Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 12 août 2022
Antananarivo | 17h09
 

Société

Société

Fête Nationale : 11.316 détenus bénéficient de la grâce présidentielle

lundi 27 juin | Mandimbisoa R.

La grâce présidentielle accordée à l’occasion de la fête de l’Indépendance bénéficiera cette année à 11.316 détenus sur un total de 16.165 prisonniers déjà jugés. Parmi eux, 2902 vont recouvrer la liberté, les autres bénéficieront d’une remise de peine allant de 3 à 12 mois. L’objectif de cette mesure est surtout de réduire la surpopulation carcérale devenue alarmante ces dernières années.

Certaines infractions comme le meurtre et l’assassinat, le viol, le détournement de deniers publics, ainsi que les infractions relatives aux bois de rose et aux trafics de ressources naturelles, la corruption et les blanchiments d’argent ne sont toutefois pas concernés par la grâce présidentielle. De même, les personnes en détention provisoire et celles ayant formé des voies de recours contre leurs condamnations sont exclus de cette mesure.

Les remises de peine ont été accordées aux détenus condamnés et purgeant leur peine en prison. Pour les peines correctionnelles inférieures ou égales à un an, la remise de peine est de 3 mois, 4 mois pour les peines supérieures à un an et inférieures ou égales à 2 ans, 6 mois pour les peines entre 2 et 3 ans, 8 mois pour les peines entre 3 et 5 ans, 12 mois pour les peines à partir de 5 ans et aux prisonniers condamnés à des travaux forcés.

La remise de peine totale concerne les personnes condamnées à des peines correctionnelles ayant purgé 5 ans de détention, âgées de 50 ans ou plus pour les femmes et 55 ans ou plus pour les hommes ainsi que les prisonniers condamnés à des peines criminelles ayant déjà purgé au moins 10 ans de détention pour les mêmes tranches d’âge. Une remise totale de peine est également accordée aux mineurs ayant déjà purgé la moitié de leurs peines.

8 commentaires

Vos commentaires

  • 27 juin à 10:18 | MALIBUC (#9345)

    Les enfants qui sont en détention provisoire depuis des années déjà, reste en prison EUX !
    Scandale .....

  • 27 juin à 10:20 | Ibalitakely (#9342)

    Dia mbola tahaka ilay hoe tsy mila manao masque na cache bouche (??) intsony raha mivorivory eny ankalamanjana mba ampifalifaliana ny vahoaka sempotra, dia izao indray avoaka ny gadra bobaka, misy ny tena mila izany fa misy koa ny mety mbola hamerin-keloka (récidivistes) izay tsy zava-baovao loatra eto Madagasikara.

  • 27 juin à 10:58 | Ra-Jao (#282)

    Isan’ny zavatra nataon’i jopitera gasy mamimbahoaka dia ny fisariana tombola mba ahazoana loka toy ny trano mora. Izay nahazo io tranomora io aloha dia tsy hoe efa nomena lakile satria eny @ Tanamasoandro izay mbola any an-kibon’ny omby aloha @ izao fotoana izao. Raiso ny trano mora rehefa vita fa aza mifidy azy @ 2023.

  • 27 juin à 11:55 | lé kopé (#10607)

    Lors de sa visite à la prison d’Antanimora , il y a de cela quelques années , le Calife a promis aux détenus monts et merveilles, et a déclaré urbi et orbi , qu’une partie sera libérée tout de suite , et que les conditions carcérales seront améliorées . Que nenni ? Les prisonniers s’entassent par centaines dans une salle de quelques mètres carrés ,dans une promiscuité , où ils ne peuvent pas dormir , vu que toutes les deux heures , "un chef d’orchestre " tape sur les mains pour qu’ils puissent changer de côté , et permettre aux autres d’avoir une meilleure position . Sans parler des toilettes limitées et insalubres , et les conditions d’hygiène inhumaines . Par contre , les détenus VIP ne sont pas mélangés avec cette masse humaine , vu qu’ils ont d’autres opportunités avec leurs argents , ou bien qu’ils soient tout simplement libérés ,ou... en main d’oeuvre pénitentiaire (MOP). Bref , telles sont les conditions exécrables de nos concitoyens privés à tort ou à raison de liberté .Sans parler de la corruption qui règne depuis l’arrestation des "sans grades", malmenés par les policiers ou les gendarmes , qui prennent leur part du butin , en passant ensuite par les fonctionnaires de La Justice , corrompus jusqu’à la moelle , et toute la cohorte des agents pénitenciers , et leurs supérieurs , qui profitent de la détresse des pauvres hères . Car si on fait les statistiques et les catégories sociales et professionnelles (CSP)des détenus , ce sont les masses populaires sans défense qui purgent les peines les plus lourdes . Si dans d’autres Pays , vous êtes libérés sur le champ si vous n’êtes pas jugés au bout de ...2années , à Madagascar , plus de la moitié n’ont pas encore été jugés , et croupissent en prison depuis plusieurs années . Cette injustice , puisque c’est de cela qu’on parle , devrait être enrayé d’un Pays qui se dit Démocratique . En tout cas , il a fallu l’intervention et le reportage de plusieurs ONG sur les prisons , et qui ont alerté l’opinion Internationale , pour que nos Dirigeants commencent à réagir , de peur de ne plus recevoir les aides des bailleurs de fonds . Ainsi va la vie , dans ce monde de brutes . Salut Les Copains .

    • 27 juin à 13:35 | vatolahy (#11348) répond à lé kopé

      à comparer : les députés condamnés à mort en 47 ont vitement vu leur condamnation à mort devenir une simple détention puis ensuite Ils furent graciés, libérés
      Autre temps autres moeurs

  • 27 juin à 12:10 | purgatoire (#11152)

    Les 954.000 enfants souffrant de malnutrition dans le sud remercie le Président pour les 45 minutes de feu d’artifice donné à l’occasion de la fête de l’indépendance ainsi que les nombreux cadeaux tirés au sort pour remercier la population de s’être déplacée dans le stade …

  • 27 juin à 18:32 | Jipo (#4988)

    la crasse pestilentielle ne s’ applique qu’ aux délinquants tsara be .
    Et pour ceux qui crèvent la dalle grasse tsy misy ???

  • 28 juin à 16:55 | Marco_Santino (#11253)

    Pays de fous

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS