Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 16 novembre 2018
Antananarivo | 06h13
 

Société

Pety Rakotoniaina

Fin de l’épisode, après 7 mois de cavale

vendredi 20 juillet 2007 | RAW

Stupeur, soulagement, ce sont les sentiments relevés hier dans divers milieux en apprenant que le fuyard, Pety Rakotoniaina, est entre les mains des forces de l’ordre. L’ancien maire de la ville de Fianarantsoa a été capturé hier.

Fin de l’épisode. Les forces de l’ordre ont mis la main sur l’ancien maire de la ville de Fianarantsoa. enfin ! Après plus de sept mois de cavale ou de recherche, c’est selon, Pety Rakotoniaina ne court plus. Il a été appréhendé. Où exactement ? On ne le sait exactement. Les uns parlent d’Ambanimaso, un quartier situé sur les hauteurs de la ville de Fianarantsoa sur la route qui se dirige vers la sortie sud de la cité, d’autres avancent plutôt un quartier du nom d’Anendaka. Toujours est-il que le président de l’association Tambatra, candidat lors de la dernière présidentielle a été appréhendé en ville.

Le Commandant de la Gendarmerie nationale apporte quelques précisions : « Pety Rakotoniaina a été localisé dans une habitation située dans le quartier d’Ambanimaso et les opérations d’encerclage ou de sécurisation des lieux se sont déroulées entre 15h30 et 16h hier. Même si Pety Rakotoniaina a pris la fuite, les éléments de l’Etat-major mixte opérationnel de la Région (EmmoReg) l’ont rattrappé sans avoir à user d’armes à feu ». Si l’on a bien compris les propos du Commandant de la Gendarmerie nationale, Pety Rakotoniaina a été convoyé sur Antananarivo hier même pour être mis en garde à vue à Fiadanana. En tout cas, les sources concordantes et le mutisme du chef de Région Haute Matsiatra laissent entendre que le fondateur de Tambatra est depuis ce jour dans les cellules du camp de la Gendarmerie de Fiadanana. Selon des proches de Pety Rakotoniaina, celui-ci s’est plutôt rendu.


H. Rabetaliana confirme

Interrogé à propos de la capture de Pety Rakotoniaina, le chef de Région Haute Matsiatra, Hanta Rabetaliana, confirme que l’ancien maire de la ville de Fianarantsoa est bel et bien entre les mains des forces de l’ordre. Toutefois, n’ayant pas autorité sur cette affaire, elle n’a pu donner d’autres précisions sauf qu’elle admet que c’est dans la ville de Fianarantsoa que Pety Rakotoniaina a été appréhendé. Pour des raisons de sécurité a-t-elle fait comprendre, elle ne peut indiquer ni les lieux de sa détention ni quoi que ce soit.

Quant à dire si c’est bien ou c’est mal que Pety Rakotoniaina soit enfin appréhendé, le chef de Région Hanta Rabetaliana avoue qu’il est difficile de trancher car d’un côté il y a soulagement et de l’autre, toujours un peu de peine en de pareille arrestation. Quelque part l’émotion et le sentiment d’une mère transparaîssent dans les propos du chef de Région. La situation dans laquelle est aujourd’hui l’épouse de Pety Rakotoniaina et les cris de ses enfants éseulés ont-ils des échos dans le coeur de cette autre femme, chef de Région ?


Pety blessé à la cheville

De sources concordantes depuis la ville de Fianrantsoa hier dans la nuit, nous apprenons que l’ancien maire de la ville de Fianarantsoa est blessé à la cheville.

Contrairement donc aux dires des autorités, il y eut des coups de feu dans la traque. Le recherché ayant cherché à fuir a essuyé des tirs qui ne lui sont donc pas mortels.

Le Père Rémi Ralibera s’est réjoui, nous rapporte-on, de ce que le Seigneur ait voulu qu’il n’y ait pas eu mort d’homme. Le révérend père Rémi Ralibera aurait dit : « Hisaorana Andriamanitra fa tsy nisy faty olona ».

Ceci dit, il faut avouer que malgré la prime ou grâce à la prime, la chasse à l’homme n’a pas débouché à un échange de tirs mortels entre le fugitif et les pourchasseurs.

La question est aujourd’hui sur toutes les lèvres est de savoir qui va empocher les cents millions d’ariray de prime offert par l’Etat, d’une part ; et d’autre part, comment Pety Rakotoniaina va-t-il pouvoir payer les deux cents millions d’ariary qu’il a proposé our sa capture ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 129