver au pouvoir après une insurrection. Dès lors que l’insurrection fait partie de la culture politique du pays, il ne me paraît pas très juste de réserver négativement ce qualificatif à ce jeune homme.

    En réalité, notre classe politique toute entière est composée de putschistes, chacun à leur manière.

    Ce qui est plus inquiétant, c’est la stabilité des hommes dans l’instabilité. Les Andriamanjato, Manandafy, Ratsirahonana, … ont toujours été à l’appui (direct ou indirect) des régimes en place et ont contribué à les défaire pour participer au suivant.

    Ratsiraka est là depuis 1972 avec des méthodes indignes…

    Ravalo va rentrer dans le même cycle (putschiste également en 2002 s’étant déclaré vainqueur et ayant pris de force les institutions, dehors physiquement mais tirant les ficelles depuis l’étranger…).

    Face à cette situation, il semble vain d’accabler la HAT et notamment de l’accuser de tergiversations.

    Le droit international de la reconnaissance de gouvernement montre que la situation Malgache n’est ni originale ni inédite.

    Une reconnaissance prend en moyenne 18 mois…

    Ceux qui dans la Communauté internationale ont exigé des élections rapides ont eu et ont des arrières-pensées…

    Maintenant. Que faire ?

    Pas le choix:dialoguer, rédiger une nouvelle constitution avec la participation de tous les partis, préparer avec tous les partis les élections (référendum constitutionnel, élections présidentielles et élections législatives).

    Une Commission Vérité et Réconciliation pour les victimes des crimes et délits politiques et pour les auteurs de ces crimes.

    Ce sont les seules recettes connues et réalistes d’un installation de la démocratie à Madagascar car depuis 1972, personne ne peut soutenir sérieusement que cela a été le cas.

    La sincérité des différents scrutins depuis 1975 est sujette à caution (les puissants au pouvoir et détenant les moyens logistiques et financiers l’ont toujours emporté…).

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS