Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 30 novembre 2020
Antananarivo | 08h23
 

Enseignement

Revendications du SECES

En cours de règlement, selon le ministre Etienne Razafindehibe

mardi 24 janvier 2012 | Haingo

L’État malagasy par le biais du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a lancé ce 23 janvier un appel aux enseignants-chercheurs issus du Syndicat des enseignants chercheurs (SECES) pour qu’ils reprennent leurs activités d’enseignement auprès des universités de Madagascar. En effet, le ministre Etienne Razafindehibe a expliqué devant la presse que la majorité des revendications des ces enseignants ont déjà été concrétisées, dont le payement des indemnités de recherches qui est actuellement en cours. Quant au payement des heures complémentaires, le ministère en collaboration avec les autres départements concernés, est en train de finaliser certaines procédures administratives.

Pourtant, le ministre avoue qu’étant donné le contexte budgétaire et les difficultés de la transition, en ce qui concerne la revendication des enseignants sur l’indemnité de recherche qui devrait selon ceux-ci s’élever à 800.000 ariary, l’État n’est pas complètement en mesure de l’honorer. De ce fait, il n’a payé que 500.000 ariary par enseignant et par mois. Cette somme a été réglée en deux tranches, c’est à dire 300.000 ariary ont été intégrés dans la fiche de paie de ces enseignants tandis que 200.000 ariary ont été versés auprès des caisses de chaque université. Et le ministre de toujours expliquer que le reste, c’est à dire les 300.000 ariary, est actuellement au menu des discussions entre les responsables étatiques. Mais il est probable que ces enseignants auront ces 800.000 ariary plus tard.

Les trois décrets de 2009 mis en épingle par le SECES sont ainsi en train d’être réalisés, selon toujours le ministre. Et lui de suggérer que les activités pédagogiques devraient de nouveau fonctionner actuellement, étant donné qu’en plus de la concrétisation des doléances des enseignants, le ministère dirigé par Etienne Razafindehibe n’a cessé de chercher des solutions depuis sa prise de fonction en faisant au moins dix rencontres avec la Seces dont 4 ont été assistées par le ministre de finances et de budget. En outre, le Ministre a réitéré que la poursuite des activités quant aux recherches des solutions pour les problèmes de l’enseignement supérieur en général va être renforcé. Entre autres la refondation de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, et la professionnalisation des activités en particulier.

Il est à noter qu’avant cette rencontre avec la presse, le ministre avait reçu le président du Seces ce 23 janvier dans son bureau à Fiadanana.

2 commentaires

Vos commentaires

  • 24 janvier 2012 à 08:19 | MILAMINA (#4588)

    "Devant le contexte actuel et les difficultés du FAT..." mais on trouve toujours de l’argent pour payer les militaires étoilés, pour les festivités inutiles qui rapportent rien aux Malgaches, pour les membres CT et CST non élus, les dépenses en carburants injustifiées...par contre rien dans la caisse de l’Etat pour les droits que ce pouvoir de fait en personne a accepté. C’est pas du tout la bonne gouvernance et ce n’est pas uniquement à l’enseignement supérieur mais partout dans la gestion du pays en général.

    • 24 janvier 2012 à 15:30 | Ravao (#5319) répond à MILAMINA

      Ce n’est plus la peine d’aller étudier. Pare-toi d’étoiles, habille-toi de tenue de combat, achète des fusils et gueule autant que tu peux, tu seras RESPECTE !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS