Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 24 septembre 2018
Antananarivo | 18h26
 

Interview

Interview

Elidio Randrianjafy : « Nous ne reprenons pas les cours tant que l’indemnité de 100 000 ariary ne soit pas payée »

mercredi 20 juin

Elidio Randrianjafy, président d’un syndicat des enseignants au sein du ministère de l’Education nationale (ANEFA), a accepté de nous évoquer les véritables revendications des syndicats. Il confirme que les examens officiels devront être reportés si les cours ne reprendront pas à partir de la semaine prochaine. Mais les enseignants ne recommenceront pas à travailler que lorsqu’une partie de leurs revendications ne seront pas satisfaites. Interview.

Madagascar-Tribune.com : Qu’en est-il des déclarations des syndicalistes sur le report des examens officiels si les cours ne reprendront pas lundi prochain ?

Elidio Randrianjafy : En effet. Actuellement, il y a toujours des discussions avec les premiers responsables du ministère de l’Education nationale, le ministre en particulier et sa nouvelle équipe qui a mis en place la cellule de crise. Malgré tout, nous, les manifestants, avons et nous maintenons toujours le mot d’ordre, nous ne reprenons pas les cours tant que l’indemnité de 100 000 ariary ne figureront dans notre bon de caisse respectif. Nous exigeons également l’augmentation des subventions des enseignants Fram et le recrutement de 6 000 enseignants que le ministère n’a pas encore effectué.

M.T.com : Est-ce que cette grève est suivie partout sur le territoire national ?

E. R. : Tous les enseignants des écoles publiques de Madagascar suivent cette grève. Ce matin, (ndlr : l’interview a été effectué mardi), des enseignants ont annulé les examens blancs du CEPE prévus dans la journée. C’était le cas à Maroantsetra. Ils attendent les nouvelles instructions des syndicats. C’est en fonction des résolutions de la crise qu’ils vont décider d’effectuer ou non les examens blancs.

M.T.com : En quoi consistent vraiment vos revendications ?

E. R. : Outre l’indemnité de 100 000 ariary pour le personnel du ministère de l’Education nationale, le recrutement de 6000 enseignants. Chaque année, le ministère recrute 10 000 enseignants, mais il n’a fait que 4 000 cette année. Il faudra alors recruter les 6 000 restants. A cela s’ajoute le reclassement des sortants des écoles, catégorie 4 ou 5 en fonction de leurs formations. Il y a aussi la bonification des maîtres Fram dont le montant devra dépendre de l’ancienneté de travail, puis la subvention de tous les maîtres Fram, sans exception qui sont au nombre de 30 000 actuellement. Nous revendiquons également le retour du remplacement numérique des enseignants.

M.T.com : Qu’est-ce que le ministère a dit par rapport à vos revendications ?

E. R. : A l’issue de notre rencontre, les premiers responsables du ministère a dit que la cellule de crise est à pied d’œuvre. Mais comme un chat échaudé, nous craignons l’eau froide. C’est pour cela que nous n’allons pas baisser l’intensité de notre manifestation tant qu’il n’y a pas de solution concrète à nos revendications. Je vous le dis, par exemple que le paiement de l’indemnité de 100 000 ariary a déjà été accordée et devrait être payée depuis le début d’année 2017, mais il n’en est rien jusqu’à nos jours.

Propos recueillis par Vavah Rakotoarivonjy

6 commentaires

Vos commentaires

  • 20 juin à 10:21 | Gérard (#7761)

    ça va pas plaire à un certain lafu ....mais les règles sont simples
    pas de travail pas d’arzent ni de « congés payés »
    bloquer les écoles=trouble à l’ordre public =prison
    bonne journée !

  • 20 juin à 14:55 | Midabetsy (#8062)

    Mba tiako ho fantatra hoe : manana zanaka ve ianao ? Mianatra aiza ny zanakao ?

  • 20 juin à 17:21 | Jipo (#4988)

    @ l’ auteur de l’ article :« nous ne reprenons pas tant que » NE SERONT et non : « ne soit »...

    • 20 juin à 17:25 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      Demandez-donc à l’ honoris causa en ékonomy d’ envoyer le flouze . /

  • 22 juin à 13:56 | harena (#10295)

    le problème appartient au députés opposants qui sème la troubles dans notre pays, ce sont eux qui manipulent les gens a ne pas regarder l’avenir du pays.

  • 22 juin à 18:16 | SNUTILE (#1543)

    Est-ce le coût d’une année scolaire 100 000 ariary et la limite d’âge perdue de l’étudiant ?
    L’indemnité est un supplément compensateur, et non le salaire de vie obligatoire ? Ou bien, je fais une erreur d’interprétation.


    Ny vidin’ny taom-pianarana 100.000 Ariary ve ? Ary ilay mpianatra ny very taona fetra ?
    Ny fanomezan-dàlana dia fanampiana amin’ny fanonerana, fa tsy ny karama raisin’ny fiainana ? Na manao fahadisoana amin’ny dikanteny aho.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 267