Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 15 juin 2021
Antananarivo | 15h25
 

Divers

Port de Toamasina

Grève des travailleurs et appel à Andry Rajoelina

jeudi 23 septembre 2010
Banderole réclamant le départ du MICTSL.

Le port de Toamasina tourne depuis ce mercredi 22 septembre au ralenti pour ne pas dire qu’il est bloqué. Des travailleurs organisés dans des syndicats dont celui des manutentionnaires de marchandises conventionnelles observent une grève qu’ils déclarent illimitée. Ils se révoltent contre la société MICTSL (Madagascar international containers terminal service Ltd.) qui gère le terminal à conteneurs du port de Toamasina depuis 2005.

Dans l’après-midi de ce mercredi 22 septembre, la rencontre entre les grévistes et les dirigeants du port de Toamasina, la SPAT (Société du Port autonome de Toamasina) et le MICTSL s’est révélée infructueuse. Les grévistes réclament la descente sur terrain du président de la Haute autorité de transition. Le Premier ministre était déjà sur place mais n’a pu résoudre leurs problèmes, disaient-ils, seul le président Andry Rajoelina est en mesure de débouter cette société MICTSL, martèlent-ils.

Une partie des grevistes.

Ces grévistes ne sont pas les seuls ou les premiers au port de Toamasina, à exiger l’intervention de Andry Rajoelina. On se souvient que les douaniers eux aussi avaient exigé une telle intervention contre le directeur général des Douanes. Aujourd’hui, on demande aussi son intervention contre une société dont les activités font croire qu’elle brasse d’énormes sommes d’argent qui, si on cherchait à comprendre ces grévistes, devraient revenir aux ouvriers et non à quiconque.

D’après leurs revendications, les motifs de cette grève tournent autour d’une exploitation que les manœuvres et employés ne veulent plus endurer ; ils réclament alors le départ de cette société qui selon leur point de vue, leur a volé ce qui leur appartient, sans doute le travail. Ils évoquent aussi au niveau des employés de la Chambre de commerce, des arriérés de salaire de 4 mois.

Recueilli par Bill

13 commentaires

Vos commentaires

  • 23 septembre 2010 à 08:26 | Tanindrazana (#3224)

    Tsy mety tapitra mihitsy ny fitokonana etsy sy eroa. Mazava fa tsy milamina ny tany sy ny fanjakana ary dia izao fitondrana mitongilana izao no nahatonga izao rehetra izao. Mbola ho avy ny manaraka fa aza taitra e ! Efa tofoka sy reraka ny vahaoka. Mahareta fa ny vokan’izao tsy ho tantin’ireo mpitondra sandoka ireo. Miraisa hina ry Malagasy fa ny ho avinao tsy apetraka an-tan’olona tsy manam-panahy sy kely fisainana toa izao. Masina ny Tanindrazana.

    • 23 septembre 2010 à 08:37 | Bena (#494) répond à Tanindrazana

      certes il y a la crise, donc c’est à la fois politique et social.

      mais comme on a tout copié de la france, pourquoi ne pas faire payer les syndicats lors des grèves ? retenir le salaire des grévistes une bonne fois pour toute quand les gens ne travaillent pas ?

    • 23 septembre 2010 à 10:27 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Bena

      Bena

      En France,c’est un héritage :"Syndicat de dockers,monopolisé par la C.G.T."

      Si nos dockers arrivent à constituer un vrai syndicat,POURQUOI PAS ????

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 23 septembre 2010 à 10:23 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Sans entrer trop dans les détails,il serait souhaitable que la gestion du port et du personnel de manutention soit 100% malgache.Pour la manutention,un syndicat des dockers,des hommes de confiance et dévoués.

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 23 septembre 2010 à 11:15 | Bena (#494) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      ce n’est pas une question de bras (dockers) mais une question d’investissement et de cerveau !!!!!

    • 23 septembre 2010 à 12:16 | mahery (#2468) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Ce que vous ne connaissez pas c’est que la chambre de commerce de Tamatave, précisément son chef, mr Randriantsalama Jacquis(Membre du MASTERS de Fénérive Est)avec son prime de 50 000 000 fmg et le SMMC qui est en train de faillite qui exigent et demandent le départ de la MICTSL( branchement en plein progrès),une société créée à l’époque de Mr Pierrot ( Ex-ministre de Transport et Députe de M/car TIM) .

      Donc c’est encore une guerre politique, et les dockers ne connaissent pas.

      Le PORT de Toamasina est un grand port de l’océan indien, il est nécessaire d’y introduire des Étrangers plus expérimentés comme on peut trouver dans des autres pays développés, c’est une hypocrisie de dire que la gestion du port doit 100% Malgache.

    • 23 septembre 2010 à 12:32 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à mahery

      Pour les questions de matériels,je ne discute pas mais les "Malgaches sont capables" de gérer un Port .Point barre.

      Madagascar aux Malgaches.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 23 septembre 2010 à 13:49 | samisoa (#4728) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      F’ angaha izy ity kilalaon-jaza ka hoe avereno aminay malagasy ny fintantana ny logistique container , andinonao angaha fa ireo vahiny ireo no nampandraoso sy nanatsara an’io port io na ara-pitoavana,sns... ary farany lehibe izy manerana ny ocean indian ankehitriny, i SMMC dia tsy mahagaga raha faillite satria misy mauvaise Gestion ao anatiny ary ny mpitantana mihinanam-bola fotsiny sy mandany no ataony nandritra izay roa taona nitsanganany izay,manginy fotsiny ny tsy fandoavany Chambre de commerce ny frais de magasinnazin’ny MICTSL de avy eo mody hoe migrevy, ry mpiasa ô hanontanio tsara ny tomponadraikitra amin’ny orinasanareo hoe nankaiza ny vola, mahazaka ny atao hoe modialisation sy ny globalisation sy ny resaka cocurence amin’ny asa fa tsy hoe rehefa lany ny ao ambilany dia lasany mictsl, indray andro any mino koa aho fa misy olona hilaza koa hoe avereno aminy malagasy Sherrit fa raha tsy izany de higrevy, f’angaha izy io niarahana nanangana e ! sa misy volanao miasa ao,
      MICTSl tsy maintsy miroso ary vao dimy taona izay no lasa ary mbola misy 20 taona no hifankahitantsika de izay iray reraka.

  • 23 septembre 2010 à 10:55 | da fily (#2745)

    Stratégie en or non ?

    A/ "on" met tout sans dessus, voir "on" sabote les rouages ou "on" flingue ce qui fonctionne, cela met un frein ou entraine carrément un blocage, plus d’issue.

    B/ "on" se positionne comme élément incontournable du dénouement de ladite crise, "on" palabre et "on" promet même la lune et jupiter, tout le monde semble se satisfaire de ce qui est décidé, surtout si "vous" avez décidez unnilatéralement.

    C/ "on" sort gagnant de l’affaire, même si l’"on" n’a que très peu résolu quoi que ce soit, car "on" occupe le terrain puisque la plèbe "vous" réclame et croit que "vous" êtes le seul qui l’écoutiez, et si "vous" décidez en sa faveur, même petitement, c’est tout bénèf’.

    D/ Conclusion : "on" marque petit à petit des points, puisque les "autres" sont écartés d’office du jeu, car invisibles !

    Et en politique, il faut de la visibilité, il faut se montrer, il faut qu’on vous voit.

    plan machiavélique d’une efficience particulière dans ce pays, stratagème bien rodé qui peu rapporter gros, et surtout où on ne perd rien !

    • 23 septembre 2010 à 11:33 | vuze (#918) répond à da fily

      Beaucoup de fautes, Da Fily, reprenez vous :-))

      "sans dessus" ??

    • 23 septembre 2010 à 12:09 | da fily (#2745) répond à vuze

      Oui bigre, pas la forme ce matin, mais le fonds y est !!
      "sans dessus ira avec sans dessous", il va sans dire. Ca m’apprendra...

      Bien rodée la bécane du Phat non ? Choisissez la lune pour cette fois ci, mon brave...

    • 23 septembre 2010 à 12:59 | vuze (#918) répond à da fily

      Si je peux me permettre une 2ème fois, vous vouliez dire : "sens dessus, sens dessous" , non ?

  • 23 septembre 2010 à 18:52 | nandrianina1 (#1939)

    Omena an’ny Frantsay ndray ngamba ity fintantanana ny Port Toamasina

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS