Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 16 juillet 2018
Antananarivo | 00h44
 

Energie

Energie

Carburant : Hausse inattendue du prix à la pompe

vendredi 2 mars | Fano Deraniaina

Surprise. C’était dans la nuit du 28 février au 1er mars 2018 que les pétroliers ont silencieusement révisé à la hausse le prix des carburants et du pétrole lampant. Pour l’essence et le gasoil cette hausse est de l’ordre de 90 Ar/l, tandis que pour le pétrole la hausse est de 30 Ar/l. Ainsi, au lieu de 3 840 Ar le litre, le prix actuel du litre d’essence est de 3 930 Ar. Pour le gasoil, si le prix du litre était auparavant à 3 190 Ar, il est maintenant à 3 280 Ar. Enfin pour le pétrole, le prix a grimpé de 2 400 Ar à 2 370 Ar le litre.

Les transporteurs sont les premiers à ressentir de plein fouet cette mauvaise nouvelle hier matin. Les prix à la pompe affichent une augmentation inattendue. Pointé du doigt, le Ministère de l’Eau, de l’Energie et des Hydrocarbures affirme que cette hausse est inévitable car elle résulte de la dépréciation de l’Ariary et de l’augmentation du prix du baril à l’international. Et le ministre Lantoniaina Rasoloelison d’ajouter que « nous n’avons jamais cessé de placer l’intérêt de la population au cœur des pourparlers avec les pétroliers. On aurait bien voulu faire encore mieux mais c’est ce qui a été convenu après de rudes négociations. Souvenons-nous que le prix du litre du gasoil a atteint 3 300 Ar entre le mois de mai et juin de l’année 2017. Il faut bien retenir ce chiffre. En septembre de la même année, le prix a chuté et est arrivé à 3 000 Ar. Donc une réduction de 300 Ar. Suite à plusieurs séries de variation de prix du baril des carburants à l’international et de l’augmentation de la valeur du dollar, le prix du gasoil a aussi évolué et le litre se chiffre actuellement à 3 280 Ar, soit un prix qui est encore moins élevé par rapport à celui pratiqué durant le mois de mai et juin 2017. Il faut ainsi se réjouir car il s’agit d’une diminution par rapport à l’année dernière ».

Cette hausse s’expliquerait également par le rapprochement de la vérité des prix. Rappelons qu’en 2011, l’Etat a octroyé une subvention à hauteur de 89 milliards d’Ariary pour les compagnies pétrolières. Cette subvention compensatoire a toujours connue une constante augmentation. En 2014, elle a atteint 232 milliards d’Ariary. Sous la pression du Fonds monétaire International (FMI), elle a été revue à la baisse pour se retrouver à 63 Milliards d’Ariary. A l’heure actuelle, l’Etat a arrêté ses subventions. Cette hausse du carburant marque donc un retour progressif à la vérité des prix.

Pour l’économiste Ramiarison Hery, les prix à la pompe pratiqués jusqu’ici sont tous exorbitants et manifestement anormaux. « L’uniformité des prix pratiqués par tous les opérateurs pétroliers exerçant à Madagascar montre qu’il y a une entente entre eux. Ils fixent de commun accord les prix. Dans le jargon économique, on appelle ça : entente de collision. Pourtant en Europe ou encore au Japon, les prix à la pompe varient d’un opérateur à l’autre. La meilleure solution est ainsi d’ajouter de nouveaux opérateurs concurrents capables d’offrir des prix plus compétitifs et variés », lance-t-il.

En tout cas, certains transporteurs déjà frustrés par l’état des routes de la capitale menacent d’augmenter les tarifs des transports publics.

2 commentaires

Vos commentaires

  • 2 mars à 10:18 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    « Rappelons qu’en 2011, l’Etat a octroyé une subvention à hauteur de 89 milliards d’Ariary pour les compagnies pétrolières. Cette subvention compensatoire a toujours connue une constante augmentation. En 2014, elle a atteint 232 milliards d’Ariary. »

    De qui se moque-t-on ?
    « 2011, l’année la plus chère pour le pétrole » Le figaro
    « Pétrole le prix du baril a été divisé par deux en 2014 : 17 déc. 2014 ... Au même moment, le Brent cédait 82 cents, à 59,19 dollars. Le pétrole n’avait plus navigué à ces niveaux depuis 2009. Cette année-là, le WTI valait environ 35 dollars le baril et le Brent s’échangeait à 45 dollars. En 2014, la chute des prix du pétrole a été vertigineuse et surtout rapide. »

  • 2 mars à 12:09 | tanguy37 (#7699)

    bonjour madagascar,souvenez vous :
    la revolution de 1789 en france a debutée avec l’augmentation du prix de la farine et du pain,alors que le peuple sortait d’une famine due a l’hiver 1787 et88.
    c’etat juste une remarque

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 94