Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 11 avril 2021
Antananarivo | 22h16
 

Communiqué

Mouvement ROHY

Face à la grogne sociale grandissante et au contexte politique dangereusement crisogène : quelle gestion équilibrée des manifestations et quelles propositions ?

mercredi 24 février

Face à la grogne sociale grandissante et au contexte politique dangereusement crisogène : quelle gestion équilibrée des manifestations et quelles propositions ?

Alors que le pays doit déjà affronter un contexte socio-économique éprouvant avec la persistance de la Covid19 au niveau national et mondial, devant la recrudescence actuelle des manifestations de nature politique et/ou sociale et face au contexte politique délétère, le Mouvement de la société civile ROHY ne peut rester silencieux et exprime son opinion pour protéger de manière impartiale et non partisane les intérêts de la population, objectif qui constitue sa mission principale.

Maintien de l’ordre, mission incontournable des forces de sécurité
La société civile rappelle et reconnait pleinement aux forces de l’ordre la mission de maintien de l’ordre afin de maintenir une paix civile, faire respecter la loi et assurer la continuité des activités de la cité. C’est une mission difficile [1] car elle est impopulaire, notamment quand il y a une insatisfaction patente et donc colère de la part des citoyens, sur le plan du respect de leurs droits fondamentaux garantis par la Déclaration Universelle des Droits Humains. Elle est ingrate car les agents des forces de l’ordre subissent aussi coups et blessures, voire des décès dans leurs rangs pendant les manifestations et ne font pas l’objet d’une reconnaissance dans l’exercice de leur mission.

Vive inquiétude
La société civile exprime sa vive inquiétude toutefois :

  • Car le maintien de l’ordre actuel, de caractère légaliste et plus répressif que préventif, tend à restreindre les libertés individuelles au vu des événements.
    Si Madagascar est considéré comme une démocratie par l’Etat actuel (Exécutif), ce dernier doit garantir les droits des citoyens à l’expression, à la liberté d’opinion et à la manifestation pacifique (en vertu de l’article 20 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme). Ce droit de manifester pacifiquement est un moyen essentiel permettant aux acteurs d’exprimer leurs revendications et de défendre leurs droits dans la vie de tous les jours.
  • Manifester en tant que droit fondamental doit conduire les forces de l’ordre à veiller à ce que les rassemblements publics se déroulent de la meilleure manière possible.
    L’objectif souhaité de prévention dans le maintien de l’ordre pour les forces de sécurité consiste à se déployer contre les actes de vandalisme (protection des autres acteurs non manifestants) ou contre les contremanifestants quels qu’ils soient (organisés et/ou payés par les adversaires par exemple) : elle est finalement impartiale et ne devrait pas viser basiquement à protéger politiquement tout pouvoir en place, alors que l’injustice et la mauvaise gouvernance sont patentes et décriées.
  • Nous déplorons par conséquent les moyens utilisés pendant la manifestation estudiantine de Toamasina jeudi 18 Février dernier, qui a occasionné blessés des deux côtés et un mort du à l’usage de balles réelles, sachant que les armes létales (mortelles) auraient dû être prohibées. Nous sommes atterrés que le Gouvernement ait imputé la mort de cet étudiant (par blessure de la cuisse ayant causé une perte de sang) par un tir en l’air [2]. Nous rejetons aussi l’évocation indue d’une légitime défense avec textes à l’appui, d’autant plus que ces étudiants ont exprimé leur colère vivement certes, mais sans armes létales.
  • Cette bavure malheureuse nous induit à nous poser des questions sur l’existence, la qualité et l’application des formations dans la gestion démocratique des foules au niveau de nos forces de l’ordre.
  • Enfin, la société civile ne saurait se taire face au contexte politique délétère actuel qui engendre des impacts négatifs sur la population civile, ne serait-ce que sur le plan moral :
    • D’un côté, il y a les dirigeants actuels qui estiment que la vérité est de leur côté, ne supportent aucun doute et aucune critique, ont une très faible volonté de concertation et d’écoute alors que nous sommes en 2021 et que la gouvernance est en piteux état, considèrent comme ennemi de la nation tout détracteur dont l’opposition qui « sème le trouble » [3] et tout ayant droit aux manifestations, imputent un complot politique derrière toute manifestation publique, notamment sociale, et instrumentalisent les forces de sécurité à leur profit politique.
    • De l’autre côté, l’opposition qui a le droit d’exister dans une démocratie digne de ce nom et qui doit être respecté par un Etat démocratique digne de ce qualificatif. Toutefois nous déplorons une attitude jusqu’au-boutiste verbalement de la part des opposants, et le fait qu’on ne perçoit pas les visées concrètes et positives dans leur démarche de remise en question du pouvoir en place, et qui permettraient aux citoyens de se rassurer sur leurs intentions d’être un acteur responsable et non inconséquent.
    • Il est pertinent de nous rappeler que le taux d’abstention aux élections présidentielles du 19 Décembre 2018 était de 51,91% [4] : plus de la majorité de la population a décidé de s’abstenir de choisir entre MM Ravalomanana et Rajoelina au second tour. Le Mouvement ROHY qui a travaillé pour la participation maximale de la population aux élections (urnes) à travers l’observatoire des élections SAFIDY ne se réjouit pas de ce taux d’abstention. Il souhaite juste rappeler aux deux protagonistes, leurs équipes respectives et leurs partisans qu’ils doivent tenir compte AVEC HUMILITE de cet état de fait ; le pays n’est nullement acquis à l’une des deux parties, loin de là, même si elles occupent résolument l’espace médiatique.

Le Mouvement ROHY constate malheureusement que le pays est dans un dilemme cornélien, bien illustré par l’adage Malagasy « Mandroso maty raibe, mihemotra maty renibe » [5] : pouvons-nous continuer dans ce contexte alors que les dirigeants peu attentifs et ayant tendance au totalitarisme ne rassurent pas du tout sur le plan de la gouvernance et de la satisfaction des aspirations citoyennes ? Ou y a-t-il une autre voie possible alors que la population, si grande soit sa capacité de résilience, a suffisamment souffert des crises précédentes ?

Nous demandons aux acteurs politiques en présence une prise de conscience radicale : nous exhortons
- les partis d’opposition à plus de retenue et de responsabilité en faisant des propositions concrètes et en acceptant le dialogue,
- et le pouvoir en place à dialoguer avec ces derniers, à s’atteler à redresser réellement le pays en travaillant de concert avec les autres acteurs nationaux dont le secteur privé existant, générateur de richesses et du maintien/création des emplois, et la société civile dans son entièreté (OSCs, syndicats, Eglises, médias indépendants, …), sous peine d’une nouvelle crise à venir dont les deux parties seront pleinement responsables et qui entraînera à nouveau la population des 22 régions dans une situation socio-économique de plus en plus insoutenable, associée à une dégradation irréversible de nos valeurs sociales et de nos patrimoines immatériels et culturels.

Antananarivo, 23 Février 2021

CCOC, ONG HITSY, MSIS Multi-Sector Information Service, ONG SAHA, ONG Ravintsara, AllianceVoahary Gasy, @Ilontsera, Observatoire de la Jeunesse

Notes

[1Chronique de Mikey « je suis flic pour tout le monde, les contents comme les pas contents », Midi Madagasikara, lundi 22 Février 2021

[2Communiqué en date du samedi 20 Février 2021 émanant du gouvernement en malagasy, consécutif à la manifestation estudiantine du jeudi 18 Février 2021

[3Mpanakorontana

[4http://www.hcc.gov.mg/wp-content/Recap/National.pdf, Résultats définitifs du second tour de l’élection présidentielle du 19 Décembre 2018

[5Mandroso maty raibe, mihemotra maty renibe : Si on avance, le grand-père en mourra. Si on recule, c’est la grand-mère qui mourra.

16 commentaires

Vos commentaires

  • 24 février à 12:34 | nez_gros (#10715)

    - 1er responsable : La communauté Internationale qui a validé une élection plein de fraude du novembre et décembre 2019

    - 2è responsable : Andry TGV qui malgré la légalité imposéé et finalement acceptée , aggrave le KERE, l’insécurité, les fraudes et trafics en tout genre

    - 3èresponsable : Ravalomanana, qui n’a jamais trouvé depuis 2002, pour obtenir gain de cause que par la force de l’argent et de désordre ( le famuex : Tsapao aloha ny herinao )

    - 4ème responsable : Les différents ONG (Rohy, Transparency, ETC...), idiots utiles du système, avec leurs critique politiquement correct, trop tiède, avec ce fameux Ni-Ni

    - solution : 4èmè voie : Dissolution du parlement et de la présidence, nouvelle Présidence de transition, Mega-asemblée totale et nationale, fédéralisme avec nouveaux découpage administratif, unité de monnaie, unité de police nationale, unité de monnaie, tribunal fédéral supérieur aux cours territoriaux...

    - Institution de FRS, ou une autre nom, un vrai corp de métier, responsable de la sécurité urbaine, lors des reunions ou au temps normal... Les Militaires sont des guerriers , pas de faiseurs d’ordre... t’as capté ou pas ???

    N’oubliez pas qu’au temps de FRS de Resampa, les jeunes filles comme ma tata qui avait 21 ans à l’époque, circulait à pied en pleine mi-nuit(à la sortie des fêtes d’anniversaires ou d’autres fêtes) avec ses copines, d’Ambanidia à Ambondrona, sans subir d’aucuns enquiquinement... c’etait la période de FRS de Resampa....

    Malheureusement le FRS de Tsiranana, et aussi le peuple d’Antananrivo de mr NJATO, les Mahaleos, et Ndafy, e leurs ZOAM respectifs avaient tout foutu en l’air

    • 24 février à 14:56 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      election novembre -decembre 2018

  • 24 février à 13:26 | Turping (#1235)

    nez_gros

    - Le non avancement collectif commence par les mauvaises gouvernances successives depuis l’indépendance octroyée sous dépendance au profit des politicards véreux et corrompus .
    - L’ingérence et l’immixtion de la communauté internationale dans l’organisation et validation des élections nous démontrent que Madagascar n’a sa souveraineté .
    - Tant que ces problèmes persistent ,vos dires ne sont que des allégations légères et approximatives à faire face aux réalités .
    - Grosso modo ,un pays qui ne respecte pas sa constitution avec les institutions molles ne peut pas faire face aux problèmes de corruption ,de dictature , de trafics illicites et de détournements.
    - Donc il faudrait revoir votre copie à la base .Tant qu’’il n’y a pas de changements radicaux et correctifs sur les modes de gouvernances de l’indépendance même si on qualifie la période de 1960 à 1975 (assassinat de Ratsimandrava ) comme une période de courte durée comme une période bénie et prospère ,les années qui s’ensuivirent étaient néfastes dès l’arrivée de l’amiral au pouvoir.
    - L’histoire du fédéralisme n’est pas une solution intelligente et pragmatique quand on s’aperçoit que même la décentralisation financière et effective du système n’est pas encore acquise .Voyez ,le président de l’Université de Tamatave ,un côtier qui n’arrive même pas à gérer les bourses d’études pourtant la somme allouée lui a été versée depuis 6mois .Cette négligence a provoqué les incidents récemment à Tamatave .
    - En Suisse ,au Japon ,Allemagne ,etc....le fédéralisme marche bien car les peuples dans ces pays là ont des valeurs fortes et civilisations inébranlables qui leur sont propres pour défendre leurs intérêts collectifs et respectifs . A Madagascar ,....le fédéralisme risquerait même de provoquer une guerre civile et scission des territoire comme ce qui se passe au Soudan ,Somalie ,.....
    Conclusion ; Tant qu’il n’y a pas de vraies reformes et conscientisation collective en commençant par les dirigeants qui que ce soit au pouvoir à clamer réellement leur amour pour leur patrie à relever le défi ,le reste c’est du divertissement masturbatoire.
    - Ces défis sont nombreux sur les plans : social ; culturel , productivité ,santé ,éducation ....lutte contre les malnutritions ,etc...
    Gouverner c’est prévoir avant tout / :Servir mais non pas se servir .

    • 24 février à 13:29 | Turping (#1235) répond à Turping

      Scissions des territoires.

    • 24 février à 15:22 | nez_gros (#10715) répond à Turping

      @Turping, parler pour ne rien dire est ton problème, car :

      - 1)tu disais : "Le non avancement collectif commence par les mauvaises gouvernances" : =>mais gros c’est ce que j’ai dit en parlant de TGV incapable de vaincre la fraude et trafic divers

      - 2)tu disais : L’ingérence et l’immixtion de la communauté internationale =>mais c’est ce que je disais au numéro 1 : 1)le problème c’est la communauté, quand elle a validé l’élection présidentielle du 2018

      alors gros Turping, qui fait de la branlette politique toi ou moi...

      Quant à l’incapacité de Madagascar à inventer son propre fédéralisme, ton affirmation ne repose sur rien,
      - comparaison n’est pas raison, et l’herbe est toujours plus verte ailleurs (je parle ici de la population, pas les dirigeants)... le moins qu’on puisse dire c’est que :

      - le fédéralisme suisse et , accompagné de la votation populaire, n’est pas le même que le fédéralisme allemand chapeauté et encadré par l’Europe, et très diffèrent de japon, avec des fortes connotations culturelles asiatiques...

      - Nous peuple de Madagascar, nous allons faire nos federalisme à la sauce de Madagascar...

      D’ailleurs, avant la colonisation, Madagascar était de type Fédéral,
      il y avait le royaume sakalava, Merina, Mahafaly, antandroy , etc...

      l’unitarisme est une fabrication Gallienienne et coloniale... t’as capté ou pas gros ????

    • 24 février à 16:28 | Turping (#1235) répond à Turping

      nez_gros
      - Sûrement nez_gros est-il morveux ?
      - Déjà lequel d’entre nous qui parle pour ne rien dire :
      - Sachez bien lire d’abord : car j’ai utilisé ;la phrase ":mauvaises gouvernances successives" .Vous avez capté alors gros des plus gros ? J’ai bien utilisé le mot "successives " non ? Ce qui signifie presque tout le monde ( les dirigeants ) y était impliqué pendant quatre décennies .
      - Donc le chercheur qui n’arrive pas à comprendre que le non avancement ne date pas uniquement au temps de TGV est sûrement né il y a quelques années encore .Ouvrez les yeux !
      - Ce problème de trafics et de corruption ont été amplifiés après au temps du TGV mais existait au temps de Ratsiraka et même au temps de Zefa Albert ,le soit disant le plus démocrate car les rumeurs couraient sur le trafic des pierres précieuses (saphirs ,et autres ) qu’il avait fait avec son entourage ,même si ce dernier était le moins corrompu .Vous avez capté gros des plus gros ou pas ?
      - Ce qui explique le besoin du changement radical .
      - Oui d’accord quand vous avez parlé de l’ingérence de la communauté internationale d’avoir validé l’élection de Rajoelina ....même vous avez oublié l’élection Ravalomanana au premier tour dia vita et accordée par la communauté internationale .
      - Sachez ,que la communauté internationale s’est substituée à la françafrique car cette ingérence date depuis l’indépendance .Même Ratsiraka ,le faux Marxiste ;communiste fait partie de ses enfants ,dans le club de VGE, Giscardien (Lysnorine ne va pas vous dire le contraire) .Donc ,que ce soit avec la nouvelle forme de l’ingérence de la communauté internationale ou la françafrique c’est Kif kif bourricot non ? La France fait partie aussi de la Communauté internationale ,ayant permis à Rajoelina de monter sur le trône pour devenir un Bokassa gasy non ?
      - Quant à l’histoire du fédéralisme ,son invention à la malagasy ,c’est un peu rigolo de votre part quand on s’aperçoit que les coordinations inter régionales font défaut ,donc nez_gros sera le premier opposant qui va l’inventer en créant des milices .... comme au somaliland ?
      - Je dirais plutôt "la décentralisation effective du système financièrement " est nécessaire ;la première étape ultime pour avancer puis on verra le reste ! On n’y est pas encore .

    • 24 février à 16:42 | Turping (#1235) répond à Turping

      Je rajoute ,
      La colonisation a duré 64 ans avec son dogme " diviser pour mieux régner " .Justement le faux régime Républicain instauré à l’instar du régime monarchique n’a fait que diviser les ethnies entre les clans : merina -côtiers .Donc ,il faudrait d’abord le restaurer .
      - Les ethnies sakalava ,merina ,sihanaka ,betsileo, vezo ,betsimisaraka ,...pour ne pas citer les 18 n’étaient entrées en guerre . Même Andrianampoinimerina voulut pacifier Madagascar tout entier avec son dogme : Ny ranomasina no valam-pahiriko .

    • 24 février à 17:18 | nez_gros (#10715) répond à Turping

      @Turping, tu disais changement radical ?et m^me ratsiraka ratsiraka disait :mila miova toetsaina, fiovana avy any ifotony

      @Turping, FranceAfrique, patati patata

      Ceci pour te dire que tout ce que tu raconts là, des personnes ici et d’ailleurs l’ont déjà dit, et je t’ai cité de ratsiraka...

      Gros , il ne suffit pas de répéter 100 fois les formules et les slogan que les autres ont utilisé, pour dire que tu as assimilé le thingy... t’as capté ou pas ...

      il faut que tu adaptes les choses en tenant compte de tous les disciplines susceptibles de toucher à la matiere etudiée, car ici on parle de la politique ... t’as capté ou pas... puis contextualiser et relativiser après....

      C’est la raison pour laquelle je parle de Concertation nationale et totale, et fédéralisme à la sauce de Madagascar....

      Quant à ta maniere d’analyser ... je liasse te regarder toi-même sur le miroir, donc je t’apportes ta citation :
      .... et même au temps de Zefa Albert ,le soit disant le plus démocrate car les rumeurs couraient sur le trafic des pierres précieuses (saphirs ,et autres )

      ... Ici donc, tu affirmes, ... , car les rumeurs couraient... Avec pareil methodes,

      Sur Lysnorine, je ne vais pas être désagréable , mais j’attends son interprétation , d’ailleurs VGE ou pas, VGE n’est qu’une petite portion de l’histoire de France-Afrique et encore moins sur l’histoire de France... par contre Mitterrand et De gaule et Chirac , Oui, ils ont influencé la politique Africaine , et Française et cela laisse encore des traces en Afriques....

      Un ministre de finances et de l’économie a très peu d’influence sur la politique extérieure , je parle de VGE, et sa presidence de 1974 au 1981, est très peu pour la vie d’un pays , et encore moins d’un continent (je parle de la France afrique)
      T’as capté gros ou pas ?

    • 24 février à 20:51 | Turping (#1235) répond à Turping

      nez_gros

      - Déjà ,renforcez vos connaissances sur l’histoire de Madagascar où ailleurs avant de débiter des âneries .
      - Ce que je dis ici ,ne relève pas des répétitions des dires simplistes ,mais de la réalité.
      - La relation françafrique ,sachez que c’était de Gaulle qui l’avait créée .Il avait nommé Jacques Foccart pour gérer cette situation.
      Les méthodes de Jacques Foccart, extrêmement directives, visent à maintenir les chefs d’État des anciennes colonies françaises sous l’influence de l’ancienne métropole.

      À l’instar des mouvements de Résistance qu’il a connus de l’intérieur, il met en place une structure centralisée et cloisonnée, de façon à en rester l’unique ordonnateur. Cette organisation en réseau est une organisation de terrain, entièrement tournée vers l’efficacité opérationnelle.

      Ces réseaux sont à la fois des réseaux de renseignement et d’action. Concernant l’information, ils puisent naturellement dans les rangs des services de renseignement, des services secrets et de la diplomatie, mais, aussi, dans ceux des hommes d’affaires et notables œuvrant localement (les « correspondants »). Pour l’action, aux côtés des services secrets sont fréquemment mobilisés des mercenaires.
      La politique de la françafrique était omniprésente sous VGE même si cela commencé a déraper avec l’affaire Bokassa .

  • 24 février à 13:26 | Rivo (#11163)

    Ny Fitondram-panjakana dia efa manana ny lalana nosoritany hitondrana ny firenena. Misy ny mety, ary tsy maintsy misy ny tsy mety, mazava ho azy n’iza n’iza hitondra eo. An’ny mpanohitra dia milaza ny tsy mety no asany, sady manome soson-kevitra na hanaraka ny mpitondra na tsia. Io no tena demôkrasia amiko. Rehefa vita ny "mandat" an’ilay Filoha lany dia milatsaka hofidina koa izay nanohitra mba hofantenan’ny vahoaka. Hafa indray raha misy anton-javatra tena lehibe voaporofo, voaporofo hoy aho, voalazan’ny lalàm-panorenana, ka hahafahana manala ny mpitondra amin’ny alalan’ny fanonganana ara-dalàna. Miala tsiny kosa, fa misy dia misy ny tsy fetezan-javatra, ny tomponandraikitra tsy mahavita ny adidiny, ny fanapahan-kevitra sarotra azo (tsy takatra mazava ny tena antony) izay tena ilàna fanazavana avy amin’ny Mpitondra. Ny zavamisy izao dia misy ireo mpanohitra ,manararaotra, tsy mahandry ny fifaranan’ny "mandat" an’ny mpitondra fa miantsy ny mpitondra, mamporisika ny vahoaka hitroatra, hirotaka. Izany no tena misy, ary fantatry ny maro izany. Ireo mpanohitra, izay tsy iza fa saika mpanao pôlitika efa teo daholo, amiko dia tsy mitady afatsy ny hahazoany toerana, hamerenany ny olona taloha efa nanimba ity firenena ity. Tsy mendrika izany ny vahoaka, ary mino aho fa tsy hanaiky ho lalaovina amin’izany izy, sady efa noporofoiny tamin’ny sabotsy teo izany. Dia iza tokoa moa no nahazo tombony teo raha nisy sakoroka tamin’ny sabotsy teo ? Raha nirodana ity fitondrana ity, nihena ve ny vidim-bary ? Resy ve ny COVID-19 ? Niverina daholo ve ny volamena efa amina taoniny naondrana efa hatramin’izay naha-Madagasikara an’azy ? sns sns, Nefa izany no nivavahan’ny olona sasany tsy matahotra ny atahoran’ny maro. Aoka kosa mba tsy ho afempenina ny tena kendren’ny sasany e. Sa rehefa ny TIM, RMDM sy ny namany no manohitra dia hoe mety ka ? Raha mpanohitra tena te hanavotra ny firenena amin’izao krizy ekonomika manerantany izao, dia efa manomana sahady ny fifidiana manaraka no mety aminy, hitondrany aina vao araka izay heveriny ho tsara kokoa. Efa an’olona ny Fitondrana izao, fa tsy hoe "firenena iaraha-manana" izy ity ka hoe ndao harodana araka izay mampetipety ny sasany izayefa lany teo. Ny mpitondra kosa, dia averiko foana fa mila mandini-tena tsara, anareo izao ny toerana, ary nofidinay maro an’isa ianareo. Tandremo fa anananay trosa be ianareo, notohananay ianareo. Ary mbola ho tsarainay amin’ny fifidianana manaraka eo. Diovy ny lapa, dia henoy ny antson’ny vahoaka madinika maro, fa tsy ny an’ny mpanohitra mitady seza sy ny forongony akory no atao zava-dehibe. Tena misy ny antson’ny vahoaka tsy mandady harona, eny an’elakelan-trano rehetra eny, any amin’ny fokontany any, eny amin’ny fiaraha-monina eny. Minoa ahy fa raha mahay mihaino ny feon’ny vahoaka ianao Atoa Filoha, ka mamaly ny kely indrindra ahafahan’ny tsy mandady harona miaina tsara dia mbola ho voafidy fanindroany. Tsy mora izany, fa mila hentitra, manetry tena, mahay mihaino, ary mijoro, indrindra indrindra mametraka amin’Andriamanitra ity firenena ity. "Aza manaiky ho resin’ny ratsy, ny ratsy reseo amin’ny soa", raha tanterakao io President, dia manaiky aho, "chapeau". Mankasitraka Tompoko.

    • 24 février à 15:34 | nez_gros (#10715) répond à Rivo

      @Rivo, sauf qu’il y a mort de Kere par milliers, et mort tué par balle à Tamatave... ceux là c’est sûr, ils ne verront pas la fin du mandat pour aller voter...

      Et ceux qui risquent de mourir de faim cette année 2021, ont le devoir a/n de la reflexe basique de survie , ils ont le devoir et l’obligation de se plaindre... tas capté gros ou pas ?

    • 24 février à 18:47 | Shalom (#2831) répond à Rivo

      Na misy aza ny demokrasia, raha toa ka tsy mihetsika ny mahatsapa-tena mahita ny fahoriana sy ny fanaparam-pahefana ataon’ny mpitondra iray dia DISO IREO TSY MIHETSIKA.

      Marina ny voalazan’i nez_gros hoe misy ny matin’ny kere, ampiko amin’ny hoe misy ny matin’ny bala (tsarovy fa ao anatin’ny atao hoe demokrasia ny fanaovana fitakiana toa ny nataon’ny mpianatra tatsy Toamasina).

      Marina ilay lazain’ny firenena sasany hoe : "non assistance à un peuple en danger".
      Tsy demokrasia velively ny fanekena bontolo izay zava-misy dia hoe hiandry ny fifidianana manaraka sns …

      Raha mbola ataontsika hoe misy 1 taona tsy hifarana ny mandat-n’i Donald Trump ka nanao ireny rotaka teny amin’ny Capitole ireny ny mpomba azy, mino ary tena mino aho fa nisy ny "empêchement" nataon’ireo olom-boafidy hanonganana azy.
      Izay no demokrasia.

      Averiko fa ny filazana hoe mahandrasa ny fifidianana manaraka dia fialana pas fotsiny.
      Ary ilay demokrasia tokony tsy handeha mitanila fa ny mpitondra no tokony hampiasa izany VOALOHANY.
      Fototry ny demokrasia dia ny MANGARAHARA.
      io no nangatahan’ny olona hatramin’ny voalohany saingy io no tsy nisy indrindra, dia izao miseho izao ny vokany.

      Farany, tsy dia tohanako kanefa safidinao ary zonao ny miresaka andriamanitra momba ny raharaham-pirenena. Tasarovy fa na izy filoha aza tsy nanaiky ny hianiana tamina-baiboly.

  • 24 février à 14:44 | purgatoire (#11152)

    Madagascar et Birmanie même combat et pourtant :
    "L’utilisation de balles réelles contre des personnes non armées est inacceptable", ont déclaré mardi dans un communiqué les ministres des Affaires étrangères du G7, les sept plus grandes puissances de la planète, également signé par l’Union européenne.

    "Quiconque répond à des manifestations pacifiques par la violence doit être tenu responsable", ont-ils déclaré, appelant les forces de sécurité du Myanmar à "faire preuve de la plus grande retenue et respecter les droits de l’homme et le droit international".

  • 24 février à 19:13 | Shalom (#2831)

    Aoka tsy ho adino ny tsiahy mahazatra sy zava-misy marina mikasika ny raharaham-pirenena :

    TRAGEDIE DU ROI CHRISTOPHE (DJ TSY AMPY SOLAITRA)

    IZA AMIN’IRETO ARY NO TANTERAK’I DJ Roi Christophe ?

    Valin-teny tsotra no angatahina : vita, tsy vita na mbola tsy vita.
    Mijanona ity lalao ity rehefa miala eo amin’ny toerany io fitondrana fopla io.

    - Fanagadrana izay mitsikera ny fitondrana
    - 200 000 ar ny karama farany ambany
    - Bulding marobe
    - 50 000 logements
    - 4x4 afaka mananika tendrombohitra
    - Drônes miady amin’ny dahalo
    - Miami
    - Côte d’Azur
    - Parking EPP
    - Tanamasoandro
    - Piscine olympique
    - Puce-n’omby
    - Tramway
    - Fambolena Coton Tuléar
    - Paris (Antsihanaka)
    - Fizarana tany 1ha isan’olona
    - Angidimby 10
    - Fitaovana manara-penitra ho an’ny miaramila
    - Fiakaran’ny vidin’ny lavanily
    - Panneaux solaires anti-delestage
    - Angovo sy rano ho an’ny daholo be mora vidy
    - Fampianarana maimaim-poana
    - Fahasalamana ho an’ny daholo be tsy an-kanavaka
    - Asa ho an’ny rehetra
    - Indostria ho an’i Madagasikara
    - Ny vehivavy sy ny tanora ho an’ny ho avy
    - Fahampiana sy fahaleovantena ara-tsakafo
    - Fitantanana ny harena voa-janahary an’i MAdagasikara
    - Fitantanana manan’andraikitra ny faritra
    - Ny spoaro, rehereham-pirenena
    - Ady amin’ny kolokolo
    - Làlana Ambilobe Vohémar, Tetezana Ampasika, Anosizato, RN44 izao indray autoroute Tanà Toamasina
    - Orin’asa isaky ny faritra 22
    - Tranomaizina manokana ho an’ny mpanao kolikoly
    - Kit scolaire + feutre (???)
    - Comptoir d’Or de la BFM
    - Karaman’ny filou isam-bolana homena ny faritra
    - Ho foanana ny sénat
    - Oniversite isam-paritra
    - Karniem-pokotany misy "CODE BARRE" manara-penitra
    - Ravalomanana no filohan’ny mpanohitra
    - GasyCar
    - Kianja manara-penitra
    - Téléphérique
    - Ozinina momba ny fambolena any Itasy
    - Drônes
    - RN 13 : si je ne termine pas la réhabilitation de cette route, je ne ferai plus de politique
    - La plus grande cimenterie d’Afrique
    - Usine éthanol Ambilobe
    - Locomotives FCE avec les Wagons ...
    - Flyover Antananarivo andrefana
    - Ordinateur par Fokontany
    - Handrakotra ala an’i Madagasikara (Guiness record fambolen-kazo)
    - Tsy andoavambola ny fampianarana eny amin’ny fanabeazana fototra (maro ny nikatona satria tsy mandray karama ny mpampianatra FRAM )
    - Digitalisation bourses d’études
    - Plan Marshall
    - Iles Eparses

    ... Sao misy mazoto ny hanoy.

    • 24 février à 19:35 | Maestro (#7313) répond à Shalom

      @ Shalom

      La liste est longue, à force de vouloir tout faire on ne fait rien du tout.
      Moi Président :
      - Mon Peuple ne mourra pas de faim ( Priorité de toutes les Priorités car sinon il ne faut pas passer aux 2 lignes qui suivent )
      - Santé.
      - Education.

      L’investisseur qui veut venir chez moi doit d’abord investir dans un, deux ou ces trois domaines sinon s’il sait nager je lui demanderai de prendre le large.

  • 24 février à 19:13 | Shalom (#2831)

    Aoka tsy ho adino ny tsiahy mahazatra sy zava-misy marina mikasika ny raharaham-pirenena :
    Ireto ny toe-javatra tsy mbola mazava ka handrasana ny tohiny :

    - Kianjan’ny Demokrasia
    - 26 janoary 2009
    - 07 febroary 2009
    - Bonbon sisety
    - Resaka doublon
    - Gadra tany Farfangana
    - Fitaovam-piadiana naiditra antsokosoko
    - Ireo gros bras vahiny (mercenaires)
    - Ilay fiara Escalade naiditra an-tsokosoko
    - Miaramila tany Amparafaravola
    - Ecrans plats (MinInter)
    - Resaka Rolly Maercia
    - Volamena tatsy Morisy
    - Volamena tatsy Comores
    - Satro-boninahitra Ranavalona
    - Volamena 73,5 kilao
    - Fanodinkodinana ny fanampiana COVID-19
    - Ny vidin-tsolika
    - Ny delestazy
    - Ny rano maloto
    - Orinasa madinika mpanao làlana tsy voaloan’ny fitondrana ny volany
    - Tifitra ny 18 febroary, mpianatra maty tatsy Toamasina
    - Varotra ny Nosy Mitsio
    - Fifanekena amin’ny sinoa
    - Vy any Soalala
    - Tsy fandoavana ny vatsimpianarana 4 volana miampy fitaovana ho an’ny mpianatry ny anjerimanontolo Toamasina
    - Tsy fandoavana ny karama 4 volana an’ny mpiasan’ny anjerimanontolo Toamasina
    - Ny GRAPHITE tsy hita izay mba nahasoa ny vahoaka malagasy
    - Ny Hazan-dranomasina lasan’ny vahiny ka mivanaka ny mpanjono malagasy

    ... Sao misy mazoto ny hanoy.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS