Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 21 août 2019
Antananarivo | 15h58
 

Communiqué

Communiqué

La HCC entretient-elle l’injustice et l’impunité en matière de contentieux électoral ? Exemples des décisions concernant les requêtes diligentées par l’Observatoire SAFIDY

mercredi 24 juillet

La Haute Cour Constitutionnelle est la juridiction compétente en matière de contentieux électoral pour les élections présidentielles, les élections législatives , les référendums et les élections sénatoriales [1] à Madagascar.

Au nom de la liberté d’expression qui implique un esprit responsable, le Mouvement ROHY s’exprime dans le cadre des principes de transparence et de redevabilité que tout citoyen peut demander d’ une institution étatique, notamment sur le plan de l’éthique et de la performance.

1. Sort inconnu des requêtes concernant les infractions pénales depuis les élections présidentielles

Selon la [2], toute irrégularité et notamment celles qui présentent un caractère pénal fait l’objet d’une poursuite par le Ministère Public (juridiction de droit commun), lequel peut être saisi par le Président de la HCC, la Commission Electorale Nationale Indépendante et toute autorité administrative peut le saisir.
Aucune information n’a filtré à ce jour sur les requêtes concernant les élections présidentielles et les législatives relatives aux irrégularités déposées à la HCC et qui relèvent de la juridiction pénale. Il y a 48 sur 656 requêtes qui ont été jugées irrecevables dans le cadre des élections législatives [3].

2. Référence légale concernant les preuves exigées en matière de contentieux électoral

Depuis les élections présidentielles, les citoyens se sont approprié avec un humour aigre-doux la formule désormais célèbre employée par la HCC : «  Requête recevable mais non fondée  ». Le mouvement de la société civile ROHY regrette le nombre excessif des requêtes jugées non fondées.
La situation actuelle suscite de nombreuses questions sur les moyens de preuves exigés en matière de contentieux électoral.

L’article 204 de la loi organique n°2018-008 du 11 mai 2018 relative au régime général des élections et des référendums n’est pas précis sur les moyens de preuves réellement exigés pour chaque type de violations des lois électorales. La souveraineté de la HCC dans l’appréciation de la force probante des moyens de preuves produits est donc très large. De surcroît, Il n’y a pas non plus de texte d’application pour préciser les preuves.

3. Faits concernant les requêtes déclarées recevables mais non fondées

a) Pour les deux tours de l’élection présidentielle en date respectivement du 7 novembre et 19 décembre 2018 :
Parmi les centaines de requêtes [4] déposées auprès de la HCC, seule une requête du candidat Marc Ravalomanana demandant l’annulation des opérations électorales dans deux bureaux de vote dans la commune de Komajia , District de Mampikony, appuyée par une requête des observateurs du KMF/CNOE a eu gain de cause auprès de la HCC et a conduit à l’annulation des résultats des bureaux de vote concernés.

b) Pour les élections législatives [5] :
Concernant les 656 requêtes reçues et traitées par la HCC :
- 356 soit 54,76% [6] sont déclarées recevables mais non fondées pour absence ou insuffisance de preuve [7] ou pour production de preuves non probantes [8].
Seules certaines irrégularités rapportées par la CENI à travers sa délibération et le SRMV à travers ses PV de carence ont amené la HCC à procéder à l’annulation de certains suffrages et certains résultats de bureaux de vote (67 au total).

c) Des six (6) requêtes pour abus de prérogative de puissance publique, jugées recevables mais non fondées, émises par l’Observatoire SAFIDY.
En guise d’illustration, l’Observatoire SAFIDY a déposé six requêtes relatives à la présence active du Président de la République (PRM) , lors de la campagne électorale (06 Mai 2019 au 25 Mai 2019 minuit), aux côtés de six candidats, localisés respectivement sur Antalaha, Maroantsetra [9], Antananarivo I, Antananarivo II, Antananarivo III, Antananarivo IV. Les moyens du requérant ont porté sur l’existence d’un abus de prérogative de puissance publique au profit de certains candidats pendant la période de la campagne électorale. Les preuves produites ont été constituées par des photos tirées des articles de la presse à la survenance de ces faits, et des comptes FACEBOOK des candidats respectifs.

Décision de la HCC : les six requêtes ont été jugées recevables mais non fondées pour preuves non probantes. Pour les uns, « les photos produites ont été jugées insuffisantes (pas de banderoles, micros, pancartes) et/ou non probantes parce que la Cour estime que les photos ne constituent pas une preuve tangible pour fonder une requête (Jurisprudence). Pour d’autres, la descente du Président rentre dans le cadre de ses missions régaliennes ».
Veuillez trouver en attaché le tableau de ces requêtes, extrait fidèle de celui de la HCC relatif à l’Arrêt n°41-HCC/AR du 2 juillet 2019 relatif à des rejets de requêtes concernant les élections législatives du 27 mai 2019 pour insuffisance ou absence de preuve. [10])

Le pays tout entier a pourtant vu dans la presse audiovisuelle et dans les réseaux sociaux les faits cités précédemment. La HCC a-t-elle besoin par conséquent de plus de preuves pour prouver qu’il y a eu vraiment la présence du PRM auprès des candidats en campagne électorale pour statuer sur le fait reporté ? A part les photos, existent-ils d’autres moyens de preuves plus probants pour rapporter tels agissements ? N’est-ce pas surprenant ?

Le citoyen, observateur impartial, peut aussi se demander pourquoi en toute bonne foi le Président de la République n’a pas fait ces visites après la campagne électorale, de sorte d’éviter toute polémique. Nous notons que ce dernier a rejeté le fait d’avoir fait campagne avec une telle assurance devant les citoyens médusés, comme s’il était sûr que ces visites passeraient au niveau de la HCC…

3. OPINION/POSITION DE ROHY
De tout cela, le Mouvement ROHY interpelle à travers les questions et remarques suivantes :

- Pourquoi la HCC se contente -t-elle de ces imprécisions sur l’administration de la preuve en matière électorale, et ce malgré la frustration ambiante des électeurs et des candidats depuis les élections présidentielles ? N’est-ce pas la vraisemblance des moyens produits et arguments avancés que le juge constitutionnel doit apprécier pour motiver sa décision ?

- Nous remercions la HCC pour avoir diffusé le guide électoral diffusé pour les élections législatives qui, nous présumons, avait un but pédagogique et de clarification. Pourquoi les preuves à apporter dans les recours n’ont-elles toujours pas été davantage précisées et clarifiées, sachant le désarroi des électeurs et des candidats (au 1er tour et au second tour des élections présidentielles) à cause des requêtes jugées infondées ?

- La loi a attribué à la HCC la souveraineté pour apprécier les preuves apportées par les requérants. Cette souveraineté n’a-t-elle pas ses limites dans l’humilité et la bonne foi, et non dans la suffisance et l’exigence de l’absolu s’agissant des preuves, en s’abritant dans les imprécisions de la loi et en se gardant bien de préciser ? Le droit n’est-il pas d’ailleurs la bonne foi et le bon sens en premier lieu ?

- Ce pouvoir d’appréciation souveraine octroyé aux juges électoraux peut être considéré comme un « pouvoir discrétionnaire » dans la mesure où ils jouissent de toute latitude et largesse de liberté pour déclarer preuves non probantes et/ou insuffisantes et de débouter facilement ainsi les demandes des requérants . Il est dangereux dès lors que ses membres ne se préoccupent pas de clarifier et se limitent à leur quant-à-soi, parce qu’ils détiennent le dernier mot. L’arbitraire domine par conséquent, sous couvert de la loi.

- L’Etat de droit en cours actuellement est-il alors au bénéfice du citoyen électeur et de tous les candidats , quels qu’ils soient ?

- Le droit de recours des citoyens devant les juridictions compétentes [11] est-il réellement effectif et efficace lorsque leur droit politique de jouir d’élections propres n’est pas respecté ou est violé ?

RAPPEL ET CONCLUSION

Une fois de plus, le Mouvement est lucide et conscient que sa position actuelle suscitera d’une part, la désapprobation des acteurs concernés qui sont des citoyens comme nous toutes et tous. Voire, ces acteurs pourraient être tentés de déclarer que le Mouvement est partisan, sous-entendu des partis politiques et/ou des candidats lésés par ces décisions indues. D’autre part, notre opinion ferme actuelle peut être, à l’inverse, récupérée politiquement par ces candidats lésés.

Le Mouvement ROHY n’est partisan d’aucun acteur politique, comme toute plateforme de la société civile dont l’éthique est aussi de se distinguer de la sphère politique à qui il faut accorder le rôle spécifique de la conquête du pouvoir. Les acteurs politiques constituent toujours les partenaires de la société civile, sachant que chacun assumera le rôle qui lui est dévolu. Le Mouvement ROHY a toujours défendu et continuera de défendre les intérêts de la population qui réclame des élections justes, lesquelles doivent être acceptées par tous et entre autres, ne pas générer des frustrations et un sentiment palpable d’injustice impactant négativement sur les citoyens.

L’impunité électorale actuelle fait partie des facteurs inhibants qui lèsent la vérité / intégrité des urnes et partant la démocratie. Jusqu’à quand sera-t-elle favorisée alors que le citoyen, détenteur du pouvoir se décourage et ne participe presque plus à la construction du pays à travers les élections ?

23 Juillet 2019

Notes

[1Art 200 loi 2018-008 relative au régime général des élections et des référendums

[2Article 237 loi 2018-008 relative au régime général des élections et des référendums

[4Contentieux électoral , Rapport final de l’Observatoire SAFIDY des élections présidentielles, second tour

[5Contentieux électoral , Elections législatives, Rapport final de l’Observatoire SAFIDY

[6356/656 recevables mais non fondées pour absence, insuffisance de preuves ou preuves non probantes

[7Annexe 1 et 1 bis de l’arrêt 41-HCC/AR du 2 juillet 2019 relatif à des rejets de requêtes concernant les élections législatives du 27 mai 2019 pour insuffisance ou absence de preuves

[8Annexe 2 et 2 bis de de l’arrêt 41-HCC/AR du 2 juillet 2019 IBIDEM

[9accompagné par le Ministre de l’Aménagement du Territoire

[11Art. 14.1 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques du 16 décembre 1966 : Tous sont égaux devant les tribunaux et les cours de justice. Toute personne a droit à ce que sa cause soit entendue équitablement et publiquement par un tribunal compétent, indépendant et impartial (…)

35 commentaires

Vos commentaires

  • 24 juillet à 09:42 | dahalo (#8794)

    Le faible taux de participation aux élections fait partie des conséquences de cette absence de réaction de cette institution face aux irrégularités prouvées et observées par grand nombre d’électeurs. Et quand la grande majorité de la population ne s’intéresse plus aux élections, est qu’on peut encore qualifier les vainqueurs de telles élections d’élus démocratiques.

    • 24 juillet à 10:58 | betoko (#413) répond à dahalo

      Bien sûr qu’ils sont élus démocratiquement ,les absents ont toujours torts .Il n’existe aucune loi qui dit que si les votants sont au nombre de 10,20 ou 30% l’élection est annulé Devrions nous faire voter une loi disant que voter est une obligation pas seulement un devoir comme en Belgique ? C’est chose impossibke car Madagascar est immense et les infrastructures ne sont pas suffisants ,sans parler de la majorité de nous qui ne sommes pas éduqués politiquement

    • 24 juillet à 11:49 | dahalo (#8794) répond à dahalo

      il faudrait comprendre le sens du mot démocratie. Ce n’est pas l’absence ni l’existence d’une loi quelconque qui est important mais la réalité et l’avenir de ce pays et cette fameuse démocratie chère à la communauté internationale et qui est en train de perdre son essence et sa vraie valeur à cause de toutes ces irrégularités observées durant les deux dernières élections et vis à vis desquelles aucune vraie mesure de rétorsions n’a été prise.

      La démocratie n’est pas toutes ces manipulations effectuées durant les élections mais cela doit être l’expression de la vraie choix du peuple. Et quand on dit peuple cela inclut les 10 millions d’électeurs et non les quelques 25% d’électeur qui ont eu la volonté d’aller aux urnes.
      Tant que la majorité ne participe pas aux élections on ne peut pas appeler ces élections de libres et inclusives. La HCC doit participer activement à rendre ces élections crédibles aux yeux de la majorité des malgaches et les pousser à aller aux urnes. Il faudrait qu’il tienne un peu plus compte des doléances de ces électeurs et ne pas jouer sur l’ignorance juridique ou judiciaire des plaignants pour les envoyer balader car c’est ce qui dégoûte grand nombre d’électeur. Et comme on connait la réputation de nos politiciens surtout ces 10 dernières années il faudrait rassurer assez vite les électeurs pour qu’ils ne continuent pas à déserter les bureaux de vote pour les prochaines élections

    • 24 juillet à 18:09 | kartell (#8302) répond à dahalo

      La faible participation est devenue la gangrène de tous les pouvoirs en place et fiers de l’être...
      L’essentiel des gouvernants étant l’élection, le reste devient dès lors peanut d’autant qu’être élus au suffrage universel devient le sésame qui fait passer les casseroles pour accessoires et sans intérêt particulier pour leurs auteurs ...
      L’élection devient une sorte d’impunité papale qui donne aux plus troubles une nouvelle virginité en leurs permettant d’être à nouveau respectables et surtout inattaquables ...
      Le suffrage universel même à minima reste ce qu’on a fait de mieux dans ce domaine d’autant que devenu quasiment universel, il ne connaît pas la crise mais l’embouteillage dans la convoitise !....
      On peut toujours affirmer qu’on a pas trouvé mieux et que les détracteurs sont en réalité ceux qui veulent le chaos, il est vrai que cet argumentaire est imparable, à l’image de leurs volontés de faire de cette mondialisation un phénomène inéducable en se poursuivant coûte que coûte avec les dégâts qui dépassent un raisonnable, aujourd’hui dépassé !...

  • 24 juillet à 11:01 | Vohitra (#7654)

    Miarahaba Tompoko,

    Revo eo ampandinihina ny fanjoriankevitra naroson ny lahatsoratra ny tena dia lasa any amin ny fifanakalozankevitra nifanaovana teto niarahana tamin ny namana Behantra ny eritreritra.

    Io lasa adihevitra tsy ahita-mitsinjo io tokoa ny resaka momba ny porofo sy ny fanomanana ny taratasin ady hoentina miatrika ny fitarainana mikasika ny tsy fanjarian ny fifidianana natao teto.

    Ny fitarainana dia mila porofo hanamafisana ny tranga tsy ara-dalana, ny porofo noentina nefa nolazain ny mpitsara fa tsy azo ekena ho porofo, ireto mpitsara nefa hatrany ampiandohana TSY NANORO sy NAMPAHAFANTATRA hoe inona no eken ny lalana ho porofo raha resaka fanoherana voka-pifidianana.

    Inona moa izany izao no nitranga ?

    Ny mahafantatra ny lalana tsy nanambara, ireo tsy mahafantatra indray no niteny ary nitondra izay heveriny fa azo hosokajiana ho porofo.

    Dia miafina fotsiny ao ambadiky ny hoe fanapahana sy didy TSY AZO HIVALOZANA ireto mpitsara.

    Izy ireto koa nefa dia olomboatendry ihany ary natao hanambara sy hilaza izay hevitra sy dikan ny lalana voalaza ao amin ny lalampanorenana.

    Adidin ireto mpitsara ireto ny mampahafantatra ny eken ny lalana ho porofo TSY AZO HIVALOZANA amin ny raharaham-pifidianana. TSY nanao izany izy ireo nefa.

    Midika tokoa ary ve izao zavamisy izao fa NANENDRY OLOMBOAFIDY ireto mpitsara ireto ?

    Sao kosa aza dia ny lalampanorenana ihany no voafehin izy ireto fa tsy ny lalampifidianana velively ?

    Mankasitraka Tompoko

  • 24 juillet à 11:05 | betoko (#413)

    A lire dans la gazette de la grande île "Opposition Ravalomanana n’est pas son chef officiel
    A lire dans moov.mg 8 milliards d’Ar détourné en 2017
    Sur madagate.org ,solon Jeannot Ramambazafy ,quelqu’un avait piraté son site ,l’article sur Elias Akbaraly n’y est plus

    • 24 juillet à 12:39 | RAVELO (#802) répond à betoko

      bonjour,
      Qu’est-ce que tu attends pour le jeter en prison betokon-dRavalo ? vous avez tous les pouvoirs en main,tous,alors depechez-vous bon sang,comme ça tu pourras enfin dormir.
      C’est vraiment pitoyable de toujours,et dans presque tous tes posts,inclure Ravalomanana.
      Toi qui n’as comme réponse à ceux qui te demandent quelque chose d’aller porter plainte,je me demande ce que tu attends,ou plus précisément ce qui t’empêche de le faire.Le ridicule ne tue pas !!!!!!

    • 24 juillet à 13:30 | Jacques (#434) répond à betoko

      Le cauchemar Ra8 continue d’envahir les nuits de betoko. C’est inquiétant, betoko, vous qui pensiez prendre du bon temps dans votre ambatomanga bien aimé, hélas Ra8 est toujours en train de vous compliquer l’existence. Déposez plainte une bonne fois pour toutes, betoko, osez. Ne soyez pas cette éternelle poule mouillée, bouffon du forum.

  • 24 juillet à 11:43 | Vohitra (#7654)

    Ny andraikitra goavana hiantsorohan ny Fitsarana Avo dia mijery sy mandidy ny fampiharana antsakany sy andavany ny lalampanorenana eto amin ny Firenena.

    Na olona io na andrimpanjakana na rafitra dia voafehy sy eo ambanin ny lalampanorenana avokoa. Na ny mpitsara avo aza dia eo ambanin ny lalampanorenana ary fehezin ny lalampanorenana eo amin ny fanatanterahany ny asany.

    TSY TOKONY haneho hevitra politika, na koa hevitra mitory fiandaniana politika, na koa hevitra miendrika fisalasalana mitondra ho any disadisa politika ny Fitsarana Avo.

    Manapaka sy mandidy izy araka ny lalampanorenana, dia izay tsy misy fangaron andraikitra na koa fangaronana ny andraikitry ny hafa.

    Amiko, amimpanetrentena tokoa, dia tsapako fa nisy fotoana nivoana ary nihoa-pefy sy vala ity Fitsarana Avo ity ka nitsabaka mivantana teo amin ny raharaha politika. Ireto misy tranga vitsy nitarafana izany :

    - nitazampotsiny ny tsy fampiharana arabakiteny ny And.54 sy And.72 tao amin ny lalana fototra

    - tsy nampihatra ny nambaran ny Lohateny III ny amin ny fandaminana ny Fanjakana voasoritra eo amin ny And.48-49-50-51-52-53 tao amin ny lalana fototra mikasika ny fampitsaharana amin ny andraikiny ny Filohampirenena

    - tsy andraikitry ny Fitsarana Avo velively ny tokony hiresaka ny hilana ny hanoratana indray ny heveriny fa tantarampirenena tena izy ao anaty lanonampitsarana

    - betsaka ireo fanitsahandalana mivantana miharihary nitranga tao anaty fampielezankevitra nifandimby teto, saingy nitazampotsiny izy. Tsy andraikitry ny CENI velively amiko ny mandray andraikitra hentitra mikasika izany

    - voalazan ny lalampifidianana, izay lalana fehizoro fa tsy lalana tsotra, fa voarara ny fandraisana famatsiambola avy any ivelan ny Firenena ka hoentin ny mpifaninana hanatanterahana fampielezankevitra. Voahaja tokoa ve izany ? Moa nanao fanadihadiana mikasika ny loharanombola sy fahadiovan izany loharanombola izany ve ity Fitsarana ity ?

    Eto ampamaranana, dia efa nitranga tany aloha ihany koa ny fitsabahan ny Fitsarana Avo tamin ny raharaha politika :

    - ny raharaha fihanihanana sandoka ny taona 2002

    - ny tsy fitoviankevitra anatiny tamin ny fampihantoana ny Filohampirenena ny taona 1996.

    Tany tandalana tokoa ary ve ity Firenena ity ?

  • 24 juillet à 11:52 | Isandra (#7070)

    "Le mouvement de la société civile ROHY regrette le nombre excessif des requêtes jugées non fondées. La situation actuelle suscite de nombreuses questions sur les moyens de preuves exigés en matière de contentieux électoral."

    Ce qui est sure, les suppositions ne marchent pas auprès de cette juridiction judiciaire.

    • 24 juillet à 16:11 | dahalo (#8794) répond à Isandra

      On ne parle pas de suppositions ici Isandra. On parle de faits observés par les plaigants mais malheureusement les fameux spécialistes en droit constitutionnels se contentent de trouver la faille dans ces plaintes pour s’y engouffrer et les démonter.
      Et je répète encore que cette façon de procéder est en train d’étouffer la vraie démocratie et pousse les gens à déserter les bureaux de vote. Maintenant libre à vous de vous réjouir des résultats tronqués de ces élections au lieu d’admettre qu’il y a un VRAI problème dans la gestion de ces plaintes par la HCC et qu’il faudra y remédier si l’on veut avancer dans le bon sens de ce que nous voulons tous, des résultats d’élections qui feront l’unanimité

    • 24 juillet à 16:12 | dahalo (#8794) répond à Isandra

      On ne parle pas de suppositions ici Isandra. On parle de faits observés par les plaigants mais malheureusement les fameux spécialistes en droit constitutionnels se contentent de trouver la faille dans ces plaintes pour s’y engouffrer et les démonter.
      Et je répète encore que cette façon de procéder est en train d’étouffer la vraie démocratie et pousse les gens à déserter les bureaux de vote. Maintenant libre à vous de vous réjouir des résultats tronqués de ces élections au lieu d’admettre qu’il y a un VRAI problème dans la gestion de ces plaintes par la HCC et qu’il faudra y remédier si l’on veut avancer dans le bon sens de ce que nous voulons tous, des résultats d’élections qui feront l’unanimité

  • 24 juillet à 11:56 | Isandra (#7070)

    Ce n’est pas parce qu’une plainte est déposée par un ONG qu’elle est forcément bien fondée, eux aussi, ils peuvent faire les choses en amateurisme,...sans consulter les professionnels de la constitution,...ni avocat spécialiste de litige électorale si ça existe à Mada.

    • 24 juillet à 12:30 | betoko (#413) répond à Isandra

      Dans certains pays d’Europe pendant les élections européennes ,juste 20% des électeurs ont voté ,est ce que cela voulait dire que ces élections n’etaient pas crédibles ?

    • 24 juillet à 16:26 | rebey (#9809) répond à Isandra

      betoko, quel pays d’europe parlez-vous ? citez moi !
      Et l’europe d’ailleurs ce n’est pas nos maîtres, on va leur apprendre la democratie cette europe.
      nous les Malgaches : Ny tsirairay hoan’ny daholobe, ny daholobe ho an’ny tsirairay(chacun pour tous, tous pour chacun
      L’europe : chacun pour soi, dieu pour tous.

      Ici nous sommes plus democrate que l’europe, on va exporter cetee philosophie politique en Europe

  • 24 juillet à 13:45 | jocelyn (#10665)

    Votre Communiqué qui remet en question l’impartialité de la HCC est tout simplement "mitombona fa tsy azo raisina !!!"

  • 24 juillet à 13:58 | rebey (#9809)

    Le membres de HCC sont des usurpateurs, incompetents mais dangereux, qui ne connaissent pas leurs rôles, on dirait des stagiaires, souvenez vous :
    "Saisie par l’opposition d’une demande de destitution du président Hery Rajaonarimampianina, la Le HCC a ordonné vendredi 25 mai la nomination d’un gouvernement d’union nationale pour tenter de sortir de la crise qui secouait le pays en mai 2018

    Ils sont censé être Juges, ... juger l’empêchement fondé ou pas, ils jouaient et faisait de la politique en ordonnant la nommination d’un gouvernenement.... comprenne qui pourra !

  • 24 juillet à 14:19 | betoko (#413)

    Ravelo et Jacques
    Ce n’est pas à moi de porter plainte contre Ra8 ,Des plaintes ont été déjà déposées par des dizaines de personnes sans parler des plaintes déposées par l’État malagasy Savez vous que deux greffiers sont en prison depuis deux ans car ils voulaient emporter chez eux des grosses du tribunal d’Anosy impliquant Ra8
    Il y a quelques semaines de cela ,le ministre de la justice déclarait en substance"A ceux qui ont qui se disent que le tribunal les a oublié ,ils ne le seront pas ,car à cause des lenteurs administratifs ,les instructions les concernant sont en cours
    Est ce que cela concerne Ra8 aussi ? Nous le saurons bientôt je le souhaite
    Comment on peut laisser un voleur et un assassin libre comme le vent sans être jugé ? et il n’est pas le seul
    En 2010 ,lors de son passage à notre ambassade à Paris je disais à Andry Rzjoelina s’il allait se présenter à l’élection présidentielle de 2013 ? Il me répondit ,en toute franchise je ne sais pas et il me demanda pourquoi cette question ,je lui répondis je voterais pour vous si vous arrivez à lutter contre la corruption
    Réponse : hélas je n’y peux rien car je ne suis pas président de la république mais président de la HAT ,je n’ai aucun pouvoir et j’ai terminé par ceci ,mais monsieur le président vous aviez amnistié une certaine personne haut placée Pas de réponse
    Selon son entourage à cette époque il était trop naïf il ne faut pas lui en vouloir ,c’est ce que disait aussi l’ancien ambassadeur des États Unis Niels Marquert

    • 24 juillet à 15:31 | Jacques (#434) répond à betoko

      betoko, je cite :

      " Comment on peut laisser un voleur et un assassin libre comme le vent sans être jugé ? et il n’est pas le seul "

      Vous affirmez que c’est un voleur et assassin, eh ben allez déposer plainte, betoko. Droit et devoir d’un citoyen responsable, pourquoi hésiter ? Quelle lâcheté ! Vous n’êtes qu’un bouffon, betoko, continuez à nous faire rire.

  • 24 juillet à 15:24 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    "La HCC entretient-elle l’injustice et l’impunité en matière de contentieux électoral ?"

    Affirmatif mon Général.

    "L’impunité électorale actuelle fait partie des facteurs inhibants qui lèsent la vérité / intégrité des urnes et partant la démocratie."

    "Jusqu’à quand [l’impunité] sera-t-elle favorisée alors que le citoyen, détenteur du pouvoir se décourage et ne participe presque plus à la construction du pays à travers les élections ?"

    Tant que des Menamaso moderne sont au pouvoir ou à la HCC, y aura-t-il du progres ?

  • 24 juillet à 16:51 | ratiarison (#10248)

    Tsy rarahin’ny AMANININ’ I R E O ! akory izany fahamarinana izany ???? ny an’i BETOKO-Vongany dia entin’ny mandra MATY ny tsy fitiavany an-dR8 satria mangalatra Ets****** fa LEROA dia madio mangarahara toy : an’i PELAKA LELAFINY isan’andro tsy misy hafa amin’ny ilay anambaviny **** suivez mon régard**** samy tsara !!

  • 24 juillet à 17:16 | betoko (#413)

    Jacques
    Je persiste OUI Ra8 est un voleur et aussi un assassin .
    En 2009 ,il était réélu vice président de la FJKM ,le pasteur Maxim Rafrasoa était outré ,scandalisé ,il disait comment on peut encore élire un voleur et un assassin comme vice président de la FJKM ,Relisez l’article du journal la gazette ,c’était Ra8 qui avait donné l’ordre de tirer sur des manifestants de 7 février 2009 ,et s’il a la conscience tranquille pourquoi il s’est enfoui en Afrique du Sud ?
    Voleur il l’avait reconnu ,oui j’ai volé l’État malagasy mais je vais tout rembourser
    Mon œil .... Il est ruiné Selon un dicton Bien mal acquis ,on n’en profite jamais

  • 24 juillet à 17:20 | betoko (#413)

    Autre que l’assassinat du 7 février 2009 ,comblen ont perdu la vie avec son Azalambo et les 3 frères emprisonnés sans motif valable dont un mourut en prison ?

  • 24 juillet à 17:56 | Behantra (#9165)

    Oh Jeannot !!!

    Il n’ y a que des gens comme le babakoto de ce forum pour avaler tes : ’ton site a été piraté’

    Et maintenant que tu t’es mis à genoux et accepter que ’toucher’ à Akbaraly pourrait en cuire à bôka

    d’ailleurs ton ’nouvel’ article tout mielleux concernant la CEM et la Brinks en est la preuve

    En 1972 , tu avais donc 17 ans , durant cette fameuse ’crise’ , toutes les banques ont fermé boutique et ce sont les indo-pakistanais qui se sont organisés pour ’préter’ de l’argent liquide aux petites et moyennes entreprises de la capitale : pour payer les salaires de leurs employés

    En 2009 , pire , ce sont encore les indo-pakistanais qui ont ’transformé’ les 40 millions d’euros venus de la France , en ariary , pour les ’préter’ à bôka pour payer ces généraux qui ont contribué à la réalisation ce fameux coup d’état

    Ce n’est pas la peine de faire un dessin : t’as bien compris que bôka est sous l’entière emprise de ces IP (Indo-Pakistanais)

    • 24 juillet à 19:35 | rebey (#9809) répond à Behantra

      Il faut soutenir jeannot le freedom- fighter , ou sinon le pousser au vertu ;
      son probleme est simple : il a été deçu par Andry, car ce dernier ne lui a manifesté aucune reconnaissance digne de son "soi-disant statut ;
      alors , il a sorti des dossiers pour faire pression ;
      subitement alors, on a commencé à l’écouter, alors il a retiré son article ; c’est tout...

      Mais jeannot, je le comprends, et je le soutiens, car le but ce n’est pas de decredibiliser l’integrité intellectuelle de jeannot(on s’en moque un peu s’il est vendu ou pas), le but c’est de faire tomber tous ces barons qui se sont enrichis au dos des malgaches.

      alors vas y Jeannot, ne recules pas grand frere , et arrêtes de nous faire le coup de piratage internet.
      Tu as le document source, reproduis ton article

    • 24 juillet à 19:47 | betoko (#413) répond à Behantra

      Baliverne ,qui sont ces généraux ,on veut des noms ,dites nous ils ont touché combien chacun ? Selon Andry Rajoelina et confirmé par le DG de la banque centrale le quel avait rendez vous avec Andry Rajoelina tous les mercredis c’étaient QMM et l’entreprise d’Ambatovy qui ont avancé de l’argent des redevances à l’État malagasy en 2009 ,et aussi des prêts de l’État malagasy avec des banques sur place .Hery Rajao pourrait le confirmer

  • 24 juillet à 20:15 | betoko (#413)

    Rebey
    Je ne pense pas que Jeannot soit déçu par Andry Rajoelina car de temps en temps il est invite à Iavoloa et detompez vous ,depuis longtemps Jeannot écrivit des articles qui dérangent tous les microcosmes politiques de Madagascar
    Au sujet de l’article sur Akbaraly ,l’article était en ligne dès samedi de bonheur et juste au milieu de la mâtiné son site a été piraté ,il a fallu attendre dimanche matin pour que tout soit rentré dans l’ordre
    Je ne vois pas l’intérêt de Jeannot d’autopirater mzdagate.org et d’effacer ses articles sous une pression quelconque. .Des tuiles il en avait reçu de toute part ,mais cela ne change en rien à sa façon de travailler ,pour vous dire il avait même reçu des menaces de mort

  • 25 juillet à 08:08 | lysnorine (#9752)

    Re :
    . betoko, 24 juillet 2019 à 14:19
    « [...] cela concerne Ra8 aussi... Comment on peut laisser un voleur et un ASSASSIN libre comme le vent sans être jugé ?

    . betoko, 24 juillet 2019 à 17:16
    « Jacques
    « Je persiste OUI Ra8 est un voleur et aussi un assassin . »

    . Behantra 24 juillet 2019 à 17:56
    « En 2009 , pire , ce sont encore les INDO-PAKISTANAIS qui ont ’transformé’ les 40 millions d’euros venus de la France , en ariary , pour les ’préter’ à bôka pour payer ces généraux qui ont contribué à la réalisation ce fameux coup d’état
    « Ce n’est pas la peine de faire un dessin : t’as bien compris que bôka est sous l’entière emprise de ces IP (Indo-Pakistanais) »

    Pejy mampahatsiahy kely ny Tantara niafara tamin’ny nanatontosana ny FANONGANAM-PANJAKANA tamin’ny 18 Martsa 2009 : Ny fibabohan-keloka nataon’ny Commandant Charles (lasa lieutenant colonel). Mba TSY HAMADIHANA ny tantara sy HAMITAHANA ny taranaka hoavy, tahaka ny atao tsy mitsahatra ny amin’ny NAMPANAPOAHAN’ ny GOVERNEMANTA FRANTSAY FIKOMIANA teto Madagasikara tamin’ny 29 Martsa 1947, nandripahany Malagasy tsy manan-tsiny an’alina maromaro, ary indrindra izany hatramin’ny nampakarany an’Ingahy Ratsiraka Didier teo amin’ny fitondrana tamin’ny Jona 1975.

    1) 25/03/2009 : « Madagascar : Indiscrétions sur les dessous d’un coup d’état civilo-militaire.
    2 - Fomenteurs et complices du coup d’état »
    https://madagascar-evenements-2009.blog4ever.xyz/2-fomenteurs-et-complices-du-coup-daetat

    « [...] Le complot
    « Fin décembre 2008, RAJOELINA se rend avec son épouse et ses enfants à Paris pour prétexter se ressourcer en famille du fait de la tension entre le gouvernement et lui.
    « Il rencontrera à Paris, en banlieue parisienne, les dirigeants et certains membres de HETSIKA DIASPORA.
    « Devant son auditoire, il rendait en fait compte de l’avancement du PLAN de RENVERSEMENT de RAVALOMANANA pour lequel il s’est engagé auprès de ces derniers :...

    « - il leur a assurer que "ses mercenaires" étaient déjà prêt (les milices oranges et la partie des militaires mutins – voir liste CAPSAT).

    « - il a assuré que dès son installation au pouvoir, les anciens dirigeants exilés en France pourront rentrer à Madagascar

    « 45 millions de Dollars ont fait le trajet Paris-Tana, en 2 fois, entre janvier et février 2009.

    « 15 millions remis par Didier RATSIRAKA et ramené directement par RAJOELINA et sa femme en Janvier, et 30 millions répartis entre les « ministres HAT » issus de la Diaspora, nommés sur la Place du 13 mai, et qui se sont rendus sur Antananarivo

    « Cet argent a essentiellement servi au FINANCEMENT des émeutes, et à préparer le renversement.

    « En ce qui concerne les émeutes, les organisateurs ont agi en totale synchronisation, en réalisant un travail méticuleux. Un groupe de personnes en 4x4 se dirigent vers les cibles, les ouvrent par effraction, laissent entrer les pillards et émeutiers, puis mettent le feu, et cela dans le même temps, dans toute l’Ile, sur tous les bâtiments MAGRO et TIKO, SANS AUCUN DOMMAGE COLLATÉRAUX HABITUELS AUX MOUVEMENTS DE CE TYPE ne soit constaté (magasins KARANA ou ÉTRANGERS…) »
    (Hotohizana)

    • 25 juillet à 08:14 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Re : Behantra 24 juillet 2019 à 17:56
      « En 2009 , pire , ce sont encore les INDO-PAKISTANAIS qui ont ’transformé’ les 40 millions d’euros venus de la France , en ariary , pour les ’préter’ à bôka pour payer ces généraux qui ont contribué à la réalisation ce fameux coup d’état
      (Tohiny)

      2) Tsiafahy, le 14 janvier 2011
      CHRONOLOGIE DES FAITS RELATIFS AU COUP D’ÉTAT DU 17 MARS 2009 (Commandant Charles ANDRIANASOAVINA)
      http://www.ordiecole.com/mada2012/journaux/20090317_coup_d_etat.pdf
      na
      http://storage.canalblog.com/43/47/448497/61109071.pdf
      [...]
      « Sans les FINANCEMENTS apportés par les groupes et les personnalités dont les noms suivent, le double COUP D’ÉTAT commandité par Andry Rajoelina n’a pas pu être réalisé :

      « -Monsieur SAID, Quincaillerie SAMBATRA à Andravoahangy. Montant du financement : 2 milliards d’Ariary.

      « -Monsieur GALIB, Quincaillerie 2000 à Andravoahangy. Montant du financement : 1,6 milliards d’Ariary.

      « -Groupe RAJABALY. Montant du financement : 3 Milliards d’Ariary.

      « -Groupe SIPROMAD, Monsieur ELIAS [YLIAS AKBARALY]. Montant du financement : 4 Milliards d’Ariary

      « -Groupe MAMY RAVATOMANGA. Montant du financement : 1 Milliard d’Ariary

      « - Groupe SYLVAIN RABETSAROANA. Montant du financement : 200 Millions d’Ariary.

      « -Mr ALAIN ET NADINE RAMAROSON. Montant du financement : 200 Millions d’Ariary.

      « -Un Particulier FRANÇAIS. Montant du financement : 200 Millions d’Ariary.

      « -Monsieur EDGARD RAZAFINDRAVAHA. (Mise à la disposition de Andry Rajoelina de la Radio Antsiva : Incitation à la haine contre les responsables proche du régime légal)

      « Signature : Lieutenant colonel ANDRIANASOAVINA Charles »
      (Hotohizana)

    • 25 juillet à 08:23 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Re : betoko, 24 juillet 2019 à 14:19 & 17:16
      « [...] cela concerne Ra8 aussi... Comment on peut laisser un voleur et un ASSASSIN libre comme le vent sans être jugé ?
      « Je persiste OUI Ra8 est un voleur et aussi un assassin . »
      (Tohiny)

      3) mercredi 7 novembre 2012
      « Charles Andrianasoavina : double-révélation sur sa situation à la Réunion, l’AFFAIRE 7 FÉVRIER et les tentatives de corruption »
      - https://gtt-international.blogspot.com/2012/11/charles-andrianasoavina-double.html na
      https://p5.storage.canalblog.com/59/01/448497/80813188.pdf

      Lieutenant Colonel Charles Andrianasoavina
      A
      Monsieur Le Responsable de la Ligue des Droits de l’Homme
      Saint Denis De La Réunion
      Objet : Doléance sur les agissements du régime de la transition dont
      Le Président de la Transition de Madagascar
      Le Consul de Madagascar à La Réunion
      ...................................................................................................................................
      « [...] J’ai été détenu à la Maison de force de Tsiafahy depuis le 26 Novembre 2010 pour tentative de coup d’état après l’affaire BANI à Ivato.

      « Dès le début de ma garde à vue, des hommes de la présidence ont contacté mon frère Charlot Ratovonirina et mon oncle Roland Ranaivo leur demandant de me conseiller d’ ACCUSER LE GÉNÉRAL RAOELINA COMME RESPONSABLE DE LA TUERIE DU 07/02/2009 contre ma liberté, proposition que j’ai REFUSÉE qui m’a valu ma situation actuelle...

      « Pendant cette période, trois tentatives de corruption ont été essayées :
      - Le premier avant mon instruction au Tribunal d’Anosy, des éléments du FIS dont l’officier de police Mahery sur ordre du Président de la transition disait-il me DEMANDANT TOUJOURS D’ACCUSER LE GÉNÉRAL RAOELINA COMME RESPONSABLE DU MASSACRE du 07/02/2009, contre ma liberté et ma nomination à un Poste en France...

      « Je soussigné, Charles Andrianasoavina, né le 27 Juillet 1968 à Manakara
      Fils de Charles Ramanantsoa et de Moma Suzamie Adeline

      « Officier d’active dans l’armée Malagasy portant le grade de Lieutenant Colonel dans le corps du 1er Régiment de Transmissions et de Services et détaché à l’EMGAM (Etat Major Général de l’Armée Malagasy), ne souffrant d’aucune maladie psychiatrique pour ainsi dire saint d’esprit, sans aucune contrainte ni corruption décide après mure réflexion par la présente de DÉVOILER au Peuple Malagasy et à la Communauté Internationale les FAITS AUXQUELS J’AI ASSISTÉ SUR LE COUP D’ÉTAT DE MARS 2009, l’affaire BANI et le RAPPORT D’EXPERTISE concernant la TUERIE du 07/02/2009.

      Je précise qu’au cours de mes longs mois d’hospitalisation, je n’ai JAMAIS ÉTÉ VU ni par un NEUROLOGUE ni par un NEUROPSYCHIATRE encore moins par un PSYCHIATRE.

      « J’AVOUE que je faisais partie de ceux qui ont PARTICIPÉ ACTIVEMENT aux manœuvres de déstabilisation depuis Janvier jusqu’à la prise du pouvoir le 17 Mars 2009 en précisant d’emblée que le COMMANDITAIRE DE CE COUP D’ÉTAT est le Président de la Transition actuelle Andry Nirina RAJOELINA.

      « Je reconnais la GRAVITÉ de telle déclaration mais ayant perpétré un ACTE RÉPRÉHENSIBLE VIS-À-VIS DE MON PAYS je suis prêt à en assumer les conséquences...
      (Hofaranana)

    • 25 juillet à 08:30 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Re : betoko, 24 juillet 2019 à 14:19 & 17:16
      « [...] cela concerne Ra8 aussi... Comment on peut laisser un voleur et un ASSASSIN libre comme le vent sans être jugé ?
      « Je persiste OUI Ra8 est un voleur et aussi un assassin . »
      (Tohiny sady farany)

      « Charles Andrianasoavina : double-révélation sur sa situation à la Réunion, l’affaire 7 février et les tentatives de corruption »
      « AFFAIRE MASSACRE DU 07 FEVRIER D’AMBOHITSIROHITRA »
      « Saint André le 05 Novembre 2012 »
      - https://gtt-international.blogspot.com/2012/11/charles-andrianasoavina-double.html
      https://p5.storage.canalblog.com/59/01/448497/80813188.pdf

      « Vu la fonction que j’occupais au sein de l’Etat Major Général de l’Armée Malagasy,
      « Vu ma PROXIMITÉ DIRECTE AVEC LE PRÉSIDENT DE LA TRANSITION ,
      « Tous les documents stratégiques d’ordre militaire et de sécurité transitaient à mon bureau

      « Concernant la TUERIE D’AMBOHITSIROHITRA du 07 Février 2009 je PERSISTE, CONFIRME et SIGNE que la déclaration du Lieutenant Colonel de la Gendarmerie RABE Jules, Directeur d’Enquête au sein de la Commission Nationale Mixte d’Enquête (CNME) au moment des faits sont vrais.

      « En effet, il n’est pas nécessaire d’être un expert en balistique pour conclure que des impacts de balles sur la FAÇADE AVANT de la CLÔTURE du PALAIS présidentiel d’Ambohitsirohitra NE PEUT PAS VENIR DE TIRS PROVENANT DE L’INTÉRIEUR DU PALAIS et lors cette EXPERTISE J’ÉTAIS PRÉSENT sur le lieu.

      « Par ailleurs, le Commandant René LYLISON de Rolland Urbain, au moment des faits adjoint du commandant de Groupement de Gendarmerie de Tsiroanomandidy était PRÉSENT à ANTANINARENINA le 07 fevrier 2009 avec des GENDARMES ARMÉS armés ne faisant pas partie de l’EMMONAT ;

      « Ces éléments armés commandés par le commandant Lylyson se sont POSTÉS DANS TOUS LES BÂTIMENTS ENTOURANT LE PALAIS D’ÉTATd’ AMBOHITSOROHITRA : Ex Siège du PSM, TRÉSOR Publique, Ministère des Finances et HÔTEL DU LOUVRE et ONT TIRÉ SUR LES MANIFESTANTS PAR DERRIÈRE ET DE FLANC expliquant les IMPACTS découverts sur la FAÇADE AVANT DE LA CLÔTURE du palais.

      « Le Dimanche 08 Fevrier ce même Commandant Lylyson a été aperçu de bonne heure (vers 6 heures) à Anosy, roulant à vive allure direction Ouest comme pour rejoindre son groupement à Tsiroanomandidy.

      « Ainsi au vu de tous ses éléments, l’ACCUSATION CONTRE LE PRÉSIDENT RAVALOMANANA À L’ORIGINE DE CE MASSACRE N’EST QUE PURE CALOMNIE pour le discréditer vis à vis du peuple Malagasy et de la Communauté internationale.

      « Lieutenant Colonel Charles Andrianasoavina »

    • 25 juillet à 12:16 | Ibalitakely (#9342) répond à lysnorine

      à # 9752,
      Misaotra tsy reraky ny milaza ny zava-misy ho an’ny taranaka Malagasy, fa ny tantara sady tsy fanadino no tsy fanova. & mbola mamerina ny fisaorana, Ibal’.

  • 25 juillet à 09:01 | lysnorine (#9752)

    Re :
    - Behantra 24 juillet 2019 à 17:56
    « ces généraux qui ont contribué à la réalisation ce fameux coup d’état » ;

    - betoko 24 juillet 2019 à 19:47 répond à Behantra
    « qui sont ces généraux , on veut des noms... »

    Azo vakina amin’ny manaraka ny anaran’ny MANAMBONINAHITRA nioko ny fanonganam-panjakana tamin’ny 18 Martsa 2000 araka ny fitantaran’ny commandant Charles ANDRIANASOAVINA, ankoatry ny tenany izany :

    « Tsiafahy, le 14 janvier 2011 ; CHRONOLOGIE DES FAITS RELATIFS AU COUP D’ÉTAT DU 17 MARS 2009 »,
    http://storage.canalblog.com/43/47/448497/61109071.pdf

    - « Mois de janvier 2009... réunion préparatrice de l’exécution du « LUNDI NOIR » a été organisée le 19 janvier 2009 à 22 heures à Ambatomainty par Monsieur Ranjivason Jean Théodore... Étaient présents à cette réunion : Général en retraite RASOLOSOA Dolin ...

    « Le lundi 26 janvier, exécution du plan appelé Lundi Noir »

    - « Mois de février 2009
    « Réunion préparatoire du 07 février 2009 au domicile de Andry Rajoelina le 06 février 2009 au début de la soirée.
    « Ont été présents :
    - Général en retraite RASOLOSOA Dolin
    - Général en retraite RAMAKAVELO Désiré Philippe
    - Lieutenant colonel FIDIMALALA
    - Lieutenant colonel SONDROTALATA

    « Selon monsieur Cyrille Rasamizafy, Président actuel de l’ESCOPOL. "Il faut VERSER DU SANG DEMAIN À TITRE DE SACRIFICE POUR LA RÉUSSITE DU COUP." , proposition adoptée par tout le monde et une décision a été prise la nuit même par Andry Rajoelna de monnayer les manifestants et les éventuelles victimes. »

    « Exécution du 07 février 2009 selon la décision prise dans la nuit du 06 février 2009. Mouvement et manifestation populaires conduits par Monsieur Monja Roindefo, le Général en retraite RASOLOSOA Dolin, Sareraka, Alain Ramaroson... »

    - « La nuit du 07 février 2009, une réunion de la mise sur pied du COLLECTIF DE JEUNES OFFICIERS SUPÉRIEURS a été présidée par le lieutenant colonel ANDRIANASOAVINA Charles (commandant dans les temps). Elle avait eu lieu au bureau de la Direction des opérations et de renseignements à l’EMGAM Andohalo et avait pour BUT de PRÉPARER UN COUP D’ÉTAT. Avaient participé à cette réunion : commandant LEON Claire, Lieutenant colonel KATSIHA Roger, Lieutenant colonel MAROMA René. »

    - « Le 18 février 2009, une réunion sur l’ÉTUDE DU COUP D’ÉTAT avait eu lieu à l’école d’Etat-major, Fiadanana. Elle consiste à la prise du régiment d’appui et de soutien d’Ampahibe, de faire bouger les véhicules blindés (BRDM) et RENVERSER LE RÉGIME.

    « Avaient élaboré l’étude, le Général Voahangy RANDRIAMANALINARIVO (colonel dans le temps), le lieutenant colonel FIDIMALALA, le lieutenant colonel SONDROTA Lala, le lieutenant colonel RAVOAVY Théodule, le lieutenant
    colonel RANDRIANATOANDRO, le lieutenant colonel ANDROANASOAVINA Charles.

    « Au cours de la réunion, le Lieutenant colonel RAFALIARISOA FIDIMALALA a fait savoir à ses compagnons qu’à l’issue de la réunion, il se rendra chez Andry Rajoelina pour lui demander le FINANCEMENT DE CE COUP D’ÉTAT.

    « Les contacts physiques auprès du personnel du RAS se poursuivaient et le lieutenant colonel « RAVELOMANANJARA, chef du service des matériels techniques du RAS promettait de faciliter l’ENVAHISSEMENT DE CE RÉGIMENT... »

    « - MOIS DE MARS 2009...

    - « Le 08 mars 2009 :
    « Une MUTINERIE des SOUS-OFFICIERS et des HOMMES DE TROUPE du CAPSAT s’est produite à Soanierana. Appuyés par des sous-officiers et hommes de troupe, des OFFICIERS SUPÉRIEURS et subalternes de la place de Tanà se rendirent à l’Etat-major Général de l’armée à Andohalo pour un ralliement et PERCEPTION non autorisée ARMES et MUNITIONS au MAGASIN D’ARMES de l’Etat-major Général de l’armée.

    Par l’intermédiaire du journaliste de la station VIVA qui s’appelle HERINKAJA, Andry Rajoelina entra en communication avec le lieutenant colonel Andrianasoavina Charles en l’incitant et l’encourageant à intensifier les actions en vue de renverser le Président RAVALOMANANA. Il offrit aussi 20 millions d’Ariary au lieutenant colonel ANDRIANASOAVINA Charles, des nourritures, carburant, recharges téléphoniques, groupe électrogène, des postes téléphones portables, des véhicules.

    « Des ARMES et MUNITIONS étaient SORTIES de la Direction des Matériels Techniques de l’armée. »

    - « Le 09 Mars 2009 :
    « En présence des JOURNALISTES, un deuxième APPEL au ralliement des officiers, sous officiers et hommes de troupe a été lancé par le Colonel RAKOTONANDRASANA Noël. Une décision pour le transfert du poste de commandement de l’armée au CAPSAT et le RENVERSEMENT DU RÉGIME RAVALOMANANA a été adoptée à l’UNANIMITÉ. »

    - « Le 10 Mars 2009 :
    « Pendant que les quelques officiers et sous officiers se rendirent à Ampahibe pour LIMOGER PAR LA FORCE LE MINISTRE DE LA DÉFENSE NATIONALE, sous la menace d’une arme, à signer sa lettre de démission, d’autres proclamèrent la nomination du colonel NDRIANARIJAONA André au poste du CEMGAM. Pendant ce temps, Andry Rajoelina conseilla, proposa et finança la réparation des BRDM EN VUE D’ATTAQUER IAVOLOHA (Palais d’Etat). »

    - « Le 11 Mars 2009 :
    « LIMOGEAGE PAR LA FORCE du CEMGAM du RÉGIME LÉGAL et son staff des commandants des forces ainsi que les commandants des régions militaires du régime légal suivi de la mise en place du nouveau CEMGAM.

    « RÉCUPÉRATION de Andry RAJOELINA à l’Episcopat à Antanimena APRÈS UN SÉJOUR À LA RÉSIDENCE DE FRANCE... »
    (Hofaranana)

    • 25 juillet à 09:19 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Re Behantra 24 juillet 2019 à 17:56 & betoko 24 juillet 2019 à 19:47 répond à Behantra :
      « ny anaran’ny MANAMBONINAHITRA nioko ny fanonganam-panjakana tamin’ny 18 Martsa 2000 araka ny fitantaran’ny commandant Charles ANDRIANASOAVINA »
      (Tohiny sady farany)

      - « Le 12 Mars 2009 :
      « PRISE du Palais du Mahazoarivo et mise en place du nouveau premier Ministre Monja Roindefo.

      - « Le 14 Mars 2009 :
      « Réunion de préparation et de prise de décision concernant l’ATTAQUE DU PALAIS D’ÉTAT D’IAVOLOHA, présidée par Andry Rajoelina à son domicile. Avaient participé à cette réunion :
      - Andry Rajoelina
      - Ny Hasina Andriamanjato
      - COMMANDANT ANDRIANASOAVINA Charles ...

      « A l’issue de la réunion, les GÉNÉRAUX en retraite RASOLOSOA Dolin et RAMAKAVELO Désiré Philippe interceptaient au domicile d’Andry Rajoelina le commandant ANDRIANASOAVINA Charles et disaient : "Io prise d’IAVOLOHA io Charles tsy lasa raha tsy COUP DE FORCE . » à traduction littérale : « Charles, la prise d’Iavoloha n’est possible qu’avec un coup de force". »

      - « Le 15 Mars 2009 :
      « La NUIT du 15 Mars 2009, un tir de QUATRE COUPS DE ROQUETTE RPG en direction du Palais d’Etat d’IAVOLOHA a été occuté à partir du bypass pour intimider les civils et militaires qui assuraient le gardiennage et la sécurité d’Iavoloha. Ce TIR a été effectué par l’équipe du COMMANDANT CHARLES.

      - « Le 16 Mars 2009 :
      « Appuyée par les BRDM de la GENDARMERIE et du RAS ainsi que par les mutins du CAPSAT, une OPÉRATION MILITAIRE (!) pour la CONQUÊTEdu PALAIS D’AMBOHITSIROHITRA a été conduite par le colonel RAHARIJAONA Sedera Nirina, chef de corps du 1ère RFI.

      « Entretemps un appel radio télévisé demandant à la population environnante du Palais d’Etat d’Iavoloha d’évacuer les lieux car l’ATTAQUE serait IMMINENTE.

      - « Le 17 Mars 2009 :
      « Obligé de quitter le Palais d’Etat d’Iavoloha, Le Président RAVALOMANANA, dans sa déclaration, remit par voie d’ordonnance le pouvoir à un directoire militaire.
      DOCUMENT CONFIÉ à Monsieur TIEBELÉ DRAMÉ, représentant des Nations Unies à Madagascar.

      « Contactés par ce dernier, les membres du FFKM organisaient une réunion à l’Episcopat d’Antanimena. En vue de la proclamation du directoire militaire. Etaient présents à cette réunion les 4 chefs d’Eglise membres du FFKM, le VICE-AMIRAL Raharison RAMAROSON Hyppolite, le GÉNÉRAL de division de la GENDARMERIE RAMANANARIVO Claude, le GÉNÉRAL de division RABARISOA Ranto et le GÉNÉRAL de division RAZAFINDRALAMBO Rivo...le COLONEL RAKOTONANDRASANA Noël, le COLONEL NDRIANARIJAONA André accompagnés de quelques officiers...
      « Andry Rajoelina, avant de rejoindre l’Episcopat, demanda au commandant ANDRIANASOAVINA Charles de refuser la naissance du directoire militaire et d’UTILISER TOUS LES MOYENS pour transférer le pouvoir à Andry Rajoelina. Proclamation du directoire militaire effectuée par Monsieur Tiebelé Dramé représentant des Nations-Unis à Madagascar devant l’auditoire REFUSÉE catégoriquement par Andry RAJOELINA et MONJA ROINDEFO.

      « Menacés verbalement par le commandant ANDRIANASOAVINA Charles , « Non au Directoire Militaire, on va régler ça par la force et par les armes. » et SOUS LA MENACE DES ARMES, les trois généraux ont été emmenés de force au CAPSAT

      « Andry Rajoelina appela une nouvelle fois le commandant ANDRIANASOAVINA Charles et lui demanda de faire tous les moyens même sous la menace des armes pour que les 3 généraux abandonnent la partie.

      « Exécution à la lettre de l’ordre de Andry Rajoelina par le commandant ANDRIANASOAVINA Charles.
      « LES TROIS GÉNÉRAUX ONT VRAIMENT SUBI LA MENACE DES ARMES... »

      « Signature : Lieutenant colonel ANDRIANASOAVINA Charles »

    • 25 juillet à 12:19 | Ibalitakely (#9342) répond à lysnorine

      à # 9752,
      Misaotra tsy reraky ny milaza ny zava-misy ho an’ny taranaka Malagasy, fa ny tantara sady tsy fanadino no tsy fanova. & mbola mamerina ny fisaorana, Ibal’.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS