Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 8 août 2020
Antananarivo | 18h16
 

Politique

Politique

Elections : L’heure du bilan pour les acteurs du processus électoral

mercredi 29 janvier | Mandimbisoa R.

Un atelier de bilan des élections qui se sont tenues dans le pays ces deux dernières années est organisé dans la capitale depuis hier. Cet atelier de trois jours est destiné aux différents acteurs du processus électoral à commencer par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), la Haute Cour Constitutionnelle (HCC), les tribunaux administratifs, les partis politiques, les organisations de la société civile, les médias et les projets de soutien au cycle électoral à Madagascar (SACEM) et les partenaires internationaux.

L’objectif, explique Jean Eric Rakotoarisoa, président de la HCC est de dégager « les problèmes susceptibles » d’être rencontrés lors des élections et d’en envisager « les solutions idoines ». Il devrait ainsi ressortir de cet atelier des « recommandations pertinentes » pouvant aider les acteurs des élections à mener à bien les prochaines élections à tenir dans le pays.

Dans un communiqué y afférent, la CENI affirme que « Cet atelier entend poser un regard impartial sur l’expérience du cycle électoral 2017-2019 à l’issue des scrutins, en identifiant leurs points forts et bonnes pratiques mais aussi les difficultés rencontrées et les limites des dispositifs opérationnel et normatif en place. La finalité consiste à dégager des pistes de réflexion et des éléments d’orientations stratégiques pertinents pour l’amélioration de la gouvernance électorale et de l’ensemble du processus électoral à l’avenir. »

En tant qu’organe chargé d’organiser les élections dans le pays, fortement critiqué lors des élections successives, la CENI se dit avoir agi « en toute transparence, dans le respect des textes en vigueur et en toute ouverture » à toutes les entités existantes. Concernant les problèmes de la liste électorale, son président, Hery Rakotomanana, a affirmé que la CENI n’est pas sourde aux critiques. « Nous sommes en train de réfléchir comment résoudre le problème », a-t-il soutenu.

1 commentaire

Vos commentaires

  • 29 janvier à 09:21 | Ibalitakely (#9342)

    Efa ela ihany no nilazana & nampitandremana ny Malagasy fa i Andry tgv dia olona tsy mahatoky, mpandainga, mpivadibadi-dela, mpampanantena poakaty & diso miseho milaza alohan’ny fotoana. Ohatra ny 2009 mbola teny Ambohijatovo na kianja 13 mey dia efa sahy nanambara mialoha fa izy hono no mibaiko ny miaramila manomboka izao ; raha vao mbola phat no nifanarahana tany Maputo dia noho ny tonga teo Ivato dia « vous pouvez m’appeler monsieurleprezidà » ; ny vola jolay raha mbola olon-tsotra nilaza ny ilatsaka ho fidina izy dia efa sahy nampiranty fitaovam-piadina mahery vaika teny @ CCIvato ; vola jiona na jolay 2012 rehefa nanontanina izy raha hilatsaka na tsia ho fidina filoham-pirenena « efa nilaza aho t@ febroary fa tsy hilatsaka » fa avy eo tara indray andro ny filatsahany ny aogositra 2013 ; tsy ananako havana ny resaka bdr fa hatramin’izao i Eddy Maminiruna ihany no nadobony ; tsy mila fanampiana avy any ivelany ny fampandrosoana any Madagasikara fa raisina daholo ihany ankehitriny ny volan’ny BM, FMI, UE, ny Japone, ny BAD sns. Mitady ivarotra ny tany @ Daewoo Ra8 fa inona no nitranga tao Soalala & inona no tadiaviny atao @ ireto Arabo tsy avelan’ny Erôpeana mitsaom-ponenana mankany aminy ireto ?? Mibodo tanin’olona Ra8 fa tsy vitan’ny hoe rehefa izy no nitondra sady tsy naveriny t@ lazainy fa tompony ireo tany fa nasiany hôpitaly manaraka penitra & kianjan-gidro, fa koa mbola nampiany hoe « aza matahotrrr’ ianarrreo fa ‘zà tsy haka ny taninarrreo na irrray cm2 aza » fa 10 000 hectarrr’ an’olona ao Ambohitrimanjaka no nanomboany azy. Betsaka dia betsaka ny fiovaovan-teny tahaka ny miovaova slipy na bà kiraro ataony fa ny vahôk malagasy koa moa toa tia ampijaliana na masochistes izay ihany, raha ny raharaha tanamasoandro etsy Ambohitrimanjaka iny dia, na tsy nandresy aza ny irk nefa mbola azo lazaina fa nahazo vato ihany teo @ toerana io. Averina eto fa tsy ny vahoaka Burkina be na Sénégalais na Comoriens no nifidy izao mpitondra eto Madagasikara izao fa ianao Malagasy. Dia izao koa ny CENI & ny HCC mba mianatra ny mivadibadika filaza ??

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS