Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 25 juin 2022
Antananarivo | 10h33
 

Politique

Conjoncture politique

Expiration des 10 jours de trêve

lundi 20 août 2007 | Eugène R.

Les 7èmes Jeux des îles de l’Océan Indien (JIOI) ayant pris fin, les affaires politiques nationales reprennent son cours normal. Les 10 jours de trêve politique ont expiré hier. L’on a constaté que l’appel à la trêve politique lancé par le premier ministre Charles Rabemananjara quelques jours avant le début des Jeux a été observé. Les politiques ont cessé de monter au créneau pour dénoncer ce qui ne va pas dans le pays. La dissolution inattendue et brutale de l’Assemblée nationale a quelques peu bouleversé la trêve, mais finalement les politiciens n’ont pas eu le temps de polémiquer pour se consacrer à la préparation des dossiers de candidature aux Législatives anticipée du 23 septembre prochain. La semaine qui vient de s’ouvrir s’annonce déjà riche en événements politiques. Déjà, des partis politiques qui présentent des candidats à cette élection programment des rencontres avec la presse pour expliquer le pourquoi de leur participation à cette course à Tsimbazaza. D’ailleurs, le coup d’envoi de la pré-campagne électorale a déjà été officieusement lancé avec l’expiration du délai du dépôt de candidature, prévue le 14 Août dernier.

Un petit retard

Le premier évènement de cette semaine sera la publication par la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) de la liste définitive des candidats à cette députation du 23 septembre. Ladite liste devait sortir hier, mais la lenteur administrative au niveau des districts ne l’a pas permis. Hier à 17h, seulement 80 districts sur 119 ont pu faire parvenir des dossiers à Ambohidahy alors que nous sommes déjà aujourd’hui à plus de six jours de la date de la clôture du dépôt de candidature. En tout cas, la sortie de cette liste définitive des candidats est attendue au plus tard demain. D’autre part, le parti au pouvoir s’attèle à partir d’aujourd’hui à la préparation de son deuxième congrès national depuis sa création. Nombreuses sont les interrogations que l’on se pose quant à ce congrès national du TIM qui aura lieu le 25 septembre prochain. Y aura-il l’élection du nouveau président national et des nouveaux membres de l’instance dirigeante de ce parti majoritaire ? Si oui, l’actuel numéro Un, Razoarimihaja Solofonantenaina, sera-t-il reconduit à la présidence ?

Quant à la dernière question, l’actuel ministre de la Décentralisation et de l’Aménagement du Territoire Yvan Randriasandratriniony est bien placé pour être son successeur s’il ne l’est pas déjà, lui qui prend en main depuis un certain temps l’administration du parti.

Bref, l’après jeux des îles ne sera pas de tout repos pour les politiques. L’athmosphère s’annonce déjà électrique à partir du 8 septembre, date du début de la campagne électorale pour ces législatives anticipée.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS